background preloader

3435_THESE-BENGUIGUI

3435_THESE-BENGUIGUI
Related:  publications scientifiquesJeux vidéos, un éternel combat parents-enfants?

Cyberdependance Le portrait type de la personne cyberdépendante a évolué depuis quelques années. Autrefois on pouvait reconnaître majoritairement des hommes âgés de 25 à 35 ans, scolarisés, financièrement capables de se doter d'un ordinateur assez dispendieux et qui passaient un nombre incalculable d'heures devant l'écran de leur appareil. Maintenant, il semble y avoir une certaine parité entre les hommes et les femmes. La démarche des deux sexes, vis-à-vis d'Internet et de son utilisation, est cependant très différente. Les hommes cyberdépendants recherchent beaucoup de site reliés à la pornographie, à l'érotisme, aux rencontres affectives avec un aboutissement dans la sexualité. La dépendance affective et la compulsion dans le sexe semblent être les deux principaux moteurs qui nourrissent la cyberdépendance. Il n’est pas rare de constater que le dépendant d’Internet nourrit d’autres dépendances. Le phénomène du day trading est aussi en recrudescence. M. par Jean-Pierre Rochon M.

Place et rôle des usages des jeux vidéo et d'internet dans la souffrance psychologique Sur la notion d’addiction La notion de toxicomanie, désignée en anglais par l’expression addiction to drug fut progressivement remplacée dans le discours médico-psychiatrique par la notion d’addiction. Le terme, qui désigna tout d’abord les conduites de dépendances à des substances psychoactives (alcool, drogue…), fut étendu à partir des années 1990 aux conduites de dépendances à un comportement, telle que la boulimie, la cleptomanie ou plus récemment l’addiction à internet. Cependant la notion d’addiction ne fait pas l’unanimité auprès des professionnels de la santé mentale, car sa définition reste encore aujourd’hui floue. Selon M. L’adjectif « addictif » fait écho à deux situations : à la difficulté de mettre fin à une sensation particulière,à la tendance de persister dans une conduite. Peu à peu, la notion d’addiction tend à se diversifier. Le psychologue phénoménologiste E. Addiction à internet Suler axe son étude sur cet aspect plus qualitatif du phénomène. Addiction aux jeux vidéo

Une meilleure appréhension du concept de cyberaddiction Les jeux vidéo nuisent-ils à la réussite scolaire ? - 9 mars 2015 Jouer "modérément" aux jeux vidéo peut être utile pour décrocher de meilleurs résultats à l'école, notamment pour les mathématiques, révèle une récente enquête de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) réalisée dans 65 pays et territoires. La relation entre les résultats scolaires des élèves et les jeux vidéos dépendrait du type de jeux qu’ils choisissent et de la fréquence à laquelle ils y jouent. Mieux vaut jouer seul qu'en réseau BIENFAITS. Une conclusion qui confirme celle d'études réalisées précédentes, qui soulignaient le fait que de nombreux jeux intègrent de bons principes d’apprentissage, susceptibles de stimuler le fonctionnement cognitif des élèves et de favoriser leur adaptation psychosociale, tout en perfectionnant leurs compétences en termes de perception de l’espace et de résolution de problèmes. FILLES. L'excès de jeux vidéos : des conséquences néfastes DÉPENDANCE. ÉTUDE.

these soutenue en 2009 La cyberdépendance qu'est-ce que c'est ? - Les Addictions La cyberdépendance, c'est le besoin incontrôlable d'utiliser internet sans pouvoir s'en passer. L'individu est donc dépendant d'internet. L'explosion de internet en 1990 est un phénomène sans précédent dans le monde des communications cependant malgré les nouvelles possibilités que nous offre cette technologie son utilisation quotidienne fait naître de nouveaux problèmes psychologiques. Il y a plus de 250 millions personnes dans le monde qui utilisent internet et plus de 13 millions de personne souffrent d'une forme de dépendance à internet. La personne cyberdépendante est consciente de son obsession mais peut difficilement sortir de cette dynamique qu'il a lui même crée. Il néglige ses activités dans les autres secteurs de sa vie pour consacrer tout son temps devant l'écran de son ordinateur; il est pris dans un engrenage qui l'amène progressivement à fuir la réalité. Par conséquent, la technique vient à déshumaniser l'individu. Il existe plusieurs types de cyberdépendances :

Internet Addiction: A Brief Summary of Research and Practice Pathological Video Game Use Among Youths: A Two-Year Longitudinal Study + Author Affiliations Abstract OBJECTIVES: We aimed to measure the prevalence and length of the problem of pathological video gaming or Internet use, to identify risk and protective factors, to determine whether pathological gaming is a primary or secondary problem, and to identify outcomes for individuals who become or stop being pathological gamers. METHODS: A 2-year, longitudinal, panel study was performed with a general elementary and secondary school population in Singapore, including 3034 children in grades 3 (N = 743), 4 (N = 711), 7 (N = 916), and 8 (N = 664). Several hypothesized risk and protective factors for developing or overcoming pathological gaming were measured, including weekly amount of game play, impulsivity, social competence, depression, social phobia, anxiety, and school performance. RESULTS: The prevalence of pathological gaming was similar to that in other countries (∼9%). Key Words: Participants Measures The appendix describes the measures used. Data Analyses

Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement. Qui joue le plus ? Qui joue ? Les derniers chiffres1 (octobre 2017) montrent que les plus gros joueurs se situent dans les tranches d’âge : 10-14 (95 %), 15-18 (92 %) et 19-24 (91 %). A quel type de jeu jouent les joueurs ? Dans le classement 2017 des 10 premiers jeux vendus en France toutes plateformes confondues1, on trouve : Les jeux de rôle en ligne massivement multi-joueurs (Massively multiplayer online role-playing game- MMORPG) dont « World of Warcraft » (WOW) et les arènes de bataille en ligne multijoueur (Multiplayer online battle arena-MOBA) dont « League of legends » (LOL) sont des jeux présentant potentiellement un caractère addictif. Puis-je être « addict » au jeu vidéo ? Le consensus sur l’expression à employer pour décrire un usage excessif des jeux vidéo a toujours fait débat. Les signes d'alerte

Bonjour,

je trouve cette thèse très intéressante notamment la partie sur l'étude clinique. Je rejoins amy77250 sur l'importance de s'interroger sur les facteurs qui ont pu favoriser l'émergence de la cyberdépendance. Je partage donc cette perle.

Cordialement,

C.BARTEAU by barteau_groupe5_psy Mar 23

J’ai trouvé très intéressante la classification séparant la cybersexualité, l’interactivité, la dépendance monéraire, le surf compulsif et la dépendance à l’ordinateur. L’étude clinique de 48 cas (dans les Hauts de Seine et dans le 18ème arrondissement de Paris) est aussi tout à fait captivante et propose de s’interroger sur les facteurs qui ont pu favoriser l’émergence de la cyberdépendance. Cette thèse rappelle que la liberté éprouvée sur Internet est un leurre. by amy77250 Mar 29

Il s'agit du Manuscrit de Thèse de J. Benguigui, dans le cadre de son Doctorat en Médecine. Cette thèse a pour titre: "La Cyberdépendance : Données de la littérature et résultats d'une étude sur 48 cas" by perruchini_groupe5_psy Mar 19

Related:  Des personnes à suivre pour en savoir plusCyberdépendance : articles universitaires