background preloader

NOUVEAU Documentaire complet sur le temps, l' espace temps et l' heure

NOUVEAU Documentaire complet sur le temps, l' espace temps et l' heure
Related:  A Classer

LisezLaScience – 10 – Le Temps (qui passe ?) d’Étienne Klein | Lisez La Science Audio Player Lors du dernier épisode de LisezLaScience, j’avais parlé du livre de Trinh Xuan Thuan “Désir d’Infini” où il nous parlait de l’Infini, et de sa présence dans l’Histoire de l’Homme, que ce soit en philosophie, en mathématiques ou en physique et plus particulièrement en astronomie, sujet de prédilection de l’auteur. L’épisode d’aujourd’hui, le numéro 10, devait être consacré à “La Structure Des Révolutions Scientifiques” de Thomas Kuhn, mais comme j’ai pris un peu mon temps pour écrire un nouvel épisode et que le Café des Sciences a mis en place une semaine thématique sur “Le Temps”, je me suis dit qu’il serait intéressant d’y participer et de partager avec vous une de mes lectures : “Le Temps (qui passe?)” d’Étienne Klein. Étienne Klein est sûrement l’un des experts français de la question qui sache le mieux en parler autant du point de vue scientifique, mais aussi du point de vue philosophique. Sommaire Quelques mots sur Étienne KleinLe livre “Le Temps (qui passe?)” Un auteur

Le facteur temps ne sonne jamais deux fois Dans un passage de Le facteur temps ne sonne jamais deux fois, son second livre sur le temps (le premier étant Les tactiques de Chronos), Etienne Klein exprime sa sympathie pour une solution intermédiaire entre le présentisme et la théorie de l’univers-bloc (la théorie B éternaliste). Cette solution est le non-futurisme, également appelée théorie de l’univers-bloc en croissance (growing block theory). Je vous propose ici l’extrait en question, suivie d’une critique inspirée par une communication que j’ai présenté en 2009. “Mais ces deux interprétations, univers-bloc et présentisme, sont loin d’avoir clos le débat. Ces difficultés ont été fécondes. La théorie de l’univers-bloc en croissance est une théorie minoritaire parmi les philosophes, qui lui préfère le présentisme ou la théorie de l’univers-bloc. Voici deux argument à l’encontre de cette théorie. Si les éternalistes et les présentistes recourent à deux concepts d’être présent, ces deux concepts dénotent un et un seul unique temps.

Le temps est-il une illusion ? Pendant que vous lisez cette phrase, vous pensez probablement que le moment présent, là maintenant, correspond à ce qui est en train de se passer. Vous sentez que l'instant présent a quelque chose de particulier. Il est réel. Vous pouvez vous rappeler le passé ou anticiper l'avenir, mais vous vivez dans le présent. Bien sûr, le moment où vous avez lu cette première phrase n'a plus cours. Le moment où vous lisez celle-ci l'a remplacé. Pourtant, aussi naturelle que soit cette conception, la science ne la reflète pas. La divergence entre la compréhension scientifique du temps et l'intuition que nous en avons préoccupe les penseurs depuis longtemps. L'idée de l'inexistence du temps est si étonnante qu'il est difficile de voir comment elle pourrait être cohérente. Le temps vu comme un concept émergent Ce concept de temps émergent est potentiellement révolutionnaire. L'idée intuitive que nous avons du temps a connu une succession de revers au fil des progrès de la physique.

Un espace temps ou causalité et flèche du temps co-incident ! Dr Bernard Auriol Voici un extrait d’une théorie qui tente de sauver l’unification de la relativité et de la mécanique quantique en se simplifiant la construction de façon à rendre inutiles les complexités de la théorie des cordes, la bizarrerie liée à une éventualité de « trous blancs », au scandale d’une causalité anti-chronique mélée à la causalité ortho-chronique. Le modèle semble réussir cet ensemble de souhaits. Reste une question : on a pris comme postulat que toute « brique » élémentaire de la réalité vide de matière et pleine d’une énergie (intégration de la « constante cosmologique »), soit pourvue d’une flèche temporelle orientée une fois pour toutes dans un seul sens. Le point essentiel est que la dimensionnalité obtenue est celle qu’on observe de fait (à peu près 4 dimensions) : « C'est la pre­mière fois que l'on parvenait à déduire le nombre de dimen­sions observé de principes élémentaires. Plus loin ils poursuivent : Bibliographie

Quels temps font-ils ? - ex-Cerimes Une introduction au temps des physiciens En dépit de sa familiarité, la notion de temps suscite nombre de difficultés dont le nombre grandit à mesure que l'on tente de l'analyser. Par exemple, il est très difficile de définir le temps. Pourtant, les physiciens sont parvenus à faire du temps un concept opératoire.- Qu'est-ce que le temps ? Le temps est d'abord un mot indéfinissable.- Le temps existe-t-il ? Quelle sorte d'existence faut-il lui attribuer ? Auteurs : Etienne Klein / Marc Lachhièze-Rey • Grand prix de la recherche pédagogique au 26ème Festival International du Film d'Art et Pédagogique de l'Unesco, Paris, 2002. Pour en savoir plus

Des constantes fondamentales changeraient dans le temps et l'espace Sur ce schéma, la raie d'émission d'un quasar est bien visible dans son spectre avec la forêt Lyman alpha sur sa gauche, comme il est expliqué dans le texte ci-dessus. © Michael Murphy Des constantes fondamentales changeraient dans le temps et l'espace - 2 Photos Revoilà le serpent de mer de la variation de la constante de structure fine... Ce n’est pas la première fois que Michael Murphy et John Webb font état d’observations suggérant que la valeur de cette constante fondamentale, fixant l’intensité des forces électromagnétiques entre des particules chargées, n’était pas la même dans le passé reculé de l’univers. Selon les astrophysiciens, lorsque l’on regarde dans deux directions opposées de la voûte céleste, le sens de variation de la valeur de cette constante est aussi différent. Le mathématicien et physicien Arnold Sommerfeld a introduit la constante de structure fine en physique en 1916. © Mathematisches Forschungsinstitut Oberwolfach gGmbH α-1 = 137,035.999.074 (44)

Le Temps Fractal par Gregg Bradden, Le Temps Fractal Que cherchent réellement à nous communiquer les pictogrammes hopis, le calendrier maya, le code de la Bible et les autres importants messages du passé ? Est-il possible qu’en choisissant une certaine manière d’être, nous puissions effectivement changer notre façon d’expérimenter les choses, comme les terrifiants événements prédits pour 2012 ? En 1909, le physicien britannique Thomas Young mit au point la fameuse expérience de la double fente, déclenchant ainsi une révolution dans la perception que nous avons de nous-mêmes. Le 26 février 1998, des scientifiques de l’Institut Wiezmann en Israël répétèrent l’expérience de Young. Ceci nous permet de mieux comprendre ce que la physique quantique et le calendrier maya nous révèlent au sujet du pouvoir que nous avons sur l’univers qui nous entoure. Cela est une bonne nouvelle compte tenu des scénarios peu rassurants qui se dessinent pour 2012. Notre « goulot » de changement Code temporel 19 Code temporel 20

Qu'est-ce que le temps en relativité restreinte ? | « Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité. » Cette célèbre citation, attribuée à Einstein 1 exprime bien l'aspect psychologique du temps. Le physicien et/ou le mathématicien s'intéressera à représenter le temps plutôt qu'à en sonder la nature. Nous allons voir que cette représentation mathématique du temps comme une dimension supplémentaire à l'espace n'est pas l'apanage de la théorie de la relativité restreinte, et que la cinématique galiléenne s'exprime tout aussi bien dans ce cadre. Le temps "absolu" ou global Hérité de la mécanique de Newton, le temps dit "absolu", qu'il existe effectivement ou ne soit qu'un a priori de notre conscience, est homogène et s'écoule indépendamment des phénomènes et en particulier des observateurs. L'indépendance du temps vis-à-vis des observateurs permet de définir la simultanéité. vaut Vous avez bien reconnu...

Les tactiques de Chronos, de Etienne Klein Le temps est une « chose » introuvable dont l'existence ne fait aucun doute. Une « chose » dont tout le monde parle mais que personne n'a jamais vue. Nous voyons, entendons, touchons, goûtons dans le temps, mais non le temps lui-même. Curiosity photographie la Terre depuis la planète Mars Alors que Curiosity poursuit son exploration de Mars, il en a profité ces derniers jours pour tourner ses objectifs vers sa planète d'origine, la Terre. Il a ainsi livré toute une série de photos de la belle bleue vue de très (très) loin. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Quelque 530 jours martiens après avoir démarré son exploration, Curiosity serait-il nostalgique de sa planète d'origine ? Et là, parmi les étoiles, un point semblait briller bien plus que les autres : c'était la Terre et non loin d'elle la Lune. "Un observateur humain avec une vision normale, s'il se trouvait sur Mars, pourrait facilement voir la Terre et la Lune, comme deux "étoiles du soir" lumineuses et distinctes", a précisé la NASA dans un communiqué. Une menace pour la mission S'il se porte toujours bien, Curiosity rencontre quelques difficultés sur Mars. De plus, le sol de Mars s'est avéré plus abrasif que les scientifiques ne l'avaient pensé. Un autre site d'intérêt

Temps 3D Suite à l'intérêt que j'ai porté à la recherche de possibilités d'études et de "mises en équation" de la théorie du temps 3D vue par Eric Julien (dénommé "l'auteur" dans la suite de mon texte), il m'a proposé de m'envoyer une avant-version de son livre (la Science Des Extraterrestres); proposition que j'ai acceptée afin de voir ce qu'il avait pu faire de consistant. Tous ceux qui connaissent ses travaux sur le temps 3D et les diverses polémiques qui s'en suivirent sauront de quoi je parle lorsque je dirai qu'un différent était présent entre Eric Julien et moi concernant ses propos sur le temps 3D. En effet, après recherches je m'étais aperçu que d'autres scientifiques russes (Kozyrev, Bartini, Veinik, Chernobrov dont les noms avaient été cités diversement ici sur les forums et par d'autres personnes) avaient déjà travaillé sur des théories du temps à densité variable, et avaient eu des idées d'application à des phénomènes paranormaux (télépathie).

Etienne Klein L'invité Physicien au Commissariat à l'énergie atomique, Etienne Klein est, depuis 2007, directeur du laboratoire des recherches sur les sciences de la matière, LARSIM. Il a participé à divers grands projets, en particulier la mise au point du procédé de séparation isotopique par laser et l'étude d'un accélérateur à cavités supraconductrices. Au CERN, il a participé à la conception du grand collisionneur de particules européen, le LHC2. Il a enseigné pendant plusieurs années la physique quantique et la physique des particules à l’Ecole Centrale de Paris, et est professeur de philosophie des sciences.

Avons nous encore le temps ? Le Nouvel Observateur. — Notre civilisation de l'urgence s'est donné comme principal objectif, et à tous les niveaux de l'activité humaine, de gagner du temps sur le temps. Comment peut-on apprécier cette ambition ? Joël de Rosnay. — Le siècle qui commence est celui de la vitesse, c'est bien certain,. Mais de quelle vitesse s'agit-il ? La vitesse n'est-elle pas relative ? A titre personnel, la vitesse intervient dans ma vie à la fois comme nécessité et comme plaisir. Dans nos sociétés industrialisées, informatisées, connectées aux autoroutes de l'information, la vitesse peut apparaître comme un dangereux catalyseur de fracture sociale. N.O. — Est-ce qu'il y a lieu, selon vous, de parler d'une accélération de nos modes de vies ; autrement dit, peut-on considérer que l'histoire s'accélère ? Nos structures sociopolitiques intègrent-elles cette accélération ? N.O. — Comment le futurologue appréhende-t-il la suite de l'histoire ? N.O. — Qu'entendez-vous par " habiter le temps " ?

Related: