background preloader

Entre nous, le bonheur est dans le prêt

Entre nous, le bonheur est dans le prêt
Crédit: Colcanopa Voilà qui confirme ce que je vous racontais en octobre dernier : la finance participative est non seulement dans la place, mais elle est aussi en mesure de remplacer votre banquier ou de lui donner de bonnes idées. Preuve en est avec quelques plateformes lancées récemment ayant pour but de proposer de nouveaux types de financement à vos projets. Pour celles et ceux qui ne vous veulent que du bien Si les québécois préfèrent le terme de "socio-financement" à celui de crowdfunding, c'est bien parce que cela permet de redynamiser l'économie sociale et locale. A la différence de KissKissBankBank, où les donneurs sont remerciés par des contreparties non financières, Hello Merci repose sur une logique d'emprunt à taux zéro. Pour Vincent Ricordeau, "Hello Merci est le cousin de KissKissBankBank. La finance solidaire en bas de chez soi Autre tendance qui se développe depuis quelques mois : le financement participatif local de commerces physiques. C'est arrivé près de chez moi Related:  razoniaFinances

Jardin en lasagne TweetTweet En voilà une drôle de formule, à coup sûr c’est l’étonnement, ou un sourire un peu incrédule. Les lasagnes ; à peu près tout le monde se représente bien le bon plat italien. Podcast: Lire dans une autre fenêtre | Télécharger Pour rédiger cet article et constituer ma lasagne je me suis appuyé sur le livre de Jean-Paul Collaert L’art du jardin en lasagnes Le principe du jardin en lasagne est le même que le plat : des couches successives Patricia Lanza a la tête d’une auberge de 250 couverts, découvre un peu fortuitement l’usage des cartons au jardin. L’idée géniale fut ensuite de déplacer les cartons sur les surfaces à cultiver et de recouvrir ces cartons de fumier. Pourquoi mettre en place un jardin en lasagne ? Si votre terrain n’est que caillou ou mauvais remblai, les lasagnes sont parfaitement adaptées. Les ingrédients du jardin en lasagnes. Vous avez déjà compris que la base de vos lasagnes est le carton. Bien sûr, il s’agit des cartons marron côtelés. Google+

La finance participative est dans la place Etant par monts et par vaux ces temps-ci afin de parler CoRévolution, je peux vous assurer que ça bouge dans les territoires : en ces temps de crises, un vent de changement et d'enthousiasme souffle chez les acteurs de l'économie collaborative. Une preuve encore en ce jeudi 11 octobre avec le forum FinPart qui se tenait non loin de Limoges, à la Fondation La Borie, afin de promouvoir ces nouvelles formes de financement. Le B.A.BA de la finance participative Infographie du crowdfunding, réalisée par Julien Ledru et Pauline Le Gall - Avril 2012 Le crowdfunding (de "crowd", la foule) est un mécanisme de financement, via Internet, de projets d’innovation et de création permettant de collecter les apports financiers d’un grand nombre d’épargnants. Pour illustrer le propos, prenons quelques exemples : depuis 2007, le site MyMajorCompany vous donne la possibilité de soutenir des artistes et des projets culturels. Un mouvement de fond

Qui sommes nous ? - microDON microDON est le pionnier en France de "la générosité embarquée" : le principe est de greffer une opportunité de générosité sur les transactions du quotidien et de permettre ainsi aux citoyens de faire un micro-don (quelques centimes à quelques euros) sur leurs factures, leurs bulletins de paie, leurs tickets de caisse, leurs achats en ligne... Ce don est donc facile, innovant et indolore. Notre vision En contexte de crise, le besoin de solidarité est plus important que jamais. L’Etat a besoin d'un tissu associatif actif qui le soutient dans sa mission de redistribution. Là où les techniques de collecte de fonds classiques tendent à devenir moins efficaces, microDON propose une solution innovante au service de toutes les causes. Une entreprise sociale... Une entreprise sociale partage avec une entreprise “classique” l’affirmation d’un projet économique et la nécessité de dégager des excédents. Notre histoire L'équipe

Cultures en lasagnes ("lasagna bed") - Permaculture Jeudi 4 novembre 2010 4 04 /11 /Nov /2010 23:21 La technique du jardin en lasagnes Tout le monde connait les lasagnes, ce plat italien constitué de plaques de pâtes en alternance avec des couches de sauce bolognaise et béchamel, sans oublier le fromage. On retrouve cette idée de couches alternées dans le mode de préparation du sol alternant des couches végétales variées favorables à la pousse des plantes potagères ou ornementales. L’intérêt de la préparation du sol en « lasagne » ( « lasagna gardening »,« lasagna bed » en anglais) est d’obtenir quantité de légumes et fleurs sur les sols quasi-abandonnés avec des « plus » non négligeable : le recyclage de tous les déchets verts et ménagers. Cours, terrasses, toitures, carrés et même dalle de béton, profitent de ce qui ne sera seulement un effet de mode, mais un réel mode de réappropriation du sol à peu de frais. Elle essaya de reproduire la nature dans son jardin. 2 : couvrir le sol destiné à la préparation en lasagne de cartons.

Antonin Léonard: 4 outils pour cultiver l'économie collaborative dans les territoires Les auteurs participeront au Forum de l'économie collaborative se tiendra à Cenon (33), les 4 et 5 juillet prochains. Programme et inscriptions gratuites ouvertes en ligne sur www.bordeaux-economie-collaborative.org/ Le premier forum de l'économie collaborative et des territoires soutenu par la Communauté urbaine de Bordeaux et le Conseil général de Gironde s'ouvre aujourd'hui. Un événement précurseur pour un territoire qui fait déjà le pari d'une économie aux opportunités inédites. L'économie collaborative propose en effet de nouveaux modèles, porteurs de sens, pour le développement des territoires : de nouveaux modes de consommation privilégiant l'usage sur la possession, de nouvelles manières de produire en pair-à-pair, de nouvelles relations de confiance fondées sur le partage, les réseaux sociaux et la proximité et de nouvelles formules participatives pour financer des projets. 1- Créer une base de connaissances pour partager les "codes sources" de projets collaboratifs

SYMBA IDF | L'aventure Symbiotique SYMBA IDF est la monnaie destinée aux organisations symbiotiques (entreprises, associations…) d’Île de France pour relocaliser l’économie, créer des échanges vertueux et développer la richesse économique, sociale, environnementale et culturelle du territoire : Convaincus que les citoyens et les entreprises ont leur rôle à jouer dans le développement et l’avenir de leur territoire, nous créons une société coopérative pour permettre aux humains de reprendre le contrôle sur le pouvoir de l’argent et de décider collectivement de leur avenir. Ce projet initié en Octobre 2013 et soutenu par la Région Île de France vise à rassembler un réseau de confiance des entreprises locales qui existent déjà et valorisent l’humain et la nature en même temps que le développement économique. La coopérative (sous forme juridique SCIC) permet de devenir co-propriétaire du système de notre région. Avantages et intérêt à devenir sociétaire : Avantages pour une organisation à faire partie du réseau SYMBA :

Les Principes de la Permaculture en Français Deux jours de forum sur l'économie collaborative ou l'économie de partage à Bordeaux société Prêts de voiture, échanges de logements, partages de connaissances en ligne, financements participatifs...La crise incite à aller vers de nouveaux modes de consommation. Anne-Sophie Novel, docteur en économie est l'invitée du 19/20 ce soir sur France 3 Aquitaine. Par CA Publié le 04/07/2013 | 15:07, mis à jour le 04/07/2013 | 18:15 Ce forum sera l'occasion d'analyser les tendances du secteur, son expansion et ses applications à l'échelle locale. "La crise économique et sociale que nous traversons est, au-delà, une crise de civilisation. Le socialisme du XXIème siècle "Elle peut être une source d'inspiration pour donner priorité à l'être sur l'avoir et plus largement pour prouver aux acteurs économiques que parier sur l'humain, c'est aussi faire le pari de la réussite", ajoute-t-il. Le poids de ce secteur du partage pourrait atteindre 3,5 milliards de dollars en 2013. Infos pratiques

Related: