background preloader

Mind mapping, pensée visuelle et pédagogie ou comment apprendre à apprendre

Mind mapping, pensée visuelle et pédagogie ou comment apprendre à apprendre
Related:  OUTILS INNOVANTS - COMMUNICATIONOUTILS INNOVANTS - APPRENTISSAGE

Vine Blog E-pedagogie, apprentissages en numérique Carte conceptuelle et carte heuristique La carte conceptuelle apparaît sur le devant de la scène dans les années 1970, pratiquement en même temps que le mind mapping. Elle a comme théoricien principal le chercheur Joseph Novak. La carte heuristique, quant à elle, s'appuie sur les travaux de l'auteur, formateur et entrepreneur britannique Tony Buzan. Ces deux techniques, comme nous pouvons le voir ci-dessus, partagent de nombreux points communs mais il ne faut pas les confondre. Personnellement, j'utilise la carte conceptuelle lorsque je veux formaliser des connaissances, remettre les concepts en ordre afin d'être en mesure de les assimiler et de les communiquer. En revanche je choisis de créer une carte heuristique lorsque je veux planifier mes tâches, résumer un ouvrage, réfléchir à des solutions, préparer un atelier de formation, présenter un sujet, notamment avec le mode présentation des logiciels tels que MindMeister, XMind ou NovaMind.

emaze - Create Amazing Presentations Online in Minutes L’évaluation inversée,… une autre façon d’aborder l’innovation pédagogique ! | Le blog de JC2 A lire ci-dessous, une interview de Jean-Charles CAILLIEZ par Aurore ABDOUL-MANINROUDINE (AEF) intitulée : « L’évaluation inversée permet d’évaluer les compétences et non les connaissances » À l’Université catholique de Lille, « nous avons décidé de changer certaines de nos approches en essayant de partir de l’évaluation pour aborder l’innovation pédagogique », indique Jean-Charles Cailliez, vice-président Innovation et développement de l’université et directeur du Laboratoire d’Innovation Pédagogique (LIP), dans un entretien à AEF le 12 janvier 2015. « En effet, poursuit-il, innover dans l’évaluation oblige à faire évoluer son enseignement. L’inverse n’est pas vrai. » Il revient notamment sur les expérimentations d' »évaluation inversée » menées dans le cadre de son cours de génétique moléculaire de L3 depuis l’an dernier : « Les étudiants construisent le cours eux-mêmes et le professeur qui les accompagne peut se transformer en ‘étudiant‘.

Des astuces pour construire une carte Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise carte heuristique. Mais quand on débute, il est important de respecter certaines règles qui nous permettront de progresser plus rapidement. Ensuite, toutes les initiatives sont les bienvenues. Voici une carte qui résume comment construire une carte : Le papier : On utilise de préférence une feuille blanche dans le sens horizontal. Le coeur : Par défaut il s’agit d’une forme vaporeuse et souple. Les branches : Elles sont organiques par défaut, elles s’inspirent des formes de la nature. Les mots : On met un seul mot par branche. Les images : Ce sont des pictogrammes simples et évocateurs qui renvoient à l’information. Les couleurs : Il n’y a pas de code… Toutefois, les couleurs servent la lisibilité de votre carte. La mise en scène : On peut utiliser le relief, les ombres, le zonage (colorier le fond de carte) ou des lettrages différents pour mettre en valeur certaines informations. Le matériel : Faites-vous plaisir ! Marion Charreau

ISSUU - You Publish Must Read Report: The Internet’s Latest Disruption – Knowledge. Know or die: risk and opportunity of Knowledge 2.0 “And the web stormed the enterprise and disrupted roles, tasks and jobs: it cast speed, openness, flexibility and efficiency throughout, sparing no business processes: manufacturing, logistic, accounting, customer relation management, lead generation…” The digital mutation is also profoundly disrupting how knowledge is acquired, organized and shared. Knowledge is an intangible, yet strategic asset of any enterprise. With businesses becoming more virtual and dematerialized, its value is patently and rapidly growing. How does the enterprise adapt its Knowledge management practice to the digital age? But first, what exactly is knowledge and why should large enterprises care? Some languages offer two words to translate knowledge, and the difference is interesting: for example, the French distinguish between connaissance and savoir. How is it relevant to the enterprise? How did the web disrupt Knowledge Sharing? Time barrier Functional barrier

Faire un exposé sur Stromae Vous aussi vous êtes fan ? Sa musique, on dirait la synthèse de lui-même, il crée avec ce qu’il est, comme on apprend avec ce qu’on est. Alors je me suis dit que ça valait la peine de faire connaître un personnage pareil. Quand on regarde ses clips et que l’on écoute ses chansons, on a envie de poser des questions. Et justement ce n’est pas toujours facile de poser des questions. Découvrir Stromae Pour commencer, un petit tour sur youtube pour écouter l’artiste. "Papaoutai" car les élèves accrochent tout de suite." Maintenant que vous avez vu et entendu le personnage, quelles questions vous posez-vous ? Voici quelques questions d’un petit groupe sur le sujet : D’où est-il ? Trouver les réponses sur Internet Ensuite à l’aide d’une carte de questions on commence les recherches. C’est là où il faut surveiller l’heure !! Mes élèves sont devenus de vrais spécialistes de Stromae, ils connaissent sa vie et son oeuvre sur le bout des doigts parce qu’ils avaient envie de savoir. Prise de parole

ExamTime - un peu comme prezi en plus complet Colloque scientifique LUDOVIA#12 en août 2015 : l’appel est lancé Appropriations et détournements seraient ainsi des phénomènes connexes, importants, qui déterminent la valeur sociale d’un produit, influent sur la durée de son cycle de vie, et participent de modifications sensibles des modes d’exister et de paraître de ses usagers. Les propositions pourront aborder notamment les thèmes suivants, sans que cette liste soit exhaustive : Les interfaces numériques (matérielles et logicielles) : quels sont les facteurs d’appropriation ou de rejet ? Peut-on les détourner ou en devenir co-créateur ? Le monde éducatif : quelles appropriations permettent les outils Tice ? Quel bilan peut-on faire de l’appropriation des ENT, de l’introduction des tablettes, de l’utilisation de diverses applications multimédia ? Les jeux vidéo : quels sont les critères d’appropriation et de rejet des jeux vidéo ? L’art numérique : l’art numérique produit souvent des œuvres interactives et s’adresse alors davantage à un utilisateur qu’à un spectateur. Modalités de soumission

Related: