background preloader

Les MOOCS : Cours massifs ou armes de destruction massive ? par Pascal Engel

Les MOOCS : Cours massifs ou armes de destruction massive ? par Pascal Engel
Un nombre croissant d’universités, principalement aux Etats Unis – mais peu encore en Europe (EPFL, Genève, Munich, Edinburgh, Amsterdam) – se sont lancées dans les MOOCs (massive online open courses, en français cours massifs en ligne libres « CMELL », mais à ce jour, seuls trois établissements francophones ont des MOOCscs[1]). Comme on sait,il s’agit de cours en ligne sous la forme de séries de podcasts, « gratuits et accessibles à tous », promettant, au lieu du cours ex cathedra en « présentiel » une « pédagogie participative » en « virtuel » autorisant « des exercices, des quizz en ligne, l’auto -évaluation par les pairs, et des forums ». Depuis que ces cours ont été proposés par diverses universités américaines pionnières (Stanford, Harvard, MIT, etc.), puis se sont étendus aux autres, ils ont connu un immense succès, attirant sur la toile des centaines de milliers d’étudiants du monde entier et, du même coup, l’appétit des investisseurs. Related:  ressource 6-tissage

Le boom des MOOC, les cours en ligne à la fac Depuis jeudi, les étudiants peuvent suivre des cours hébergés sur la première plate-forme française de cours en ligne ouverts à tous. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Nathalie Brafman Plus de quatorze mille inscrits au Conservatoire national des arts et métiers, six mille à l'université Paris X Nanterre et plus de cinq mille à Sciences Po Paris. Depuis jeudi 16 janvier, il est possible de suivre l'un des cours hébergés sur la première plate-forme numérique française – FUN, pour France université numérique – de MOOC. Créée en octobre 2013, FUN a déjà lancé huit MOOC. Dans les trois prochaines semaines, dix autres CLOM seront mis en ligne. Les premiers cours sont axés autour de six thématiques, comme le management, les sciences ou encore la philosophie. Il était temps que la France se lance. Depuis quelques mois, une espèce de frénésie s'est emparée de l'enseignement supérieur français. Face à cet emballement planétaire, quelques voix s'élèvent.

Massive Open Online Courses (MOOCs) - UDREM IntroductionQu'est-ce que c'est qu'un MOOC ?HistoriqueQuel modèle pédagogique ?Comment ces cours sont-ils produits ?Quels credits ?Vers un changement de paradigme ? Introduction L'université de Genève a annoncé vouloir explorer l'usage des MOOC (Massive Open Online Courses) pour augmenter la visibilité de notre université et découvrir de nouvelles techniques pédagogiques. Qu'est-ce que c'est qu'un MOOC ? Massive: ce terme reflète le nombre d’étudiants inscrits: entre 1'000 et 100'000. Open: signifie que tout le monde peut s’inscrire gratuitement aux cours proposés. Online courses: signifie que ces cours sont sur une plate-forme web que l’on accède via un navigateur standard. Historique Pour comprendre d’où viennent les MOOC, plaçons ce phénomène dans un contexte historique dont voici quelques jalons. 1850. 2000. Quel modèle pédagogique ? Le modèle pédagogique des 3 xMOOCs est assez similaire et somme toute très classique. Le point délicat est sans doute la correction des exercices.

teaching confusion By Pamela Hieronymi This spring, Harvard University and the Massachusetts Institute of Technology announced a $60-million venture to offer free classes online. Just last month the University of California at Berkeley said it would also join the effort. John Hennessy, president of Stanford, recently predicted that a technology "tsunami" is about to hit higher education. As we think about the future of education, we need to sharpen our understanding of what education is and what educators do. Education is not the transmission of information or ideas. Educators are coaches, personal trainers in intellectual fitness. Just as coaching requires individual attention, education, at its core, requires one mind engaging with another, in real time: listening, understanding, correcting, modeling, suggesting, prodding, denying, affirming, and critiquing thoughts and their expression. A set of podcasts is the 21st-century equivalent of a textbook, not the 21st-century equivalent of a teacher.

Mooc : une étape vers la privatisation des cours Cette année, l’Ecole normale supérieure (ENS) se lance dans l’aventure des Mooc («cours en ligne ouverts et massifs» en anglais). Trois nouveaux cours en mathématiques, physique et philosophie ont été enregistrés et mis en ligne sur la plateforme privée américaine Coursera. Une révolution du système universitaire qui nous semble devoir être publiquement débattue. L’apparition des Mooc aux Etats-Unis dans les années 2010 relève de choix économiques de pure rentabilité. Le modèle économique des Mooc tente de répondre à ces problèmes grâce aux gains permis par l’enseignement virtuel. A terme, la mise en ligne des enseignements permet de passer outre les barrières géographiques et d’unifier un marché jusque-là limité par des contraintes spatiales en mettant en concurrence les établissements du monde entier. Le développement des Mooc ne découle donc pas de raisons philanthropiques liées à la démocratisation des savoirs, dont on peut douter de la réalité.

L’enseignement numérique [ 7 octobre 2013 ] L’enseignement numérique Geneviève Fioraso, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, a présenté le 2 octobre dernier son plan de développement en faveur du numérique dans l’enseignement supérieur. Le numérique est, en effet, placé au cœur des innovations pédagogiques qui devront être mises en place pour rénover, et donc améliorer, l’enseignement supérieur. Parmi les 18 mesures annoncées, la plus emblématique est la création d’une plateforme numérique destinée à accueillir des MOOC (« Massive Open Online Course »). Ces MOOC sont des cours mis en ligne par une Université ou une École quelconque afin de servir de vitrine à l’institution dont ils émanent. La France ayant pris du retard en la matière, notre ministre a donc souhaité donner l’impulsion nécessaire au développement de cette pratique. Il n’en reste pas moins qu’il est possible de ne pas céder à l’optimisme béat qui entoure le développement du numérique.

Mooc : les enjeux cachés de l'enseignement en ligne Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Guillaume Miquelard-Garnier (co-fondateur du groupe de réflexions, L'Alambic, et maître de conférences au Conservatoire National des Arts et Métiers) Si les MOOC (en français cours en ligne ouverts et massifs) revêtent actuellement une importance stratégique pour les Etats, décideurs et medias, il conviendrait d’expliciter un peu mieux les raisons de cette importance aux futurs opérationnels et utilisateurs. Soulignons tout d’abord deux choses: trop de "faiseurs d'opinions" utilisent encore le terme MOOC à tort et à travers. Ensuite, ce débat qui « agite » au sommet reste largement méconnu de la base des enseignants-chercheurs et des étudiants. Mais au-delà de ces deux remarques, il faut se demander quel est le but attendu des MOOC à la française. - S’agit-il avant tout de prendre le train en marche, tant qu’il est peut-être encore temps, pour éviter de se retrouver à la traîne en cas de boom majeur, comme pour Google ou Amazon?

Cours en ligne ouvert et massif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour l’article homophone, voir Mook. Un cours en ligne ouvert et massif[1],[2] (CLOM[3]), également appelé cours en ligne ouvert à tous ou simplement cours en ligne (termes officiels recommandés par la Commission générale de terminologie[3]) ou encore cours en ligne ouvert aux masses[4] ; en anglais : massive open online course, dont le sigle MOOC est également utilisé dans les sources francophones), constitue un exemple de formation ouverte et à distance en télé-enseignement. Les participants aux cours, enseignants et élèves, sont dispersés géographiquement et communiquent uniquement par Internet. Des ressources éducatives libres sont souvent utilisées. Logo MOOC (Massive Open Online Course) Schéma présentant huit concepts-clé d'un MOOC connectiviste, concernant la relation pédagogique (en beige) et le cadre techno-organisationnels et éthiques (en bleu). Éléments de définition[modifier | modifier le code]

gestion secrète El texto de referencia en vigor para manejar los crímenes de "incitación a las cosas turbias", según los llamaba el Código Canónico de 1917, fue publicado por el Vaticano en 1922, a través de una instrucción especial y completamente secreta, firmada por Pío XI y titulada Crimen sollicitationis (delitos de insinuación). El documento imponía un "vínculo absoluto de secreto" tanto para las causas abiertas como para lo relativo al propio documento. Los imputados, pero también las víctimas y los testigos, se arriesgaban a la excomunión si hablaban, y las actas debían ser destruidas. 40 años más tarde, en 1962, el cardenal Alfredo Ottaviani revisó aquel texto y años después, el Vaticano renovó el Código de Derecho Canónico en 1983, y el de las Iglesias Orientales en 1990. Como consecuencia, la Congregación para la Doctrina de la Fe actualizó y revisó parcialmente en 2001 la Crimen sollicitationis con una carta secreta firmada por Joseph Ratzinger, prefecto, y Tarcisio Bertone, secretario.

Coursera Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le 16 août 2012, 1 080 000 étudiants de 196 pays s'étaient inscrits à au moins un cours[3]. Coursera a été lancée peu après Udacity, entreprise par l'ancien professeur de Stanford Sebastian Thrun, et peu avant edX, une initiative à but non lucratif de formation en ligne par le MIT et Harvard. Partenaires[modifier | modifier le code] Coursera a déclaré que de nouveaux partenariats et cours continueront d'être ajoutés à la plateforme. Plan d'affaires[modifier | modifier le code] Coursera et les universités participantes prennent en charge chacune leurs dépenses, qui sont substantielles de chaque côté. Cours[modifier | modifier le code] Coursera fournit des cours sur l'informatique, la médecine et la biologie, les sciences sociales et humaines, les mathématiques et les statistiques, l'économie et la finance. Rencontres (meetups)[modifier | modifier le code] Universités participantes[modifier | modifier le code] Allemagne : Australie : Canada : Danemark :

Le MOOC Sorbonne Droit, c'est pour bientôt ! Les bonnes fées : l'Université Panthéon-Sorbonne, le CAVEJ et ESCP Europe, avec le soutien de Canal U et des Editions Francis Lefebvre… Excusez du peu. Contenus, on le rappelle : "les règles régissant le fonctionnement des principales structures juridiques des entreprises - SARL/EURL, SAS/SASU, SA et société civile, et différences avec l’entreprise individuelle". Un MOOC qui marche un peu sur les platebandes de la TV des Entrepreneurs qui vient de publier elle aussi son MOOC. Le MOOC Sorbonne Droit c'est donc maintenant ? Pas tout à fait : "Nous en passerons d'abord par une phase "Pré-MOOC" qui démarre début novembre, annonce Bruno Dondero, pour permettre une mise à niveau des participants non juristes, en présentant les grandes lignes du système juridique français tel qu’il s’applique aux entreprises". - Le MOOC Sorbonne Droit n’est pas un diplôme universitaire et il n’a aucunement vocation à se substituer aux diplômes délivrés par les universités dans le domaine du droit.

[Education] Les MOOCs: révolution numérique ou instrument d'une diplomatie en ligne? Les ‘MOOCs’ démocratisent l’accès à l’éducation à travers le monde mais doivent être produits partout pour ne pas devenir un outil numérique de diplomatie. Article proposé par Margaux Pelen, curieuse des projets éducatifs utilisant de la technologie à bas coût à travers le monde et à l’origine du futur projet Local Academy “Mais pourquoi irions-nous ?” Je me trouvais sur un bateau au beau milieu de la rivière Orénoque (Vénézuela) en compagnie d’indiens Warao. La réponse était venue spontanément d’une enfant, alors même que je demandais à un petit groupe où ils allaient à l’école. Comme il n’existe pas de mot pour dire “livre” en langue Warao, aborder le sujet de l’école était un peu déconnecté de ce que je pouvais imaginer: la culture de la communauté Warao étant transmise oralement, peu de supports éducatifs dédiés sont utilisés. De l’éducation à l’e-ducation Dans de nombreux pays, l’éducation est un service public. Les MOOCs, un système éducatif extensible Crédit Photo: Shutterstock

550 Free MOOCs from Great Universities (Many Offering Certificates) Discover Massive Open Online Courses (MOOCs) from great universities. Most offer "certificates" or "statements of completion," though typically not university credit. A "$" indicates that the course is free, but the credential costs money. (See the key below to understand the credentials offered by each course, and see our MOOC FAQ if you have general questions.) Courses are arranged by start date, while evergreen courses, which can begin whenever you wish, are found at the bottom. Free Courses Credential Key CC = Certificate of Completion CA = Certificate of Accomplishment HCC - Honor Code Certificate VC$ = Verified Certificate VCA$ = Verified Certificate of Accomplishment SA = Statement of Accomplishment SP$ = Statement of Participation CM = Certificate of Mastery NI - No Information About Certificate Available NC = No Certificate June 2020

l'office numérisé ÉDUCATION - À New York, mes collègues ont été convoqués à une réunion durant laquelle le nouveau Digital Officer de l'université fera le point sur les nouvelles techniques d'enseignement en ligne, au premier chef les Moocs, ces cours massifs qui fascinent tant les journalistes et inquiètent tant les professeurs -j'en ai déjà parlé-, accessoirement le Flip Teaching Model, méthode moins révolutionnaire, capable d'amadouer les antimodernes. L'université a donc recruté un Digital Officer, pour ainsi dire un "officier digital". Je me le figurai aussitôt portant un doigtier ou un gant de latex, à la façon de mon médecin lorsqu'il parvient à la dernière étape, la plus hostile, de ma visite annuelle et qu'il me demande d'appuyer les coudes sur la table d'examen afin de s'assurer de ma prostate. "Dans un instant, ce sera fini", annonce-t-il gaiement, puis il retire son gant et quitte la pièce; je me rhabille et le rejoins dans son bureau. Laurent Schwartz dansait devant nous les mathématiques.

Olivier Toutain: De qui se MOOC-t-on? Freinet n'en croirait peut-être pas ses yeux. Dewey non plus. Piaget se retournerait peut-être dans sa tombe, qui sait ? Les MOOC (Massive Open Online Courses) arrivent dans notre Hexagone accompagnés d'un doux parfum made in USA. Les MOOC, ce sont ces cours interactifs d'un nouveau genre, utilisant les dernières technologies du web 2.0 et réalisés par des professeurs stars des meilleures institutions nord-américaines. L'alliance de la technologie de l'enseignement à distance avec la notoriété de certaines institutions d'enseignement supérieur - très minoritaires dans le monde - représente une formidable alchimie... pour marketer, démarcher ses clients dont 10% d'entre eux achèteront peut-être le diplôme à l'université de prestige en question (voir l'article sur Le Monde.fr du 27 février 2013). Alors puisque les MOOC débarquent, que faut-il en faire ? Pour éviter les écueils, il est utile d'analyser cette innovation pédagogique à la lumière de l'histoire. "Intelligence situationnelle"

pour ou contre, il y a toutes sortes de Mooc
il est dit ds cet article "Comme on sait,il s’agit de cours en ligne sous la forme de séries de podcasts, « gratuits et accessibles à tous », C'est curieux ! les trois moocs auquel j'ai participé ne ressemble pas du tout à ça lol by nouvenli Mar 8

Une synthèse du débat autour des MOOC

Vanille by art_et_science Dec 30

Related: