background preloader

Toits Vivants ← projet d'agriculture participative, sur toitures et terrasses

Toits Vivants ← projet d'agriculture participative, sur toitures et terrasses

Dossier / l'agriculture urbaine Sous la direction de Eric Duchemin (VertigO - La revue électronique en sciences de l’environnement) (Institut des sciences de l’environnement, Université du Québec à Montréal) (Université du Québec à Montréal), Luc Mougeot (CRDI, Canada) et Joe Nasr (Collège Ryerson, Canada) Depuis maintenant plus d’une décennie - selon la plus récente estimation disponible – ils sont mondialement environ 800 millions à pratiquer l’agriculture urbaine (AU). 200 millions d’entre eux réalisent de la production de marché et 150 millions le font à plein temps. Ces gens produisent environ 15% de la production mondiale de nourriture.

Vivre entre les bâtiments par Mateusz Mastalski et Ole Robin Storjohann Two Denmark architects have designed a concept for narrow apartments that fill tiny gaps between existing buildings. Mateusz Mastalski and Ole Robin Storjohann's project Live Between Buildings proposes a series of micro-home apartments for urban living. In the designs, the tiny living quarters are proposed in playful shapes including an X, an O, a tree, a cloud, a speech bubble and a space invader. The designers have illustrated, in a series of diagrams, how their concept could work in highly dense cities such as New York, Tokyo, Amsterdam, Helsinki and London. Mastalski and Storjohann's concept recently won the annual New Vision of the Loft 2 design award, organised by roof window manufacturer Fakro and A10 new European architecture magazine. Fakro has said that the winning infill-loft dwellings could be realised entirely out of roof windows. See more micro-homes » Images are by Mateusz Mastalski and Ole Robin Storjohann.

les GAS (groupement d'achat solidaire) | Consom'Acteurs Les Groupements d’Achats Communs (GAC) ou les Groupements d’Achats Solidaires (GAS) rassemblent des consommateurs dans une démarche de réflexion et d'action sur leur mode et leurs habitudes de consommation. Ils désirent soutenir l'agriculture locale et manger des produits sains à prix raisonnables. Pour cela, ils ont établi des relations privilégiées avec certains producteurs qui leur fournissent des légumes ou d’autres produits de saison, sous forme de panier ou via un dépôt. Certains ne prennent que des paniers de légumes bios, d’autres achètent des quartiers de viande ou vont eux-mêmes récolter des salades. Les GAC sont généralement des initiatives privées, parfois encouragées par des associations locales, qui se multiplient et se déclinent en diverses formes. Certains GAS et GAC vont plus loin et prennent la forme d'AMAP, Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne, selon le modèle français. En Flandre, les Voedselteams coordonnent les différentes initiatives. Andenne Ath

Solar-Powered Trikes Delivering Food In Amsterdam FOODLOGICA is a system where food is transported throughout the city of Amsterdam using electric bikes. The Dutch capital is a city that runs on bikes — well for the most part that statement is true. According to the Research and Statistics Department of the City of Amsterdam there were 881,000 bicycles in use in the city in 2012. That means there were more than enough bicycles for its 800,000 inhabitants, but there were also 330,000 motor vehicles registered in the same year. So while it’s true that bikes beat motorized vehicles in the competition of quantity and number of personal users, when it comes to logistics, there was hardly any competition going on, since cars and trucks were the obvious choice for that task. Up until now, that is. To support the virtuous cycle of food in the urban ecosystem they integrated a convenient and zero-emission transport to local businesses.

urban Farm Company Strasbourg, Ecole d'Architecture | Les Concours proposés aux étudiants L’enjeu principal de l’appel à projets Tango est de contribuer au développement économique et stimuler l’innovation en favorisant les transferts de compétences et la fertilisation croisée entre secteurs de l’économie locale. Le projet doit être présenté par un binôme ou un consortium constitué au moins : - d’un acteur issu des industries créatives (entreprise, association, artisan, artiste ou étudiant) appelé le prestataire - d’un acteur de l’économie (entreprise, artisan, association), quel que soit son secteur d’activité à l’exception des industries créatives, appelé le porteur du projet Pour un projet d’un coût de 5.000 à 10.000 € TTC, le montant de l’aide sera de 2.500 à 5.000 € TTC. sera de 5.000 à 20.000 € TTC maximum. Prix Signature, intervention d’un talent créatif sur un bâtiment privé Contact : nicole.schall@strasbourg.eu Prix Millénaire de la Cathédrale Chacun de ces prix sera doté de 5.000 € TTC.

Ceinture Aliment-Terre Liégeoise | Et si l'on créait une "ceinture aliment-terre liégeoise" permettant de nourir la population avec des produits frais et de qualité ? Variations On a Dark City by Espen Dietrichson The buildings of Lyon are pulled apart in these impossible photographs by Norwegian artist Espen Dietrichson. The series is entitled Variations On a Dark City and forms part of the artist's One of Many Unusual Moments exhibition on show at the Galerie Roger Tator in Lyon. For each image the walls and roof of a building are moved apart into the sky, just like the exploded axonometric diagrams drafted by architects. "The series of modified or levitated architecture started as my first interest when I went to art academy," Dietrichson told Dezeen. Above: exhibition view is by David Desaleux Explaining his technique, he said: "The photos are made half manually and half digitally. Other manipulated photography on Dezeen includes a tower block that looks like it's being unzipped and landscapes that are distorted into circles. See more stories about photography »

Le Monde.fr : Supplément spécial Près de 60 % de l’Humanité se concentre aujourd’hui dans les zones urbaines. D’ici 2050, cette proportion devrait atteindre 80 %, et la planète gagnera au bas mot 3 milliards d’habitants. Même en anticipant certaines évolutions technologiques, l’agriculture traditionnelle ne pourra pas répondre à la demande alimentaire : 80 % des surfaces arables du globe sont déjà en exploitation, et 15 % de ces sols ont même été épuisés (agriculture intensive, pollution, désertification…). Heureusement, architectes, designers et ingénieurs agronomes allient leurs compétences pour inventer la ferme de demain : au cœur des villes, et… à la verticale ! Force est de constater que l’agriculture intensive « sature ». Mais puisque les surfaces cultivables ne sont pas extensibles (hormis par la déforestation, qui a elle-même des conséquences dramatiques), comment faire pour produire la nourriture nécessaire à une population mondiale toujours croissante ? Une utopie au service de l’avenir

Flying Houses by Laurent Chéhère The residential buildings of Paris appear to be sailing through the sky like kites in these dream-like images created by French photographer Laurent Chéhère (+ slideshow). "All these flying houses are the fruits of my travels in the popular districts of Paris; Ménilmontant and Belleville," Laurent Chéhère told Dezeen, explaining how he manipulated photographs of real buildings to create impossible images inspired by "the poetic vision of the old Paris." Some of the buildings pictured look just like typical houses, while others boast unusual features like a giant window or wonky walls. "Sometimes I use the realistic, metaphoric, symbolic and subjective, if it is necessary to tell a story," said the artist. One image shows a circus tent, with juggling sticks and balls falling out of its open base (above), while another shows a caravan gliding through the sky (below). The images are on show at the Galerie Paris-Beijing in Paris until 8 December. See all our stories about photography »

Agriculture urbaine : l'avenir est sur les toits Des données sur Paris et les Parisiens localisées par le biais du réseau métropolitain Revenu net annuel moyen par foyer fiscal. Année : 2009. Source : INSEE. Impôt annuel moyen par foyer fiscal. Nombre de chômeurs par rapport à la population de 15 ans ou plus. Nombre d'étudiants par rapport à la population active de 15 à 64 ans. Nombre de diplomés de l'enseignement supérieur long par rapport à la population non scolarisée.Diplômes de l'enseignement supérieur long : licence, maîtrise, master, DEA, DESS, doctorat, école supérieure niveau licence et plus (hors DEUG, DUT, BTS, diplôme paramédical ou social...). Nombre de célibataires par rapport à la population de 15 ans ou plus. Nombre de mariées par rapport à la population de 15 ans ou plus. Nombre de retraités par rapport à la population de 15 ans ou plus. Nombre de femmes et d'hommes par rapport à l'ensemble de la population. Nombre d'habitants au km². Nombre de ménages propriétaires de leur résidence principal par rapport à l'ensemble des résidences principales. Année : 2011. Source : RATP.

2015/04/10 > BE Allemagne 698 > Des fermes hydroponiques et aquaponiques pour les toits des grandes villes EnvironnementDes fermes hydroponiques et aquaponiques pour les toits des grandes villes Les chercheurs et urbanistes de l'Université technique de Berlin (TU Berlin) ont développé un nouveau type de ferme urbaine pour les toits des grands ensembles : la Roof Water - Farm. L'objectif de ce nouveau concept est d'intégrer l'agriculture dans le paysage urbain en occupant des espaces originaux : les toits des immeubles. Ceux-ci présentent plusieurs avantages comparés aux sols ou aux cultures dans des hangars [1] : l'ensoleillement et la possibilité d'utiliser les eaux usées du bâtiment. Cela permet de mettre en valeur des lieux encore peu utilisés mais qui connaissent actuellement un regain d'intérêt important (photovoltaïque, toitures végétalisées...). Roof Water - Farm inclut deux types de culture : d'une part une culture hydroponique, où les plantes utilisent les eaux usées des sanitaires riches en nitrates et phosphores.

Treehugger | one fine day | Project Treehugger Concepts “Treehugger” is a pavilion that is currently exhibited at the National Garden Show (BuGA) 2011 in Koblenz, Germany. It results from a research-project that was initiated by Dipl.-Des. Christoph Krause, director of the Chamber of Skilled Craft’s “Center for Design, Manufacturing and Communication” in Koblenz in 2009. “Treehugger” has been designed by the Department for Digital Design at University of Applied Sciences, Trier, and was led by Prof. Our main aim was to give students as well as craftsmen a broader understanding of recent computational design and computer aided manufacturing technology. LocationThe city of Koblenz is at the northern endpoint of Germany’s Middle Rhine area which is an important cage of Germany’s Romanticism during 18th/19th Century: during that time’s Romanticism the existing ruins of medieval castles along the Rhine were restored and romantically reinterpreted. “Treehugger” is located next to basilica St. Design team: Client:

Related: