background preloader

Comment communiquer et valoriser les ressources numériques en bibliothèque ?

Comment communiquer et valoriser les ressources numériques en bibliothèque ?
Internet et ses ressources offre tout un éventail de possibilités aux bibliothèques soucieuses d’élargir leur offre documentaire et de proposer à leurs usagers de nouveaux services en ligne. Hélas, force est de constater qu’il n’est pas toujours évident de faire vivre et rendre attractif ses ressources dématéralisées. Si la toile donne ce sentiment de tout à porté de clic, tout gratuit, et tout disponible tout de suite, cela n’est pas forcement vrai. Il faut savoir que certains éditeurs font payer à prix d’or leurs services aux bibliothèques. Autoformation, encyclopédies, musiques, livres ou vidéos en ligne, nombreuses sont les possibilités mais toutes sont loin d’être gratuites... Aussi les bibliothèques sont-elles contraintes de souscrire à des abonnements extrêmement coûteux pour une “rentabilité” douteuse. Comment y remédier ? Mettre en oeuvre une valorisation “physique” de ces ressources. 1/ Déployer une stratégie de communication. Autre exemple, le logo de la BDP du Calvados.

Développer la médiation numérique dans un réseau de bibliothèques existant Plan d’action Photo CC de johanneslundberg Il y a quelques mois j’ai été amené à proposer un plan d’action pour un poste de chef de projet « Médiation numérique ». Je compile ici les lignes de force qui sont susceptibles d’être réutilisées dans d’autres contextes. Le plan d’action se déploie sur 3 axes principaux qui pourront être modifiés et affinés avec un groupe projet. 1/ La médiation numérique > Mise en place d’un groupe projet pour préciser le contenu de la politique numérique, en assurer le suivi et la mise en œuvre Ce groupe de travail sera composé de 5 à 10 personnes. Rédaction de la charte de développement numériqueaffiner les objectifs et le périmètre de la politique numériqueréflexion et proposition sur les publics cibles qui pourront être différents selon les thématiques fortes à défendre : faire connaître le patrimoine à un public jeune ? Réflexion sur les outils de publication et de médiation en ligne Photo CC By MD68 WordPress:

Citamap : la citation au service de la libération et du partage des contenus | Je me demande souvent comment lire efficacement un article dans le but de pouvoir y revenir soi-même et d’en faire un objet partageable. La pratique du surlignage ou de l’annotation supposent l’accès au document au texte intégral ce qui est loin d’être un cas généralisé. Je fais partie de ceux qui, convaincus de l’important cruciale du libre accès, pensent qu’on ne peut aujourd’hui construire une culture en dehors des documents sous droits. Obligés de faire avec des documents en accès non libre, il nous faut pourtant travailler à une citabilité universelle. Pour mémoire, la citation est une exception au droit d’auteur reconnue dans le droit français, elle doit être brève, faire référence à la source et accompagnée de marqueurs typographiques comme les guillemets ou l’italique. Mieux, une Citamap peut être placée sous licence creative commons, là où l’article d’origine ne l’est pas. Auteur : Silvae (1102 Posts)

Valoriser les usages et ressources numériques <img src=" alt="Acquérir des ressources numériques pour l&#039;École" title="18 - 9-2015 Rep&egrave;res Ressources num&eacute;riques version de travail_BAT_VM copie" /> Acquérir des ressources numériques pour l'École <img src=" alt="Les disciplines et le numérique" title="terre" /> Les disciplines et le numérique <img src=" alt="Le numérique dans le premier degré" title="main" /> Le numérique dans le premier degré <img src=" alt="éduthèque" title="logo-&eacute;duth&egrave;que-2016" /> éduthèque

Définition et enjeux de la médiation numérique documentaire Le concept de médiation documentaire au sein des sciences de l’information et de la communication (SIC), renvoie à la notion d'intermédiaire, de lien entre le singulier et le collectif. La médiation documentaire concerne une médiation des savoirs mettant en place, grâce à un tiers, des interfaces qui accompagnent l’usager et facilitent les usages. Elle permet de concilier deux choses jusque-là non rassemblées pour établir une communication et un accès à l’information. C’est par sa capacité à lier information et communication qu’elle peut être qualifiée de médiation documentaire. Elle s’appuie sur des composants humains ou matériels qu’on peut distinguer en « médiateurs sociaux « naturels » (normes, valeurs…), médiateurs humains (négociateurs, chefs…), dispositifs complexes (agencements matériels et géographiques, organisationnels et techniques…) »1. Une première partie de notre article permettra de mettre en perspective le concept de médiation documentaire.

Les bibliothécaires, médiateurs dans l’océan du web Les années 90 ont vu la consécration de la notion de collection à travers celle de politique documentaire. J’ai fait partie de ce « mouvement » (j’étais même dans feu le groupe poldoc) et je me suis beaucoup intéressé aux questions de politiques documentaire. Je l’écrivais il y a plus de 2 ans : trop souvent dans les bibliothèques les politiques documentaires ont été tirées vers une gestion des collections intelligente/réfléchie (dans le meilleur des cas hein, au pire une conception purement techniciste à base de taux de rotation ou d’une charte documentaire imposée par la direction) sans véritablement prendre en compte concrètement la médiation de ces collections. Par exemple, dans le livre “Conduire une politique documentaire” de Bertrand Calenge ne figure pas de partie consacrée à l’accueil, ne serait-ce que sous l’angle des procédures. Accueil d’un côté, contenus de l’autre. Contenus, publics, médiation, le triptyque est toujours le même. Paralysé ? Au fait, bonne rentrée !

Thèses Valorisation des ressources numériques Cette page recense les différentes actions qui peuvent être entreprises pour valoriser les ressources numériques, que ce soit à l'intérieur de la bibliothèque physique ou en ligne. Communication sur site[modifier] Utilisation de supports physiques avec QR Code pour permettre l'accès aux collections de livres numériques (marques-pages, fantômes, ...) Exemples Que sais-je à Bordeaux 3[modifier] Suite à l'abonnement à la base des encyclopédies de poche chez Cairn, Bordeaux 3 a communiqué autour de ses rayons physique de que sais-je. Remarque sur ces documents : a posteriori, l'intégration du QR Code sur les marque pages nous semble à remettre en question, en particulier car les encyclopédies de poche Cairn sont diffusées via un visualiseur flash, non compatible sur les iphone, éliminant du coup une part importante de nos usagers. Exemple avec l'offre d'ebooks à Poitiers[modifier] Exposition de fantômes (jaquettes de DVD) à la BU sciences de Poitiers Des boîtiers de DVD[modifier]

48 vidéos didactiques courtes pour comprendre le numérique d’aujourd’hui Pour une médiation numérique DES SAVOIRS - J'ai écrit ce blog entre 2005 et 2018, de nombreux billets peuvent vous intéresser. Désormais je m'occupe de Design des politiques publiques. Retrouvez-moi sur mon nouveau blog ! Symbioses Citoyennes Il y a quelques années j’ai proposé une définition de la médiation numérique : La médiation numérique est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire. Pour moi il s’agissait de définir un « concept opérationnel » permettant d’introduire le numérique dans les établissement en se gardant de tout solutionnisme technique. Ce concept a rencontré beaucoup d’intérêt de la part des bibliothécaires au fil des années. On le voit, on parle ici de culture numérique. Est-ce la même approche que la mienne ? Comment distinguer les deux approches? 3 images pour résumer :

Related: