background preloader

Ce que fut le front populaire

LE PATRIMOINE EN HISTOIRE Dans le nouveau programme de terminale, le thème 1 met en valeur le rapport des sociétés à leur passé. Le patrimoine est le premier chapitre de ce thème. Si l’on prend l’étymologie du mot patrimoine , il désigne l’ensemble des biens hérités du père et conservés pour être transmis aux descendants. Si on élargit , le patrimoine représente l’héritage commun, légué à une collectivité humaine par les générations précédentes. L’historien écrit donc l’histoire en s’appuyant sur un ensemble de traces laissées par l’homme : les sources historiques. Les traces ou sources sont souvent des documents ou des objets conservés dans des lieux voués à la recherche comme les archives, les bibliothèques ou les musées. Si l’on prend la définition la plus large du patrimoine national on dira qu’il est constitué de toutes les traces matérielles ( architecture, paysages) et immatérielles du passé( coutumes, dialectes). 1.1 Le patrimoine religieux : ==> Etudier le patrimoine de Jérusalem est un enjeu spécifique.

Video 60 ème anniversaire congrès de Tours notice archives video ina La Victoire du front populaire L'Histoire de France racontée par la publicité 30 janvier - 27 avril 2013 ― Bibliothèque Forney, Paris 4e La publicité ne se contente pas de recycler l’histoire pour assurer la promotion des produits de consommation, son propre discours est largement conditionné par les aléas des événements historiques. Les grandes figures de l’Histoire de France sont ainsi largement sollicitées à la Belle Époque, en une sorte de Panthéon idéal, lorsqu’il s’agit d’affirmer la légitimité de la République et d’encourager le patriotisme. S’inspirant de l’actualité politique, les affiches publicitaires n’hésitent pas à ridiculiser les grands de ce monde, s’attirant ainsi la bienveillance des consommateurs. Bousculée par la crise économique et la tension internationale, cette vision bon enfant de l’Histoire de France va disparaître dès les années 1920, et la paix retrouvée dans années 1950 n’incitera pas à se retourner vers le passé, mais à profiter des joies de la société de consommation. Qu’en est-il de ces représentations aujourd’hui ?

Histoire et bande dessinée Pour les sciences sociales, la bande dessinée est à la fois un allié et un front pionnier. Elle offre des possibilités immenses, qu’on est loin d’avoir épuisées. Le dessin est capable d’animer un récit, d’expliquer des situations, de provoquer des émotions. En ce qui concerne les techniques de narration à proprement parler, certains procédés sont heuristiques pour les sciences sociales : ellipse, panorama, zoom, scénographie du détail, récits en parallèle, dialogues, variation de points de vue, entrée dans la tête d’un personnage, etc. Malheureusement, la bande dessinée est souvent considérée comme un art mineur, inapte à véhiculer une pensée complexe. Pionniers Parmi les chercheurs qui se sont intéressés précocement à la bande dessinée, Pascal Ory fait figure de pionnier. Historien de la culture et des représentations, Pascal Ory s’est aussi efforcé de transformer la bande dessinée en objet d’histoire. La bande dessinée comme reflet d’histoire Depuis toujours, l’événement se dessine.

De Gaulle et la constitution de la Ve République De 1940 à 1969, le général de Gaulle a marqué de son empreinte l'histoire constitutionnelle française. Les péripéties sont connues : création d'un « pouvoir » capable de maintenir une force combattante française dans la guerre, présidence du gouvernement provisoire, tentative de rassemblement du peuple français, solitude vigilante du Recours, présidence du cabinet ministériel, enfin, présidence de la République. Tout cela a été plusieurs fois et bien décrit. Deux reproches lui sont adressés. Le premier l'est par Jean Touchard, le général de Gaulle « supporte malaisé ment » les partis et plus précisément ceux de l'opposition. Alors apparaît le second reproche, le « plébiscite » est la justification du pou voir personnel, voire de la dictature. La taille historique du personnage rendit évidemment malaisée son insertion dans le paysage politique français. 1. Celles-ci doivent tenir compte de la spécificité française. Comment dès lors concevoir cet arbitrage ? 2. 3. 1. 2.

Les premières femmes au Gouvernement : les ministres du Front populaire - Histoire - Le suffrage universel - La conquête de la citoyenneté politique des femmes On a souvent relevé l'innovation, et le paradoxe, qu'a constitué la présence dans le gouvernement de Front populaire de Léon Blum en juin 1936, de trois femmes, ministres (ou « sous-secrétaires d'État ») alors qu'elles n'étaient, comme toutes les femmes de leur temps, ni électrices ni éligibles. Cette « première » eut une portée symbolique considérable. Il faut cependant rappeler que ni Cécile Brunschvicg, sous-secrétaire d'État à l'Éducation nationale, ni Irène Joliot-Curie, sous-secrétaire d'État à la Recherche scientifique, d'ailleurs démissionnaire dès le 28 septembre 1936, ni Suzanne Lacore, sous-secrétaire d'État à la protection de l'enfance, ne prirent jamais la parole dans l'hémicycle du Palais Bourbon. Leur présence fut donc muette, ce qui ne veut pas dire, loin de là, qu'elles furent inactives.Après la démission du premier gouvernement Blum en juin 1937, les ministères de la fin de la IIIe République ne comportèrent plus de femmes. Elle fut membre du parti radical.

Majorité matrimoniale et puberté légale en France Majorité matrimoniale et puberté légale en France L'âge de la "majorité" (moment où une personne est considérée comme capable d'exercer ses droits sans l'aide de ses parents ou de ses tuteurs) a varié suivant les époques, suivant le sexe des individus concernés et suivant sa finalité (capacité à se marier, capacité à jouir de ses droits civiques et politiques...). Chez les Romains, où l'homme était pubère à 14 ans et la femme à 12 ans, les législateurs avaient prolongé la période d'incapacité au delà de la puberté jusqu'à 25 ans. En FRANCE, malgré la diversité des coutumes, l'influence du droit romain se fit largement sentir, surtout à partir du XVIIe siècle. La Révolution, favorable aux jeunes générations, abaissa l'âge de la majorité à 21 ans (loi du 20 septembre 1792). Le Code Civil Napoléonien (loi du 30 ventôse An XII) conserva le même âge et il fallu attendre la Ve République et la loi du 5 juillet 1974 pour que la majorité soit acquise à 18 ans. Sources La Majorité

3 visites virtuelles remarquables Le web fourmille de ressources utiles pour la classe et l’éducation. Ce site essaye modestement de s’en faire l’écho régulièrement. Elles peuvent être utiles, pratiques, ingénieuses… elles sont aussi parfois magiques. C’est le cas de ces trois visites virtuelles que je vous propose aujourd’hui. 3 visites virtuelles remarquables pour voyager sans quitter votre classe. Bienvenue à bord. La chapelle sixtine. La chapelle la plus connue au monde grâce à l’oeuvre de Michel Ange est la pièce la plus visitée du musée du Vatican. Auschwitz Du paradis à l’enfer des camps de concentration. Le Louvre La troisième escale de ce voyage immobile nous conduit dans le plus grand musée du monde. Sur le même thème

Video La véritable histoire du 18 juin 1940 article archives video ina.fr

Related:  France