background preloader

Pourquoi nous formons-nous ?

Pourquoi nous formons-nous ?
On peut suivre une formation professionnelle pour de multiples raisons, très différentes : viser une promotion, se cultiver, bénéficier de contacts sociaux, acquérir une meilleure image de soi, s'évader de conflits familiaux, etc. Autant dans le monde de la formation continue que dans le système scolaire, l'évocation de la notion de motivation suscite des attitudes variées. Si le praticien l'exploite pour expliquer certains comportements des apprenants, il peut également la rejeter parce qu'opaque, simpliste ou, finalement, inutile. Il peut en nier l'existence, ou au contraire, tirer du constat de sa toute-puissance une forme de résignation pédagogique. Il peut s'acharner à créer de la motivation, ou inversement, abdiquer devant sa propre incapacité à influencer ce mystérieux moteur de l'engagement éducatif. Bref, suivant l'interlocuteur, la question de la motivation peut alternativement susciter résistance, passion, curiosité ou indifférence... Sur le plan scientifique, d'après R.

http://www.scienceshumaines.com/pourquoi-nous-formons-nous_fr_10694.html

Related:  LA MOTIVATIONles théories de l'apprentissagela motivation

Bandura Idées maîtresses Bandura se situe dans la continuité des approches behavioristes et néo behavioristes et apporte une nouvelle conception et de nouveaux concepts qui semblent avoir été influencés par le cognitivisme (il utilise des notions comme la mémoire représentationnelle) et gestaltistes (il utilise la notion d’insight) Apprentissage social. Bandura se détache des vues mécanistes du conditionnement : il parle plutôt d’apprentissage par les conséquences des actions (il rejoint en cela Skinner).

apprentissage par les pairs... En quelques mois, les moocs se sont généralisés, voire banalisés. Difficile de garder un oeil sur tous les moocs francophones. Des professeurs connus pour la qualité de leurs publications (Luc de Brabandère, Frédéric Worms…) se sont aussi lancés. Mais pourtant, il semble que tout ce qu’on connaissait de la pédagogie du e-learning, et que tout ce que les pionniers des moocs francophones (Itypa ou ABC de la gestion de projet, par exemple) avaient expérimentés, eh bien, personne ne s’en souvient. Un cadeau pas toujours inutile pour les enseignants en Mooc cc by – cliquer pour agrandir Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves Pour que les élèves cherchent à s'améliorer, il faut bien sûr que la motivation soit au rendez-vous. De manière à susciter cette motivation chez les élèves, voici une proposition qui a déjà fait l'objet d'une expérimentation à l'enseignement supérieur. Rolland ViauDépartement de pédagogie, Université de Sherbrooke L'analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d'apprentissage que l'enseignant propose, l'évaluation qu'il impose, les récompenses et les sanctions qu'il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu'il porte à ses élèves. Nos travaux sur la motivation dans l'apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l'un de ces facteurs : les activités d'apprentissage proposées aux élèves en classe.

Formation développement personnel – Meltis Chez Meltis, nous croyons que la formation au développement personnel est une composante essentielle de l’évolution des entreprises. Nouvelles activités, nouveaux modes d’organisation, nouveaux outils, multiplication des interlocuteurs, situations stressantes… l’entreprise moderne soumet les individus à des contextes exigeants qui requièrent de leur part des compétences lié à la personnalité. Propres à chacun, ces compétences sont la plupart du temps transverses et utilisables tout au long de la carrière professionnelle. Proposer à ses collaborateurs une formation en développement personnel, c’est les impliquer à long terme, favoriser leur savoir-faire mais aussi leur savoir-être, les placer dans la bonne posture.

Pyramide des besoins de Maslow « Psychologue du Travail La pyramide des besoins schématise une théorie élaborée à partir des observations réalisées dans les années 1940 par le psychologue Abraham Maslow sur la motivation. L'article où Maslow expose sa théorie de la motivation, A Theory of Human Motivation, est paru en 1943. Il ne représente pas cette hiérarchie sous la forme d'une pyramide, mais cette représentation s'est imposée dans le domaine de la psychologie du travail, pour sa commodité. Maslow parle, quant à lui, de hiérarchie, et il en a une vision dynamique.

Andragogie 1. Différences entre pédagogie et andragogie Le contexte d’apprentissage des enfants et des adultes varient en différents points : motivations intrinsèqueS Je suis intervenu pour la deuxième fois dans un webinar organisé par Communotic, une communauté d’apprentissage en Normandie orientée formation multi-modale. Samuelle Dilé d’Aureacom était à l’animation. Un petit résumé de mon intervention. La palette de motivations des apprenants – motivations intrinsèques et extrinsèques. Les premières Mooc ont été marqués par le quantitatif.

Pearltrees débarque sur Android L'application de bookmarking collaboratif « Pearltrees » est désormais disponible pour les plateformes Android. En plus des fonctionnalités disponibles sur la version web du service, celle-ci accueille ce que l'éditeur appelle « un gestionnaire de fichiers », qui facilite le partage de contenus depuis d'autres applications installées sur son terminal. Pearltrees fait partie des outils dits de « curation de contenus ». Il permet à ses utilisateurs de partager et découvrir les meilleurs contenus du web (« perles ») classés dans des structures arborescentes (arbres à perles). Le service permet également de collaborer en équipe, de suivre et commenter les contenus organisés par d'autres membres.

La motivation Question vaste et récurrente, à nouveau ! Que faire face à des élèves qui arrivent à l’école avec des appréhensions et des a priori très négatifs : « Que fait-on ici ? A quoi ça sert ? Les 4 piliers de l’apprentissage d’après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme

Related: