background preloader

Storytelling : rendez vos prestations inoubliables !

Storytelling : rendez vos prestations inoubliables !
La dernière fois que vous avez appris quelque chose lors d’une présentation, vous vous en rappelez ? Qu’avait fait votre interlocuteur ? Dans la plupart des cas, il vous a semblé naturel, passionné, voire drôle. Je parie que vous vous souvenez des anecdotes tirées de son discours. Vous ne vous souvenez que de cela d’ailleurs… C’est parce que le succès d’un dis(cours) tient en grande partie de l’émotion partagée entre l’orateur et l’auditoire. Si vous avez cliqué pour lire cet article, c’est que vous avez besoin de concevoir une présentation / un cours, que voulez comprendre comment raconter des histoires partageables et mémorables. Cette méthode se fonde sur une structure narrative et s’apparente à celle des contes. J’ai filé une métaphore tout au long de cet article pour vous permettre de bien visualiser chaque étape de cette méthode. Une présentation réussie comporte obligatoirement un angle (= intrigue = problématique), dans le jargon des storytellers : le « pitch ». - « Quoi ? Related:  StorytellingAnimer

Le storytelling dans le journalisme by Hugo Gelas on Prezi Blog "Parcours pédagogique expérimental" Jeudi 29 octobre 4 29 /10 /Oct 16:05 Dans ce quatrième module nous allons aborder l'accompagnement pédagogique et plus particulérement le rôle du tuteur Défintion Le rôle du tuteurDans le cadre d'un processus de FOAD, le tuteur n'aura pas pour rôle de transmettre un savoir mais d'accompagner l'apprenant dans l'apprentissage des compétences qu'il souhaite développer. Sa mission principale est de : • L'enseignant est chargé de la conception et de la préparation des cours jusqu'à leur mise en ligne. • Le tuteur est chargé d'accompagner les apprenants tout au long de leur parcours de formation jusqu'à l'évaluation finale. Les formes d'accompagnement au cours des différentes étapes En amont… Fournir les éléments d'informations sur le dispositif au candidat et à son entourage permettant une prise de décision d'engagement dans le dispositif : contexte, enjeux, finalités Dans la mise en œuvre… En sortie… Evolution du métier de formateur Nous voici à la fin du quatriéme . retour au sommaire inShare

Diffusion, publication portrait de l’animateur idéal en 8 points-clés pour un brainstorming Aujourd’hui, on appelle brainstorming un peu tout et n’importe quoi... ça vaut la peine de revenir aux basiques de ce très puissant outil de productivité en groupe qui est tout sauf une réunion improvisée. En bonus une technique qui fait des miracles... Désignez un animateur Comme la plupart des réunions, un brainstorming ne peut se faire sans animateur ; je dirais même, en insistant quelque peu, qu'un brainstorming ne peut absolument pas se faire sans un ou plusieurs animateurs ! Quels sont les rôles de l'animateur ? Les attributions de l'animateur sont nombreuses, même s'il peut en déléguer certaines. 1. 2. L'animateur contrôle l'agenda de la réunion et note toutes les idées émises, à certains moments de la réunion, il peut néanmoins déléguer ces tâches, désigner un "gardien du temps" chargé de contrôler la durée d'un exercice, ou nommer un scribe pour prendre note de certains résultats. 3. pas de Censure (ni sur soi ni sur les autres) ! 4. 5.

Création Cinq techniques de présentation des stagiaires La phase de présentation des stagiaires à l'ouverture d'une formation est extrêmement importante pour initier la constitution du groupe. Le formateur veillera à se présenter en premier, sans ostentation, quelle que soit le style de présentation des stagiaires qu'il envisage d'utiliser ensuite. Plusieurs techniques sont à la disposition du formateur, et correspondent à des configurations spécifiques de stages. Il est indispensable de lui adjoindre une trame, basée sur le CQQCOQP (cf article sur l'interactivité verbale), qui indiquera, dans l'ordre logique : - QUI est le stagiaire ? - QUEL est son emploi ? - OU travaille-t-il exactement ? - QUAND est-il arrivé dans l'entreprise ou le service ? - De COMBIEN de personnes son service se compose-t-il ? - POURQUOI veut-il suivre la présente formation ? - COMMENT compte-t-il parvenir à ses objectifs ? Cette trame peut également être utilisée dans le tour de table classique. Aucun commentaire ne doit être formulé par le formateur. A lire en complément :

Vous dites storytelling ? Le storytelling est une pratique qui remonte à la nuit des temps : les hommes ont toujours communiqué, donné du sens au monde avec des récits. Le storytelling trouve un nouvel élan aujourd’hui, dans un monde en recherche de sens et d’émotion. Techniquement, cela se comprend : rester essentiellement descriptif, linéaire, ne permet pas de bien communiquer dans des contextes surmédiatisés, alors qu’un même thème, s’il est mis en récit, va susciter l’attention, une identification dans des personnages ou situations du récit, va libérer une part de rêve. Nous avons fait des expériences diverses assez étonnantes Après une présentation du storytelling, des clients nous ont apporté des dossiers avec des contenus de formation assez techniques sur des supports papier. Est-ce que cela peut être mis en format storytelling ? A peu près tout peut se transformer en storytelling : mettre en récit, c’est tout simplement donner de la vie, du relationnel, du cœur, aux messages et en général aux contenus.

Démarrer une formation Storytelling - le blog du pouvoir de vos histoires Conclure et évaluer une séquence Utiliser le storytelling en formation Le storytelling, c’est l’art de raconter des histoires. Mais pas n’importe quelles histoires : des histoires efficaces qui véhiculent des idées fortes, des histoires attachantes, parfois touchantes, qui provoquent l’intérêt du public et son adhésion. Le storytelling est très utilisé en communication, en marketing, voire même en politique. Par exemple : une marque d’eau gazeuse nous raconte la légende de son origine, une assurance nous montre les grandes étapes de la vie d’un homme, du petit garçon au grand-père, certains hommes politiques font passer leurs idées en nous racontant d’abord l’histoire de citoyens normaux confrontés aux aléas de la crise… Les exemples ne manquent pas et font même dire à certains que le storytelling s’apparente à de la propagande, voire à du formatage. C’est notamment la thèse développée par Christian Salmon dans son essai Storytelling – La machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits paru en 2007. Pourquoi me direz-vous ?

Related: