background preloader

Les hommes et la masculinité : on ne naît pas homme, on le devient

« L’identité masculine n’a rien d’intangible : on ne naît pas homme, on le devient » : c’est en détournant la fameuse phrase de Simone de Beauvoir que Xavier Molénat conclut l’un de ses articles pour Sciences Humaines. Pour son numéro de juin, le magazine propose en effet un focus sur l’identité masculine (pour celles et ceux que ça branche, certains articles disponibles gratuitement sont linkés à la fin de cet article – n’hésitez pas à y faire un tour et à feuilleter le magazine, ce focus est sacrément bien fichu). Les hommes sont-ils en train de perdre le pouvoir, de passer au second plan, de se laisser écraser par des femmes de plus en plus dominantes (haha) ? Qu’entend-on par « identité masculine » ? Quelles idées fondent nos représentations du masculin ? La fin des haricots pour les porteurs de pénis ? Dans l’un de ses papiers, X. En bref, les hommes seraient f-i-n-i-s et les femmes gagneraient du terrain. La définition de l’homme nouveau est-elle arrivée ? BON. Pour aller plus loin… Related:  Sexualité - GenreLe Genre

Le genre n'est pas une théorie — Je veux comprendre Commençons par rétablir une vérité : si vous utilisez l’expression « théorie du genre » pour désigner les Gender Studies, ou « études de genre » en français, sachez que vous faites un contresens. Les Gender Studies sont un champ d’études interdisciplinaires, relativement nouveau. Elles sont apparues en Amérique du Nord dans les années 1970-1980. Elles rassemblent toutes les questions portant sur les différences de genre, de sexualité, de comportements dans des disciplines aussi diverses que la littérature, le langage, l’histoire, la politique, la sociologie, l’anthropologie, le cinéma, la communication (étude des médias), le droit, la médecine, et la liste continue. Par exemple, en politique, on étudiera le féminisme. Distinguer le sexe (la génétique) et le genre (la construction sociale) Les études de genre reposent sur le postulat que sexe et genre sont dissociés. Concrètement, le sexe d’un individu est déterminé par son code génétique. Le poids du genre dans notre société Diantre.

Genre ! | JE M'INTERROGE, TU T'INTERROGES, INTERROGEZ-VOUS Comment (et pourquoi) des hommes deviennent-ils des militants féministes? Homme et féministe: pour certains, ce sont deux termes qui s’opposeraient presque, une alliance incongrue ou à tout le moins, un adjectif qui devrait être réservé aux femmes. Comment, alors que les féministes sont souvent taxées de «misandrie», et qu’elles n’ont pas toujours bonne presse, des hommes en viennent-ils à s’engager pour cette cause, voire même à militer activement dans des associations? Quelles raisons poussent donc ces garçons à surmonter les sarcasmes et à faire cette chose qui semble si peu logique à tant de gens au premier abord: se battre contre leurs propres privilèges? C’est l’objet d’un livre du chercheur Alban Jacquemart, intitulé «Les hommes dans les mouvements féministes. Socio-histoire d’un engagement improbable». Nous avons aussi posé la question à quelques-uns des spécimens cette espèce rare, pas forcément quant à eux engagés dans une association strictement féministe mais ayant tous pris des positions publiques allant dans ce sens. Les militantes du MLF en 1970

De la masculinité à l’anti-masculinisme : Penser les rapports sociaux de sexe à partir d’une position sociale oppressive. Origine : Dans cet article, je propose une réflexion sur la manière dont les chercheurs-hommes engagés dans la lutte contre l’oppression des femmes par les hommes peuvent optimiser leur efficacité politique et scientifique dans l’analyse des rapports sociaux de sexe[1]. Analyse des rapports sociaux de sexe : le décalage genré Plusieurs chercheures féministes ont pensé le lien entre la position sociale des femmes et l’analyse féministe des rapports sociaux de sexe. Si les analyses féministes sont une source de réflexion cruciale sur le poids épistémologique du vécu, la participation au militantisme féministe permet d’enrichir cette réflexion. Le décalage genré apparu lors de ces dynamiques militantes - les conceptualisations opposées des rapports sociaux de sexe comme oppression - n’est pas dû à un manque d’informations du côté des hommes, qui serait à combler pour retrouver une sorte d’équilibre. Bibliographie

"Les femmes comme récompense" Suite de la série inaugurée la semaine dernière par Mar_Lard. Vous pouvez lire sur le blog de sociologie Une heure de peine « Qu’est-ce qui fait qu’une image est sexiste? », une réponse à l’article de la semaine dernière (« Pour le plaisir des yeux masculins »). Je vous signale également la tenue à Lyon, du 12 au 14 juin, d’un colloque intitulé Genre et jeux vidéo (hasard total – cliquez pour voir le programme). Cet article contient des spoilers pour de nombreux jeux. Lisez avec précaution. Le héros sauve la demoiselle en détresse, elle tombe follement amoureuse de lui, ils se marient et vivent heureux jusqu’à la fin des temps . Évidemment les jeux vidéos ne dérogent pas à cette tradition ; ils comptent même parmi ses plus zélés défenseurs. Dans la famille des jeux dont le scénario tient en deux lignes, il n’y a pas plus connu que la série des Mario. D’autres jeux ne prennent pas la peine de déguiser la nature sexuelle de la récompense. De l’héroïne active à la demoiselle en détresse

Zéromacho | des hommes engagés contre la prostitution et pour l’égalité Reflexions queers - Ceci est un manifeste queer TIENS-TOI DROITE Mélanie Gourarier : «La masculinité contemporaine, c’est se gouverner soi-même pour mieux gouverner les autres» Speed dating, coaching en séduction : pour sa thèse de doctorat, la jeune anthropologue Mélanie Gourarier a arpenté le terrain intime des recompositions masculines. Autour du mal-être et du déclin supposé du premier sexe, des consultants et coachs ont investi le champ de la séduction dispensant techniques de drague et recettes pour ego meurtri. La séduction, comme arme de reconquête du masculin ? Loin d’être anecdotique, ce coaching pour séducteurs montre que la «maison des hommes», cet entre-soi masculin qui entretient et renforce les hiérarchies sexuelles et de pouvoir, est loin d’avoir disparu. «Ce qui m’a frappée dans ce que j’appelle la communauté de la séduction, cette confrérie dont les membres sont hantés par le déclin du masculin et l’indifférenciation sexuelle, c’est justement l’absence de femmes, bien qu’elles soient au cœur de leurs discussions. «Cette cohésion des hommes assure doncla formation des masculinités, elle permet aussi et surtout de conserver l’ordre du genre.

Les 400 culs ESPACES | Équipements | Équipements | Accessoires | 10 pièces d'équipement que tout homme devrait posséder Les garçons en arrachent sur les bancs d'école, le rôle paternel est remis en question, les professions traditionnelles n'ont plus leur raison d'être et le machisme est vilipendé. Heureusement, les grands espaces demeurent des refuges pour reprendre contact avec la vraie nature. Pour éviscérer un poisson ou couper du gros cordage, il faut une lame costaude. Voilà une pièce d'équipement qui ramène directement aux racines de défricheurs. L'efficacité de la sciotte Gator Saw-1 de Gerber est indéniable pour venir à bout des plus grosses branches ou des rondins. Le légendaire briquet Zippo (avec son célèbre mécanisme d'allumage relié au couvercle, sa chambre de combustion protégée du vent et son design intemporel) est l'objet tout indiqué pour signifier votre sens aiguisé du style. Les non-initiés se promènent en forêt avec leur cellulaire, mais les vrais baroudeurs comptent toujours sur leur montre-bracelet pour être bien informés.

Vasectomie, slip chauffant, pilule... Pourquoi la contraception masculine n'excite pas les hommes Pierre Colin garde un souvenir précis de ces "groupes de parole" masculins, organisés pour discuter de leur corps, de leur fertilité et de leur rapport à la paternité. Il y avait, se souvient le septuagénaire, une nette "volonté d'assumer aussi la contraception". Venus des milieux féministes "et d'autres horizons", ces hommes "trouvaient tout naturel" d'avoir, eux aussi, leur pilule quotidienne. Ces réunions, pionnières en France, ont eu lieu dans le courant des années 1970, relate Pierre Colin. Pourquoi, plusieurs décennies plus tard et alors que diverses méthodes existent, la contraception masculine, hors préservatif, reste si marginale par rapport à la contraception féminine ? La vasectomie, une pratique peu réversible qui fait encore peur C'est une méthode autorisée et pratiquée depuis 2001. Ce moyen de contraception est en principe simple et accessible, et une opération restauratrice reste "possible" même si son résultat est "aléatoire", relève la HAS. Pourquoi si peu ?

Peut-on aimer le sexe sans avoir à s’en cacher? Il y a des couvertures de magazine qui tombent mal, parce qu’elles diffusent, à mots couverts, des messages en complète contradiction avec le seul qu’il faudrait tenir actuellement, vu l’actualité: aimez le sexe à fond, sans honte, sans avoir peur. Avoir peur, c’est déjà être une victime. Le dernier numéro de Marie-Claire affiche en couverture un titre qui est loin d’être innocent: «Aimer le sexe (sans passer pour une fille facile)». Les magazines féminin, c’est certain, n’ont pas la vocation de changer la société. Si vous étiez une "fille facile", les hommes pourraient, au choix: 1/ Etre choqués de voir une femme empiéter sur leurs plate-bandes (ils tiennent tellement à garder l’initiative, ne les privez pas de ce plaisir mesdames. 2/ Prendre peur et, conjointement, leurs jambes à leur cou (les hommes ne supportent pas la concurrence. En stigmatisant les "filles faciles", les magazines féminins ne font pas que perpétuer les clichés les plus sexistes.

Related: