background preloader

L’impression 3D, pilier de la prochaine révolution industrielle

L’impression 3D, pilier de la prochaine révolution industrielle
Révolution industrielle d’un nouveau genre ou mode sans conséquence ? Le réel impact de l’impression 3D reste flou. Dans un article de Wired, Carl Bass (@carlbass, Wikipédia), CEO d’Autodesk, se penche sur les avantages et les limites de cette technologie. Le « paradoxe de la complexité » L’impression 3D repose sur des principes totalement nouveaux, en contradiction avec l’usinage traditionnel. Image : les délinéaments complexes d’une lampe réalisée via la technique de l’impression 3D par l’artiste Bathsheba Grossman lors de la Maker Faire d’avril 2006 et photographiée par Mary Mactavish. Mais pour autant, l’impression 3D fait face à des difficultés inédites, car si elle « n’est pas gênée par la complexité, elle est contrainte par le volume ». Selon l’article de Friedman, le problème du temps et de la taille est fondamental et tend à annuler l’avantage de la complexité. Quel avenir pour les imprimantes 3D ? Carl Bass tente ensuite de repérer les prochaines tendances. Rémi Sussan Related:  Impression 3D

The Achilles’ Heel of 3D Printing We think we know what makes things expensive to make We’ve all got a surprisingly clear idea of exactly what it is that makes something really difficult and hideously expensive to produce: serious complexity. The cost of just about everything we make goes up exponentially as the physical functionality of its innards gets more sophisticated (big things containing motors and gears, for example, are rarely ‘as cheap as chips’: even silicon chips are only cheap because, despite their enormous complexity, we can and do make them in enormous quantities). But there’s an exception In 3D printing, our whole intuitive concept of ‘cost related to complexity’ is turned on its head. The cost of creating things using a 3D printer ‘goes down with complexity’: the more complex the item being printed, the less it costs to print it. Complexity actually reduces 3D printing costs, are you serious? The notorious 3D printing ‘complexity paradox’ greater complexity = more + bigger voids = less ink = lower cost

Comment l'impression 3D va révolutionner les marchés industriels Alors qu'il existe déjà des modèles d'imprimante 3D accessibles à moins de 1.000 euros, il n'est pas difficile d'anticiper l'explosion, à moyen terme, des modèles et la disponibilité de gammes de plus en plus larges, pour des usages des plus basiques jusqu'aux plus complexes. Sans volonté d'exhaustivité, que peut-on entrevoir comme usages nouveaux et, surtout, comme conséquences sur le monde industriel ? De la transformation plus ou moins profonde de certains secteurs d'activité à la naissance de nouveaux marchés à part entière, l'impression 3D va créer des opportunités immenses. Mais également de nouveaux risques et enjeux à gérer. Vers le consommateur assembleur Si l'on tente de porter notre regard à moyen terme, deux temps peuvent se dessiner. Dans un second temps, l'impression 3D sera adaptée à la production de grandes séries, qu'il s'agisse de produits simples ou complexes, exigeant des procédés de fabrication avancés et/ou l'emploi de matières et composants complexes.

3D printing, laser cutting – design, make & build your own products with Ponoko L’impression 3D et le futur des objets Juin 2013 Par Catherine Jewell, Division des communications, OMPI Avez-vous déjà été à la recherche d’une lampe sans pouvoir trouver celle qu’il vous fallait ou avez-vous dû attendre des mois une pièce détachée d’un appareil électroménager qui n’est plus fabriqué? Pour certains, l’impression 3D marque la “démocratisation” de la fabrication, une nouvelle ère de personnalisation en masse qui promet de stimuler l’innovation, d’encourager une meilleure utilisation des ressources et de transformer la façon de fabriquer des objets. Qu’est-ce que l’impression 3D? L’impression 3D, également appelée fabrication additive ou fabrication numérique directe, permet de fabriquer un objet en créant un objet numérique et en l’imprimant en 3D à la maison ou en l’envoyant à un nombre croissant de services d’impression 3D en ligne. Il existe plusieurs techniques d’impression 3D. Applications actuelles Utilisation dans les secteurs automobile et aérospatial L’impression 3D dans l’espace Applications en médecine

3D Model Marketplace Le révolutionnaire impact de l’imprimante 3D sur la propriété intellectuelle – Glorieuse France Qui n’a jamais rêvé de pouvoir imprimer des objets en 3D directement de chez soi ? Mise au point pour la première fois en laboratoire il y a plus de trente ans, l’imprimante 3D n’est plus un rêve, elle est désormais accessible au grand public. L’impression 3D à haute performance, ou fabrication additive offre à tout un chacun, ou qu’il se trouve, la possibilité de reproduire à la demande l’objet dont il a besoin. Depuis l’invention de l’écriture, de l’imprimerie, puis de la reprographie, il est possible de reproduire à l’identique un nombre indéfinis de documents. Avec l’apparition de l’imprimante 3D, il est maintenant envisageable de reproduire non pas en deux mais en trois dimensions des objets en volume. Le sigle 3D désigne le matériel et les programmes qui donnent à l’image plane une impression en relief. Le marché de l’impression 3D est actuellement en pleine expansion et va s’accroitre de manière exponentielle dans les années futures. Conclusion :

CadQuery Examples — Documentation Wrapper Classes for FreeCAD These classes provide a stable interface for 3d objects, independent of the FreeCAD interface. Future work might include use of pythonOCC, OCC, or even another CAD kernel directly, so this interface layer is quite important. Funny, in java this is one of those few areas where i’d actually spend the time to make an interface and an implementation, but for new these are just rolled together This interface layer provides three distinct values: It allows us to avoid changing key api points if we change underlying implementations. It would be a disaster if script and plugin authors had to change models because we changed implmentationsAllow better documentation. The examples on this page can help you learn how to build objects with CadQuery. They are organized from simple to complex, so working through them in order is the best way to absorb them. Each example lists the api elements used in the example for easy reference. Note Warning Simple Rectangular Plate Polygons

Conséquence et futur de l'imprimante 3D On entend de plus en plus parler du concept d’imprimante 3D. Les médias enchaînent les articles et reportages sur le sujet, mais les contours de la chose restent pour le moment assez flous. Une chose est sûre, le mouvement se porte désormais vers le grand public. On a vu arriver de nombreux modèles aux prix abordables, et aujourd’hui on peut avoir des imprimantes de qualité entre 400 et 1500 dollars. Oui, mais elles ne font évidemment pas tout et sont limitées dans les matières et tailles d’objets. Une nouvelle révolution industrielle ? Un signe ne trompe pas quand aux conséquences potentielles de l’apparition des imprimantes 3D : l’implication de Barack Obama. Avant qu’Obama ne remette le couvert début 2013 lors d’un discours dans lequel il annonce sa volonté d’ouvrir une quinzaine de centres de recherche sur l’impression 3D pour que les Etats-Unis soient en pointe pour la prochaine révolution industrielle. De la petite à la grosse réparation Une voie de développement

audeve3d - rapid manufacturing L'héliolithographie, futur de l'impression 3D ? Et si les technologies des imprimantes 3D que nous connaissons actuellement étaient vouées à disparaitre ? Et si les technos de demain n’existaient pas encore ou étaient sur le point d’apparaitre ? Cela ne serait au final pas étonnant, puisque cela permettrait de contourner de nombreux freins actuels à l’expansion de ces machines qui ne demandent qu’à être poussées au grand public. Et cela risque d’être l’argument de vente de nombreuses startups à venir… Cette fois, c’est Orange Maker, startup venue de Californie, qui promet de ringardiser les techniques existantes grâce un nouveau procédé, l’héliolithographie. Plusieurs technologies seraient combinées, notamment la stéréolithographie, et l’utilisation d’un plateau rotatif. --Cet article a été rédigé par +Flavien

Machines > Imprimante 3D MakerBot Replicator La Replicator offre une zone d’impression d’une taille de 22,5 x14,5 x15,0cm. Elle permet d’imprimer en plastiques de type ABS (le plastique des légos) et PLA (plastique biodégradable) avec une grande précision.Format du fichier 3D accepté: .stl Leapfrog Creatr La Creatr offre une zone d’impression d’une taille de 23 x 27 x 20cm. Avec ses deuc têtes d’impression, elle permet d’imprimer en deux couleurs à la fois ou d’insérer un matériel de support soluble dans l’eau. Format du fichier 3D accepté: .stl >Fraiseuse à commande numérique La Découpeuse CNC offre une zone de travail de 93 x 42 cm. Format du tracé vectoriel: .dxf > Traceur de découpe Craftrobo Graphtec Le CraftROBO permet de découper ou de tracer sur une grande variété de support comme papier (standard, papier photo, papier Kent <157 g/m2, papier à dessin, carte, …, la limite dépendant non du grammage mais de la structure fibreuse du support à traiter). > Atelier

L'impression 3D va-t-elle révolutionner le tatouage ? L'impression 3D suscite beaucoup d'intérêts depuis qu'elle tend à se commercialiser auprès du grand public. Construire des petits objets de décoration, des pièces de rechange ou même des robes de haute couture font désormais presque partie du quotidien des personnes qui se penchent sur cette technologie aux limites encore floues. Sur la toile, chaque jour apparaissent de nouvelles idées et une chose est sûre, les imprimantes 3D nourrissent l'imagination des créateurs. Des petits malins parisiens, regroupés sous le patronyme Appropriate Audiences, sont allés encore plus loin. Ils ont "hacké" l'imprimante pour la transformer en machine à tatouages. appropriateaudiences.net bit.ly/1q03VH8

Designing a 3d printed EXOSKELETON and how to 'grow' electronic parts on it! Printing Exo1: How to design your exo-skeleton and how to grow electronic parts on it from leaving the planet on Vimeo. video Designing a 3d printed EXOSKELETON and how to 'grow' electronic parts on it! Originally posted on symbioticcube.com [ David Gann from symbioticcube.com explains a workflow for producing a body fitted exoskeleton from freely available resources. Additionaly a method of growing mounts for electronics on it is explained: Continuing with my thoughts and experiments about bringing together wearable computing and a generative or ‘symbiotic’ design processes, I ended up doing a 12 minutes video tutorial. Here is a list of the software that you need: ReconstructMe ( MeshLab ( Assimp View ( Blender ( IvyGenerator (

Related: