background preloader

Le chewing-gum et le street art.

Le chewing-gum et le street art.
Ben Wilson erre dans les rues de Londres à la recherche de chewing-gum écrasés sur le bitume afin de créer son art étrange… Related:  Street Art - Théorie

VULGARIZIT Street-art : Hopare, l'artiste prometteur - VULGARIZIT Hopare, jeune artiste de 25 ans, ambitieux et motivé, représente la nouvelle génération du street-art. Il découvre le monde du graffiti à l’adolescence mais c’est en 2005 qu’il va faire la rencontre qui influencera sa carrière d’artiste. Au collège, son professeur d’arts plastiques n’est autre que Shaka, pointure du street-art, qui l’initiera aux flops pendant les récrés et lui apprendra à peindre sur murs après les cours. Hopare va vite progresser et trouver son style graphique et abstrait, très reconnaissable. Il intègre également le TSF crew. Depuis, il multiplie les projets et expose beaucoup. Hopare a été sélectionné pour le Prix Science Po pour l’art contemporain et exposera à Science-Po du 14 au 25 avril 2014. Pour suivre Hopare : Site web — Facebook — Instagram : @hopare1 A lire

Âge de raison pour le street art ? On lui a collé tous les maux du monde sur le dos avant de le reconnaître comme art à part entière. Une exposition basée à Paris rassemble toutes les disciplines du street art, qui semble avoir gagné sa médaille d’honneur, au détriment de sa subversion. On l’a appelé graffiti, tag, peinture au pochoir, mapping ou encore light painting. Mais au fond, quel rapport entre une bombe de peinture et un projecteur vidéo ? Ces disciplines, qui touchent à l’acrylique comme au numérique, ont un seul point commun : l’espace urbain, réutilisé. Tracks, à différentes reprises, s’est intéressé à la cause street art, et a mis en boîte plusieurs artistes présents dans cette exposition, dont le catalogue est consultable en ligne. Lek, en son temps, avait recouvert les murs d’un builing abandonné près du périphérique parisien, créant avec son pote Sowat un véritable mausolée du street art. Tracks : Video Game Hacking On a suivi Zevs dans ses créations illicites en plein Paris.

Le dernier jour de Bouna Traoré et Zyed Benna Il y a dix ans, le 27 octobre 2005, les deux adolescents mouraient électrocutés dans un transformateur EDF à Clichy-sous-Bois. Récit d’une journée ordinaire qui a tourné à la tragédie. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Ariane Chemin Cet article a été publié pour la première fois le 7 décembre 2005. Dans leur souvenir, c'était à peu près l'heure de "Malcolm" sur M6, au plus tard celle de "Nous ne sommes pas des anges", sur Canal+. Clichy s'éveille. Bouna Traoré, yeux doux comme ses frères, est un beau gosse fin, agile et coquet. Sans bruit, Bouna nettoie et chausse ses Nike Shox bleu et blanc. Après sa douche, Bouna quitte la "pama", sa cité, pour remonter quelques mètres plus haut vers le Chêne-Pointu. A Clichy-sous-Bois, le temps ne s'écoule pas comme partout. Il fait beau. Retour au pied des tours, à Rabelais, "là où tout le monde se positionne", 20 mètres plus loin. Rabelais, c'est là qu'habite Zyed Benna, 17 ans, petit dernier d'une famille tunisienne de six enfants.

Banksy Art (FR) Les 60 plus belles oeuvres de Street-Art en 2014 selon Art Fido La vague du street-art ne cesse de grandir dans le monde entier. Qu’ils réalisent de simples graffitis, des peintures recouvrant tout un mur, des motifs s’adaptant à la nature ou aux carences de la ville, les street-artistes illuminent les rues de nos villes (et même de villages !) La Galerie en ligne Art Fido, vient de réaliser une sélection de leurs 60 plus belles réalisations street-artistiques du monde entier. Et vous, vous préférez laquelle ? Par Hopare à Casablanca au Maroc Par Wild Drawing à Malte Anonyme Graffiti par Jim Vision à Londres dans le quartier de Shoreditch. Par OD à Taurangaen Nouvelle-Zélande Par Faith 47 en Tunisie Au Brésil, pendant la Coupe du Monde de Football Paulo Ito à São Paulo au Brésil pendant la Coupe du monde de football Par L7m au Portugal Par Alice Pasquini en Italie Par Anarkia Flant à Berlin Par Banksy à Cheltenham en Angleterre Be Free à Melbourne en Australie Par Nikolaj Arndt : Le street-art en 3D Angry Birds Graffiti par Sqon en Italie Oakoak en France Joe Iurato

Les enjeux digitaux du Street Art dans le tourisme Sophie Castellanos, consultante Nouveaux Médias chez Article Onze Tourisme, nous emmène aux pieds des murs et nous invitent à lever la tête pour contempler trompes-l’oeil, fresques et portraits. Des acteurs du Tourisme valorisent cet art pour s’adresser à une cible urbaine et connectée. « Ecoutez, les rues vont vous parler. » Telle est la promesse de Google sur son site internet « Street Art Project ». Développé par le Google Cultural Institute, il propose à l’internaute de faire le tour du monde des fresques de Street Art sans bouger de son fauteuil. Google prétend ainsi pérenniser les oeuvres de Street Art qui sontpar nature éphémère et les conserver grâce aux nouvelles technologies. Du mur à l’écran Le Street Art est un outil de valorisation du territoire qui collabore à l’essor d’un tourisme culturel urbain. Grâce au Street Art, les acteurs du tourisme révèlent une autre facette de la ville et s’adressent à une cible différente, urbaine et connectée.

Rad | Découvrez la mode urbaine en ligne, au quotidien et au meilleur prix. Cool products, every day. Le festival des arts de rue "Vous êtes bien urbain" se lance à Grenoble culture La première édition du festival "Vous êtes bien urbain" débute mardi 22 octobre à Grenoble et doit durer une semaine. L'occasion pour les curieux de découvrir un art riche et de plus en plus en vogue. Par Sarah Rebouh Publié le 21/10/2013 | 15:24, mis à jour le 21/10/2013 | 15:24 © CC flickr samdecle L'art urbain s'affiche de plus en plus dans les grandes villes. « Parce qu‘elles transcendent leur genre et s‘immiscent au sein de cultures dites plus traditionnelles, parce qu‘elles sont porteuses de valeurs bien éloignées des stéréotypes qu‘on leur colle à la peau, parce que ce mouvement n‘est ni plus ni moins qu‘une école de la vie ou l‘on apprend que vivre et créer ensemble est possible malgré nos différences... C'est de ce constat qu'est né la festival "Vous êtes bien urbain", élaboré par les associations Retour de scène et Contratak Prod qui aura lieu du 22 au 27 octobre à Grenoble. À ne pas manquer : l'atelier-rencontre avec la rappeuse Casey, au Prunier sauvage, de 14h à 17h.

Banksy Art - Street art Mouvement artistique e « Street art » est l'art, développé sous une multitude de formes, dans des endroits publiques ou dans la rue. Le terme englobe la pratique du graffiti, du graffiti au pochoir, de la projection vidéo, de la création d'affiche, du pastel sur rues et trottoirs. Le terme « street art » est habituellement utilisé pour distinguer une forme d'art d'un acte de vandalisme réalisé par un individu ou un groupe d'individus qui défendent leur territoire, qui expriment par le billet du graffiti leur appartenance à un groupe ou encore qui désirent passer un message qui n'a aucune valeur artistique. La valeur subversive du « street art » est très puissante et les motivations qui poussent les artistes à afficher leur art dans la rue sont des plus variées. Parfois par activisme, parfois pour signifier un mécontentement face à un fait de société ou tout simplement pour passer un message percutant, le « street art » est un peu la tribune libre des artistes contemporains.

Street art et graffitis, la Seine-Saint-Denis territoire de création Partout en France, on assiste à une explosion de l'intérêt pour le street art, appelé aussi post-graffiti. Publicités, films, livres, expositions, produits de luxe (un carré Hermès, dont les ateliers se trouvent à Pantin, a même été créé par le graffeur Kongo originaire de Bagnolet), décoration de show-room... Ce graphisme souvent associé à la culture hip-hop, apparu à la fin des années 60, inonde notre univers visuel, prenant ainsi à contre-pied les préceptes d'un art populaire et revendicatif, fondamentalement opposé à la société de consommation, aux institutions artistiques et aux institutions publiques. Ce mode d'expression pratiqué dans la clandestinité, l'anonymat, à vocation éphémère et véhiculant souvent un message politique, s'ouvre dorénavant à un large public. S'inscrire aux visites street art Pour la France, c'est principalement en région parisienne qu'est apparu ce mouvement, il y a une trentaine d'année (début/milieu des années 80). Da Cruz Le street art à Paris

NEON - Soyons sérieux, restons allumés !

Related: