background preloader

La différentiation pédagogique - La_differentiation_pedagogique.pdf

http://www.pedagogie04.ac-aix-marseille.fr/ASH/IMG/pdf/La_differentiation_pedagogique.pdf

Related:  La pédagogie différenciée

Des pistes de différenciation pédagogique en classe : parcours facile / parcours difficile 15 Shares Share Tweet Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? Qu'est-ce que la différenciation pédagogique? En contexte scolaire, toute situation pédagogique peut être représentée par le modèle suivant inspiré de Legendre (2005). Lors d’une situation pédagogique, un sujet fait l’acquisition d’un objet d’apprentissage sous la responsabilité d’un agent qui utilise certaines formules pédagogiques et tient compte de différents aspects du milieu.

La différenciation pédagogique Qu’est-ce que la différenciation pédagogique? La différenciation pédagogique est une approche pédagogique souple qui permet au personnel enseignant de planifier et d’utiliser diverses approches en les adaptant en fonction du contenu, des processus d’apprentissage, du style d’apprentissage, des méthodes, des stratégies de présentation et des outils d’évaluation. On obtient ainsi un milieu d’apprentissage proactif plus personnel qui favorise la réussite de TOUS les élèves (ministère de l’Éducation de la Colombie-Britannique, 2011). Selon Tomlinson (2004), la différenciation pédagogique (DP) repose sur l’idée que, comme les points forts, les intérêts, les styles d’apprentissage et le degré de préparation à l’apprentissage varient considérablement d’un élève à l’autre, il faut ajuster l’enseignement selon la variation de ces caractéristiques. Le personnel enseignant peut distinguer un ou plusieurs des éléments suivants dans toute situation d’apprentissage en classe (Tomlinson, 2004) :

Approche pédagogique différenciée Didactique professionnelle Un cours n'est pas conçu pour celui qui enseigne, mais pour celui qui apprend! La FP cherche le trouble et elle va le trouver Pédagogie ou didactique Approche pédagogique différenciée 25 mai 2011 Henri Boudreault Apprendre, Didactique professionnelle, Formation professionnelle, Ingénierie, L'apprenant, Les pratiques 1 commentaire La différenciation pédagogique Dans une perspective de différenciation, les éléments pouvant en faire l’objet sont : les contenus (ce que l’élève apprend), les productions (comment l’élève montre ce qu’il a appris), les structures (l’environnement dans lequel se font les apprentissages et l’évaluation) et les processus (comment se font les apprentissages et l’évaluation). Ces éléments sont généralement interreliés et dans tous les cas impliquent une variation dans le soutien accordé aux élèves. On peut difficilement intervenir par rapport à un d’entre eux sans toucher aux autres. L’application de la différenciation en classe peut prendre différentes formes et intensités. Le degré de différenciation dans une classe se fera en fonction des besoins des élèves, de la connaissance qu’en a l’enseignant, des possibilités qu’il a de tenir compte des différences et de sa capacité à mettre en place des structures différenciées.

Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! Voici un petit pense-bête, à la fois théorique et pratique, permettant de favoriser la mise en place de pratiques différenciées dans sa classe. 1/ Dans une classe, l’hétérogénéité est la règle ! L’homogénéité étant l’exception, il faut cesser d’être surpris de ne pas pouvoir faire avancer tout le monde de la même manière même si les programmes en donnent l’illusion. 2/ La différence entre élèves est normale ! Qu’il s’agisse d’écarts de vitesse, d’autonomie, de motivation, d’intérêt, de compréhension, on ne peut plus être « indifférents aux différences » mais devons inclure cette approche dans le fonctionnement habituel de la classe.

Pourquoi un document sur la différenciation? qui soient prêtes à apprendre en même temps;qui utilisent les mêmes techniques d’étude;qui résolvent les problèmes exactement de la même manière;qui possèdent le même répertoire de comportement;qui possèdent le même profil de champs d’intérêt;qui soient motivées à atteindre les mêmes buts. En acceptant ces énoncés de base, on constate les limites d’un enseignement traditionnel. La différenciation pédagogique implique un changement de paradigme allant de l’enseignement centré sur la matière à l’enseignement centré sur l’élève. En plus de ces énoncés de base, nous croyons que l’enseignant doit posséder une bonne connaissance du Programme de formation de l’école québécoise, de la Progression des apprentissages et du portrait des élèves de sa classe. Une connaissance pointue de ces préalables est nécessaire à la réalisation d’une planification et d’une démarche différenciée.

Différencier avec ou sans le numérique L'arrivée massive des tablettes dans les classes, à la suite des ordinateurs portables et autres netbook, est accompagnée d'un discours sur la différenciation. Désormais on peut différencier parce que chacun à sa tablette et donc chacun peut travailler à son rythme. Mythe ? Contre la « pédagogie » différenciée ! Un article de Christian Puren lundi 20 octobre 2014 Au moment où les enseignants sont sollicités par le CSP pour donner leur avis sur l’élaboration de nouveaux programmes pour les cycles 2, 3 et 4, l’APLV participe au débat en cours en publiant un texte de Christian Puren [1] qui rappelle que tout programme doit être élaboré en fonction des apprenants qui sont tous différents les uns des autres et que la « pédagogie différenciée » n’est pas la seule affaire du pédagogue mais aussi celle de l’administration qui doit aussi la prendre en compte en permettant la création de dispositifs adaptés à la progression de chacun. Un État qui demande à ses enseignants de respecter la diversité de leurs élèves n’est pas très crédible, s’il ne prend pas lui-même en considération la diversité culturelle et linguistique des membres de la société dont il est en charge.

Related: