background preloader

5 avancées numériques qui transforment nos villes

5 avancées numériques qui transforment nos villes

Re dessiner les rues en réalité augmentée BC « Heavy »Biermann et le fondateur de The Heavy Project. Passionné d’art et des nouvelles technologies, il explore depuis 2007, un doctorat de science humaine en poche, la réalité augmentée, l’art et la sémiotique dans les espaces publics. Jordan, lui, est le fondateur de PublicAdCampaign (NYC). Cet artiste/activiste de Brooklyn cherche à promouvoir l’interaction sociale à travers des projets artistiques qui mettent en scène notre environnement. De leur rencontre est né le projet Re + public. Cette application téléchargeable sur mobile ou tablette permet aux utilisateurs de visiter leur ville via le prisme des nouvelles technologies, en superposant des contenus numériques sur des éléments physiques comme des murs ou des bâtiments.

La tentation du bitume : tous responsables, pas coupables ? Partout dans le monde, les villes enflent, s’étalent, arrachant aux campagnes leurs habitants et leurs terres cultivables. Depuis 1950, le pourcentage de la population mondiale vivant en ville est passé de 30 à 50 %. D’ici 2030, cette proportion pourrait atteindre 60 %. Comment vivre dans des villes toujours plus étendues, toujours plus dévoreuses d’espaces et de matières premières et de plus en plus source d’inégalités pour ses habitants ?Eric Hamelin, sociologue urbaniste et Olivier Razemon, journaliste free-lance, dans leur dernier ouvrage « La tentation du bitume – Où s’arrêtera l’étalement urbain ? » avancent des solutions qui donnent à espérer. Tous responsables de l’étalement urbain ? Dans leur ouvrage écrit à quatre mains, les auteurs font un instantané de la situation des villes aujourd’hui, particulièrement en France. Et que celui qui n’a jamais râlé parce qu’il n’arrivait pas à se garer à moins de 50 mètres de l’entrée d’un magasin jette le premier kilo d’asphalte ! Les auteurs

Faire son marché sans payer, c’est autorisé (même pour les riches) | Rue89 Planète Les initiatives contre la surconsommation se répandent en France. Dernières en date, les « gratiferias », grands marchés gratuits où l’on donne ce dont on ne se sert plus. Libération matérielle durable ou expérience éphémère ? Un bric-à-brac géant en libre-service et sans passer par la caisse. Le tout place de la Bourse, à Paris. Notre système économique aurait-il pour de bon perdu son latin ? Florent, graphiste et animateur du mouvement, explique le principe de ce grand marché gratuit : les badauds choisissent librement les objets généreusement ramenés par d’autres, et les embarquent sans sortir leur porte-monnaie. « Vêtements, nourriture, objets divers, livres, ce n’est pas du troc, vous pouvez venir sans rien d’autre que votre bonne humeur... » précise la page Facebook de l’événement. « On se doute qu’il y aura plus de gens qui vont venir chercher quelque chose de gratuit que de gens qui vont venir donner. Une « libération matérielle » Comment préparer l’événément sans argent

 Rencontre Internet Solidaire
 - 11 octobre 2012 - Fontenay-sous-bois {*style:<i>Rencontre régionale Villes Internet ILE-DE-FRANCE </i>*} > Site web des rencontres de Fontenay-sous-Bois {*style:<b> Présentation </b>*} La ville numérique et intelligente est un sujet de préoccupation pour les politiques publiques globales. La journée du 11 octobre sera consacrée à un tour de table des enjeux territoriaux pour intégrer une dimension de solidarité dans les concepts de la ville connectée du futur. Ainsi, tout au long de cette rencontre organisée en forums ouverts, une pensée collective se construira sur les thèmes du développement local, de l’éducation et sur la méthodologie pour co-produire des projets numériques et solidaires. 9h30 – 10h : Ouverture de la troisième rencontre Internet Solidaire 10h – 11h : Premier temps - 11h – 13h : Deuxième temps - Forum ouvert sur les {*style:<b>opportunités numériques pour le développement et les solidarités locales 14h – 15h30 : Troisième temps - Forum ouvert sur les {*style:<b>démarches numériques éducatives dans les quartiers

Les promesses du réseau intelligent | Citelum Plateforme de réseau intelligent permettant à des collectivités de déployer de multiples équipements électriques, tels que supports d’éclairage public, caméras de vidéoprotection, bornes de recharge de véhicules électriques… Compteur intelligent grâce auquel l’usager pourrait réguler intuitivement ses consommations… Bases de données dédiées au réseau de distribution afin d’améliorer ses performances énergétiques… L’hypothèse d’un espace public urbain plus vertueux au plan environnemental en même temps que plus communicant, ouvert à des usages multiples, suscite aujourd’hui des initiatives multiples. Les notions de « réseau intelligent » (smart grid) voire de « ville intelligente » (smart city), font désormais aussi l’ordinaire de la presse, spécialisée mais aussi économique. Perspective environnementaliste et énergie électrique Une dimension clé de cette dynamique est, bien sûr, la question environnementale. Mutations à l’œuvre

Du consumérisme à la Consommation Collaborative | Elément clé de la conjoncture et de la politique économique, la consommation est scrutée, épiée, disséquée par les analystes économiques. Comme un sportif de haut niveau, il s’agira de la relancer en cas d’essoufflement ou au contraire de la calmer aux premiers signes de surchauffe… Au niveau macroéconomique, l’indice des dépenses de consommation des ménages est un des indicateurs conjoncturels les plus attendus car il permet de connaître la santé économique des ménages et donc de la société en général. Au niveau microéconomique, le comportement du consommateur fait l’objet d’études de marché de plus en plus affinées. La consommation est donc un facteur déterminant de l’activité économique. La consommation est également un champ d’investigation des sciences humaines et sociales. Source : L’émergence de la consommation durable ou consommation responsable. Néanmoins, peut-on et doit-on réellement parler d’une tendance lourde ? Prenons l’exemple de la voiture.

Ville 2.0 Vous pouvez désormais lire en ligne ou télécharger librement les 4 ouvrages Villes 2.0 (La Ville 2.0, ville complexe et familière, Pour une Mobilité plus libre et plus durable, La Ville 2.0, plateforme d’innovation ouverte, Le 5e écran) ainsi que Technologie et prospective territoriale. Lisez en ligne ou téléchargez les ouvrages suivants : Ville 2.0, ville complexe et familière Lisez l’ouvrage en ligne Téléchargez l’ouvrage en format PDF Pour une Mobilité plus libre et plus durable Lisez l’ouvrage en ligne Téléchargez l’ouvrage en format PDF La Ville 2.0, plateforme d’innovation ouverte Lisez l’ouvrage en ligne Téléchargez l’ouvrage en format PDF Le 5e écran Lisez l’ouvrage en ligne Téléchargez l’ouvrage en format PDF Technologie et prospective territoriale Lisez l’ouvrage en ligne Téléchargez l’ouvrage en format PDF Les autres ouvrages de la Fabrique des Possibles Ces ouvrages ne sont pas encore en libre téléchargement. ProspecTIC Optimiser son cerveau Demain, les mondes virtuels › Participez M.

Freedom ship : une ville flottante sur les océans du monde | Blog Déclic Après la ville roulante de Manuel Dominguez, voici Freedom ship, la ville flottante. Environ 60 000 habitants, des hôpitaux, des écoles, des magasins, des parcs et même un petit aéroport, Freedom ship est une ville flottante géante qui parcourra le monde ? Ce projet est à l’initiative d’une entreprise floridienne, qui affirme pouvoir construire ce navire hors-norme d’ici 2018. Un bateau pharaonique Dans un premier temps, 520 poutrelles (24 mètres de haut, 30 mètres de large et 37 mètres de long) d’acier seront soudées ensemble pour constituer un premier socle. Le navire aux dimensions hors normes (25 étages, 1,6 kilomètre de long et pesant 2,7 millions de tonnes) serait si gros qu’il ne pourrait entrer dans aucun port du monde. L’infrastructure d’une ville moyenne Un périple planétaire de deux ans Le projet est encore loin de devenir réalité, mais ses concepteurs ont déjà préparé un programme bien détaillé.

www.europe-consommateurs.eu/fileadmin/user_upload/eu-consommateurs/PDFs/publications/etudes_et_rapports/Etude-Obsolescence-Web.pdf Ville numérique, ville intelligente Début Juillet s’est déroulée la neuvième rencontre franco-suisse des urbanistes sur le thème Territoires et ville numériques. Cette rencontre se déroulant dans ma ville était immanquable, d’autant que mon camarade Yoann Duriaux faisait partie des intervenants. Le résumé des présentations des intervenants est disponible dans mon espace scribd La ville intelligente est numérique Dans cette journée, j’ai beaucoup entendu parler de ville intelligente. Du point de vue des participants à cette rencontre l’intelligence ici mesure la capacité d’un territoire à s’adapter aux usages et aux usagers. Le citadin 2.0 En plaçant le citadin au coeur de sa réflexion, l’urbaniste s’interroge sur les limites de la « computer city ». Du numérique dans la ville… Ce n’était certes pas l’objet de ces rencontres, mais les participants ont beaucoup échangé sur le numérique dans la ville.

L’individualisation de la vie sociale | Citelum Les pratiques urbaines s’affranchissent chaque jour davantage des rythmes de la nature, des rites, de l’activité… Cette désynchronisation de la vie sociale a commencé avec le développement de l’économie en continu. Elle s’est accélérée sous l’influence de plusieurs facteurs parmi lesquels : La diminution de la taille des ménages due au jeu croisé de la décohabitation et du vieillissement. Ces évolutions accréditent la thèse d’une « colonisation de la nuit ».

La participation des habitants à Brest, 29 initiatives analysées - Participation Brest Introduction De l’habitat à l’éducation en passant par l’économie, etc., notre territoire se développe par la contribution croisée de la puissance publique, de la vie associative sans oublier l’initiative citoyenne. Celles-ci renforcent la démocratie. Historiquement, la ville de Brest, Brest métropole océane, la Caisse d’Allocations Familiales, dans le cadre du contrat Urbain de cohésion sociale et la démocratie de proximité, se sont engagés à soutenir et valoriser la participation des habitants. Aujourd’hui, il leur semble opportun de tirer des enseignements, voir ce qui marche, les difficultés rencontrées etc. pour améliorer les pratiques en matière de démocratie participative en bénéficiant de l’expérience de chacun. Y a-t-il une plus-value à la participation des habitants ? Dans une première étape, le 18 septembre 2012, ce travail est partagé et enrichi avec les porteurs des 29 projets évalués. Ce document rassemble les fiches d’analyse de chacune des 29 actions évaluées.

Les villes en kit sont le futur de l'urbanisme en Asie En 2009, à 55 km au sud-est de Séoul, le promoteur Stan Gale inaugurait la ville la plus jeune du monde – le Songdo International Business District, situé sur un isthme artificiel de la mer Jaune. En 2001, le président de Gale International (société basée à New York) déclarait vouloir emprunter 35 milliards de dollars pour construire une ville comparable au centre de Boston; une ville s’inspirant de Paris, Venise et Manhattan, complétée par un «Central Park» de quarante hectares. Songdo ne sera achevée qu’en 2016, mais Gale ne perd pas de temps. publicité Est-il seulement possible de construire une ville à partir de rien – du moins, une ville où nous aimerions vivre? La Chine ne cesse d’agrandir ses villes pour loger les quatre cent millions de paysans qui affluent depuis ses campagnes –elle construit l’équivalent de Rome toutes les deux ou trois semaines. Ni belles, ni équitables, ni durables La ville comme laboratoire C’est encore plus vrai en Chine, pays le plus pollueur de la planète.

Related: