background preloader

La pensée en arborescence

La pensée en arborescence
Une pensée particulière: quelles incidences? Ce chapitre est inspiré du livre de Jeanne Siaud-Facchin: "L'enfant surdoué: l'aider à grandir, l'aider à réussir." Il aide à mieux comprendre les mécanismes de cette pensée particulière et ses implications dans les apprentissages d'aujourd'hui, que ce soit à l'école ou dans la vie quotidienne. Cette pensée se définit de la manière suivante: Une pensée en réseau (arborescence) qui se déploie dans plusieurs directions simultanément, à grande vitesse et sans limites. C'est une source importante de créativité mais c'est aussi: une difficulté à sélectionner l'information pertinente car la pensée est confuse parfois lorsque l'enfant est confronté à une question, un problème ou une tâche en classe, la nécessité d'organiser cette pensée dans un cadre dans lequel elle évolue afin que l'enfant se sente sécurisé au quotidien sur le plan affectif, émotionnel et social. Note: le terme HPI utilisé dans le site correspond à Haut Potentiel Intellectuel.

http://www.anhugar.com/fr/ecole/arborescence.html

Related:  pensée en arborescence (en réseau, etc.)hp,douances ,zèbre ,précose,valflam*DEVELOPPEMENT PERSONNEL*

Documentation sur la douance Le fonctionnement du cerveau Vitesse neuronale Les informations circulent dans les neurones, en moyenne, à 2 mètres/seconde (variable selon les gens et les zones du cerveau concernées). Chez un surdoué, la vitesse est plus élevée, en général de l’ordre de 0,05 mètre de plus par seconde pour chaque point de QI supplémentaire. Cela peut représenter entre un QI de 100 et un QI de 130, une augmentation de 1,5 mètres/seconde de la vitesse. La pensée en arborescence … Voici un dessin que je n’ai pas pu insérer dans le livre que j’ai publié. C’est une tentative pour expliquer ce qu’est la pensée en arborescence (ou pensée analogique) par rapport à la pensée linéaire (ou séquentielle). Nous sommes en général formés depuis la plus petite enfance à réfléchir en établissant des listes déroulantes comme le présente la colonne de gauche.

pensée en arborescence Intelligents, trop intelligents. Les « surdoués » : de l’autre côté du miroir J’en ai déjà parlé ici & là, un nouveau livre sur les surdoués est paru récemment « Intelligents, trop intelligents. Le réseau cérébral du mode par défaut Que fait notre cerveau quand il ne fait rien ? Cette question, qui peut sembler sans intérêt et qu’il l’a longtemps été pour la majorité des spécialistes du cerveau est devenue, depuis une dizaine d’années, l’un des champs de recherche les plus intrigants et fascinants des neurosciences : celui sur le réseau cérébral du mode par défaut. Il s’agit d’un ensemble de régions cérébrales interconnectées parfois sur de grandes distances (à l’échelle du cerveau) qui sont activées préférentiellement lorsqu’un individu n’effectue aucune tâche précise. On ne sait pas encore à quoi sert exactement cette activité mentale par défaut. Mais les régions impliquées dans ce circuit sont déjà connues pour être plus actives quand notre esprit vagabonde (quand on est « dans la lune »), lorsqu’on évoque des souvenirs personnels, qu’on essaie de se projeter dans des scénarios futurs ou de comprendre le point de vue des autres.

L'arborescence de la pensée. Hello Paulu Pour permettre de clarifier ton questionnement , j'ai pensé qu'il serait pas mal de partir de la base... c'est à dire un embryon d'explication de cette fameuse "arborescence" par JSF elle-même, qui, semble-t-il, part bien de "l'expérience de sujets", puisque repose en partie sur des observations "cliniques" Voici donc, une partie du compte-rendu d'une de ses conférences, celle consacrée au thème que tu abordes... - Intuition mathématique : fonction émergente du système de pensée - Non accès aux procédures de résolution - Certitude du résultat sans possibilité d’argumenter et/ ou de justifier

Surdoué(e), c'est quoi? - Journal Ordinaire d'une Surdouée (ordinaire). L'un de ceux-ci est d'être correctement identifiés comme surdoués par les spécialistes et thérapeutes qu'ils consultent. Ceux qui s'intéressent aux individus doués, talentueux et créatifs savent : • que ceux-ci présentent une plus grande intensité et des niveaux de réaction plus élevés aux stimuli, sur les plans émotionnel, intellectuel, sensoriel, psychomoteur et de l'imagination. • que ceci est une caractéristique normale de leur développement et pas une anomalie. • que c'est justement parce que ces enfants et adultes doués ont une structure psychologique plus fine et une conscience plus organisée qu'ils ressentent la vie différemment et plus intensément que ceux qui les entourent. Néanmoins, ces caractéristiques sont fréquemment perçues par leur entourage et par les psychothérapeutes comme des preuves de troubles mentaux, parce que la majorité de la population manque d'information sur cette facette de leur personnalité.

Hypersensibilité (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'hypersensibilité désigne une sensibilité plus haute que la moyenne, provisoirement ou durablement, voire « exagérée ou extrême »[1]. Les caractéristiques cliniques sont celles définies à l'origine par Elaine Aron et accessibles depuis son site[4], mais on trouve de multiples reprises, parfois sérieuses comme un test en français créé par Isabelle Taubes et Boris Cyrulnik[5], et parfois moins. En anglais, Elaine Aron propose un moyen mnémotechnique pour retenir les caractéristiques principales des hypersensibles DOES pour :

Pragmatisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le pragmatisme est une méthode philosophique tournée vers le monde réel. Le terme désigne parfois un mouvement de pensée selon lequel n'est vrai que ce qui a des conséquences réelles dans le monde. Le mot pragmatisme est issu d'une école philosophique d'origine américaine, dont le fondateur est Charles Sanders Peirce.

Related: