background preloader

Scénario négaWatt

Scénario négaWatt
Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/clients/d0e2be8029dfe09a4a0dd9a9ef37e4ae/web/graphs_snw2011/index.php on line 185 A la découverte du scénario négaWatt Changeons d'énergies ! Dans les écrans suivants, découvrez le scénario négaWatt, année par année jusqu'en 2050, et comparez-le à un scénario tendanciel sans changement majeur de notre système énergétique. Le scénario négaWatt, c'est : 16 années modélisées heure par heure 1553 paramètres d'entrée 930233 de données générées 6 experts de l'association Démarrez la visite en cliquant sur la flèche bleu à droite,ou utilisez les touches flêches ou espace de votre clavier. Afficher toutes les courbes Le scénario négaWatt ... comment ça marche ? Le scénario négaWatt analyse année par année toutes les chaînes énergétiques, en partant des usages (énergie finale) jusqu’aux ressources (énergie primaire) avec 2 niveaux de vecteurs énergétiques. A quoi sert l'énergie ? Bilan par usages : En TWh Revenir à 2000-2050 Related:  Sobriété

Hausse des émissions et des températures : le graphique qui dit tout ! Dans leur étude The challenge to keep global warming below 2°C parue dans Nature Climate Change le 2 décembre 2012, neuf éminents climatologues font le point sur la tendance de la concentration de CO2. La conclusion est brutale : nous sommes déjà au-delà des pires projections du GIEC. C’est une bombe lâchée alors que les pays sont rassemblés à Doha pour prendre des mesures contre le changement climatique. Neuf climatologues de renom [1] ont publié une étude comparant les trajectoires d’émissions des dernières années à quatre génération de scénarios du GIEC : les Scientific Assessment en 1990 (SA90)4, les IPCC Scenarios en 1992 (IS92), les Special Report on Emissions Scenarios (SRES), et les Representative Concentration Pathways (RCPs) qui seront utilisés dans le 5ème rapport du GIEC qui sortira en septembre 2013. Leurs conclusions se résument en un graphique : Au-delà du pire scénario Il ne s’agit pas là de prospective, ni même de scénarios. [1] Glen P.

Fabriquer une éolienne soi-même pour 30 €, c'est possible ! Le vent est un phénomène naturel qui permet de créer de l’électricité. Aujourd’hui, l’énergie éolienne est désormais aussi peu chère que le gaz naturel. Il est donc avantageux de posséder une éolienne chez soi, seulement ce n’est pas donné à tout le monde. Si vous êtes bricoleur, il existe des tutos vidéos pour fabriquer une éolienne sans trop de soucis, et vous allez découvrir dans cet article qu’il est tout à fait possible de construire soi-même une éolienne à moins de 30 euros. Daniel Connell, un néo-zélandais de 37 ans se plaît à inventer toutes sortes d’objets. Explication en vidéo Alors que les éoliennes domestiques sont très chères (elles peuvent coûter de 10.000 à 90.000€), Daniel Connell propose une alternative plus économique. Une mini-éolienne à fabriquer Afin de sensibiliser les enfants aux énergies renouvelables rien de tel qu’une activité éducative ! Si vous souhaitez acheter au minimum de matériel, il est possible de faire très vite des hélices en papier.

Bienvenue sur le site des NRJ réalistes et accessibles faire de l'eau chaude grâce au soleil ne coute pas aussi cher que les commerciaux veulent le laisser croire, c'est juste pour favoriser un système de subventions qui retournent dans la poche des venderus et des installateurs ... Pour chauffer de l'eau, il faut la faire passer dans un tuyau noir, posé sur une plaque en métal noir, le tout dans un cadre bois isolé derrière une vitre. ceci coute donc le prix d'une fenetre déjà dans la réalisation neuve ... ensuite cette eau chaude est injectée dans le ballon d'eau chaude domestique, au lieu de l'eau froide ! On peut distribuer ensuite cette eau chaude dans la douche, la machine à laver ou le lave vaisselle : ainsi ce n'est plus des résistances électriques nucléaires qui vont chauffer de l'eau froide voir glaciale ... couplée à de l'eau de pluie le système représente un véritable investissement à long terme. Ou encore : un autre type de réalisation récup géniale : à améliroer : à disposer sur un fond noir réfractaire ;-) liens :

Efficacité et sobriété énergétique : un « bon sens » à géométrie variable L’efficacité énergétique, que l’on peut définir comme le fait de consommer moins d’énergie pour un résultat équivalent ou supérieur, « relève du bon sens », souligne le rapport du groupe de travail (GT) dédié à cette thématique dans le cadre du Débat national sur la transition énergétique (DNTE). Ses propositions ont été publiées le 25 avril 2013. Avec celles des autres groupes, comme la gouvernance et les GT à venir, le 23 mai, sur le financement et le mix, elles sont censées nourrir la loi de programmation annoncée pour septembre 2013. Trois fois 20 - La France dispose déjà de nombre d’outils législatifs et réglementaires comprenant des mesures pour améliorer l’efficacité énergétique : loi POPE de 2005, lois Grenelle 2009 et 2010 et leurs décrets d’application, etc. Or, les résultats ne sont pas à la hauteur des ambitions affichées, constate le rapport du GT, la France n’étant pas sur la trajectoire requise pour respecter ses engagements européens.

Écothèque | La médiathèque virtuelle du développement durable Facteur 4, c'est possible estime l'Ademe Pour François Loos, l'important sera d'inventer les obligations et de les mettre en oeuvre. Sans grand soir énergétique, ni fuite de carbone, la division par 4 de nos émissions de gaz à effet de serre est possible en 40 ans. C’est du moins la conclusion d’un exercice de prospective publié, aujourd’hui 6 novembre, par l’Ademe. A quelques jours de l’ouverture officielle du débat national sur la transition énergétique, l’Ademe dévoile enfin sa vision énergétique. Il était temps. Voilà des mois que les lobbies des énergéticiens (l’Union française de l’électricité, notamment) et des écologistes (Negawatt, en particulier) nourrissent parlementaires, journalistes et autres «faiseurs d’opinion» de notes et de scénarios énergétiques. Les premiers furent les experts réunis par Thierry Salomon, président de l’association Negawatt. Quelques semaines plus tard, période électorale oblige, c’est l’Union française de l’électricité (UFE) qui entre dans le débat. Côté transport, un peu de nouveau.

L'autonomie énergétique à portée de main Principe, avantages, inconvénients et prix des panneaux solaires thermiques - Conseils Thermiques L'avis de la rédaction L'installation de panneaux solaires thermiques se démocratise puisque cette solution fait partie des solutions d'énergies renouvelables possibles qui répondent aux exigences de la RT 2012, ils sont d'ailleurs capables, certes de produire l'eau chaude sanitaire, mais aussi du chauffage (en partie). Malgré un investissement assez lourd, c'est une solution rentable surtout quand on connaît le poids important de la production d'eau chaude sanitaire dans les maisons thermiquement performantes. Voir le dossier sur les panneaux solaires photovoltaïques, ne pas confondre! Présentation Les panneaux solaires thermiques, ou capteurs solaires thermiques ou chauffe-eau solaire individuel (CESI), à ne pas confondre avec les panneaux solaires photovoltaïques sont des éléments qui permettent de chauffer de l'eau grâce à l'énergie solaire. Principe d'un panneau solaire thermique Différents types d'utilisation Eau Chaude Solaire Chauffage solaire Climatisation solaire Cogénération Prix

NégaWatt vante une sobriété énergétique créatrice d’emplois « Scénario négaWatt, emplois et économie : une synergie gagnante ! » En présentant, vendredi 29 mars 2013 à Paris, une étude sur l’impact socio-économique de son projet, l’association négaWatt a changé de slogan. Et sans doute voulu donner ainsi une dimension plus classiquement économique au modèle fondé sur la sobriété, l’efficacité et les énergies renouvelables, qualifiée de « trilogie du bon sens », qu’elle vante dans son Manifeste de janvier 2012 . Un scénario fortement créateur d’emplois - L’exercice a été réalisé par un « économiste de l’environnement », Philippe Quirion, chargé de recherches au CNRS. Il établit que la mise en œuvre du scénario proposé par négaWatt générerait 632 000 emplois de plus d’ici 2030 que le scénario tendanciel – entendu comme une poursuite du modèle économique actuel. Des gagnants et des perdants - Le scénario négaWatt voit des secteurs d’activité créer des postes et d’autres en supprimer. Cet article est en relation avec les dossiers

Habiter-Autrement

Related: