background preloader

Hypersensibilité (psychologie)

Hypersensibilité (psychologie)
L'hypersensibilité, en psychologie, est une sensibilité plus haute que la moyenne, provisoirement ou durablement, pouvant être vécue avec difficulté par la personne concernée elle-même ou perçue comme « exagérée », voire « extrême », par son entourage[1]. Selon les recherches qui ont suivi, les « individus hautement sensibles » représenteraient environ 15 à 25 % de la population. Les caractéristiques de cet ensemble découlent d'une plus forte réactivité à une même stimulation, ce qui a des aspects positifs – Jung parle de « caractère enrichissant » – et des aspects négatifs, comme une sensibilité accrue à la peur. Le terme « individu hautement sensible » est ici traduit par « hypersensible ». D'autres traductions rencontrées sont « hautement sensible » ou « sensibilité élevée ». Marie-France de Palacio et Saverio Tomasella proposent d'utiliser les termes « ultrasensible » et « ultrasensibilité », censés se départir de la connotation péjorative d'excès[4]. (en) M. Related:  Dyslexia / dyslexie

Dyslexie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. On distingue classiquement les dyslexies acquises des dyslexies développementales. On parle de dyslexie acquise (ou alexie) pour caractériser les déficits de lecture qui apparaissent à la suite d'une lésion cérébrale chez des personnes qui lisaient tout à fait normalement avant cette atteinte du système nerveux central. Le terme de dyslexie développementale renvoie, quant à lui, aux difficultés spécifiques qui se manifestent chez l'enfant au moment de l'apprentissage de la lecture. La dyslexie développementale est un trouble neurodéveloppemental qui se manifeste indépendamment du contexte éducatif, social, ou psycho-affectif de l'enfant. De nombreuses études scientifiques ont permis d'identifier des facteurs génétiques impliqués dans l'étiologie de la dyslexie. Pourtant, la notion de dyslexie de l'enfant reste toujours en débat. Critères diagnostiques[modifier | modifier le code]

Pourquoi peut-on être surdoué et dyslexique ? La dyslexie est un trouble d’apprentissage qui porte sur l’apprentissage et l’automatisation de la lecture. Elle est indépendante de l’intelligence. On peut être intelligent et dyslexique. Il faut d’ailleurs être intelligent pour être diagnostiqué « dyslexique ». En effet, la dyslexie est un trouble qui suppose qu’un manque d’intelligence ne peut pas expliquer les grandes difficultés en lecture. La dyslexie est imputable en partie au mauvais fonctionnement de l’hémisphère gauche, celui qui est dédié au langage (oral mais aussi écrit) et au traitement séquentiel. L’enfant précoce utilise préférentiellement son hémisphère droit, parfois aux dépens du gauche. De nombreux enfants précoces sont dyslexiques sans avoir été diagnostiqués comme tels.

Dysgraphie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dysgraphie est un terme désignant des difficultés à accomplir des gestes graphiques[1], contrairement à l'agraphie qui est une perte complète de la capacité à écrire. Ces troubles surviennent indépendamment des capacités à lire et ne sont pas liés à un un trouble psychologique[2]. La dysgraphie est un handicap de transcription, ce qui signifie que c'est un trouble graphique associé à des gestes graphiques handicapants, au codage orthographique (orthographe), et au mouvement des doigts lors de l'écriture[2]. Ce trouble peut s'accompagner d'autres troubles comme le trouble de la parole, de déficit de l'attention, ou dyspraxie développementale[3]. Selon le neuropsychiatre français Julian de Ajuriaguerra, est dysgraphique « un enfant chez qui la qualité de l’écriture est déficiente alors qu’aucun déficit neurologique ou intellectuel n’explique cette déficience[4]. » Classification[modifier | modifier le code] ↑ (en) Chivers, M. (1991).

Dictionnaire visuo-sémantique - Mélanie Brunelle Bonjour, À la suite de mon article publié plus tôt cette semaine concernant L’Orthographe illustrée, on m’a suggéré un autre outil gratuit utilisant la stratégie visuo-sémantique pour l’apprentissage de l’orthographe : le Dictionnaire visuo-sémantique du groupement romand pour enfants «dys» (GRE10). Les deux outils ne comprenant pas les mêmes mots, ils peuvent facilement être complémentaires. Toutefois, celui que je vous présente aujourd’hui est plus complet que le précédent, car il contient davantage de mots (plus du double). Pour avoir accès à toutes les images, rendez-vous ici. Le site présente aussi d’autres outils concernant l’apprentissage de l’orthographe. Les liens de téléchargement pour le dictionnaire visuo-sémantique Utilisation d’un dictionnaire visuo-sémantique La stratégie visuo-sémantique est excellente pour l’apprentissage de l’orthographe des mots irréguliers. Gre10 Pendant que vous être sur le site du Gre10, je vous invite à parcourir les différentes sections. WordPress:

Truth About Dyslexia - Adult Dyslexia Community

Related: