background preloader

Auschwitz à travers des témoignages- Odyssée : Histoire Géographie Éducation civique

Auschwitz à travers des témoignages- Odyssée : Histoire Géographie Éducation civique
Séquence inscrite dans le cadre du chapître sur la Seconde Guerre Mondiale lors de l’étude de l’Europe sous la domination nazie, lorsqu’on aborde la politique d’extermination. Des séquences vidéo prises sur le site.TV1 en recherchant le mot "auschwitz". 1er extrait : "L’arrivée à Auschwitz" : 7 mn 24 : Cet extrait du documentaire "Auschwitz, des mots pour le dire" présente les témoignages d’hommes et de femmes déportés au camp d’Auschwitz... 2nd extrait : "Vivre à Auschwitz, entre l’humiliation et la souffrance" : 7 mn 24 : Cet extrait du documentaire « Auschwitz, des mots pour le dire » présente les témoignages de femmes déportées au camp de concentration d’Auschwitz. 3ème extrait : "Vivre après Auschwitz : le difficile retour des déportés" : 6 mn 13 : Cet extrait du documentaire "Auschwitz, des mots pour le dire" présente les témoignages d’hommes et de femmes déportés au camp de concentration d’Auschwitz • Modalités • Objectifs

http://ww2.ac-poitiers.fr/hist_geo/spip.php?article194

Related:  Histoire GéographieShoahSeconde guerre mondiale

Les tranchées Les tranchées Le « système-tranchées » est une tranchée qui est parallèle à la ligne de défense adverse. Elle doit être étroite et profonde pour assurer une bonne protection. Par conséquent, les soldats se servaient de pelles pour s’enterrer. Les deux albums d'Auschwitz Chefs de projet Cyril Roy et Dominique Trimbur Chef de projet web Olivier Martzloff Un webdocumentaire écrit par Olivier Martzloff, Cyril Roy, David Tessier Conception Olivier Martzloff, Cyril Roy, Vianney Sicard, David Tessier Développement Olivier Martzloff, Vianney Sicard Création graphique David Tessier

"Résistance(s)". Les élèves construisent une notion. - Histoire-géographie Travailler en autonomie, collaborer et échanger pour construire la notion de « Résistance(s) ». Mise au point historiographique. Dans l’introduction de son ouvrage Histoire de la Résistance, 1940-1945, Olivier Wieviorka écrit que la variété "des actions de résistance" empêche de proposer une définition globale d’un phénomène assurément placée sous le sceau de la diversité et du pluralisme (p 14). Le Chambon-sur-Lignon en 1939-1945 L’histoire de la Montagne a une montagne toute particulière : le mont Lizieux (1388 mètres). Ce mont symbolise le pays. Il est au centre de la résistance spirituelle, notamment protestante, d’abord avec les Juifs puis avec les réfractaires du Service au Travail obligatoire qui font naître les maquis.

La Shoah Mais la ruine de l'Europe, causée par la Première Guerre mondiale et renforcée par la crise économique mondiale de 1929, plongea dans la pauvreté un grand nombre de personnes. En 1933, l'Allemagne, comme l'Italie en 1925, porta au pouvoir des dirigeants fascistes qui proposaient des solutions radicales. Le parti nazi, abréviation de Parti national-socialiste, arriva au pouvoir. Les nazis gouvernèrent en prônant la haine et la xénophobie, et en favorisant un climat de peur. Questions fréquentes - Mémorial de la Shoah Mémorial de la Shoah Les premiers camps d’internements français ouvrirent en mars 1939 afin d’héberger les réfugiés républicains espagnols dans le sud-ouest de la France à Rivesaltes, Récébedou, Noé, Argelès, Gurs par exemple. Quand la guerre éclata en septembre 1939, beaucoup d’ Espagnols étaient retournés dans leur pays. Dès la déclaration de guerre leur place dans les camps fut rapidement occupée par des étrangers arrêtés par la police au cours d’une action d’envergure nationale pendant les premiers jours de l’état d’urgence. Ces 15 000 étrangers alors enfermés dans les camps français comprenaient des centaines d’éminents réfugiés antinazis. En mai 1940, quand les Allemands entrèrent en France, beaucoup de réfugiés étrangers, hommes et femmes susceptibles d’être ennemis ou d’espionner, furent à nouveau victimes d’ « internements administratifs » dans ces camps du sud-ouest, de la part des autorités françaises. Parmi ces personnes, un grand nombre de Juifs étrangers, notamment allemands et autrichiens.

Histoire ou mémoire Histoire ou mémoire ? Ce texte reproduit une intervention prononcée lors du colloque "Quelle histoire pour quelle mémoire?" qui s'est tenu à Chateauroux le 31 mars 2001. Puisqu’il m’appartient d’ouvrir cette journée consacrée aux rapports entre l’histoire et la mémoire, je dois d’abord m’expliquer sur le titre donné à mon intervention. Dossier Enfants dans la Shoah - Génocide et déportation des enfants « La véritable partie plaignante à votre barre est la Civilisation », déclara le procureur américain Robert Jackson, devant le tribunal militaire international, à l’ouverture du procès de Nuremberg (20 novembre 1945). Mais de quelle Civilisation pouvait-il encore s’agir ? « C’est en Allemagne que se produisit l’explosion de tout ce qui était en train de se développer dans tout le monde occidental sous forme d’une crise de l’esprit, de la foi » concluait au sortir de la Seconde Guerre mondiale le philosophe Karl Jaspers.

Etude de cas : le complexe d’Auschwitz-Birkenau (1940-1945) DATES CLés Mai 1940Mise en service d’Auschwitz I.Début 1942Mise en service d’Auschwitz II-Birkenau.Octobre 1942Mise en service d’Auschwitz III - Monowitz.Printemps 1944Mise en service d’une nouvelle rampe à Birkenau.Novembre 1944Arrêt des opérations de gazage.27 janvier 1945Libération du camp par des troupes de l’Armée rouge. Auschwitz, camp de concentration et d’extermination

Related: