background preloader

Conditions de vie-Société - L'internet de plus en plus prisé, l'internaute de plus en plus mobile

Conditions de vie-Société - L'internet de plus en plus prisé, l'internaute de plus en plus mobile
Imprimer la page Vincent Gombault, division Conditions de vie des ménages, Insee Résumé En 2012, trois personnes sur quatre résidant en France métropolitaine ont utilisé Internet au cours des trois derniers mois, contre seulement 56 % en 2007. La fracture numérique se réduit entre catégories sociales : Internet touche la quasi-totalité des cadres depuis 2007 ; quatre ouvriers sur cinq l’utilisent en 2012, contre un sur deux cinq ans auparavant. Des différences de pratique selon l’âge demeurent, mais l’usage de l’internet se banalise. Le développement accéléré de l’internet mobile accompagne ces évolutions : en 2012, 40 % des personnes résidant en France ont déjà surfé sur Internet, en dehors de chez elles, via un ordinateur portable, un téléphone portable ou un appareil de poche, elles n'étaient que 10 % cinq ans auparavant. Sommaire Encadré Des disparités entre les pays européens Publication Quatre personnes sur cinq ont accès à Internet à leur domicile Retour au sommaire Encadré

Étude : l'usage d'Internet par les adolescents Hier se tenait le Safer Internet Day. Organisé depuis 10 ans dans plus de 30 pays, l’évènement permet de sensibiliser les jeunes sur l’utilisation de l’Internet et des nouvelles technologies. À cette occasion, la division RSA d’EMC et l’IFOP présentent une étude conjointe sur la perception de l’Internet par les adolescents comparée à celle de leurs parents. Le contexte des usages, le niveau de sécurité perçu, les comportements, la connaissance des droits et des devoirs des internautes sont notamment passés au crible. L’institut a interrogé 403 enfants de 11 à 17 ans, ainsi que leurs parents. La représentativité est assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, CSP, taille d’agglomération…). Le contexte d’utilisation de l’Internet par les adolescents L’utilisation de l’Internet par les adolescents est fréquente : 77% d’entre eux se rendent sur Internet au moins une fois par jour (48% accèdent à la toile plusieurs fois par jour). Le niveau de sécurité perçu par les enfants et leurs parents

5- RAPPORT: Sénat Les nouveaux médias : des jeunes libérés ou abandonnés ? 1. Les addictions numériques : Internet et les jeux vidéo La formule de M. Guy Almes selon laquelle il y a trois formes de mort : « la mort cardiaque, la mort cérébrale et la déconnexion du réseau »52(*) est particulièrement vérifiée chez les adolescents. Pour un certain nombre d'entre eux, la navigation sur Internet ou les jeux (notamment en ligne) sont devenus une drogue dont ils ne peuvent plus se passer. Une enquête sur les loisirs devant écran (Internet, jeux vidéo et télévision) a été menée auprès de 444 élèves de 3e scolarisés dans l'ensemble des collèges publics et privés d'une grande ville du Nord de la France53(*). En bref, s'il existe bien une cyberaddiction, plus puissante que la dépendance à la télévision, qui commence à prendre des proportions inquiétantes, la solution est connue : il s'agit du contrôle des parents, qui disposent des moyens pour couper la connexion ou pour maîtriser les horaires de navigation. Selon M. * 52 « There is three kinds of death in this world.

A votre avis, combien de temps passe-t-on à surfer sur le web au travail ? Faire un petit tour sur Facebook, lire ses mails ou regarder une vidéo qui fait le buzz... Des petits loisirs que les Français s'octroient de plus en plus lorsqu'ils sont au bureau. Comme chaque année, Olfeo (éditeur français d'une solution de proxy et de filtrage de contenus internet) a étudié les habitudes de surf sur internet des salariés français lorsqu'ils travaillent. Combien de temps ? 1h48, c'est le temps que passe en moyenne un salarié français sur internet par jour pendant ses heures de travail. 58% de ce temps soient 57 minutes sont consacrées à un usage personnel. Quels sites sont les plus regardés ? Le top 10 des sites n'est pas très surprenant : Facebook, Youtube et Wikipedia forment le trio de tête, suivis de près par Leboncoin et Yahoo ! A quel moment de la journée ? Comment sont réparties ces 57 minutes de surf quotidiennes ? Quel impact pour les entreprises ? Méthodologie : Olfeo a réalisé cette étude sur l'ensemble de l'année 2013.

Les jeunes et les médias un enjeu public majeur Jeunes et médias, jeunes et écrans, derrière cette relation se profile l’activité dominante des enfants et des jeunes, dans leurs temps de loisirs. De six à huit heures par jour si l’on prend en compte aussi bien les pratiques liées aux supports écrits qu’audiovisuels ou multimédias 1. Certes cette consommation n’est pas que mono-centrée, elle est aussi assez souvent en usage « tapisserie » et différente en terme d’implication, selon que les médias sont des pull ou push medias 2. Avant de réfléchir et de poser quelques pistes, à partir de nos pratiques de mouvement d’éducation nouvelle, sur la problématique protection/éducation, il nous semble utile de regarder comment cette relation enfants, jeunes, écrans et médias fonctionne, pour bien la comprendre et donc agir, et de rappeler les fondements de toute éducation aux médias. Une vision nécessairement pluri-média Une politique de protection ne suffit pas Des contenus et programmes de qualité pour les jeunes Une éducation au regard. 1.

6- ACTION: UNAF - Protéger les enfants des écrans, de tous les écrans En clôture de la semaine de sensibilisation aux dangers des écrans portée par la Ministre des familles et dont l’UNAF est partenaire à travers le dispositif PédaGoJeux, il est nécessaire de replacer le rôle de chacun dans cette mission de protection : parents, pouvoirs publics et professionnels… Une mobilisation pour protéger les enfants face aux écrans L’UNAF se réjouit que la question de la protection des enfants face aux écrans soit ainsi abordée de façon globale à travers toutes les pratiques (tv, jeux, ordinateurs, smartphone…). Le cinéma aussi doit être concerné Devant les films aussi les enfants doivent être protégés ! Les écrans ont envahi la sphère familiale en exposant les enfants à de nouveaux dangers… pour mieux aider les parents à les protéger, c’est l’ensemble des acteurs publics, privés et agents économiques qui doivent prendre leur responsabilité. Image : Logo UNAFCP : Protéger les enfants des écrans, de tous les écrans PDF - 110.1 ko

Le temps consacré à internet et aux écrans Quatre français sur cinq sont équipés d'un ordinateur à leur domicile L'usage quotidien au domicile progresse d'année en année et concerne 77% des abonnés à internet. En moyenne, les personnes interrogées déclarent passer 36 heures par semaine devant un écran (hors mobiles) dont 20 heures devant un téléviseur, 13 heures devant internet et 3 heures devant un ordinateur ou une tablette ne nécessitant pas d'être connecté. En savoir + Quand Internet permet aux jeunes de bien s’informer à propos de leur santé Internet est souvent utilisé par les jeunes lorsqu’ils veulent s’informer à propos de leur santé, surtout concernant des sujets tels que la sexualité ou la santé mentale. Une enquête américaine menée en 2009 auprès de 2000 jeunes âgés de 8 à 18 ans indique que plus de la moitié d’entre eux avaient utilisé Internet au moins une fois pour s’informer à propos de leur santé ou de celle de leurs proches (Kaiser Family Foundation, 2010). Bien qu’Internet permette de répondre à plusieurs de leurs questions, il n’est pas toujours évident pour eux d’évaluer la qualité et la fiabilité des informations disponibles. Il existe quelques sites Internet canadiens de qualité permettant d’informer les jeunes, les professionnels ou les parents sur différents sujets de santé. Voici deux sites qui répondent à ces critères et qui pourraient s’avérer pertinents à consulter ou à utiliser dans le cadre d’interventions ciblant les jeunes : Références : Kaiser Family Foundation (2010). Imprimer cet article

Note de présentation "textes de loi" Les usages numériques des Français L'ARCEP a publié récemment l'enquête 2012 du CREDOC sur les usages des Français dans le domaine des TIC. L'ARCEP, le Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie (CREDOC) et le Conseil général de l'économie, de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGEIET) ont rendu publics mi-décembre les résultats de la 10ème enquête annuelle sur la diffusion, en France, des technologies de l'information et de la communication (téléphonie fixe et mobile, internet, micro-ordinateur), réalisée en juin 2012 par entretiens en face-à-face auprès d'un échantillon de 2 206 personnes représentatif de la population française de 12 ans et plus. Il ressort de cette enquête que les taux d'équipement progressent, que ce soient en téléphonie fixe et mobile, en ordinateurs et en accès à l'internet. 78% des personnes disposent à la fois d'un téléphone fixe à leur domicile et d'un téléphone mobile personnel (+4 points en un an).

Le site de l'INSEE est une source officielle où se trouvent les différentes statistiques. C'est un site fiable à 100%. Y sont collectés, produites, analysées et diffusées des informations sur l’économie et la société françaises by cordier_groupec_psy Feb 20

Related: