background preloader

Travailler avec les élèves en difficulté

Travailler avec les élèves en difficulté
Un intitulé volontairement vaste pour un sujet essentiel : comment l’école traite-t-elle les difficultés des élèves ? Les réduit-elle, les renforce-t-elle... les crée-t-elle ? Il y avait matière à débat à l’heure où le ministère annonce qu’il va consacrer des moyens significatifs pour « ces élèves-là », ceux qui ne maîtrisent pas les fondamentaux, ceux qui ne suivent pas, ceux qui partiront de l’école sans qualification. En ouverture, Jean-Michel Zakhartchouk a présenté un historique de la question telle qu’elle a été abordée par notre revue depuis plus de soixante ans. La moitié des élèves R. la notion de préalables ou de prérequis qui empêche d’aborder les savoirs complexes, la mise au premier plan des « fondamentaux » au détriment d’une pédagogie du projet ou de situations -problèmes l’insistance sur les aspects formels (la présentation, etc.) la hiérarchie des connaissances et des matières l’erreur assimilée à la faute...L’évaluation, elle, reste opaque, peu référencée. Quelles pistes ?

Elèves en difficulté : Tout un programme ? Comment les PPRE (Programme Personnalisé de Réussite éducative) peuvent-ils aider les élèves en difficulté ? Faut-il proposer « des contenus plus adaptés aux compétences des élèves mais avec un risque de totale rupture avec ce qui est proposé en classe ou à l’inverse des contenus proches avec le risque de ne pas suffisamment aider les élèves ? Martine Janner-Raimondi répond en s'appuyant sur les résultats de ses travaux. Martine Janner-Raimondi est l’auteur de « Elèves en difficulté : tout un programme » paru aux éditions L'Harmattan. PPRE Mode d'emploi Après avoir identifié le sens et les enjeux du PPRE vis-à-vis des références institutionnelles, l’auteure s’attache à définir les différentes de la conception du programme, de l’évaluation diagnostique à l’évaluation finale en passant par les phases d’analyse, de mise en forme, de communication envers l’élève et sa famille et bien sûr sa mise en oeuvre. Etudes de cas Julia Midelet

D'COL, personnaliser l'accompagnement des élèves en difficulté D’COL est un service d'accompagnement interactif personnalisé pour les élèves de sixième et de CM2 de l'éducation prioritaire, sur proposition de leur établissement et avec l'accord des parents. D'COL est un des onze nouveaux services pour faire entrer l'École dans l'ère du numérique. Dès la rentrée 2013, D’COL a été mis en place dans plus de 1 000 collèges de l’éducation prioritaire. 23 000 élèves de 6e ont ainsi pu bénéficier du dispositif au cours de l’année scolaire 2013-2014. [En vidéo] D'COL, l'accompagnement interactif du CNED D’COL, l’accompagnement interactif du CNED par EducationFrance D’COL : pourquoi ? Proposer un accompagnement individualisé et personnalisé à chaque élèveRendre l’élève acteur et autonome en lui permettant d’utiliser un service en ligne tout en lui assurant la présence d’un enseignant-référent à ses côtés dans son établissement. D’COL : c’est quoi ? L’originalité du dispositif réside dans son articulation alliant présentiel et en ligne. D’COL : comment ?

La lutte contre le décrochage scolaire En vidéo : La lutte contre le décrochage scolaireLutte contre le décrochage scolaire : témoignages Toutes les vidéos sur le décrochage scolaire Vaincre le décrochage : un enjeu de cohésion sociale La lutte contre le décrochage constitue un enjeu majeur humain, social et économique. Les jeunes sans diplôme se trouvent plus souvent au chômage, notamment de longue durée, occupent plus souvent des emplois précaires et présentent un état de santé dégradé. Du point de vue économique, le décrochage génère des coûts importants pour la société. Les pays qui ont réussi à réduire significativement le décrochage en ont fait une cause nationale, un enjeu du vivre-ensemble.Le décrochage scolaire n’est pas un phénomène uniforme et homogène. Le décrochage n’est pas une fatalité. [Infographie] Année scolaire 2017-2018 : des solutions concrètes pour vaincre le décrochage Les chiffres du décrochage Une politique ambitieuse qui se déploie sur tous les territoires Prévenir Actions déjà réalisées Nouvelles étapes

La voie numérique pour des élèves différents Perturbatrices les TICE ? Il y a longtemps qu'on le sait. Leur capacité à interroger le système éducatif là où ça fait mal est même une de leurs grandes qualités. L'école française souffre de ne pas savoir ouvrir la porte à certains élèves, ceux dits «en difficulté». Louise et Michael, sont deux de ces réfractaires au cadre pour qui le bénéfice d'une entrée ponctuelle et pensée par le numérique aura permis d’obtenir des résultats inattendus et prometteurs. Tablette : des bénéfices inattendus Louise a 4 ans. Le besoin de trouver un outil capable de décharger Louise de certaines contraintes momentanément afin de se centrer le travail sur la compétence visée sans autre surcharge cognitive a amené l’équipe enseignante à se tourner vers les nouvelles technologies et plus particulièrement vers la tablette numérique. L’équipe pensait initialement uniquement palier aux difficultés de motricité fine rencontrées afin d’aider Louise à effectuer de manière complète une activité proposée. Notes :

Des initiatives innovantes contre le #décrochage dans les académies Académie d'Aix-Marseille La culture, levier de raccrochage dans la classe Tremplin Association Les têtes de l'art, Marseille, Bouches du Rhône Contexte et enjeux Implantée depuis 16 ans sur le territoire de la Belle de Mai, l'association Les Têtes de l'art agit au croisement des actions culturelles et éducatives. L'enjeu est de remédier au processus de décrochage à l'oeuvre chez certains élèves, en les aidant dans les apprentissages scolaires mais aussi en restaurant leur estime de soi. Action De septembre 2011 à juin 2013, la classe Tremplin animée par Les Têtes de l'art a accueilli 21 jeunes repérés en risque de décrochage, et répartis sur des sessions de deux semaines. A la fin de chaque module, chaque jeune présentait devant les professeurs et ses camarades sa production finale, en essayant d'expliquer les plus-values qu'il avait pu retirer d'une telle expérience. La réintégration en classe se faisait de manière progressive. Académie de Créteil Espace CréationS Académie de Dijon Contexte

Des TIC pour aider les élèves ayant des troubles d’apprentissage : une injustice pour les autres? - École branchée (suite du dossier) Autrefois, les jeunes ayant des troubles d’apprentissage étaient simplement considérés comme faibles. Aujourd’hui, on comprend mieux leurs difficultés et on tente davantage de leur donner un coup de pouce. L’impression d’iniquité envers les autres élèves persiste toutefois chez certains acteurs du milieu de l’éducation. D’ailleurs, chaque rentrée, la mère de Derrick, Marie-Josée Brunelle, se bute à des réticences. Il faut défaire ces préjugés coriaces en faisant réaliser que les aides technologiques n’avantagent pas un tel élève, mais contribuent plutôt à le mettre à niveau, croit Richard Ayotte, conseiller pédagogique en intégration des TIC et personne-ressource RÉCIT à la commission scolaire des Samares. « J’ai en tête un élève qui venait d’avoir un premier succès scolaire avec l’utilisation de ses outils d’aide. Paradoxalement, les capacités intellectuelles élevées de certains jeunes sont parfois un désavantage. Introduction1. Sur le même thème 19 septembre 2013

Échec scolaire, ce que nous enseigne la FAD « L’éducation est le point où se décide si nous aimons assez le monde pour en assumer les responsabilités, et, de plus, le sauver de cette ruine qui serait inévitable sans ce renouvellement et sans cette arrivée de jeunes et de nouveaux venus » Hannah Arendt. L’échec scolaire est une ruine pour la société car il gâche des talents potentiels. L’échec scolaire c’est bien sûr l’élève qui nous semble avoir de mauvaises performances. C’est, aussi, celui qui décroche car sa présence en classe ne fait pas sens. C’est cet élève qui ne vient plus par phobie scolaire et à qui nous ne fournissons pas d’alternative. Mais c’est peut-être l’élève qui traverse la scolarité sans que l’on ne le remarque et à qui on n’a pas su révéler toutes ses promesses… La crise de la culture, c’est bien l’échec scolaire parce que c’est l’échec des valeurs partagées, du bien commun qu’est l’avenir transmis par l’éducation. Le mythe d’une génération Z ou digital-native ultra connectée et intégrée. Sources

TIC et motivation en apprentissage/enseignement des langues. Une perspective canadienne 1 NetAdos 2004, sondage CEFRIO – Léger Marketing réalisé en février-mars 2004 auprès d’adolescents qu (...) 1Les Canadiens sont ceux qui passent le plus de temps au clavier au monde (Chouinard et al 2003) et, parmi eux, la palme d’utilisation d’Internet revient aux jeunes Québécois : selon une enquête menée en mars 20041, 99 % d’entre eux y ont eu accès au cours des six mois précédant l’enquête et 89 % au cours de la semaine la précédant (contre 99 % et 87 % respectivement en novembre 2002). Les jeunes de 14-17 ans sont les champions du Net au Québec. En mars 2004, les deux groupes d’âge, 14-15 ans (89 %) et 16-17 ans (90 %) affichent ainsi les plus hauts pourcentages d’utilisation régulière. 3Ces chiffres reflètent un engouement certain de la part des Canadiens, surtout les jeunes d’âge scolaire, pour les technologies de l’information et de la communication (TIC). 4Mais qu’entend-on au juste par TIC et par motivation ? La motivation Schéma 1 La motivation à la réussite Schéma 2

Harcèlement scolaire : comment les enseignants peuvent-ils agir ? Que peuvent faire les enseignants face au harcèlement scolaire ? Jean-Pierre Félix, référent harcèlement dans l’académie de Versailles, livre à Vousnousils.fr des pistes d’action. © shootingankauf – Fotolia Moqueries, insultes, violences physiques… Durant sa scolarité, un élève sur dix est victime de harcèlement(1), selon la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem. Comment les enseignants peuvent-ils lutter contre ce fléau ? De multiples formes de harcèlement scolaire « Le harcèlement revêt des aspects différents en fonction de l’âge et du sexe des enfants et des adolescents », souligne Jean-Pierre Félix, référent harcèlement dans l’académie de Versailles. Le harcèlement moral est « plus discret et donc plus difficile à détecter par les adultes. Comment détecter le harcèlement scolaire ? Alors, comment un enseignant peut-il aider une victime à s’en sortir ? Que faire en cas de harcèlement avéré ? Des outils pédagogiques pour la prévention du harcèlement scolaire

Utiliser les TIC pour aider les élèves en difficulté Aujourd'hui, plusieurs arguments sont unanimement retenus dans l'utilité du recours aux technologies de l'information et de la communication à l'école et plus particulièrement dans les situations pédagogiques mise en place pour aider les élèves rencontrant des difficultés. On ne reviendra pas ici sur les conditions supplémentaires décrites comme parties prenantes de l'efficacité des dispositifs (pédagogie de projet, équipement minimal, formation, ...) mais retenons quand même les avantages signalés: Pourquoi ne pas tenter une entrée différente (varier ses supports de travail, créer un moment autre que l'habituelle situation de classe) par l'utilisation des diverses possibilités offertes par les TIC? Une utilisation qui provoque toujours, notons le, une motivation et une mobilisation accrues chez les élèves.

Related: