background preloader

Très chères données personnelles

Très chères données personnelles
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Eudes Un restaurant chic de Strasbourg, proche du Parlement européen. En ce jour d'avril, une quinzaine de convives déjeunent dans un salon privé. Il y a là deux députés, quelques assistants parlementaires, des fonctionnaires de la Commission, et face à eux, quatre membres de l'US Chamber of Commerce, association défendant les intérêts des entreprises américaines partout dans le monde – dont un senior manager arrivé tout droit de Washington. Au menu du jour, un dossier hautement stratégique et très polémique : le Data Protection Regulation (DPR), projet de règlement visant à améliorer la protection des données personnelles des Européens quand elles sont stockées dans des bases de données ou qu'elles circulent sur Internet. Face aux fonctionnaires de la Commission qui défendent stoïquement leur projet, les Américains mènent une attaque sans merci. Depuis un an, le projet est examiné par le Parlement. Pour le reste, ils rejettent l'essentiel du projet.

http://www.lemonde.fr/a-la-une/article/2013/06/02/tres-cheres-donnees-personnelles_3422477_3208.html

Related:  Privacy / Surveillance / Censure

Muse & Geek - [LEGISLATION] Directive Européenne sur les Cookies Depuis quelques temps, vous avez pu apercevoir sur vos divers sites web préférés un bandeau vous signalant l'utilisation des cookies et vous demandant, de manière plus ou moins tacite, votre consentement pour en déposer sur votre navigateur. Il s'agit en fait d'une obligation légale émise par la Commission Européenne sous la directive 2002/58/EC mise à jour par la directive 2009/136/EC et entrée en vigueur le 25 Mai 2011. L'article 5(3) de cette directive stipule (page 20) que : Les États membres garantissent que le stockage d’informations, ou l’obtention de l’accès à des informations déjà stockées, dans l’équipement terminal d’un abonné ou d’un utilisateur n’est permis qu’à condition que l’abonné ou l’utilisateur ait donné son accord, après avoir reçu, dans le respect de la directive 95/46/CE, une information claire et complète, entre autres sur les finalités du traitement. Consentement, d'accord. Mais sous quelle forme ?

Comment savoir si quelqu'un se connecte sur votre messagerie Gmail Entre les mots de passe trop faciles à deviner ou connus de tous, les accès mobiles, les navigateurs qui mémorisent les sessions, on peut légitimement s'interroger pour savoir si d'autres personnes accèdent à sa boîte de messagerie Gmail. Heureusement, Google propose un moyen de contrôle très simple permettant de lister les adresses IP accédant à son compte ainsi que des dates et heures de consultation de sa messagerie. Si vous accédez à Gmail depuis votre accès ADSL à la maison ou depuis le travail, il est facile de repérer cette adresse IP, toutes les autres non connues étant à priori suspectes.

La protection des données personnelles freinée par les lobbies Entre des eurodéputés qui s’insultent à huis clos et la pression très visible des multinationales américaines, rarement le Parlement européen aura connu de tels déchirements sur un projet de loi. Il faut dire que les textes régissant l’ensemble de la politique européenne sur les données personnelles datent de plusieurs années, 1995 pour la principale directive. Depuis, les réseaux sociaux ont été créés, des empires numériques se sont édifiés et il fallait bien nettoyer le paquet de lois qui encadre ce nouveau pétrole qu’est la donnée personnelle. La Commission européenne, par la voix de Viviane Reding, commissaire à la Justice, a donc présenté un projet en janvier 2012 autour d’un mot d’ordre : ajouter de nouveaux droits et concepts pour préserver le citoyen face à la diffusion de données sur Internet.

Soirée #VeilleConnect : posture et bons usages de la #veille J’interviens aujourd’hui dans le cadre de la soirée Veille Connect qui réunit à Lyon 120 professionnels de la veille. Mon intervention est intitulée Veille ou Voyance : que choisir pour maîtriser votre avenir ? Pour la préparer, je suis parti de l’article qui porte le même titre, afin d’en adapter le contenu au public de veilleurs. La forme est volontairement légère : un historique de l’évolution de la veille suivi d’un match en cinq rounds pour comparer les points forts et faibles des deux pratiques. J’ai souhaité utiliser ce prétexte pour expliciter certains bons usages de la veille, avec l’espoir de proposer une approche synthétique et consensuelle du métier de veilleur et ainsi de poser les bases d’échanges ultérieurs entre professionnels.

Loi Hamon, tout savoir pour être en règle Le web français est régit par un certains nombre de textes légaux qu'il convient de respecter. Car même si nul n'est sensé ignorer la Loi, il faut bien admettre qu'un petit rappel en la matière n'est jamais inutile. En plus des mentions légales et des Conditions Générales de Vente (ou d'utilisation) déjà obligatoires, l'année 2014 a été marquée par l'entrée en vigueur d'une obligation d'information sur les cookies ainsi que d'un renforcement de l'information et de la protection du consommateur avec la Loi Hamon (LOI n° 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation). Promulguée en juin dernier, ce texte législatif important apporte de substantielles avancées par rapport à la loi Chatel pour les e-commerçants. A l'approche des fêtes de fin d'année, je vous propose de voir les grandes lignes de ce texte et quelles sont les conséquences pour votre site web.

8 VPN testés pour surfer anonymement: IPVanish, HideMyAss, VPNTunne... En partenariat avec Nikon et PNY, Les Numériques et Focus Numérique privatisent la vague à surf de Cergy le vendredi 19 juillet. Surf, explications d'un photographe de sport professionnel, mise à disposition d'appareils photo... : inscrivez-vous vite, les places sont limitées à 30 (les abonnés Premium sont prioritaires) ! Rendez-vous sur Paris avec l'équipe photo des Numériques (Arthur, Bruno et Morgane), gare du Nord, ou directement sur place. «L'Union européenne est bâtie sur un déséquilibre»: entretien avec Nikiforos Diamandouros, ancien médiateur de l'UE Il est parti comme il est arrivé, dans une relative discrétion. Après dix ans au poste de médiateur européen, auquel il avait été élu par le Parlement européen en 2003, Nikiforos Diamandouros a raccroché en juillet 2013, laissant son siège à l'Irlandaise Emily O’Reilly. Dix ans à Bruxelles, loin de son pays, la Grèce, où il enseigna les sciences politiques avant d’endosser, déjà, les habits du premier «médiateur de la République grecque». Une décennie passée à observer de loin la colère montante de ses concitoyens tout en tentant de réduire le fossé grandissant entre les citoyens européens et leurs institutions. publicité Avouons-le d’emblée, le médiateur européen ne jouit pas d’une notoriété flamboyante.

Lorsque les réseaux sociaux deviennent une mine d’informations pour l’employeur. Par Julia Azria, Juriste. L’absence de dispositions légales spécifiques a suscité des interrogations sur l’existence, en la matière, d’un vide juridique. Il n’en est rien en réalité, le droit régissant les relations de travail et la vie privée trouvant à s’appliquer. 1. Au stade du recrutement De la surveillance de masse à la paranoïa généralisée Il y aura un avant et un après Snowden. Avant, ceux qui dénonçaient la montée en puissance de la société de surveillance passaient pour de doux paranoïaques (alors que les paranos, c’était pas eux, mais la NSA, ce que Snowden a amplement démontré). Depuis, tout le monde ou presque est persuadé d’être espionné par la NSA, ou encore que la DGSE espionnerait toutes les télécommunications, en France… ce dont je me permets de douter : la NSA ou la DGSE (& Cie) ont certes les moyens de tenter d’espionner n’importe qui, mais les documents Snowden ne permettent aucunement de conclure qu’ils espionneraient tout le monde, a fortiori tout le temps, façon « Big Brother« . Mise à jour, juin 2015 : vous trouverez plus bas la vidéo de la suite de cette conférence, donnée à Pas Sage en Seine 2015, où j’ai tenté d’expliquer pourquoi je n’avais pas particulièrement peur des « boîtes noires » du Projet de loi relatif au renseignement, et pourquoi le problème me semble être ailleurs…

La cryptographie Quantique désormais possible en réseau Jusqu'ici limitée à un mode point à point, le chiffrement, présumé inviolable, par cryptographie quantique a été testé en réseau, soit en point à multipoint. La commercialisation devrait se faire dans les 3 ans. La cryptographie quantique a fait un nouveau pas vers l'industrialisation. Des chercheurs de Vienne en Autriche ont en effet exploité un réseau en fibre optique connectant six centres, distants pour certains de 85 kilomètres, afin d'échanger des données, dont de la vidéo (par vidéoconférence), de manière sécurisée.

Related: