background preloader

Réseau surveillance ReNaSS

Réseau surveillance ReNaSS
Related:  SéismesRessources géologie

Séisme Californie C'est le plus fort séisme enregistré dans la baie de San Francisco depuis 1989. Un tremblement de terre, de magnitude 6 sur l'échelle de Richter, a provoqué d'importants dégâts matériels, dimanche 24 août, dans la Napa Valley, une région viticole située à une soixantaine de kilomètres de San Francisco (Californie). La secousse d'à peine une minute n'a pas fait de victime, mais au moins 133 blessés ont été traités pour des plaies et des hématomes. Dans la ville touristique de Napa, l'électricité a été coupée dans plus de 28 000 foyers, et les propriétés viticoles ont été très endommagées. Dans le centre historique, de nombreux bâtiments ont payé un lourd tribut, avec des façades effondrées et des vitres brisées. Des briques sont tombées du palais de justice, dont les murs se sont fissurés.

dérive continent (foss Wegener), volcans et séismes La Terre est une planète active et cette activité se manifeste sous deux formes spectaculaires : les séismes et les volcans. Néanmoins, l’expression de cette activité ne se produit pas de manière aléatoire mais dans des zones bien caractérisées, selon des mouvements bien définis et aux conséquences connues. Ces éléments de la théorie de la tectonique des plaques, permettent également de résoudre des énigmes scientifiques à propos de la répartition des fossiles. Si cela vous intrigue, venez explorer les secrets des changements de face de la Terre ! Crédits Scénario, animation & réalisation : Yannick MahéDesign, animation & programmation : Thomas CussonneauIllustration : Gilles MacagnoText : Adeline AndréProduction : CNDP (2010) Parrain scientifique Hervé Regnauld Costel, UMR 6554 CNRS, Université de Rennes 2, France Épistémologie de la géographie physique

Portail DICRIM : Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs EOST - École et Observatoire des Sciences de la Terre : Bienvenue - Université de Strasbourg Haïti (texte et photos) 136 391 lectures / 16 commentairesActualité mise à jour le 13 janvier 2015, 16 h 19 Le palais présidentiel de Port-au-Prince éventré par le séisme du 12 janvier 2010Crédit : Logan Abassi / United Nations Development Programme - Licence : CC BY Un séisme de magnitude 7 a frappé Haïti plongeant la capitale dans le chaos, sous un épais nuage de poussières. Les dégâts sont considérables et le bilan des victimes dépasse 300 000 morts... Selon U.S. Deux fortes répliques ont rapidement suivi : une première de magnitude 5,9 a frappé à 17 heures, heure locale (23 heures à Paris), soit sept minutes après le premier séisme et une deuxième réplique de 5,5 a été ressentie ensuite à 22 h 12. Ce séisme majeur a été ressenti jusqu'à Guantanamo à Cuba situé à environ 300 km de la capitale haïtienne, et bien sûr de l'autre côté de la frontière, en République dominicaine, qui partage avec Haïti l'île caraïbe d'Hispaniola. Un séisme lié à une faille en décrochement Un bilan humain effroyable

Dossier #8 - Le ciel va-t-il nous tomber sur la tête ? Venez discuter de ce dossier sur le forum ! Un dossier préparé par Barbara Gineau Delyon Rédaction en chef Frédéric Courant Direction artistique et technique Pascal Léonard Direction de productionJoël Guillemet Assistante de réalisationAnaïs Van Ditzhuyzen Assistant de productionPatrick Berger Documentaliste Laurence Lebon Directeur photoArthur Le Ret Montage/Prise de vue Timothée CoignusStephen Emarin VoixValérie GuerlainJean-Baptiste Puech MixagePascal Stevens Relation presseNathalie BôGraphisme et animations Christophe Pernoud – BROTHERMAN Productions Web design Olivier Hamon – VO Productions Antoine Chérel – ATALANTA Intégration Florent Chevallier Remerciements Brigitte Zanda, météoritologue au MNHN Hervé Cottin, astrochimiste au LISA Sylvain Bouley, planétologue au laboratoire GEOPS Matthieu Gounelle, cosmochimiste au MNHN Jérémie Vaubaillon, astronome à l’Observatoire de Paris Jean-Pierre Luminet, astrophysicien au CNRS Le Palais de la découverte Crédits images Au Fil du Temps Ailleurs C’est Comment Maroc

Redirecting RAP le sismographe chinois Lors d'un séime, la balle contenue dans la bouche d'un dragon, tombe dans la bouche de la grenouille en dessous, cela donnait quelques informations sur le séisme. En effet, la direction du séisme est donnée par le dragon qui a perdu sa balle. Ce dragon pointe la direction où se trouve l’épicentre du séisme. Le mécanisme de cet instrument est basé sur le mouvement d’inertie. Ce sismographe chinois fut le premier instrument capable de donner des informations sur les séismes. Des sismographes similaires furent inventés dans la Perce ancienne ( aujourd’hui l’Iran ) 1100 ans après ce sismographe chinois. Mais en Europe, les premiers sismographes ne datent que des années 1880. Mécanisme : Il y a eu 26 séismes conséquents de 92 à 126 après Jésus christ en Chine. Ces séismes ont poussé le scientifique chinois, Zhang Heng ( 78-139 après Jésus-christ ) à inventer un instrument qui pourrait détecter les séismes et permettre les études de ces derniers. Contexte historique : - ADN - Enképhaline

Related: