background preloader

Inédit : un Leclerc drive ouvert aux chariots à Quimper ! / Les visites guidées / LES MAGASINS

Inédit : un Leclerc drive ouvert aux chariots à Quimper ! / Les visites guidées / LES MAGASINS
Related:  Stratégies multicanal, cross-canal et omnicanalDISTRIBUTIONLa distribution multicanale , les unités commerciales physiques

Un premier distributeur automatique de viande en Charente Une mini-boucherie au coin de la rue. Avec des produits frais, comme au magasin ou sur le marché, mais accessibles à toute heure du jour et de la nuit. C'est le dernier cadeau de la maison Lafaye à tous les gourmands. Et le petit nouveau assez inattendu de la grande famille des distributeurs automatiques. Après le lait, le fromage, le pain, les fleurs… sans oublier les grands classiques que sont les barres de céréales et les sodas, voici les merguez, les boudins et le pâté en libre-service sur le trottoir. Il y a tout juste une semaine, la boucherie historique de Ruelle très en vue à Soyaux et dans le Grand-Angoulême a installé le premier distributeur de viande de Charente, tout près du bar Le Fontenoy, à Sainte-Catherine. "C'est la toute première fois en France qu'un boucher-charcutier-traiteur s'équipe de ce type d'appareil" assure Laëtitia Lafaye, à la tête de l'affaire familiale avec son frère Sébastien. Un procédé qui fait recette en Allemagne

Les marques réinventent 
leurs magasins, version 2.0 Le navire amiral de la marque Burberry sur Regent Street, à Londres, a été inauguré en septembre dernier © DR De plus en plus présents dans les points de vente, écrans tactiles et mobilier intelligent offrent déjà des services susceptibles de faire la différence face au e-commerce. La distinction entre commerce physique, e-commerce et commerce mobile ne sera bientôt plus qu’un souvenir. Aujourd’hui, les spécialistes de la distribution n’ont qu’un mot à la bouche : le «cross-canal». «Il s’agit de supprimer la notion de canal de distribution unique, explique Denis Kraus, directeur général digital du groupe de prêt-à-porter Beaumanoir (Morgan, Bonobo Jeans, La City…). Désormais, un consommateur peut découvrir une chemise sur Internet, l’essayer en boutique, la commander sur son smartphone et venir la chercher en magasin.»Le numérique ne serait donc plus l’ennemi des points de vente. Abonnez vous à l'édition digitale

Jeu pour les fabricants, set pour les distributeurs, Match en faveur des consommateurs ? Troisième pilier du marketing, la distribution et ses circuits ont subi de profondes mutations depuis un demi-siècle en France. Les canaux suivis par un bien de consommation, destiné à un consommateur final, permettent à ce produit de passer de l’état de production à l’état de consommation. Ils font alors intervenir différents acteurs et forment le circuit de distribution de ce bien. Ainsi, un produit peut être commercialisé par le biais d’une multitude de canaux de distribution et avoir un circuit de distribution extrêmement large. En outre, un même consommateur pourra utiliser plusieurs canaux de distribution pour répondre à ses besoins. Les fabricants ont-ils eu tout d’abord la part belle, pour ensuite se soumettre au jeu des distributeurs. Cette dichotomie n’est pas aussi évidente au premier abord. I. A/ Un circuit qui s’organise Des méthodes de vente au détail séculaires De l’Antiquité au milieu du XIXe siècle, les méthodes de vente au détail ont relativement peu bougé. Le hard-discount

8 solutions pour générer du trafic en points de vente ConseilsMarketing.fr accueille dans ses colonnes Serge Boué de www.mercatic.fr un excellent site dédié au marketing sous toutes ses formes. Serge fait écho à notre dernier article “7 conseils pour faire connaitre un petit commerce via Internet !” via cet article tout à fait complémentaire… En effet pour tout commerçant son site web doit lui permettre de générer du trafic en magasin, c’est pourquoi cet article va vous présenter 8 solutions de génération de trafic mises en oeuvre par plusieurs enseignes sur Internet. Dans un article précédent sur l’e-commerce et le commerce classique, Serge Boué a montré comment dans un achat les deux canaux (web et magasin) pouvaient être intimement liés. En effet, un achat peut se décomposer en trois phases : # La recherche d’information, # La comparaison des offres, # La transaction. A chacun des stades, point de vente et site internet sont complémentaires. Faciliter l’impression L’impression du site web est donc à soigner. La carte d’identité du magasin.

Pour perdurer, les hypermarchés doivent trouver un équilibre entre digital commerce et lieux de vie Les hypermarchés et supermarchés français fêtent leurs cinquante ans. Mais pour perdurer face à la concurrence digitale, des modifications devront être apportées afin de mieux répondre aux attentes des clients, toujours plus exigeants. Alors qu'en novembre 2012, L'Atelier parlait déjà des exigences de Français face à leur supermarchés/hypermarchés, il semblerait que cette tendance n'ait pas changé et, au contraire, n'ait fait qu'augmenter. L'étude "L’hypermarché existera-t-il toujours dans 50 ans ?", menée par Toluna QuickSurveys pour Wincor Nixdorf, confirme en effet que pour 62,7% des Français, les hypermarchés vont devoir évoluer pour continuer à exister. S'adapter aux évolutions Les Français escomptent ainsi, selon le rapport, plus de cohérence dans leur façon d'acheter sur le net et en magasin. « Faire de ces espaces des lieux de vie » Il n'est cependant pas nécessaire de se faire trop de soucis.

Dossier Point de vente 2.0 Le point de vente classique, le « vrai », le brick and mortar accueille des dispositifs digitaux, des techniques en provenance de l’Internet et du mobile… Le point de vente se digitalise. Pourquoi ? Comment ? Avec quels impacts et stratégies ? Ré-enchantement des points de vente : comment passer d’une intention à un business durable ? Le ré-enchantement du point de vente » passe-t-il par la multiplication des écrans interactifs ? Le digital et les points de vente : quelles articulations ? Commerce connecté : contexte et futuribles Le commerce connecté se généralisera-t-il grâce aux atouts du e-commerce ? Fin des dispositifs digitaux gadgets, retour à la réalité des points de vente ! La géolocalisation indoor appliquée au retail Intérêts et atouts de la géolocalisation indoor appliquée au retail. Le point de vente classique, le « vrai », le brick and mortar accueille des dispositifs digitaux, des techniques en provenance de l’Internet et du mobile… A lire sur Marketing Professionnel :

Ré-enchantement des points de vente : comment passer d’une intention à un business durable ? Dans le cadre de nos missions, nous suivons avec une attention particulière l’éclosion des « points de vente 2.0 » tant en France qu’à l’étranger. Cette nouvelle forme de magasin a en effet pour vocation de devenir un driver de business majeur des entreprises omnicanales. Développer le CA et la rentabilité des activités de commerce connecté consiste bien à étudier la performance du digital d’une part, du cross canal et du point de vente d’autre part. Le ré-enchantement du point de vente » passe-t-il par la multiplication des écrans interactifs ? Ainsi, nous avons vu depuis quelques années se multiplier les initiatives. J’utilise le mot « initiative » à dessein. Le ré-enchantement du point de vente » passe-t-il par la multiplication des écrans interactifs ? L’une des premières causes de l’échec de ces magasins « digitalisés » nait d’une confusion dans la vision. Xavière Tallent, Scinetik Forcément, il est devenu extrêmement gâté et capricieux. L’humain, toujours l’humain ! Le consommateur.

L'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013 Le commerce actuel est omniprésent, résultant de la multiplication des points d'achat mais aussi de l'évolution des comportements des consommateurs. Afin de continuer à comprendre ces changements, Ipsos a réalisé la seconde édition de l'étude Omniretail pour CA Com, au sujet de l'évolution des habitudes d'achat des Français entre 2012 et 2013. Florilège des principaux résultats de ce sondage, effectué auprès d'un échantillon de 1013 personnes, représentatives de la population française, âgées de 15 ans et plus, du 5 au 8 avril 2013. Les magasins physiques : toujours chouchous des français Les Français disposent aujourd'hui d'une multitude de points d'achat : les points d'achat physiques, les points d'achat web, les points d'achat mobiles, les points d'achat TV connectée, ainsi que les points d'achat drive. Ils n'ont pourtant pas boudé les points d'achats physiques. Les achats online gagnent du terrain La tablette : nouveau canal d'achat La tablette est devenue un nouveau point d'achat.

Sondage Ipsos: Les Français préfèrent les Pour le shopping, quelle que soit la catégorie de produits, 95% des sondés déclarent acheter souvent ou systématiquement en magasin. C'est particulièrement vrai pour l'alimentation (69% systématiquement, 89% systématiquement ou souvent) ou les vêtements (22% et 60%). Les produits culturels, qui sont les biens le plus achetés sur internet (28%), restent encore plus largement achetés dans les points de vente physiques (40%). Les boutiques pour le côté humain... Internet, pour la praticité Le premier atout des boutiques reste leur côté vivant et leur dimension humaine, cités par respectivement 92 et 91% des Français, juste devant la qualité de l'accueil (88%). Les magasins favorisent l'achat d'impulsion Deux Français sur trois (66%) déclarent attacher de l'importance au contact humain lorsqu'ils achètent des produits et aimer parler aux vendeurs.

Le CROSS CANAL, c’est une révolution ! Que ce soit sur son ordinateur, sa tablette ou son smartphone, un consommateur prépare aujourd’hui 8 fois sur 10 son achat en ligne avant de se rendre en magasin. A priori, on pourrait penser que les grandes enseignes de distribution qui possèdent, pour la quasi-totalité d’entre elles, quel que soit leur secteur d’activité (habillement, alimentation, etc.), un réseau de distribution physique et un réseau de distribution virtuel (un site Internet marchand sur lequel il est possible d’acheter tout ou partie de ce qui est disponible en magasin), sont bien préparées à ce nouveau comportement mais seuls 17% des consommateurs trouvent à l’heure actuelle qu’elles rendent, dans les faits, agréable le passage d’un canal à un autre (1). Pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, elles doivent par conséquent changer en profondeur leur stratégie de distribution et penser désormais CROSS CANAL ! Qu’est-ce qu’un consommateur cross-canal ? Xavier Schneider (Illustration par Eric Taccone) Notes

Related: