background preloader

Univers Netvibes et documentation

Univers Netvibes et documentation
Netvibes, portail français personnalisable, constitué par des pages onglets, est connu surtout pour être un agrégateur de flux RSS. Très facile d’utilisation, sa simplicité en a fait sa renommée.Une simple page à laquelle on ajoute des widgets, (contraction de « Windows Gadget ») et/ou des fils RSS. Dès l’accueil, une série de « widgets »- modules interactifs téléchargeables - est proposée pour constituer sa page. Créer un univers Netvibes public Trois étapes sont nécessaires pour l’instant : Vous trouvez le lien pour créer le compte Netvibes en haut à droite de la page Netvibes. Créer une connexion pour sauvegarder sa page Vous tapez votre adresse de messagerie en login et un mot de passe que vous avez créé. Pour vous connecter à la page privée Vous pouvez maintenant créer votre page privée Netvibes Réclamez un accès à Ginger, une fenêtre vous le propose systématiquement quand vous entrez dans votre page privée. Barre du menu en bas de page Vous recevrez un code visiteur par messagerie.

Tutoriels Netvibes et Univers Netvibes Comment décrire Netvibes ? Ce service français gratuit permet à chacun de réaliser son propre portail personnalisé (uniquement consultable pour soi) avec de multiples fonctionnalités : recevoir des infos par flux RSS, écoutez des podcasts ou regarder des vidéos, communiquer par messagerie instantanée, prendre des notes, stocker des documents… Ceci à partir d’une même page à configurer très simplement en créant un compte, en s’identifiant, en plaçant des modules (blocs) par simple glisser-déposer ou en ajoutant des widgets (modules spécialisés) qui sont des utilitaires, des jeux… Plusieurs centaines de widgets sont à disposition et dans la lignée de Firefox, on peut ajouter du contenu sur un même compte Netvibes via différents onglets! Tutoriels Netvibes vidéo et textes Premier détour par les tutoriels Netvibes. 5 minutes pour découvrir Netvibes, c’est l’objet d’une vidéo du blog Simple Entrepreneur sous la forme d’un screencasting : « Présentation vidéo de Netvibes« .

PageRank - rapport d'indexation Scoop.it, un outil de curation A nouveaux usages, nouveau vocabulaire. A la fin de l’année 2010 le terme "curation" a fait son apparition dans le domaine de l’information-documentation directement influencé par les nouvelles utilisations du web 2.0 et la nécessité de filtrer, canaliser, exploiter, partager le flux pléthorique des informations. Ce néologisme, issu du terme curator anglo-saxon dénommant à l’origine le commissaire d’expositions d’art, désigne une activité que les documentalistes connaissent depuis longtemps : regrouper les informations, les sélectionner, les classer selon une thématique précise. La curation va cependant plus loin puisqu’il s’agit aujourd’hui de mettre en valeur ces données, de les éditorialiser et de les partager, valeur ajoutée rendue possible grâce à l’évolution des outils du web. Vous avez dit « Curation » ? La curation avec Scoop.it Présentation du service en janvier 2011 sur Le blog du modérateur « Curation » ou webinage ? Les outils de curation Scoop.it Procédure Lancez-vous ! 1. 4.

Interro surprise sur vos portables Tablettes, téléphones portables, jeux vidéos, réseaux sociaux : autant d'éléments qui ont fait leur apparition dans les usages des élèves et, parfois, dans les salles de classe. Loin de l'alarmisme ambiant, la pédagogue Emmanuelle Erny-Newton met en avant les bénéfices de ces outils. L’école se “technologise”. Les TIC (technologies de l’Information et de la Communication) sont partout, leurs avancées abondamment relayées dans les médias –et abondamment commentées par les internautes. Or les commentaires, souvent négatifs, des lecteurs (et parfois même des éducateurs) dénotent une vaste incompréhension des enjeux éducatifs des nouvelles technologies. Le problème réside sans doute et avant tout dans le terme “TIC”, un collectif proche de l’Inventaire à la Prévert : Ordinateur ou Tableau Blanc Interactif (TBI) ? Ainsi énoncés pêle-mêle, la spécificité pédagogique de chacun de ces outils technologiques est occultée. Individuel ou centralisé ? Sédentaire ou nomade ? Quid des médias sociaux ?

Vertus démocratiques de l’Internet - La vie des idées Ce texte est issu d’une présentation à la table ronde « Internet et renouveau démocratique » (avec Daniel Bougnoux et Patrice Flichy), animée par Caroline Broué au forum « Réinventer la démocratie » (organisé par La République des idées à Grenoble le 9 mai 2009). À la question de la place d’Internet dans le renouvellement des figures de la démocratie, beaucoup de réponses très diverses et contradictoires peuvent être apportées. Car, à considérer Internet comme un tout, à la fois objet technique, média, espace public, support ou instrument politique, on prend le risque de fondre ensemble des choses si différentes que toute généralisation glisse sur cet improbable objet, sans parvenir à le spécifier. Je voudrais cependant prendre ce risque en avançant, sans beaucoup de précautions, six propositions relatives à l’expérience de la démocratie sur Internet. Les six vertus politiques d’Internet 1. L’exclusion des immobiles 2. La dépolitisation narcissique 3. La fin de la vie privée 4. 5. 6.

5 astuces pour vous aider à y voir plus clair dans votre navigateur Internet Il n’est pas rare qu’en se baladant sur Internet, on passe d’un site à l’autre avec une rapidité fulgurante. Et avant même de s’en rendre compte, nos 15 minutes de recherches se transforment en 2 heures d’onglets ouverts qui n’ont aucun rapport les uns avec les autres. Résultat : un navigateur encombré auquel on ne comprend plus rien. Pour pallier ce problème, voici 5 petites astuces qui devraient remettre un peu d’ordre dans tout ça. 1. Sous Chrome et Firefox, vous pouvez simplement épingler vos onglets. 2. Vous pouvez faire encore un peu de place dans Chrome ou Firefox en rangeant simplement la barre de vos favoris. Si certains de vos sites n’ont pas de « favicons », alors vous pouvez simplement utiliser l’application « I Hate Your Favicon » qui vous permettra de mettre des icônes à votre gout. 3. On ne vous apprend rien : quand tout est organisé par dossiers, on ne peut que mieux s’y retrouver. 4. 5.

Entre QR Codes et Charles Dickens, Londres revisite ses outils de médiation La ville de Londres, qui accueillera les Jeux Olympiques de 2012 cet été, a décidé de faire évoluer sa signalétique grâce aux QR Codes et de revisiter sa médiation par l’intérmediaire de Charles Dickens. Attractions, jardins, hôtels et bien entendu musées, de nombreux lieux arborent dorénavant le fameux pictogramme ! Ce dernier évolue et délaisse le noir et blanc pour devenir coloré ou même graphique, en harmonie avec le lieu qu’il renseigne. Les QR Code envahissent la ville ! Grâce à ces QR codes, les personnes disposant d’un Smartphone peuvent scanner le code et être instantanément renseignés sur l’identification de la rue et leur position. Les musées londoniens ne sont pas en reste et se tourne aussi vers les QR code. Des musées de l’University College of London tels que le Musée de zoologie de Grant et le Musée d’archéologie égyptienne Petrie lancent ainsi leurs premiers QR Codes en lien avec leurs expositions. Devenez QRtor ! Retrouvez le site du Museum of London. Auteur : Simon Hübe

Démontage médiatique d'un mythe médiatiquement (pré) fabriqué Générique sur fond d’images de Bové en action. En incrustation défilent des formules choc : Roi du tracteur ; Casseur de Mac Do ; Vrai-faux paysan ; Manipulateur ? ; Fils de bourgeois ; Sorcier des médias. Une musique expressioniste, saccadée, empruntée à l’émission "Capital", veut nous dire : " On y va, pas de concession. Notre mission : débusquer l’imposture, façon justicier ". Acte 1. Une campagne paisible à 60 kms de Bordeaux. Question fermée du journaliste : " C’est la première fois, en fait, que José Bové a touché une fourche de sa vie ". Joseph, le menton en avant, amorce une expression dubitative de bon sens populaire qui voudrait dire " Qui peut vraiment affirmer une telle chose ". Le journaliste, que la réponse laisse sur sa faim, revient à la charge : " Ca se voyait qu’il n’y connaissait rien ? A sa femme, que le journaliste à perçu plus conforme à ses attentes : " Vous êtes d’accord Madame ? Acte 2. Changement de décor : une ville morne, un clocher qui égrène les heures.

Feedient : une seule plateforme en ligne pour gérer tous vos réseaux sociaux Facebook, Twitter, Instagram, Tumblr, Youtube … Vous faîtes partie des nombreux connectés sur ces réseaux sociaux et comme nous tous, vous avez du mal à gérer et alimenter tous ces comptes ? Feedient est la solution à tous vos problèmes. Explications. Nous aimerions poster et checker nos notifications et fils d’actualités sur Facebook, Instagram et tweeter en même temps … Pas possible. Votre problème n’est plus grâce à Feedient, la plateforme de gestion en ligne de vos réseaux sociaux. * Consulter vos fils d’actualité qui se mettent à jour automatiquement. Nombreux l’ont déjà testé et certifient que l’idée est ingénieuse, efficace et fonctionne correctement bien qu’elle soit toujours en version bêta. Pour les plus initiés, le logiciel HootSuite qui rassemble les comptes Facebook, Twitter, Google+, Instagram, Foursquare mais aussi Flickr et LinkedIn. HootSuite ou Feedient ? Bonne question. D’ici là, nous vous invitons à la tester !

5 tutoriels Scoop.it Comment utiliser Scoop.it ? Scoop.it est un outil en ligne dit de « curation » créé par une jeune pousse (start up) en France. Ce type de service permet de filtrer, canaliser, exploiter des informations sous forme de flux ; un choix intéressant lorsqu’il s’agit d’effectuer une veille et de vouloir redistribuer des actualités, articles et contenus sélectionnés. À côté de Netvibes et Paper.li, l’outil en ligne Scoop.it est apprécié pour sa facilité d’utilisation, des pré-choix de sources d’information parmi des centres d’intérêt indiqués par l’utilisateur et pour une redistribution via des Scoop.it (pages sous la forme de journaux tableaux de bord), les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Google Plus) et des sites (blogs…). Des tutoriels Scoop.it pour gérer un projet de veille et de curation 2. Termes utiles Connexion et inscription 3. Création de topic Gestion et paramétrage de topic Alimentation de topic Publier un post Partager 4. 5. En complément… Licence :

Tous sur leurs claviers Etherpad en action (licence CC kjarett) Faire travailler en groupe, en cours, avec leurs ordinateurs portables ou leur mobiles, voilà quel était notre objectif. Avec comme tâche de fond, permettre les échanges au niveau de la classe autant que possible. Pendant chaque cours, avant ou après un petit exposé, nous proposons aux élèves inscrits dans le cours de réfléchir à une série de questions d’approfondissement ou à un petit problème, de partir à la chasse aux informations par groupes de 4, d’échanger sur ce qu’ils trouvent au sein de ce groupe, et de rédiger ensemble leur réponse. Rien que de très classique, n’est ce pas. Rechercher de l’information : Google reste notre ami ; une présentation courte en introduction permet de suggérer quelques mots clés pour démarrer. Évidemment, avant le cours, nous avons prévenu les élèves qu’ils devraient venir avec leur portable (ils en ont tous un, et nous en avons quelques uns en réserve au cas où). De la recherche à la publication en web2.0

Related: