background preloader

Histoire Secrète

Histoire Secrète
La Bible est autant un instrument de domination qu'une arme de destruction massive. C'est le constat alarmant que nous sommes en droit de tirer après lecture du troublant Qui est Dieu ? de Jean Soler, diplomate érudit et brillant penseur du monothéisme, dont Michel Onfray faisait l'éloge récemment. Notons aussi, avant de détailler le contenu du livre, que certains de ses éléments critiques ont déjà été étudiés par des auteurs aussi divers et prestigieux que Julien l'Apostat, Spinoza ou Nietzsche...entre autres. « Dieu » ou « Iahvé » ? La majorité des Bibles sur le marché, à l'exemple de l'édition Segond 21, sont des traductions erronées, mensongères et intéressées. Prenez une Bible à la traduction opportune donc, Exode 3,18 vous pourrez y lire :Dieu dit encore à Moïse : « Voici ce que tu diras aux Israélites : L'Éternel, le Dieu des Hébreux, nous est apparu ». « Ecrasés dans le territoire des chacals... » Ne pas être contaminés par les étrangers

http://fr.sott.net/article/15387-At-on-lu-la-Bible

Related:  "le livre" et ses religionsliturgieReligions - A ClasserChristianisme

Le mensonge universel Le mensonge universel Depuis presque 3000 ans, des millions d’hommes et de femmes ont été nourris d’un texte qui a été entièrement maquillé, truqué, et transformé par un ou plusieurs scribes hébreux entre 1250 et 800 av. JC. Le recouvrement d’âme Dans le chamanisme, tout n’est finalement qu’une histoire d’âme : lorsque celle-ci est bien ancrée dans le corps, qu’elle est unifiée et présente dans la réalité matérielle, l’individu est en pleine possession de ses moyens. Il est alors protégé de la maladie, de la souffrance et de la peur, et ressent la connexion intime qui le relie au sens de l’existence et lui permet d’exprimer librement sa créativité et son enthousiasme. Il est dans « l’état de grâce », pour reprendre l’expression de la psychologue américaine Sandra Ingerman, spécialiste du recouvrement d’âme et auteur de Soul Retrieval (Recouvrer son âme), l’ouvrage de référence sur cette pratique. Il arrive cependant que l’âme ne soit pas complètement présente dans le corps, et que l’être souffre de son absence ; il lui manque ou il a perdu « quelque chose », et ce sera au chamane, « l’appeleur d’âmes », de partir à la recherche de ce supplément d’âme qui lui fait défaut, et de lui restituer. Initiation et incarnation

Enquête sur le détournement des manuscrits de la Mer Morte Conservés par le climat chaud et très sec du désert de Juda, les rouleaux de manuscrits de la mer Morte représentent la plus grande découverte archéologique du XXe siècle - un évènement considérable pour l'Eglise romaine et pour tout le monde chrétien - qui renvoie le domaine des études critiques de la Bible sur le devant de la scène. En ce sens, cette bibliothèque de plus de 800 textes jette une lumière directe sur la période critique d'où émergèrent, il y a plus de deux mille ans, à la fois le christianisme et le judaïsme rabbinique (le judaïsme actuel), explique Hershel Shanks, spécialiste américain de l'archéologie biblique dans son livre, L'Aventure des manuscrits de la mer Morte (Editions du Seuil). Que contiennent donc ces fameux rouleaux ? D'abord la Bible hébraïque, c'est-à-dire l'Ancien Testament pour les catholiques et les protestants. Elle représente à elle seule 25 % du corpus des manuscrits de la mer Morte, à l'exception du livre d'Esther. Jésus était-il essénien ?

: le roman de la bible - Le Roman de la Bible - angle de vision judéo-chrétien - Peu avant le départ de la mission Appolo 11, l'auteur Jean Sendy publie en 1969 aux éditions R. Laffont, dans la célébrisime collection "les énigmes de l'univers" un ouvrage intitulé : "Ces dieux qui firent le ciel et la terre ; le roman de la Bible". Nous livrons ci-dessous un condensé de ses intuitions. Dopées par la nouvelle ouverture de consience actuelle, elles permettent d'affiner aujourd'hui toujours plus la mécanique divine qui anime l'univers et la grande humilité que nous avons à observer cette magnificence à l'oeuvre : Nous. D'un angle de vue Maya, ce livre est canalisé et publié en 1969. Soit en JOUR 6 - FLORAISON - de l'inframonde PLANETAIRE.

Le Livre Q et les Origines Chrétiennes - Laura Knight-Jadczyk Note: Q est l'abréviation du mot allemand Quelle (source). Q est une des deux sources de Matthieu et Luc, l'autre étant Marc, mais la source perdue inconnue est maintenant nommée Q . Bien que ce sujet arrive sous l'en-tête d'hypothèse Q - (critique synoptique), depuis la découverte de l'Évangile de Thomas, ce n'est pas vraiment une hypothèse désormais. Mais il semble que la rubrique restera. Mais de plus en plus de livres indexent Q comme l'Évangile des Paraboles Q. Tractatus logico-philosophicus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Tractatus logico-philosophicus est une œuvre de Ludwig Wittgenstein. Elle a d'abord paru en allemand en 1921[1] sous le titre Logisch-Philosophische Abhandlung, puis, sur les suggestions de George Edward Moore[2], en anglais, un an plus tard avec le titre latin actuel. Avec Investigations philosophiques, ce texte est l’une des pièces majeures de la philosophie de Wittgenstein, il est inspiré par un logicisme anti-psychologiste[3], une position que Wittgenstein abandonne par la suite[4]. Ouvrage très court (environ 70 pages), le Tractatus a donné lieu à de nombreuses interprétations[n 1], parfois difficilement conciliables[5]. Alors que la signification mystique[6] de ce texte est pour Wittgenstein éthique et esthétique[7], la plupart des lectures ont mis en avant son intérêt en logique et en philosophie du langage.

L’Exode biblique est impossible à dater précisément Habituellement la chronologie est considérée comme l’œil de l’histoire mais, de façon surprenante, de nombreux égyptologues préfèrent évaluer l’historicité des textes bibliques à la lumière des étymologies populaires combinées à la psychanalyse freudienne. Ce n’est pas une démarche scientifique objective. Assman écrit, par exemple: J’ai toujours eu conscience du défi que représentait le livre de Freud pour l’égyptologie (…) L’objectif d’une étude d’histoire de la mémoire ne réside pas dans l’établissement d’une vérité potentielle des transmissions – en l’occurrence les différentes traditions qui appréhendent la figure de Moïse -; il s’agit bien plutôt d’étudier ces formes de transmission elles-mêmes en les considérant comme des manifestations de la mémoire collective, ou plutôt de la mémoire culturelle. Assman fait référence, mais un critique a remarqué que:

Nahash Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythologie du Proche-Orient ancien[modifier | modifier le code] Dans le Proche-Orient ancien, le serpent est fréquemment associé à des divinités, notamment pour conjurer les morsures de serpents. Il est un symbole de protection et de santé. Vatican : Juifs vs Jésuites ? Ou Jésuifs ? Vatican : Juifs vs Jésuites ? Ou Jésuifs ? Rituels - ici Benoît XVI en Pharaon avec la couronne égyptienne.

Related: