background preloader

Cancer et Sucre – Stratégie pour affamer le cancer

Cancer et Sucre – Stratégie pour affamer le cancer
(Source : Greenmedinfo.com, via SOTT, Dr. Mark Sircus, 27 février 2013, trad. OC et jsf) Selon des chercheurs de l’Université de Californie, San Francisco, le sucre pose un risque pour la santé – en contribuant à environ 35 millions de décès dans le monde chaque année. Les effets néfastes du sucre ne s’arrêtent pas au diabète, syndrome métabolique, à l’hyper-ou hypoglycémie, au reflux gastrique et aux maladies cardiaques. Pendant ce temps, beaucoup de gens parmi la médecine conventionnelle propagent la croyance que le lien entre certains types de nourriture et l’augmentation de risque de cancer est « faible » ou seulement « d’une importance théorique. » Ils croient que les recherches « reliant le cancer aux aliments ne révèlent aucuns schémas médicaux valables. Des chercheurs de l’Institut du Cancer de Huntsman en Utah ont été parmi les premiers à découvrir que le sucre «nourrit» les tumeurs. Réprimer / Retarder / Ralentir / Tuer le Cancer Le Dr. Otto Warburg (1883-1970) L’article du Dr. Related:  cancercancer, intérêts contre santéalerte sucreries

Ce que l'industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez Ce que l'industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez sur la chimiothérapie et les rayons Waking Times, 21 octobre 2013 Ils nous disent que la chimiothérapie sauve des vies, augmente le taux de survie à long terme et n'endommage pas les cellules saines. Toutes ces affirmations de l'industrie du cancer sont fausses. Un poison tue sans discrimination – il l'a toujours fait et le fera toujours. Derrière les vaccins, médicaments, diagnostics et thérapies, soins dentaires, psychiatrie et pratiquement toute la recherche médicale, existe une industrie et une source de profit pour les sociétés. L'industrie du cancer détruit ou marginalise les remèdes sans danger et efficaces tout en encourageant ses propres remèdes brevetés, coûteux et toxiques qui font plus de mal que de bien. Aucun produit de chimiothérapie n'a jamais réellement guéri ou résolu les causes sous-jacentes du cancer. La chimiothérapie et les rayons peuvent tuer le cancer, mais ils vous tuent aussi Le Dr Alan C.

La plante qui combat le cancer et dont personne ne parle Une étude menée à l’Université de Purdue à Lafayette (États-Unis) a récemment découvert que les feuilles de l’arbre Graviola tuer les cellules cancéreuses chez six lignées cellulaires humaines et sont particulièrement efficaces contre les cancers de la prostate, du pancréas et du poumon. Le corossol (son nom en anglais), connu en Italie comme le fruit de Graviola est donc un remède miracle (et naturel) pour éradiquer les cellules cancéreuses, 10.000 fois plus puissant que la chimiothérapie. Les tests de laboratoire effectués depuis 1970 ont montré son efficacité, et tuer les cellules malignes dans 12 types de cancer, y compris le côlon, du sein, de la prostate, du poumon et du pancréas, et est jusqu’à 10.000 fois plus forte en ralentissant la croissance des cellules cancéreuses par rapport à «l’Adriamycine, un médicament de chimiothérapie couramment utilisé dans le traitement du cancer. Le National Cancer Institute a effectué la première recherche scientifique en 1976.

Un lien entre excès de sucre dans le sang et problèmes de mémoire Une étude révèle l'existence d'un lien entre des taux élevés, mais non pathologiques, de sucre dans le sang et la présence de troubles de la mémoire. Crédits : Pallbo S'il est connu que les taux élevés de sucre dans le sang des diabétiques sont associés à l'apparition de problèmes de mémoire, une nouvelle étude révèle que ce phénomène pourrait aussi concerner les personnes dont le taux de sucre dans le sang est inférieur à celui d'un diabétique. Des taux de sucre dans le sang élevés, mais toutefois nettement inférieurs à ceux d'un diabétique, seraient associés à des problèmes de mémoire, selon une étude allemande. Si ce phénomène avait déjà été démontré pour les personnes diabétiques ainsi que celles en état de prédiabète, cette nouvelle étude révèle son existence pour des individus dont le taux de sucre dans le sang est inférieur aux seuils considérés comme pathologiques. Dix heures après leur dernier repas, tous les volontaires ont effectué une prise de sang. Résultat ?

Les médicaments à base de cannabis autorisés en France ! Ce vendredi 7 Juin 2013, a été publié au Journal Officiel le Décret Nº 2013-473, modifiant les dispositions pharmaceutiques relatives au cannabis et à ses dérivés. Culture de marijuana thérapeutique (source = GW Pharmaceuticals) Entrant en vigueur dès maintenant, ce décret modifie l’article R. 5132-86 du code de la santé publique concernant lecannabis, afin de permettre à l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) d’octroyer des autorisations de mise sur le marché à des spécialités pharmaceutiques à base de cannabis ou de ses dérivés, et d’autoriser les opérations de fabrication, de transport, d’importation, d’exportation, de détention, d’offre, de cession, d’acquisition, ou d’emploi relatives à ces spécialités, conformément à la directive européenne 2001/83/CE. La ministre des affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, est chargée de l’exécution du présent décret. Du cannabis médical dans les pharmacies françaises

Cancer : le remède oublié Nous sommes en 1890 à New York. Il fait nuit. Le Dr William Coley se tourne et se retourne dans son lit. Au petit matin, il sort de chez lui. C’est dans ce gisement prodigieux que le Dr Coley va rechercher des cas de « sarcome » semblables à celui qui a tué sa patiente. Plus de deux semaines durant, ses recherches sont vaines. Guérison mystérieuse Le Dr Coley a mis la main, sans le savoir, sur un cas qui va révolutionner le traitement du cancer. Aussitôt après avoir attrapé l’érysipèle, le sarcome de ce patient a donc brutalement disparu. Il découvrit que d’autres pionniers de la médecine comme Robert Koch (qui découvrit le fameux bacille de Koch, responsable de la tuberculose), Louis Pasteur, et le médecin allemand Emil von Behring, qui reçut le premier prix Nobel de médecine en 1901, avaient eux aussi observé des cas d’érysipèle coïncidant avec la régression spontanée de cancers. Le Dr Coley créa une mixture de bactéries mortes, donc moins dangereuses, appelée Toxines de Coley.

L’OMS interdit la plante artemisia annua, plus grand remède contre le cancer qu’elle eradique en 16 heures L’OMS interdit la plante artemisia annua, plus grand remède contre le paludisme et le cancer car elle pourrait également aider contre d’autres maladies graves: elle est trop efficace et pourrait nuire aux profits du cartel pharmaceutique mondial. Cette organisme me fait suer au plus haut degré sachant ce qu’elle est et qui la dirige. Maintenant vous serez prévenu sur le rôle de l’OMS en ce qui concerne ses préoccupations sur votre santé. ‘Artemisia annua est une plante aromatique qui a été utilisée par la médecine chinoise en tant que puissant remède du paludisme, maladie qui, en dépit des statistiques officielles, reste la plus ravageuse de la planète. La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine. Une autre étude a été menée sur des échantillons de tumeurs mammaires cancéreuses in vitro. Source : Healthy Food House L’historique des travaux sur l’Artemisia annua

Le scandale du sucre | Sans sucre Le sucre rapporte. C’est un commerce juteux pour bon nombre d’industriels. Le sucre rend dépendant, ce qui induit un cycle de consommation comme suit : je vends du sucremes clients sont dépendantsleur consommation augmentej’inonde les médias de contrats publicitairesmes clients tombent maladesl’industrie pharmaceutique vend plus de médicamentsetc … etc … Qui va se plaindre ? Non, personnes de ceux-là ne va se plaindre de se remplir les poches à chaque fois qu’un écolier mange une barre chocolatée ou boit un soda sucre-caféine. De plus, sans que personne ne s’en inquiéte, le sucre est devenu un ingrédient incontournable de beaucoup d’aliments. Partout, forte de ses revenus par millions, la propagande pro-sucre s’étale : sur les écrans, dans les magazines, dans les esprit, à l’école. Voilà ce que l’on trouve sur le site de Beghin-say à l’usage des enseignants : Comment ne pas être révolté par un tel tissu de mensonges ?!

Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil (téléphonie mobile et cancer du cerveau, alzheimer...) Incroyable guérison d’une femme atteinte du cancer fabriqué à partir de curcuma et de «superaliments» Mardi 12 novembre 2013 2 12 /11 /Nov /2013 07:49 Incroyable guérison d’une femme atteinte du cancer fabriqué à partir de curcuma et de «superaliments» Une Américaine a stupéfié la communauté médicale internationale, après avoir soigné le cancer du sein sans traitement médical suite à un régime de curcuma, des aliments naturels et un exercice modéré. Après avoir été diagnostiquée avec un cancer du sein en 2008 et soumise à la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie pour enlever la tumeur dans un sein, les médecins ont conseillé à Vicky Stewart du Tamoxifène, un médicament couramment recommandé pendant la phase de rémission de la maladie. Quatre ans plus tard, sans aucun traitement de la part d’un médecin, Stewart est complètement guérie d’un cancer. « Je suis absolument convaincue que mon régime a permis à mon rétablissement», a déclaré Vicky au journal «The Telegraph». Source: actualidad.rt.com vu sur les Moutons enragés Traduction LME

Le Cannabis soigne et les gouvernements le savent Le cannabis est considéré par les gouvernements comme faisant partie de la liste des narcotiques. Des millions de gens sont en prison à travers le monde pour trafic, revente, etc., mais la plante serait parfaite à l’utilisation si les chercheurs en extrayaient les composantes médicinales qui s’y trouvent. Le gouvernement américain est parfaitement au courant que le cannabis soigne et de ces vertus thérapeutiques. Comment ne le sauraient-ils pas ? La plante a été utilisée comme médicament pendant les 10 000 dernières années. Pour faire un rapide résumé, le gouvernement américain a en fait d’excellentes raisons d’avoir rendu le produit illégal. Dans les faits, le gouvernement américain sait depuis 1974 que le cannabis est capable de soigner le cancer. Ils avaient découvert le remède PARFAIT contre le Cancer. Quand Nixon a appris les résultats de l’étude, il n’a pas été ravi de découvrir tout cela. Le gouvernement américain a menti pour plusieurs raisons. Topical Cannabis Healing Salve

ÉLIMINER LA DÉPENDANCE AU SUCRE | Alimentation par: Élisa Labrecque, naturopathe N.D. Pour plusieurs, le sucre est une véritable dépendance dont il est difficile de se défaire. Une fois dans la roue de sa consommation, on peut se trouver aux prises avec des variations importantes du taux d’insuline dans le sang au cours d’une même journée, ce qui laisse plusieurs conséquences ravageuses à tout l’organisme. D’ailleurs, le Dr Abram Hoffer en 1980 compare la dépendance au sucre à celle à l’héroïne. En effet, toutes les maladies chroniques, incluant le cancer, sont intimement liées au taux d’insuline fluctuant, de même que : Tous désordres dus à l’acidification (ostéoporose, caries dentaires, problèmes de peau) ;L’obésité, le diabète et les maladies cardiaques qui en découlent ;Les troubles d’apprentissage ;La dépression, la fatigue, la lassitude ;les déséquilibres de la flore intestinale Comment s’installe cette dépendance ? Un ou plusieurs de ces mécanismes peuvent se présenter et encourager la consommation excessive de sucre : - Le café ;

Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux - Professeur Bernard DEBRÉ<br />Philippe EVEN - Documents 50 % de médicaments inutiles – 20 % mal tolérés 5 % potentiellement très dangereux, mais 75 % remboursés Près de 100 000 accidents nécessitant une hospitalisation et 20 000 morts par an Des dépenses de 1,3 à 2 fois supérieures à celles de tous les autres grands pays européens, soit 10 à 15 milliards d'euros jetés par les fenêtres, sans aucun bénéfice pour la santé, plus que le déficit de l'Assurance-maladie, aux dépens des véritables priorités : hôpitaux, maternités, infirmières, handicaps physiques et mentaux, dépendance et vieillesse. Ce guide s'adresse d'abord aux malades et aux praticiens pour les alerter et les éclairer sur l'efficacité réelle et les risques des médicaments. L'auteur Professeur Bernard DEBRÉ Il est le fils de Michel Debré, frère (faux-jumeau) de Jean-Louis Debré et le petit-fils du célèbre pédiatre Robert Debré. Il a annoncé qu'il était candidat à la mairie de Paris en 2008. Il écrit régulièrement dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles. Extraits de presse

Mon témoignage - Cancer du sein - traitement par les plantes Mon témoignagese trouve résumé dans ce livre.Contrairement à moi, aucun éditeur n'a souhaité «allumer une autre chandelle»...Cliquez pour lire le livre! De l’aspirine pour traiter le cancer du sein "Nous croyons qu’il pourrait être possible de traiter le cancer du sein - le plus meurtrier chez les femmes - avec un médicament qui se trouve dans les armoires à pharmacie du monde entier : l’aspirine." Telle est la première phrase de l’article de Michelle Holmes et Wendy Chen, deux professeurs de la prestigieuse université de médecine d’Harvard publié dans le New York Times cette semaine. Une déclaration qui donne espoir, surtout dans notre pays qui détient un triste record dans le domaine. Pour étayer leur point de vue, les deux chercheuses citent des études scientifiques qui ont mis en évidence un lien entre la consommation d’aspirine et la diminution du risque de décès par cancer du sein. Pendant des années, des recherches plus poussées pour développer des traitements à base d’aspirine n’ont jamais été menées. Il aura fallu attendre 2012 pour que des essais cliniques plus poussés soient entrepris.

Related: