background preloader

Depliant_Differenciation

Depliant_Differenciation
Related:  Plan d'intervention et mesures adaptativesDIFFERENCIATION PEDAGOGIQUEDifférenciation pédagogique

Pistes de différenciation pédagogique Voici des suggestions d’interventions pédagogiques qui peuvent faciliter l’enseignement et l’apprentissage dans le cadre d’un approche de différenciation pédagogique. Il ne s’agit pas ici de recettes mais plutôt de pistes d’activités . Si vous avez d’autres pistes à nous faire connaître, n’hésitez pas à communiquer avec nous ldrecitas@csdm.qc.ca Collaborer et télécollaborer Le cyberfolio, un outil pour différencier Les idéateurs pour organiser ses idées Créer un bande dessinée ou un roman-photo Les intelligences multiples Des outils TIC pour soutenir la différenciation pédagogique

Schema_aspects_differenciation_pedagogique.pdf Images pour accompagner le récit Losange des références et des recours institutionnels Avant d’aborder l’introduction, il peut être opportun de glisser un œil sur le losange qui permet de voir l’étendue des références et des recours, ainsi que la complexité des interactions par lesquelles l’enseignement s’effectue et nous sollicite. Comme on peut le voir sur le schéma proposé ci-dessus, il y a dans la complexité des fonctions de l’enseignement une mise en œuvre coordonnée de didactique disciplinaire et de modes pédagogiques diversifiés qui viennent équilibrer et assurer la régulation des relations entre les savoirs et savoir-faire issus des universités, les attentes et ressources issues de l’environnement et de la société, dans la complexité des responsabilités qui lient l’enseignant et ses élèves. Tableau de repérage des possibilités d'organisation spatiale d'une classe Le carré magique entre innovation et expérimentation Les "mondes" de l'enseignant Processus d'innovation Processus de la compétence selon Le Boterf

Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? En contexte scolaire, toute situation pédagogique peut être représentée par le modèle suivant inspiré de Legendre (2005). Lors d’une situation pédagogique, un sujet fait l’acquisition d’un objet d’apprentissage sous la responsabilité d’un agent qui utilise certaines formules pédagogiques et tient compte de différents aspects du milieu. Tel qu’illustré, il s’établit entre ces quatre composantes, différents types de relations pédagogiques (relation d’apprentissage, relation d’enseignement, relation didactique). Inspirées de ce modèle, dans le cadre de la recherche-action sur la différenciation pédagogique en Montérégie, nous avons défini la différenciation pédagogique comme : En d’autres termes, différencier signifie savoir analyser et ajuster sa pratique de même que l’environnement d’apprentissage de façon à tenir compte des préalables et caractéristiques d’un ou de plusieurs élèves au regard d’un objet d’apprentissage particulier. ASTOLFI, J.

Styles d'enseignement, styles d'apprentissage et pédagogie différenciée en sciences - LEM - ULg INTRODUCTION Cet article s'adresse aux enseignants du secondaire et plus spécialement aux enseignants en sciences. Il vise essentiellement à les aider à : - clarifier deux concepts clés en psychopédagogie moderne : les styles d'enseignement et les styles d'apprentissage; - mieux se connaître en tant qu'enseignant; - mieux connaître les élèves en tant qu'apprenants; - présenter deux situations d'apprentissage en sciences l'une en chimie (5ème et 6ème), l'autre en biologie (3ème et 4ème). 1. ENSEIGNER ET APPRENDRE : POINTS DE REPERE... Les notes qui suivent sont délibérément succinctes, elles n'ont d'autre ambition que de situer la recherche du LEM (Laboratoire d'Enseignement Multimédia de l'Université de Liège) dans un cadre conceptuel adéquat et opérationnel. 1.1. B. Conséquences : a. 1.2. A. B. Dans les recherches du LEM, notre référence sera, bien entendu, plus constructiviste que behavioriste. Conséquences : a. 2.1. 2.2. 1. Schématiquement, la grille se présente comme suit : 2.3. 1.

Différencier la pédagogie dans l’apprentissage de la traduction en LCA par Laurence Legrand, collège Daniel Fery à Limeil-Brévannes Déroulement de l’activité Séance 1 : distribution et projection d’un texte de César, Commentarii de Bello gallico, I, 1 On procède dans un premier temps à une lecture globale de ce texte à l’aide d’un vidéoprojecteur ou du TNI. Gallia est omnis divisa in partes tres, quarum unam incolunt Belgae, aliam Aquitani, tertiam qui ipsorum lingua Celtae, nostra Galli appellantur. César, Commentarii de Bello Gallico, Livre I,1 Consigne donnée aux élèves : placez les noms que vous avez trouvés sur la carte. En complément, on propose aux élèves de réaliser une carte heuristique pour faire apparaître la structure du texte à l’aide du logiciel Freemind ou tout autre logiciel permettant de créer une carte heuristique. © Béatrice LAMOTTE Un tutoriel très complet pour utiliser Freemind : Séance 2 : création d’exercices de traduction à l’aide du logiciel hot potatoes

Des obstacles aux apprentissages comme appuis pour les surmonter 28 février 2010 Henri Boudreault Apprendre, Didactique professionnelle, Environnement didactique, L'apprenant, Le contexte, Objet d'apprentissage, Pratique pédagogique Figure 1 : Éléments à considérer pour surmonter les obstacles aux apprentissages. Le rôle d’un enseignant est de faire apprendre. Si nous désirons élaborer des environnements d’apprentissage pertinents et efficaces, il faut pouvoir identifier les obstacles que cet environnement devra permettre de surmonter. Conscient de cette distinction je propose donc que l‘on s’attaque aux problèmes d’apprentissage dans une démarche qui fait en sorte de considérer les problèmes que nous ne désirons pas voir apparaître plutôt que de trouver des solutions pour atténuer le problème lorsqu’il apparaît. Pour débuter une réflexion sur l’élaboration d’un modèle de référence pour élaborer des environnements d’apprentissage en formation professionnelle, voici une liste, non exhaustive, d’obstacles que cet environnement devra aider à surmonter.

La différenciation pédagogique Ne pas gommer les différences mais ne pas être indifférent à la différence. I. Des définitions variées : La différentiation ne doit pas être vécue comme une sanction par les élèves mais comme une aide. « Différencier signifie savoir analyser et ajuster sa pratique de même que l’environnement d’apprentissage de façon à tenir compte des préalables et caractéristiques d’un ou de plusieurs élèves au regard d’un objet d’apprentissage particulier. » « La pratique de la différenciation pédagogique consiste à organiser la classe de manière à permettre à chaque élève d’apprendre dans les conditions qui lui conviennent le mieux. « Pour les formateurs qui prônent ces pratiques, différencier n’est pas répéter d’une autre manière, mais varier le plus possible leurs actions, pour que chacun puisse rencontrer, à un moment ou l’autre de son cursus, des situations dans lesquelles il puisse réussir » (Fournier, M. (1996, février-mars). II. Sur des principes d’éducabilité et d’intelligence. III. IV. V.

TIC et pédagogie inversée Le concept de pédagogie inversée est de plus en plus populaire actuellement même si cette approche est loin d'être novatrice, comme on le constate dans ce billet d'eSchoolNews consacré au flipped learning. Un certain nombre de contributions en ligne s'en font néanmoins l'écho depuis le début de l'année 2012. Qu'est-ce que la pédagogie inversée ? Pour reprendre la définition de ZoneTIC, la pédagogie inversée est "une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe". Cette approche aux contours encore flous repose à l'évidence sur l'usage des outils numériques et vise à éviter la dérive d'un enseignement trop frontal et magistral. Blog, carte mentale et pédagogie inversée Vous trouverez ci-dessous un exemple de carte mis à disposition par l'auteur via la plateforme de partage XMindShare : Innovation et pédagogie inversée

Découverte L’autisme est une maladie troublante. Elle se manifeste assez tôt, à partir de l’âge de deux ans. L’enfant atteint n’accède pas au langage, il ne communique pas ou très peu avec son entourage, et il ne se fait généralement pas d’amis de son âge. Chaque année, on diagnostique près des 500 nouveaux cas d’autisme au Québec, quatre fois plus que dans les années 1970. La maladie touche 65 enfants sur 10 000. Les atteintes sont plus ou moins graves, de l’enfant emmuré dans son silence à celui qui parle presque normalement. Longtemps, la médecine n’a pas su reconnaître ce trouble classé dans ce que les spécialistes appellent les TED, les troubles envahissants du développement. Où en est actuellement la recherche? Journaliste: Jean-Pierre Rogel Réalisateur: Yves Lévesque [Autisme: les nouvelles pistes, première partie] [Autisme: les nouvelles pistes, deuxième partie]

Principes fondamentaux soutenus par le programme de formation de l'école québécoise Tiré de Vie pédagogique, no 100, septembre-octobre 1996, p. 30 à 32. Un article de Luce Brossard : " Mettre à jour ses savoirs sur l’apprentissage" (Basé sur les 7 postulats de Burns) Les principes fondamentaux s’inscrivent dans un cadre de référence pour l’exploitation des TIC en adaptation scolaire Cliquer sur l’image pour voir les principes fondamentaux en format tableau Premier principe : On apprend avec les autres « Cette conception de l’apprentissage a plusieurs conséquences sur l’évaluation. « …s’ajoutent une multitude de ressources externes auxquelles l’élève peut faire appel, tels ses pairs, son professeur, les sources documentaires, etc. « Programme de formation, p. 5 « Tous doivent collaborer pour créer les conditions d’enseignement –apprentissage les plus favorables et faire de l’école une véritable communauté d’apprentissage » Programme de formation, p. 6 Exemple d’exploitation des Tic et Complément d’informations du principe1

Related: