background preloader

At Témoignages de 1914-1918

At Témoignages de 1914-1918
Related:  Témoignages / Récits

Fields of Battle 1914-1918, Lands of Peace 2014-2018 Fields of Battle 1914-1918, Lands of Peace 2014-2018, is a registered charity which has developed a touring street gallery exhibition "based not on the horrors of war, but on how over time, nature has healed the battlefields". The exhibition will tour the United Kingdom from August 2014 until Armistice Day (11th November) 2018. The exhibition, which is free to the public, features 66 large-scale (1.8 x 1.2 metre) colour photographs of the battlefields as they are now, with accompanying caption panels detailing the historic significance of the main image together with "thought-provoking learning points". The exhibition also features a giant walk-on map, with an enlarged European section, "which offers visitors the opportunity to walk from country to country to appreciate the scale and complexities of the conflict. The map puts Europe in context on a global scale, in terms of personnel and resources, together with providing engaging details on key battlefield locations"

La Première Guerre mondiale : quelques témoignages d'époque "Quand on sera au bout du trou, faudra pas faire les malins nous autres, mais faudra pas oublier non plus, faudra raconter tout sans changer un mot, de tout ce qu'on a vu de plus vicieux chez les hommes", Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit (1932) Les paroles s'envolent, les écrits restent. L'adage n'est jamais si bien employé que lorsqu'il s'agit de conter l'Histoire. Au travers de mots touchants de sincérité, presque centenaires, des hommes ont gratté leur plume sur le papier pour laisser une trace indélébile des quatre années de souffrance qu'ont été celles de la Grande Guerre. Des mots où se mêlent à la fois haine, peur, violence, mais aussi amitié, espoir et fraternité, pour que jamais nous n'oublions. Août 1914, mobilisation et départ pour le front Le 1er août 1914, à cinq heures, la mobilisation est annoncée. "Les gradés procèdent à la formation des wagons. "Mais aussi combien de scènes poignantes! La vie dans l'enfer des tranchées "Les tranchées. "On se fait à tout.

Collecter, archiver, étudier les mémoires de la Grande Guerre La Première Guerre mondiale a laissé dans son sillage nombre d’archives privées qui sont conservées encore pour la plupart dans les familles. La mobilisation massive des hommes au front, l’attente de l’arrière, des femmes, des enfants, comme la durée du conflit, contribua à la production de sources familiales, privées : des correspondances, liens ténus entretenu à distance entre les hommes et les femmes séparés par la guerre, des carnets personnels, d’autres formes de récits ou des photographies. Comment s'intégrer en tant qu'enseignant dans le cadre d'un projet disciplinaire ou interdisciplinaire dans le projet Grande Collecte? Les Services des Archives de France, la Bibliothèque nationale de France et la Mission du Centenaire s’associent avec d’autres partenaires et proposent aux Français d’apporter leurs archives dans différents points de collecte et de les enregistrer. Cette Grande Collecte se déroule cette année les 14 et 15 novembre. > Voir le projet Grande Collecte. Lexique :

grande-guerre-1418 Compter les vivants et les morts : l'évaluation des pertes françaises de 1914-1918 Notes Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris I. L. Marin a rédigé trois rapports, qui se recopient partiellement : Rapport fait au nom de la Commission du Budget…, Journal Officiel, Documents parlementaires de la Chambre des députés, 1919, annexe n° 6 235, p. 1708-1720 ; Rapport supplémentaire…, ibid., 1919, annexe n° 6 659, p. 2317-2331 ; Proposition de résolution tendant à charger la Commission de l’Armée de faire connaître le bilan des pertes en morts et en blessés des nations belligérantes…, ibid., 1920, annexe n° 633, p. 32-78. M. Service Historique de l’Armée de Terre (SHAT), 7 N 552, Lettre du 8 mars 1919 au Président du Conseil, ministre de la Guerre. Rapport fait au nom de la Commission de l’Armée…, ibid., par M. le baron de Lyons de Feuchins, 1924, annexe n° 335, p. 1251-1321. Le rapport de M. Le Commandant C. Les archives du SHAT en conservent plusieurs versions dont les totaux diffèrent légèrement. Ibid. Les registres cités ci-dessus en témoignent.

Représenter et se représenter la Première Guerre mondiale - Faire parler les images (1914-1918) Si les photographies pouvaient parler... (2) Sapeur du 335e RI, Sivry ? , juin 1915 (1) : Cette photo-carte est complète, c'est assez rare pour être signalé : on y trouve une identité précise, une date précise, une unité et une affectation précises, une correspondance ; ne manque qu'une localisation qui peut être déduite des autres informations disponibles. L'intérêt de ce document n'est pas que dans ces informations : il est aussi dans les données disponibles sur cet homme et sur les circonstances qui ont permis à cette image d'être au centre de ce petit travail. Un sapeur du 335e RI : Le 335e RI est le régiment de réserve du 135e RI d'Angers. Qu'est-ce qu'un sapeur dans un régiment d'infanterie ? Ces hommes sont tout de même spécialisés dans des missions habituellement destinées au génie. Comme le montre le numéro apparaissant en partie à droite de l'image, il ne fut probablement pas le seul soldat à passer ce jour là devant l'appareil. Lorraine, printemps 1915. La malheureuse campagne :

Carnet de guerre 14-18 André Cambounet home A MA MERE..... C'est à toi, Mère, que je dédie cet ouvrage, rigoureusement véridique........ C'est pour toi, Mère, que, pendant de longues heures, j'ai travaillé, jusqu'à ce que le sommeil vint clore ma paupière........ Puisses-tu, à la lecture de ce récit d'aventures ..... ô aventures bien modestes, en vérité ! ....... trouver autant d'émotion que j'en ai eu, moi-même, en l'écrivant ! Paris, le 1er janvier 1922(signature) Chapitre premier. L'engagement. La guerre, depuis dix-huit mois, déjà, faisait parler d'elle. La mode était à la guerre : je me tournais vers la guerre. Mon coeur battait, et combien ! Dire avec quelle impatience, je vis s'écouler les huit jours, rien ne saurait le décrire ! A dix heures quinze, tout était fini, j'étais soldat. L'après-midi même, j'allais à la sous-intendance me faire délivrer mes ordres de transport, et le soir même, j'étais en route pour Verdun. Il était onze heures, lorsque je me présentais à la Place, à la citadelle. Enfin, j'arrivais à Miribel.

Héros maritime de la première guerre mondiale Les héros maritimes français de la première guerre mondiale Parce que les marins français se sont battus, et bien battus, au cours de la première guerre mondiale, il est juste de leur rendre hommage. C'est l'objet de cette liste qui dresse un panorama détaillé des 3 500 marins cités à l'ordre de l'armée, et montre que sur terre, en mer et dans les airs, c'est toute la France maritime qui s'est mobilisée... Cette liste n'est cependant pas exhaustive. Elle est limitée aux marins d'Etat ou assimilés, titulaires entre le 1er août 1914 et le 30 avril 1921, d'une citation à l'ordre de l'armée publiée au journal officiel et/ou d'une décoration (légion d'honneur, médaille militaire). Au delà des patronymes célèbres (Guépratte, Dupetit Thouars, ...), on y retrouve beaucoup d'anonymes, héros oubliés, mais admirables exemples des valeurs de courage, d'abnégation, d'endurance, d'audace, d'énergie, de sang-froid, et mûs par le plus grand dévouement et l'esprit de sacrifice.

World War One from a German soldier's perspective: Hundreds of images give a rare insight into the side of the Great War we rarely see Walter Koessler took almost 1,000 images while he served in the German Army during the war The images have been perfectly preserved by his descendants in America but were unseen by public Walter's great-grandson Dean Putney has shared them and hopes they 'humanize the war' Is fundraising to turn the unique collection into a photo book in time for next year's 100th anniversary By Becky Evans Published: 16:35 GMT, 8 August 2013 | Updated: 23:08 GMT, 8 August 2013 Hundreds of rare images charting one German soldier's experiences of the First World War have been made public for the first time. The rare glimpse into life in the trenches reveals Walter Koessler's journey from the smiles and hopes of signing up to fight, to the stark the reality of war. The poignant album begins with Walter smiling and 'playing at war' with his friends to dead soldiers lying buried in muddy trenches. The unique set of images provide a glimpse into what daily life in the trenches was like for a German officer

Retracer le parcours d'un ancêtre pendant la Première Guerre Mondiale CRID 14-18 Voir aussi: une chanson antimilitariste de 1917 Ecouter une version libre de droits de la Chanson de Craonne, au format mp3 (enregistrement par la classe de CM2 de l'école Madame de Sévigné de Dieppe durant l'année scolaire 2008-2009, en cours de musique avec Régis Delcroix, musicien intervenant en milieu scolaire.) La Chanson de Craonne est depuis longtemps un élément central dans la mémoire de la Première guerre mondiale. Chantée notamment par Marc Ogeret et Maxime Leforestier, elle est également présente dans plusieurs films dont Un long dimanche de fiançailles (J.-P. Jeunet, 2004). Donnons d'abord le texte stabilisé tel qu'il a s'est imposé dans l'après-guerre, d'abord publié sous le titre "Chanson de Lorette" par l'écrivain et militant communiste Paul Vaillant-Couturier en 1919, titre transformé à partir des années 1920 en "Chanson de Craonne", et qui est aujourd'hui la version que chacun connaît : Refrain : Adieu la vie, adieu l’amour, Adieu toutes les femmes. Adieu, m'amour!

Related: