background preloader

At Témoignages de 1914-1918

At Témoignages de 1914-1918
Bienvenue sur le dictionnaire en ligne des témoins de la Grande Guerre, par le Crid 14-18. Pourquoi ce dictionnaire? Les témoignages de la guerre de 1914-1918 nous paraissent un mode d’accès incontournable à la réalité du conflit, pour tous ceux – chercheurs, enseignants, étudiants, descendants, citoyens, passionnés… – qui s’y intéressent. C’est pourquoi nous proposons ce guide et dictionnaire des témoins qui permet de les connaître et de les situer, de les confronter et de les comparer, de replacer chaque individu dans son contexte socio-culturel et dans ses pratiques d’écriture. Cette démarche de présentation et de compréhension s’inscrit comme un prolongement du travail pionnier de Jean-Norton Cru, Témoins. Nous ne reprenons pas systématiquement les textes qu’il a analysés, sauf réédition récente. Comment l’utiliser? Comment participer?

http://www.crid1418.org/temoins/

Related:  Témoignages / Récits

Collecter, archiver, étudier les mémoires de la Grande Guerre La Première Guerre mondiale a laissé dans son sillage nombre d’archives privées qui sont conservées encore pour la plupart dans les familles. La mobilisation massive des hommes au front, l’attente de l’arrière, des femmes, des enfants, comme la durée du conflit, contribua à la production de sources familiales, privées : des correspondances, liens ténus entretenu à distance entre les hommes et les femmes séparés par la guerre, des carnets personnels, d’autres formes de récits ou des photographies. Comment s'intégrer en tant qu'enseignant avec sa classe dans le projet Europeana 14-18 ? La Grande Collecte se déroule entre le 9 et le 16 novembre 2013.

La libération des camps La presse américaine annonce les premières libérations de Juifs en février 1945, vers la Suisse. Le Figaro du 19 avril 1945 publie le témoignage d'un déporté de Buchenwald, mais ne semble pas avoir pris conscience encore de l'importance de l'extermination. L'Humanité du 21 avril 1945 évoque la Libération de Buchenwald en mettant en avant le témoignage du communiste déporté Marcel Paul, un des leaders de la résistance dans le camp. Carnet de guerre 14-18 André Cambounet home A MA MERE..... C'est à toi, Mère, que je dédie cet ouvrage, rigoureusement véridique........ C'est pour toi, Mère, que, pendant de longues heures, j'ai travaillé, jusqu'à ce que le sommeil vint clore ma paupière........ Puisses-tu, à la lecture de ce récit d'aventures ..... ô aventures bien modestes, en vérité ! ....... trouver autant d'émotion que j'en ai eu, moi-même, en l'écrivant !

Compter les vivants et les morts : l'évaluation des pertes françaises de 1914-1918 Notes Professeur émérite d’histoire contemporaine à l’Université Paris I. L. Marin a rédigé trois rapports, qui se recopient partiellement : Rapport fait au nom de la Commission du Budget…, Journal Officiel, Documents parlementaires de la Chambre des députés, 1919, annexe n° 6 235, p. 1708-1720 ; Rapport supplémentaire…, ibid., 1919, annexe n° 6 659, p. 2317-2331 ; Proposition de résolution tendant à charger la Commission de l’Armée de faire connaître le bilan des pertes en morts et en blessés des nations belligérantes…, ibid., 1920, annexe n° 633, p. 32-78.

LE GÉNOCIDE JUIF "De 1941 à 1945, on estime que 5 100 000 personnes, sans distinction d'âge, de sexe et de religion, furent assassinées pour la seule raison qu'elles étaient considérées comme juives par L' État nazi et que, comme telles, elles constituaient une menace mortelle pour la race aryenne. Ce chiffre représentait alors les deux tiers de la population juive d'Europe et le tiers du peuple juif tout entier. "L' État criminel" .

CRID 14-18 Voir aussi: une chanson antimilitariste de 1917 Ecouter une version libre de droits de la Chanson de Craonne, au format mp3 (enregistrement par la classe de CM2 de l'école Madame de Sévigné de Dieppe durant l'année scolaire 2008-2009, en cours de musique avec Régis Delcroix, musicien intervenant en milieu scolaire.) La Chanson de Craonne est depuis longtemps un élément central dans la mémoire de la Première guerre mondiale. Chantée notamment par Marc Ogeret et Maxime Leforestier, elle est également présente dans plusieurs films dont Un long dimanche de fiançailles (J.-P. Jeunet, 2004).

Crise du 13 Mai 1958 et ses conséquences Les événements du 13 mai 1958 mettent fin à la conception parlementaire de la République. Ce jour là, à Alger, un comité de vigilance fondé par d'anciens combattants, des groupes de patriotes et des partis politiques, appelle à manifester contre le FLN. Au même moment, à Paris, le président de la République René Coty désigne au poste de président du Conseil le MRP Pierre Pflimlin, qui est investi avec une majorité confortable de 174 voix pour, 120 contre et 137 abstentions. A Alger, Pierre Pflimlin est soupçonné de vouloir abandonner l'Algérie française, si bien que sa désignation entraîne la manifestation sur un terrain politique, à un moment où Alger connaît une vacance du pouvoir : Robert Lacoste, représentant du gouvernement en Algérie, est parti sans attendre son successeur. La manifestation dégénère en émeute, et les émeutiers s'emparent du siège du Gouvernement général.

Ortolang Le projet « Corpus 14 » donne à lire les correspondances de Poilus ordinaires. Il privilégie les écrits peu-lettrés, encore peu exploités par les historiens de la Grande Guerre. Ces documents, mis à disposition par les Archives départementales de l’Ain, de l’Hérault et par les familles qui en sont les dépositaires, fourniront aux linguistes des ressources nouvelles pour l’histoire de l’écrit peu-lettré. Le corpus est constitué par la correspondance de dix scripteurs : sept soldats et trois femmes.

Les grèves de mai-juin 1936 en région parisienne et dans le Nord Au lendemain de la victoire du Front populaire, un vaste mouvement de grève se développe dans toute la France, provoqué par les nombreuses années de frustrations sociales engendrées par la crise et les espoirs importants soulevés par l'arrivée de la gauche au pouvoir. Les grèves débutent vers la mi-mai en province, aux usines Bréguet du Havre, se propagent dans les entreprises aéronautiques (Latécoère à Toulouse) puis gagnent la région parisienne et les principales régions industrielles (Nord, Lyon) où elles paralysent les usines d'automobiles, les mines, la construction mécanique. En juin, de nouveaux secteurs sont atteints : bâtiments et grands magasins (Samaritaine, Galeries Lafayette à Paris). A son apogée, le mouvement représente plus de 12 000 grèves (dont 9 000 avec occupation d'usines) pour un total d'environ 2,5 millions de grévistes.

Mai 68 Depuis la création du mouvement du 22 mars 1968 à l'université de Nanterre, la mobilisation étudiante n'a pas cessé : le 2 mai, alors que les cours ne sont plus assurés, le Doyen de la Faculté des lettres décide de fermer les locaux. La situation n'inquiète pas le pouvoir politique et le Premier ministre, Georges Pompidou, décide de maintenir son voyage en Afghanistan : il s'envole le même jour. Mais le mouvement, bloqué à Nanterre, quitte la banlieue et se transporte au cœur de la capitale, à la Sorbonne. Le 3 mai, la cour de l'université parisienne est occupée par les Nanterrois, qui sont évacués par la police à la demande du recteur d'Académie : 500 étudiants sont interpellés et quelques-uns incarcérés. Cette répression virulente déchaîne la colère des étudiants qui réclament la libération de leurs camarades, et une première nuit de violences secoue la capitale. La situation continue de dégénérer pendant la semaine, opposant de plus en plus violemment forces de l'ordre et étudiants.

50 photos de la Libération de Paris se fondent dans le présent Photo- mercredi 4 juin 2014 · Tags: guerre, paris, slider· 66 commentaires La libération de Paris a eu lieu du 19 au 25 août 1944. Cet épisode met fin à quatre années d’occupation de la capitale française. À l’occasion du 70ème anniversaire de la libération de Paris, j’ai décidé de me plonger dans cette fin du mois d’août 1944 pour réaliser cet avant-après de certains lieux de cet évenement qui marque Paris à jamais.

Related: