background preloader

Plantes comestibles sauvages : les fruits

Plantes comestibles sauvages : les fruits
Les fruits comestibles abondent dans la nature. Tantôt ils se classent parmi les desserts, tantôt parmi les légumes. Les myrtilles, les mûres, les framboises, les cerises et les pommes de la zone tempérée comptent parmi les fruits. Voici quelques fruits sauvages que l’on retrouve un peu partout . - Les airelles, les myrtilles et les baies À la fin de l’été, les airelles sauvages poussent dans la toundra d’Europe, d’Asie et d’Amérique, ainsi que plus au sud, dans l’hémisphère septentrional. Dans la toundra du nord ces baies sauvages poussent sur des buissons très bas tandis qu’au sud, elles apparaissent sur des arbustes pouvant atteindre 2 m de hauteur. - Les mûres Les mûriers poussent en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe, en Asie et en Afrique. - Les vignes à raisin sauvage Cette plante parasite se rencontre dans le sud et l’est des Etats-Unis, au Mexique, dans les rég ions méditerranéennes, en Asie, aux Indes orientales, en Australie et en Afrique. - Les pommes sauvages

Sauvagement-Bon Cuisine nature : 10 plantes sauvages... et comestibles ! L'ortie, le pissenlit ou la stellaire sont un vrai délice... pour peu qu'on sache les reconnaître et les préparer. L'ethnobotaniste François Couplan organise des stages pour mieux connaître les plantes sauvages comestibles. Il nous accompagne avec un zoom sur 10 espèces incontournables. Découvrez la pizza aux gratte-culs Commençons par quelques plantes assez connues du grand public, comme l'églantier. © www.couplan.com toutes les photos du reportage envie de partir... vos photos les plus vues .reportage application mobile Orange Maps assistance pour voyager en toute tranquillité services à la personne besoin d'aide ? Toutes les Venise du monde Découvrez 15 Venise du monde et voguez sur leurs canaux. les Venise du monde découvrez avec Nos guides de voyage Geo.fr sur plus de 350 destinations en France et dans le monde. les guides de voyage

CALENDRIER JANVIER-FEVRIER- MARS. Asarum (plante), Peuplier (bourgeons), Aubépine (fleurs), Pin sylvestre (bourgeons), Tormentille (racine), Gui (branche feuillée), Cyprès (noix), Douce-Amère (tige coupée), Eucalyptus (noix), Lichen gris (dit d'Islande), Pulmonaire du Chêne, Violettes (fleurs et feuilles), Mousse du Chêne (lichen), Pêcher (fleurs), Mousse du Pin (lichen), Primevère (fleurs), Ronces (boutons), Genêt (fleurs), Giroflées (boutons), Benoîte (racines), Prunellier (fleurs), Bistorte (racines), Ficaire (plante fleurie), Impératoire (racines), Tussilage (fleurs), Livèche (racines). AVRIL-MAI. MAI-JUIN. SEPTEMBRE. OCTOBRE. Identification des plantes sauvages comestibles - Le Collectif de Permaculture Rhônes-Alpes en Isère Lors du bistrot jardin, mon appareil photo en main j'ai fait le tour des Plantes sauvages comesbles qui ont investi le Jardin des sans soucis. Une première que je ne suis pas arrivée à déterminer en rosette : coquelicot, capselle, ni l'une ni l'autre. Faudra attendre les fleurs ! Rosette de cardamine hérissée ou cressonette, de la famille des choux (Cardamine hirsuta L. - Brassicacée) se mange en salade, saveur piquante agréable en mélange. Mauve, à feuille ronde peut-être (Malva rotundifolia L. - Malvacée), saveur très douce, permet de faire des sirop pour les gorges irritées. Complète bien d'autres plantes amères ou rapeuses, se mange cuite ou crue en salade. Bourrache (Borago officinalis - Boraginacée) plante cultivée qui essaime beaucoup dans le jardin. Les feuilles se mangent aussi cuites, pour une soupe par exemple. Petite violette, dont les fleurs et les feuilles se mangent en salade printanière. Voilà le petit tour des plantes sauvages comestibles en ce mois de février.

Crusine Santé \| Formation en alimentation vivante et crue \| Cru 101 - Plantes sauvages comestibles Photo: Carmella Si vous êtes intéressé/e par la santé, la nutrition et les plantes, je suis certaine que vous avez déjà entendu parler des plantes sauvages comestibles. Elles sont partout. Elles sont nutritives. Elles sont gratuites. Une note de précaution avant de partir en expédition: assurez-vous de cueillir la bonne plante, et la bonne partie de la bonne plante même. Comment apprête-t-on les plantes sauvages comestibles en alimentation vivante et crue? En salade (sauf les orties)Dans une soupeDans un smoothieDans un pestoDans un pâté à base de noix trempéesDans une lasagne (à la place des épinards!) En tout premier, voici le céraiste. L'ortie, lorsqu'elle est jeune et cueillie avec précaution (mettez des gants!) Les pensées, ces jolies et tenaces petites fleurs que j'adore planter, replanter et semer partout, se consomment très bien en salade, les fleurs étant décoratives, et les feuilles, délicieuses! Bises sauvages,

1 / Cueillette des herbes sauvages comestibles « mois après mois » - . Teneur moyenne en protéines de quelques végétaux sauvages en g/100g Ortie 8 et 40 sechée / faînes 22 / chénopode et bourse à pasteur 4.2 Teneur en glucide. Châtaignes 42 / glands de chênes 60 / mûres 14.Teneur en lipides Noisettes 62 / faînes 50 / glands 22 Teneur en vitamine c mg/100g Cynorrhodon 500-4000 / feuilles de violettes 210 / feuilles de fraisier 230. A titre d’exemple orange 50 mg Plantes de février mars. La doucette « ou Mâche sauvage »Un régal de salade Nombril de venus ( umbilicus rupestris ) Crassulacée vivace, charnue d’un vert vif, les feuilles sont comestibles crues, en mélange dans les salades ou en décoration, les feuilles après avoir retiré l’épiderme ont des propriétés vulnéraires. Egopode ( aegopodium podagraria ) Ombellifère vivace, très aromatique, à pétiole de section triangulaire, la plante est stimulante, diurétique, et vulnéraire, utilisation culinaire jeunes pousses en salade, ou cuites à l’eau comme des épinards, en gratin... L’ail des ours Le pissenlit Alliaire

Peindre sans laisser de traces? Par ici! … Débrouille – Protection : Lorsque vous peignez un meuble qui possède des pattes (une table, un tabouret, un secrétaire, etc. )… voici une astuce pour ne jamais devoir nettoyer le parquet! Placez une assiette en carton sous la patte… car le papier journal ça colle et ça se déchire ! Petit truc supplémentaire : plutôt que de déplacer votre gros pot de peinture, remplissez un gobelet! (Moins lourd, moins fatiguant. Via Connexe Enlever du marqueur indélébile ? Débrouille - Tache : Pour enlever une trace de marqueur indélébile sur vos doigts ou sur les doigts de votre enfant... voici ce qu'il faut faire : Imbibez un petit… Dans "Débrouille" plantes_sauvages La conférence de ce 03 mai a fait l’objet d’un montage audio visuel complété par un questions/réponses. Les participants ont été à la fois surpris et intéressés par ce sujet hors du commun. Le texte suivant est extrait du livre : Tous les légumes cultivés et consommés aujourd’hui ont pour ancêtres des plantes sauvages. En fait, il existe d’innombrables plantes sauvages comestibles, puisque plus de la moitié des espèces végétales poussant spontanément dans la nature est comestible. La plupart de ces végétaux sauvages comestibles ont été, à un moment ou à un autre, consommés par l’homme. Il faut savoir qu’un petit % à peine des plantes sauvages de notre région sont toxiques. D’ailleurs quelques légumes cultivés sont, eux aussi, toxiques, ne l’oublions pas. La carotte par exemple, n’est rien d’autre qu’une plante sauvage très commune, la carotte sauvage qui pousse en bordure des chemins et prairies ; une plante qui a été domestiquée par l’homme il y a bien longtemps. Soupe aux orties

Enlever une tache Plantes sauvages comestibles Gastronomie sauvage Quelques conseils : - ne jamais manger une plante que l'on ne connaît pas. - Les lichens se mangent, mais pas les mousses - Les premières fois, ne pas manger trop de plantes sauvages à la fois, car elles sont fortes. Les accompagner de riz blanc (un aliment riche avec un aliment moins riche) pour éviter une diarrhée. - Si on ne peut pas casser une tige entre son pouce et son index, cela signifie qu'on ne peut pas la manger. - Toujours éviter de ramasser une plante isolée - Cueillir le matin de bonne heure (parce que montée de sêve le matin) - Faire un herbier : classer par familles, mettre la date et le lieu où la plante a été trouvée - Attention à l'endroit de récolte (bord de champs où pesticides ou insecticides sont pulvérisés...). Données indicatives... je n'ai pas tout testé moi-même, renseignez-vous, et essayez en prenant vos responsabilités... ;-) Lexique : Acide oxalique : créé des problèmes d'articulations. Aphrodisiaque : provoque ou stimule le désir sexuel. Vidéo

Les fleurs comestibles Une liste non exhaustive de fleurs comestibles et des conseils de prudence... Pour commencer : les fleurs des plantes aromatiques, condimentaires , voir certaines médicinales sont comestibles, avec parfois, un goût légèrement différent des feuilles : souvent plus marqué. Liste de plantes aux fleurs comestibles Et maintenant, d'autres plantes aux fleurs comestibles... A noter Il existe des arômes culinaires naturels de fleurs d’oranger, géranium, jasmin, rose, violette, ylang-ylang en boutiques spécialisées et /ou fournitures pour pâtisseries. La récolte Il est préférable de récolter vos fleurs si possible écloses du jour, le matin par temps sec, et de les consommer rapidement. Pour les fleurs sauvages, récoltez-les loin de toutes sources de pollution humaine (automobiles, bords de champs traités aux pesticides ou désherbant) ou animales (déjections de troupeaux…). Il est indispensable de s’assurer que la variété de fleurs, ou autre plante que vous avez choisie soit comestible. Pierrette NARDO

Cuisinez les plantes sauvages comestibles, récolte, cueillette et recettes. Les plantes sauvages comestibles : La nature nous offre des merveilles, des plantes poussées librement, et qui peuvent être utilisées en cuisine, pour leur saveur agréable ou pour leurs vertus thérapeutiques, en tisanes, infusions, décoctions, en onguents, en crème, en macérats... Certaines sont intéressantes par la totalité de la plante, d'autres par leurs feuilles, leurs bourgeons, leurs fleurs, leurs fruits, leurs écorces... Certaines plantes serviront pour les assaisonnements : thyms, romarins, sariettes,... ou les tisanes et décoctions à consommer pour le plaisir ou pour leurs propriétés médicinales. Vous trouverez sur les sites proposés des conseils pour reconnaître, cueillir, préparer et cuisiner les plantes sauvages comestibles et des recettes pour confectionner avec les plantes récoltées des : tisanes,infusions,décoctions,alcools,apéritifs,sirops,confitures,plats,salades sauvages,confits,glaces,sorbets,confitures,gelées,... La cueillette ou la récolte Les fraisiers sauvages L'ortie

Animateur-nature.com : Connaissances et outils pédagogiques pour l'éducation à l'environnement

Related: