background preloader

Le cas Pistorius : homme augmenté ou réparé ? - Sciences

Le cas Pistorius : homme augmenté ou réparé ? - Sciences
J-M Besnier, F. Ansermet, D. Cerqui, J-C Ameisen, R. Frydman Catherine Donné © Radio France L’homme réparé ou l’homme augmenté ? Le développement de l’informatique associé aux nanotechnologies d’une part et la connaissance du génome humain d’autre part, vont-ils aboutir à transformer l’homme ? NL Forum sciences © Radio France

http://www.franceculture.fr/emission-revolutions-medicales-le-cas-pistorius-homme-augmente-ou-repare-2013-02-26

Related:  EPIPour aller plus loinHomme réparé, augmenté ou simplifié?

Le laboratoire de Frankenstein En ce 16 juin 1816, le ciel est menaçant au-dessus du lac Léman, la température glacée, à peine 14 °C. La jeune Mary Godwin est venue avec son amant, le poète Percy Shelley, passer la soirée dans la majestueuse villa Diodati chez leur ami et voisin lord Byron et son médecin John Polidori. Ces jeunes lettrés à l'imagination débordante et aux moeurs libérales se sentent oppressés par cette sombre « année sans été ». L'Homme simplifié Déresponsabilisation, déshumanisation, simplification à outrance : il y a urgence à penser l'usage et les conséquences des nouvelles technologies sur l'individu, le travail et la société. Propos recueillis par Isabelle Magos. Présentation de l'auteur

Association "Médecine et psychanalyse dans la cité" Le 8e colloque de l’Association « Médecine et psychanalyse dans la cité » se tiendra les 29, 30 septembre et 1er octobre 2016 à Clermont-Ferrand Sur le thème : « L’homme passe infiniment l’homme » Blaise Pascal sous la coprésidence de : Le mythe de l’humain augmenté Ce troisième TopTen de l'été nous emmène du côté des groupes transhumanistes. Alors que ce mouvement prône le dépassement de notre condition biologique, le chercheur Nathanaël Jarrassé nous engage à revenir aux réalités des personnes appareillées qui ne sont pas des hommes machines. « Rendre une sensation de toucher à un sujet amputé appareillé », « dévier des nerfs pour améliorer la commande de prothèses robotiques », « fixer directement une prothèse de bras sur l’os » : autant d’innovations de laboratoires porteuses d’espoir pour les patients. Pourtant, cela semble peu face au spectacle technologique qu’offrent les films de science-fiction. Une perception biaisée de la réalité technique

Je suis Pepper, le petit robot, l’ami de l’Homme Le robot humanoïde ne sait ni cuisiner ni réparer un robinet, mais il est le premier « robot compagnon » conçu pour partager notre quotidien. L’attachement des humains pour leur robot se rapprochera sans doute de l’amour pour un animal domestique. Conçu et fabriqué par la société française Aldebaran (rachetée en 2012 par le géant nippon des télécommunications Softbank, rebaptisé Softbank Robotics), Pepper est en vente au Japon depuis juin 2015 ; 2 000 euros à l’achat, plus un abonnement sur trois ans, soit près de 10 000 euros au total.

Transhumanisme, Homme augmenté. Quelles limites, thérapeutiques, techniques, éthiques ? – Intelligence Artificielle et Transhumanisme L’Homme augmenté sera-t-il solidaire ? La journée a été animée par Édouard Kleinpeter, ingénieur de recherche au CNRS, animateur scientifique du pôle de recherche Santé connectée et humain augmenté de l’ISCC. Les technologies modernes appellent dans le quotidien une consommation individualisée. Mais elles créent aussi du lien social, en facilitant les communications, les pratiques standardisées ou la constitution de réseaux. On voit aujourd’hui se développer des instruments susceptibles de doter l’humain de ressources nouvelles, tant sur le plan sensorimoteur que cognitif : des prothèses électroniques ou des exosquelettes, des neurostimulants ou des implants intracérébraux… Après avoir abordé les aspects et l’essor de cette nouvelle réalité baptisée « Homme augmenté », le colloque en évaluera la désirabilité au regard des objectifs mutualistes.

Humanisme, transhumanisme, posthumanisme Par des raccourcis grossiers, on peut considérer que l'humanisme est un courant culturel originaire d'Italie qui s'est développé en Europe à la période de la renaissance (~ du 14ème au 16ème siècle). Ce courant part du principe que les capacités intellectuelles de l'homme sont potentiellement illimitées, qu'il faut vulgariser de tous les savoirs, dont le religieux, pour que l’individu, correctement instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. La théorie humaniste classique a ainsi prôné les notions de liberté, de libre arbitre, de tolérance, d’indépendance, d’ouverture et de curiosité d'esprit. Planche de dessin d’un système Hydraulique imaginé par Léonard / Dessins à l’encre sur velin, 1480-1482 © Codex Atlanticus, Bibliothèque Ambrosienne, Milan, Italie.

Aux Utopiales de Nantes, à la recherche des machines de science-fiction Le festival nantais de science-fiction se clôt jeudi 3 novembre, après six jours consacrés notamment à la thématique des machines. Déambulation. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Benjamin Benoit « Dans la science-fiction, les machines ne sont pas crédibles, car elles consomment trop d’énergie. On peut essayer d’estimer la puissance d’un sabre laser ou d’une étoile de la mort… ça fait beaucoup. Certaines violent les lois de la physique actuelles, d’autres sont très difficiles à réaliser. » Roland Lehoucq est physicien, a co-écrit Les idées noires de la physique avec Vincent Bontemps, mais est surtout président des Utopiales.

VIDÉO. Laurent Alexandre vs. Jacques Testart : Peut-on augmenter l'homme à l'infini ? Jacques Testart et Laurent Alexandre, à l'occasion du débat organisé dans les locaux de "We Demain" début janvier (Illustration : Fabien Clairefond pour We Demain) Organisé début janvier à la rédaction de We Demain, en partenariat avec Arte Future, ce face à face explosif explore des questions encore peu présentes dans le débat public... Et pourtant déterminantes pour l'avenir. Le transhumanisme est un nihilisme Dans le fond, l'affaire n'est pas nouvelle. Dante nous prévenait déjà, au premier chant du Paradis : « Outrepasser l'humain ne se peut/ signifier par des mots ; que l'exemple suffise/ à ceux à qui la grâce réserve l'expérience (1). » Or, au seuil de son ascension vers le ciel - et pour exprimer cette idée d'un homme s'élevant au-delà des limites humaines -, le poète forge le néologisme trasumanar : un verbe exprimant l'action transformatrice qui l'ébranle, dès lors qu'il fixe ses regards dans les yeux pénétrés d'éternité que lui propose Béatrice, son amour et son guide vers la béatitude. Mais, s'il s'agit, dans La Divine Comédie, d'entrer dans la vision de Dieu, de déifier l'homme créé, afin qu'il vive de cet « amour qui meut le soleil et les autres étoiles (2) », c'est une dynamique radicalement inverse qui magnétise l'idéologie transhumaniste. En un sens, il est maintenant possible d'appréhender - et comme jamais auparavant !

Un atelier numérique de santé “répare” les handicaps A Rennes, l’association My Human Kit a ouvert en début d’année le Humanlab, un projet inspiré des fablabs proposant à des personnes en situation d’handicap de “se réparer”. Et si nous posions un regard différent sur le corps et ses handicaps ? C’est en tout cas l’ambition de l’association My Human Kit (MHK) qui entend fédérer toute une communauté autour de la dimension humaine et sociale du handicap. Les rivages du posthumain C'est le legs de Prométhée : l'homme, sans griffes, sans crocs, sans poils, sans force, reçoit en compensation le feu sacré du savoir qui lui permet de s'augmenter - et, du premier propulseur au dernier ordinateur, nous ne nous en sommes pas privés. C'est le legs de toutes les Genèses : de l'Enkidou de Gilgamesh à l'Adam du Livre, l'homme est une créature façonnable, de la glaise pour les dieux, et plus tard pour les savants de fiction qui s'arrogent leur pouvoir, du docteur Frankenstein au rabbin Loew, inventeur du golem. Alors que la planète peine sous le poids des transformations d'origine humaine, il semble que nous soyons sur le point de toucher l'essentiel de ces deux héritages. Sur le point de nous augmenter comme jamais. Anthropotechnie : aujourd'hui apparaissent des dispositifs qui permettent d'augmenter les capacités de nos corps, sains ou souffrants.

Related: