background preloader

Les hommes et la masculinité : on ne naît pas homme, on le devient

« L’identité masculine n’a rien d’intangible : on ne naît pas homme, on le devient » : c’est en détournant la fameuse phrase de Simone de Beauvoir que Xavier Molénat conclut l’un de ses articles pour Sciences Humaines. Pour son numéro de juin, le magazine propose en effet un focus sur l’identité masculine (pour celles et ceux que ça branche, certains articles disponibles gratuitement sont linkés à la fin de cet article – n’hésitez pas à y faire un tour et à feuilleter le magazine, ce focus est sacrément bien fichu). Les hommes sont-ils en train de perdre le pouvoir, de passer au second plan, de se laisser écraser par des femmes de plus en plus dominantes (haha) ? Qu’entend-on par « identité masculine » ? Quelles idées fondent nos représentations du masculin ? La fin des haricots pour les porteurs de pénis ? Dans l’un de ses papiers, X. En bref, les hommes seraient f-i-n-i-s et les femmes gagneraient du terrain. La définition de l’homme nouveau est-elle arrivée ? BON. Pour aller plus loin…

http://www.madmoizelle.com/identite-masculine-172614

Related:  Sexualité - GenreLe Genre

De la masculinité à l’anti-masculinisme : Penser les rapports sociaux de sexe à partir d’une position sociale oppressive. Origine : Dans cet article, je propose une réflexion sur la manière dont les chercheurs-hommes engagés dans la lutte contre l’oppression des femmes par les hommes peuvent optimiser leur efficacité politique et scientifique dans l’analyse des rapports sociaux de sexe[1]. En effet, lorsqu’ils prétendent produire des analyses non-biaisées et pertinentes, ils sont confrontés à une double difficulté : d’une part comprendre pleinement des analyses féministes qui désignent leur existence comme source permanente d’oppression des femmes ; d’autre part apprendre à gérer les conflits intérieurs qui en découlent de façon à leur permettre un regard productif, impliqué autant que distancié, sur leur construction et leur action oppressives.

"Les femmes comme récompense" Suite de la série inaugurée la semaine dernière par Mar_Lard. Vous pouvez lire sur le blog de sociologie Une heure de peine « Qu’est-ce qui fait qu’une image est sexiste? », une réponse à l’article de la semaine dernière (« Pour le plaisir des yeux masculins »). Je vous signale également la tenue à Lyon, du 12 au 14 juin, d’un colloque intitulé Genre et jeux vidéo (hasard total – cliquez pour voir le programme). Cet article contient des spoilers pour de nombreux jeux. Lisez avec précaution.

Vers l'amour collaboratif Et si les mœurs continuaient d’évoluer comme la propriété des objets? Et si l’économie collaborative donnait naissance à un partage des amours? Les relations avec les objets impliquent depuis toujours des règles très strictes: longtemps, dans la plupart des cultures, seuls certains hommes pouvaient en être propriétaires, puis tous les hommes en ont eu le droit, puis les femmes et les enfants y ont eu accès, chaque fois avec des règles de transmission, d’échange, de mise à disposition, de location et de vente très particulières. Les mœurs ont évolué de la même façon, avec un peu de retard: longtemps, les hommes ont pu se débarrasser des femmes comme si elles étaient des objets.

10 pièces d'équipement que tout homme devrait posséder Les garçons en arrachent sur les bancs d'école, le rôle paternel est remis en question, les professions traditionnelles n'ont plus leur raison d'être et le machisme est vilipendé. Heureusement, les grands espaces demeurent des refuges pour reprendre contact avec la vraie nature. Pour éviscérer un poisson ou couper du gros cordage, il faut une lame costaude.

Projet Crocodiles “Mi-Juillet, donc 5 mois après avoir porté plainte et 9 mois après l’agression, deux enquêteurs du Comité P m’ont contacté, ils voulaient me rencontrer pour éclaircir l’enquête. Tout d’abord, ils ont insisté sur le fait que j’avais fait le pire parcours imaginable, qu’ils étaient surpris que ça soit possible, que la procédure ne s’était pas du tout déroulée comme prévue et qu’à chaque fois qu’un professionnel aurait pu me venir en aide ça n’a pas été le cas. Ma plainte a donc permis de cibler plusieurs fautes graves et pas seulement le comportement de madame S. Notamment, le policier qui s’est occupé de mon procès verbal le matin même, qui a oublié de me lire mes droits, de m’informer de la possibilité de me déclarer « personne lésée » et de bénéficier d’aide, d’être mise en contact avec un bureau d’assistance policière aux victimes.

Prostitution : "Je ne suis personne. Je suis déjà morte 20 fois, 30 fois" Dans un livre coup de poing, "Elles. Les prostituées et nous" (éd. Premier Parallèle), la journaliste Sophie Bouillon, prix Albert-Londres en 2009, donne la parole à celles qui la pratiquent, à celles que la société ignore ou méprise, aux "survivantes" qui s'en sont sorties, mais aussi aux clients qui la consomment. Une enquête de longue haleine menée du Nigeria aux fourrés du bois de Boulogne, des salons au décor colonial de Genève aux bars à néons de Pigalle, qui jette une lumière crue sur le business du sexe :

Ces Japonais qui ne veulent plus être des hommes Je hais les costards ! Je les hais plus que tout !” Une bourgeoise de quartier résidentiel, paraissant la quarantaine, ne s’arrêtait pas de parler. Elle était vêtue d’un pull rose pâle et d’une jupe droite, et une longue chaîne se balançait sur sa poitrine. “J’en porte quand même un pour aller au bureau, je suis bien obligé. J’ai des subordonnés. On a vu "À quoi rêvent les jeunes filles?" d'Ovidie Après son réjouissant long-métrage Le Baiser, Ovidie signe un documentaire transversal et minutieux, diffusé demain sur France2. A quoi rêvent les jeunes filles ? revient sur plusieurs décennies de luttes féministes et de libération sexuelle, en posant cette question cruciale : si, aujourd’hui, les femmes ont bel et bien une sexualité active, ont-elles pour autant une sexualité libre?

Le fétichisme Autres textes de psychanalyse, quelques psy, anti-psy et quelques psychommentaires : Introduction : la thèse freudienne Retour au sommaireLa signification première du fétichisme est l'attribution à un objet ou à un animal de propriétés surnaturelles bénéfiques pour le possesseur. Les fétiches sont communs à toutes les civilisations. Le fétichisme est donc lié à l'animisme et à une conception magique du monde.

Quand Jacquie et Michel flirtent avec la fachosphère La voix du X. Le nom résonne comme une promesse : celle d’être le média de référence pour parler de l’actualité du porno en France. Lancé de manière confidentielle à la fin du mois de juillet, le site possède une esthétique soignée avec des articles longs et bien écrits. Si personne n’en revendique la paternité, la multiplication des mentions aux rois du porno amateur “Jacquie et Michel” interroge.

NXPL - Tutoriel vidéo pour apprendre l'éjaculation féminine ! En parcourant le world wide web et ses recoins, je me suis aperçue que bon nombre de femmes rêvaient d’arriver un jour à squirter (ou à éjaculer dans la langue Française), à rejoindre la mythique communauté des femmes fontaines et désespéraient d’y arriver. Voyant cela, je me suis dit « Charlie vole au secours de ces malheureuses, la fontaine est accessible à toutes, ce n’est pas une légende » ! Et, pim pam poum, voilà que Adam, votre dévoué chevalier au service d’une sexualité toujours plus libre, toujours plus fun et toujours plus communicante et communiante, me contacte pour me proposer de lui réaliser un tutoriel sur le thème « Comment squirter ? » Ah les grands esprits se rencontrent … alors le voilà tout frais tout beau le tutoriel sur le Squirt et comme je suis une cam girl, il est disponible en vidéo à a fin de l’article (NSFW) !

Le pénitentiel de Worms, pour une approche décomplexée de la sexualité au Moyen-Âge Aujourd’hui je vous propose un article foutrement intéressant, on va parler de cul, de fornication contre-nature et du godemiché médiéval, alors attachez vos ceintures… Je suis passionnée de vieux manuscrits et au cours de mes errances littéraires je suis tombée sur le pénitentiel de Burchard de Worms : le Corrector sive Medicus (le Correcteur ou le Médecin). Burchard est un célèbre évêque de l’Église impériale allemande, mon histoire se passe donc en Allemagne dans la petite ville de Worms, aux alentours de l’an mil. Nous sommes tous bisexuels On ne naît pas hétéro, on le devient. On connaît tous des homos; certains d’entre nous le sont. On connaît tous des hétéros; si ça se trouve, il y en a parmi vous. La différence entre les deux est tellement évidente qu’elle n’appelle pas d’explication.

Related: