background preloader

Les plantes tinctoriales

Les plantes tinctoriales
Certaines plantes permettent, grâce aux pigments contenus dans leurs fleurs, leurs feuilles, leurs baies, leur bois ou leurs racines, de fabriquer teintures, peintures ou colorants : ce sont les plantes tinctoriales. Partons à leur découverte... Pigments naturels, pigments synthétiques Longtemps, l'homme n'a eu à sa disposition que ce que lui offrait la nature pour peindre, écrire, décorer ou teindre : il a ainsi appris à identifier et à utiliser les plantes capables de fournir ces précieux pigments. Ces couleurs "naturelles" ont été détrônée au début du XXe siècle avec l'avènement de la pétrochimie, qui fournit désormais les pigments de synthèse largement utilisés aujourd'hui. Cependant, depuis quelques décennies, parallèlement au développement des produits biologiques et écologiques (cosmétique bio, textile écologique, décoration d'intérieur "naturelle"...) on recommence à s'intéresser aux pigments naturels, qu'ils soient végétaux ou minéraux. Qu'est-ce qu'une plante tinctoriale ? Jaune Related:  plantes_suite

Plantes tinctoriales : les comprendre Une Plante tinctoriale possède les propriétés de teinter une fibre et cet article est loin de toutes les citer, elles sont bien trop nombreuses, mais il vous donnera un début de piste pour les comprendre. Je tiens également à souligner que toutes les informations donnés ici sont sur les plantes tinctoriales dans une utilisation générale, pas exclusivement pour les teintures capillaires ou les savons. Parce qu'entre autres bien trop nombreuses, Colbert a voulu les distinguer en deux espèces ( 120 tons de teinture ) les Grand-teint ou Petit-teint en rapport à leurs qualités. * Teintures Grand-teint et Petit-teint les "Grand-teint" ce sont les teintures aux couleurs franches, résistantes à la lumière et aux lavages répétés, tout le contraire des teintures « petit teint » bien instables et éphémères. Les teintures classées grand-teint ne sont vraiment pas nombreuses : pastel, garance, gaude. Reprenons ! pastel pour le bleu, garance pour le rouge, gaude pour le jaune. Nous avons déjà 8 couleurs.

Teinture végétale & plantes tinctoriales Couleurs de plantes - colorants naturels - Plantes tinctoriales Des matières premières naturelles et renouvelables Nos produits sont fabriqués à partir de plantes tinctoriales provenant de nos propres cultures ou d'achats auprès de producteurs sélectionnés pour les espèces provenant de régions chaudes. Couleurs de Plantes propose des matières colorantes provenant d'environ 20 espèces végétales différentes et participe ainsi au maintien de la biodiversité. Nos cultures en France Nos cultures sont menées en France par un réseau d'agriculteurs (Poitou-Charentes principalement et Midi-Pyrénées pour le pastel) à partir de variétés sélectionnées sur des critères agronomiques et pour leur richesse en matières colorantes. Les cultures suivent des cahiers des charges spécifiques et respectent les principes de l'agriculture raisonnée. Un partenariat avec la CAPA (Coopérative Agricole des Plaines d'Ariège) permet de vous proposer l'indigo de pastel relancé par le groupement CAPA - Bleu de Lectoure. Nos cultures Cultures biologiques Approvisionnements sélectionnés

8 associations de plantes testées au potager et verger bio Qui n’a jamais entendu parler de l’association de la tomate et de l’œillet d’inde ? Du poireau et de la carotte ? Des trois sœurs ? Cette année je vais expérimenter 8 associations de plantes jamais testées dans mon potager, certaines sont bien connues par les jardiniers, d’autres moins. Les trois sœurs – Haricot Maïs Courge Maïs Haricot Courge Cette association est relativement bien connue, davantage outre atlantique car elle était traditionnellement utilisée par les ethnies amérindiennes d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale. Comment procéder en pratique ? Semez en ligne le maïs doux par poquet de 2 ou 3 graines tous les 30 cm. Chou – Mélisse – Cosmos Melisse Effets recherchés :La mélisse et les cosmos repoussent les ravageurs du chouLa mélisse et les cosmos attirent les prédateurs des ravageurs du chouLes trois plantes ensembles améliorent l’hygrométrie au niveau du sol, idéal pour aider les choux lors des plantations d’étés. Capucine – Poirier – Menthe Effets recherchés : Souci

Ashwagandha (Withania somnifera) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Ashwagandha (Withania somnifera) est une plante indienne de la famille des Solanaceae. Elle fait partie de la pharmacopée traditionnelle de l'Inde: l'Ayurveda. Dans un essai clinique publié en 2009, l'Ashwagandha a montré un effet thérapeutique significativement supérieur à la psychothérapie dans le traitement de l'anxiété. Il est cependant à noter que la pharmacopée française édition 2012 a mise la racine de Withania somnifera sur la "liste B des plantes médicinales utilisées traditionnellement en l'état ou sous forme de préparation et dont les effets indésirables potentiels sont supérieurs au bénéfice thérapeutique attendu". Historique et dénomination[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code] Portail de la botanique

Aromatiques oubliées : mélisse, absinthe et compagnie Un coin de jardin sans aromatiques, c'est comme une journée sans soleil... Ca manque de goût ! Cette année, exit les traditionnels basilic, persil & Co et place à des aromatiques trop souvent mises de côté... La fée absinthe... Adorée des bourgeois et des poètes de la fin du XIXe siècle et bannie ensuite en 1915, l'absinthe (Artemisiae absinthium) est restée pendant plusieurs décennies la grande absente des jardins aromatiques, mais retrouve petit à petit ses lettres de noblesse grâce à quelques irréductibles jardiniers. Car en plus de ses vertus culinaires et le parfum envoûtant émanant de ses feuilles, s'ajoutent quelques avantages non négligeables pour le jardinier biologique. La joyeuse bourrache Cette plante croît naturellement dans les champs et les jardins qu'elle décore de ses charmantes fleurs bleu ciel au printemps. Le fenouil, bon à tout faire Le fenouil (foeniculum vulgare) n'a jamais quitté les jardins depuis l'Antiquité. Douce mélisse >> A lire aussi :

Les vertus insoupçonnées du gombo sur les cheveux Vous connaissiez le gombo en cuisine, attention, il débarque dans la sphère cosmétique! Aussi appelé hibiscus esculentus par les scientifiques, le gombo est un incontournable de la cuisine africaine, créole et cajun. Cet aliment est aussi largement consommé au Moyen Orient, en Inde et en Amérique du Sud. Les propriétés du gombo - Le manganèse : le gombo cru et bouilli est une excellente source de manganèse (un antioxydant). - La vitamine K : la vitamine K est nécessaire à la fabrication de protéines qui participent à la coagulation du sang (autant à sa stimulation qu’à son inhibition). - Le calcium : le minéral de loin le plus abondant dans le corps humain. - Le magnésium : Le gombo cru et le gombo bouilli sont des sources de magnésium. - Le fer : chaque cellule du corps contient du fer. - La vitamine B2 : aussi connue sous le nom de riboflavine. - La vitamine B9 : cette vitamine participe à la fabrication de toutes les cellules du corps, dont les globules rouges. Son utilisation

Se débarrasser des fourmis naturellement Les fourmis peuvent parfois vite devenir encombrantes! Bien qu’elles soient petites, leur nombre très important les rend vite dérangeantes! Surtout quand elle rentre dans la maison. Voici quelques astuces naturelles pour s’en débarrasser. Quelques gestes simples Arrêtez de les nourir Une des raisons qui pousse les fourmis à vous envahir, c’est qu’elles trouvent de la nourriture. Supprimez les éclaireurs Vous remarquerez parfois des éclaireurs, fourmis seules, qui inspectent la zone avant de retourner au nid. Bouchez les passages Souvent les fourmis exploitent une fissure, un joint abîmé, un petit trou sous les fenêtres. Sans les tuer Parce que les fourmis sont des êtres vivants et qu’elles participent à un équilibre naturel, il est important de commencer par essayer des les faire fuir et les repousser avant de penser à les tuer. Le citron ou le vinaigre Les fourmis n’aiment pas ces produits à forte odeur et s’en éloigneront. Le basilic L’odeur forte du basilic dérange les fourmis. crédits photo:

Fabriquez votre insecticide maison bio ! Les insecticides répulsifs naturels pour diffuseur et vapo.. Voici les huiles essentielles à mettre dans votre diffuseur ou à vaporiser dans la maison et dans vos placards : action répulsif. Insecticides naturels à pulvériser au jardin.. CONTRE LES PUCERONS : - insecticide à l'ail : faire bouillir 1 litre d'eau, versez-la bouillante sur 4 gousses d'ail broyées. - insecticide aux orties : laissez trempez des orties pendant une semaine dans un seau ou un arrosoir rempli d'eau. Pour toutes ces recettes, il est important d'utiliser des produits naturels et bio, pour protéger votre environnement et les plants de votre jardin. 47 erreurs à ne pas faire dans la culture de tomates Je cultive mon potager depuis environ 20 ans. Pour moi, comme pour la majorité des jardiniers, la culture de tomates est importante. Cette culture est loin d’être la plus facile à réussir. En 20 ans j’ai commis beaucoup d’erreurs. Erreurs dans le choix des variétés de tomates: Vous ne cultivez qu’une variété de tomates. Vous cultivez des variétés pas ou peu adaptées à votre région. Vous cultivez des hybrides F1. Vous cultivez des variétés peu résistantes au mildiou. Vous ne choisissez pas des variétés aux qualités gustatives exceptionnelles. Vous choisissez des variétés faites pour la grande distribution. Erreurs dans les semis ou les plantations de tomates : Vous plantez des tomates dans une terre trop pauvre. Vous n’apportez pas ce qu’il faut au semis ou à la plantation. Vous plantez trop serré. Vous ne plantez pas de plantes amies à proximité de vos plants de tomates. Vous plantez vos tomates en pleine terre en Bretagne ou sous des climats identiques. Vous prenez des vacances !!!!

Les Fruitiers Rares : le camérisier du Kamtchatka Le camérisier du Kamtchatka Lonicera kamtchatica (Sevast.) Pojark. Auteur : Jean-Claude Tissaux Article publié en 2009Crédit photographies : Jean-Claude Tissaux Tous droits réservés Environ 250 espèces de l'hémisphère nord appartiennent au genre Lonicera (chèvrefeuille), qui fait partie de la famille des Caprifoliaceae. C'est le père Charles Plumier (1646-1704) qui nomma ce genre en hommage à Adam Lonicer (certains disent Lonitzer, 1528-1586) de Marbourg, qui exerça la médecine à Mayence et publia plusieurs ouvrages de botanique. Il existe deux types de Lonicera, qui diffèrent par leur port : les chèvrefeuilles grimpants, qui sont des lianes dont les espèces les plus vigoureuses peuvent dépasser 15 m dans leur milieu naturel, et les chèvrefeuilles arbustifs, qui sont en fait des arbrisseaux érigés ou buissonnants mesurant de 0,60 à 2,50 m de haut, que l'on nomme les camérisiers. Au Japon, où le fruit de certaines espèces est consommé depuis longtemps, leur dénomination est Haskap. Rusticité

paume refiexologie

Related: