background preloader

Les processus cognitifs

Les processus cognitifs

http://vimeo.com/63745324

Related:  Cerveau / Mémoire

Cerveau et éducation : peut-on les marier ? Inspiré du titre d’un article de Francis Schrag (professeur en philosophie de l’éducation) paru en 2013, la question du mariage entre neurosciences et éducation est au cœur des débats que suscite l’éventuelle application des résultats neuroscientifiques dans la salle de classe. Neurosciences de l’éducation, esprit, cerveau et éducation ou encore neuro-éducation, le vocabulaire ne manque pas pour désigner cette « jeune science », dont l’objectif est de mieux faire connaître le cerveau et les processus cognitifs qui lui sont attachés. La fascination qu’exercent les images du cerveau, les animations 3D ou toutes approches déclarées « brain-based » (basée sur ce que l’on sait, ou croit savoir, du fonctionnement cérébral) engendrent malheureusement de nombreux malentendus. Mais quels sont ses véritables apports au monde éducatif ? Peut-on demander aux neurosciences de déterminer des méthodes efficaces d’enseignement ?

Connaître les grands courants de l'apprentissage Bien souvent, enseignants et apprenants manquent de recul sur leurs pratiques. Ceci, parce qu'ils ignorent les grands principes connus qui régissent l'enseignement et l'apprentissage. Dans ces conditions, les choix pédagogiques relèvent de l'intuition et des représentations, et les insatisfactions de part et d'autres sont mal vécus.

La mémoire, ça marche mieux quand… Pour continuer à explorer notre mémoire d’éléphant, nous vous proposons cette carte qui permet de comprendre qu’une bonne mémoire est principalement une question d’association et d’imagination. Notre mémoire fonctionne beaucoup mieux si nous utilisons tous nos sens, nous exagérons au maximum ce que nous devons mémoriser, si nous mettons de la couleurs, du mouvement, des symboles et si nous mettons de l’ordre dans nos idées. Carte haute définition à télécharger: Mémoire, comment ça marche

Textes, conseils, mémoires Textes officiels régissant le CAFIPEMF : Un nouveau texte régissant le CAFIPEMF est paru au BO du 23 juillet 2015. Désormais, l'examen se déroule sur deux ans. Le candidat peut éventuellement choisir une option parmi les 7 proposées : arts visuels, éducation physique et sportive, éducation musicale, enseignement en maternelle, langues et cultures régionales, langues vivantes étrangères, enseignement et numérique.

Comment notre cerveau se débrouille-t-il avec les TICE Apprendre une information via le web, est-ce la même chose que de l’apprendre dans un livre ou de la bouche d’une personne ? Pas vraiment, si on en croit les différentes études menées sur les processus d’apprentissage et les nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement. Depuis l’utilisation massive de la recherche d’information par les moteurs de recherche jusqu’à la lecture sur écran, notre environnement numérique chamboule notre cerveau. Cela commence par l’écriture qui depuis des millénaires s’effectuait sur des supports physiques ; les mouvements de la main guidant le stylo participent fortement à l’apprentissage ; avec la frappe sur un clavier qui remplace peu à peu la feuille de papier et le crayon, notre mémoire perd un atout précieux.

Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ? Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ? Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ? Guide Compétences clés - Créer une situation de formation Ce livret vous propose un processus d’élaboration d’une situation de formation visant le développement de compétences clés. Objectifs Élaborer une situation de formation, élément constitutif d’une action de formation qui ait du sens pour les apprenants qui leur permette de développer une ou des compétences clés et d’acquérir des savoirs dont ils auront besoin au-delà de la formation qui invite à la créativité et à l’autonomie en vue du réinvestissement de la compétence clé et des savoirs associés dans d’autres situations et en vue d’apprentissages futurs Organisation du livret Etape 1 : repéragesCette étape relève de l’ingénierie de formation.

Mémoire : définition de la memoire La mémoire est une activité biologique et psychique qui permet d'emmagasiner, de conserver et de restituer des informations selon la définition du Larousse. On lui attribue comme synonyme : la réminiscence ou le souvenir. À l'opposé, son contraire est l'oubli et c'est pour contrecarrer ce dernier que nous allons voir comment entretenir ce fabuleux outil qu'est la mémoire. LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! D'un point de vue clinique et physiologique, plusieurs observations nous incitent à penser que la mémoire à long terme engloberait différents types de mémoire. Par exemple, certaines amnésies affectent certains types de souvenirs et pas d'autres. De même, on a découvert que différentes structures cérébrales étaient spécialisées dans le traitement de différents types de souvenirs.

Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. Pour engager des actions : mettre en œuvre des procédures, des démarches, des méthodes … 2.

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Ces neuromythes qui persistent dans les écoles Parmi les sciences récentes, les neurosciences sont les plus fascinantes et les plus compliquées. Logique puisqu'elles étudient littéralement le moteur des actions et pensées humaines : le cerveau. La société aimerait croire que la majorité de ses actes s'expliquent par un mécanisme cérébral ou un dysfonctionnement d'une partie de l'encéphale. Conséquemment, le système d'éducation s'intéresse de très près à tout ce qui touche le cortex pour voir comment ses découvertes peuvent transformer les méthodes d'apprentissage qui généreraient alors des cohortes de petits génies. Forcément, cette obsession pour notre matière grise mène, comme nous vous l'avions déjà mentionné, à des dérives. Il y est très facile de propager des mythes.

CRDP de l'académie de Besançon : Cartes heuristiques Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Qu'est-ce-que c'est ? Selon Wikipédia, une carte heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, "je trouve"), appelée aussi carte des idées, schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme (mind map en anglais), est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels. C'est le plus souvent une représentation arborescente des données. Basée sur les avancées dans le domaine des neurosciences, la méthode a été mise au point par le psychologue anglais Tony Buzan dans les années 70.

Related:  cafipemf