background preloader

Prix d'un site ecommerce : pourquoi cela coûte forcément cher (pour réussir) ?

Prix d'un site ecommerce : pourquoi cela coûte forcément cher (pour réussir) ?
Ca doit être la période de la rentrée et des projets qui se réveillent pour la fin de l’année qui fait ça : j’ai reçu la semaine dernière une charette d’e-mails pour me demander des devis de site e-commerce avec 10 lignes d’explication sur le projet, ou simplement combien coûte un site d’e-commerce chez moi (car je les ai en stock sur les étagères de mon salon). Je vais faire une réponse sur le blog pour que tout le monde en profite, et vous livrer ma vision du coût réel d’un site e-commerce. Je considère qu'un site e-commerce n’est pas un site web comme les autres. Il a la particularité de n’être que la partie visible d’un iceberg monumental que j’appellerai : l’écosystème e-commerce. Cet écosystème tentaculaire, en perpétuel dévelopement et complexification (c’est français ça ?), est un ensemble de technologies, de produits, services, techniques marketing, compétences, et connaissances, nécessaires à la bonne marche d’un projet de vente à distance. Sinon, combien ça coûte ?

Segmentation de l'offre et plateforme multi-boutiques pour maintenir sa croissance ? Je rencontre de plus en en plus d'e-commerçants qui se sont lancé avec succès il y a quelques années, et qui sont aujourd'hui face à un véritable challenge pour maintenir leur croissance face à la concurrence qui devient parfois pléthorique (aucun secteur n'est épargné), et des coûts d'acquisition en hausse permanente. Ils observent aussi avec agacement la réussite de quelques concurrents, qui se sont spécialisés sur une petite partie de leur domaine d'activité, mais avec une redoutable efficacité : un discours de spécialiste crédible, qui fait mouche auprès des clients, un argumentaire commercial mieux adapté à la cible, une offre plus claire, mieux valorisée, grâce à un site plus simple d'utilisation. Tout cela leur permet de prendre rapidement des parts de marché aux généralistes du secteur. Face à ce constat, une question commence à prendre du sens : faut-il segmenter son offre pour mieux s'adresser à sa cible, et donc créer à chaque fois un site e-commerce dédié ?

Facteurs clé de succès des projets e-commerce Facteurs clé : en route vers le succès des projets e-commerce Le nombre de projets E-Commerce augmente ; une myriade de TPE s’installe sur le net chaque jour, et certains gros acteurs du monde Brick & Mortar qui tardaient encore à établir leur présence en ligne, arrivent aujourd’hui sur le marché. Les projets E-Commerce progressent aussi en taille et en complexité. En effet, à mesure qu’augmentent le chiffre d’affaires en ligne, le trafic et le volume des catalogues, les projets prennent de plus en plus d’ampleur, affichent des ambitions plus élevées, tissent des liens plus profonds et plus stratégiques au sein du SI. L’intégration du multi-canal et des nouveaux terminaux mobiles ajoute aussi à la complexité. Face à ce phénomène, le bricolage de sites développés en spécifique par une poignée de développeurs ou par une petite web agency locale n’est plus la solution. Les pré-requis Pascal Podvin, Président du café du e-commerce L’approche Plateforme Les enjeux de l’intégration au SI

Combien coûte un e-commerce … pour réussir ? Tous les frais détaillés « Enrico PANAÏ Home / Strategie web / Combien coûte un e-commerce … pour réussir ? Tous les frais détaillés The project would not have been started if the truth had been told about the cost and timescale. Cette question est l’une des plus récurrentes dans le secteur du web. Un petit site e-commerce peut coûter entre 2000 et 5000 euros. Mais la bonne question est ailleurs : « Combien ça coûte de faire de l’e-commerce ? Et voilà ma réponse : Nouveau E-commerce calculator J’ai créé cet outil pour aider à identifier les coûts cachés. Vous pouvez désormais utiliser vos paramètres, vos annotations et recevoir par mail un document stratégique prêt à l’utilisation. Les personnes préfèrent généralement avoir une boutique en ligne et investir plus, si cela marche. Y croyez-vous vraiment ? C’est comme si un étudiant promettait d’étudier seulement une heure par jour après avoir eu de bonnes notes. Et non ! Pourquoi externaliser tous les coûts ? Ne perds pas de temps à apprendre un autre métier ! Création e-commerce Mailing

5 conseils pratiques pour créer un site eCommerceI love startups Voici 5 conseils pratiques pour préparer et affiner le business plan d’un site e-commerce ! (quelle solution technique choisir, quelle solution logistique, comment emballer les colis,…) J’ai listé ces points avec Stéphane, fondateur du site eCommerce Le Point Gourmet. Le Point Gourmet propose des ventes éphémères de produits d’épicerie fine; tous les 15 jours, vous y trouverez des produits typiques des régions françaises ou des offres événementielles. Stéphane est en plein lancement ! Conseil 1. Selon vos moyens financiers, il peut être intéressant de choisir un business modèle qui réduit au maximum les stocks. La plateforme: votre travail se concentre sur la mise en relation acheteur-producteurs (c’est ce que fait Price Minister). (0 stocks)L’achat sur commande ou achat groupé: vous n’achetez les produits au producteur qu’à partir du moment où vos clients ont payé. (0 stocks)Les boxs: la plupart des boxs achètent les produits après la commande des clients. Conseil 2. Conseil 3.

Vos fournisseurs sont-ils vraiment prêts pour l’e-commerce ? Un client e-commerçant me faisait part il y a quelques semaines de la galère que représente la gestion de son catalogue produits, à cause de... ses fournisseurs ! Le sujet du sourcing dans l’e-commerce est particulièrement importante et intervient très tôt dans la phase de préparation, principalement sous 2 angles : L’angle financier, bien sûr, pour répondre à question cruciale de la rentabilité du business. Quel niveau de marge vais-je pouvoir dégager avec la vente de ces produits ? Sur ces 2 points, tous les fournisseurs savent généralement convaincre, rassurer, et s’adapter le cas échéant, car c’est du commerce standard. Mais il y a un point qui est souvent (très) mal géré et qui complexifie grandement le travail du e-commerçant au quotidien : la gestion des informations pour alimenter le catalogue produits. A quoi allez-vous devoir faire face ? Constituer son catalogue produit Imaginez le travail que cela peut générer sur un catalogue d’à peine 1 000 produits ! Conclusion

Le MeCommerce : avenir des réseaux sociaux ? - Social Media, Community Management, Social CRM, e-Reputation par Cédric Deniaud Aujourd'hui, le nombre d'inscrits à au moins un réseau social sur Internet est supérieur au nombres d'habitants aux États-Unis (soit plus de 350 millions). On peut sans conteste dire que l'explosion des réseaux sociaux est l'une des tendances fortes de ces derniers mois sur Internet. Mais qu'ils s'appellent LinkedIn, MySpace, FaceBook ou encore Bebo, tous aujourd'hui doivent se poser la question : "What's next ?". Beaucoup de questions en effet se posent pour ces marques : Les réseaux sociaux sont-ils un phénomène de mode et demain ne seront-ils pas remplacés par les réseaux sociaux de marques ou par les univers 3D ? Mais ces questions ne sont pas nouvelles puisque je vous en parlais il y a déjà plusieurs mois dans Et après MySpace ? Une nouvelle approche publicitaire A l'ère du Web 2.0, le pouvoir a changé de mains : désormais ce sont les consommateurs qui ont repris les rennes face aux communications institutionnelles des marques. Le MeCommerce ou la recommandation associée au e-commerce

Les coûts et modes de rémunération online : CPM, CPC, CPA, CPL, CPS ... - SamWeb SamWeb Parce que la publicité est le grand modèle économique du web, parce qu’il revêt de nombreux leviers et canaux d’acquisition, voici un récapitulatif pour en faciliter la compréhension Utilisée pour le Search payant (SEA), le Display, l’Affiliation… la notion de coûts d’acquisition pour un annonceur est forcément liée à la notion de rémunération pour un éditeur (ou publisher). Acquisition de trafic et conversion par la publicité online De l’acquisition de trafic à la conversion de l’internaute en acheteur : il faut capter son attention, susciter son intérêt, lui donner envie de souscrire ou d’adhérer, et enfin l’aider à passer à l’acte d’achat. L’image suivante présente schématiquement les différents leviers et les coûts liés. CPM – Coût pour Mille : rémunération à l’affichage CPT – Cost per Thousand Le CPM est le prix défini pour 1 000 affichages d’un espace publicitaire (bannière, vidéo…). Le + : Pour un éditeur, le chiffre d’affaires est vite calculé. Notions liées : Cost per Click

Les sites web voient leur audience s'effriter au profit des applications Selon le Bordelais AT Internet, spécialisé dans l'analyse des audiences sur internet, en moyenne, les sites web en France ont été moins visités en 2013 par rapport à 2012. Une baisse de la fréquentation qui n'est pas liée à un recul du nombre d'internautes, mais à une forte croissance des visites via les applications. 2013 confirme 2012 : les sites web régressent Alors que l'été dernier, nous nous demandions quand les applications allaient tuer les sites web, le Français AT Internet nous confirme une tendance remarquée depuis quelques années : la montée en puissance de la fréquentation des applications, ce qui n'est pas une surprise, et plus inquiétant, la chute des sites web. Les données d'AT Internet sont pourtant nettes : en 2013, les visites sur les sites web ont régressé de 3,7 % en moyenne. L'immense succès des applications Cette confirmation de l'essor des applications aux dépens des sites web devrait, sauf surprise, se renforcer en 2014. Nil Sanyas

Le Lav’Club Café de Montpellier, une laverie… et un bar Une laverie, c’est trop souvent un lieu peu convivial éclairé par des néons blafards. La laverie automatique de Patrick Chevauché ne dérogeait pas à la règle… jusqu’à ce que son fils Eric, inspiré par un concept existant déjà aux Etats-Unis, décide d’y ajouter une partie bar. Depuis, les clients affluent dans cette laverie où il est enfin agréable de patienter en attendant la fin de sa machine. Pour Eric Chevauché, l’innovation est essentielle pour donner un élan nouveau aux commerces de proximité : « Dans chaque profession, il faut évoluer, trouver de nouvelles idées« , commente-t-il. C’est exactement ce qu’il a fait dans la lingerie paternelle. « Nous travaillons beaucoup avec les étudiants.

Les frais de livraison, frein au e-commerce Le comportement des acheteurs en ligne est freiné par le coût de la livraison Selon une étude Adrexo Colis, plus de 50% des consommateurs abandonnent leur panier avant l’acte final d’achat pour cause de surcoût inhérent à la livraison. Si la livraison est la dernière étape, elle n’en demeure pas moins déterminante lors de l’acte d’achat sur Internet. La livraison est décisive lors de l’acte d’achat L’étude révèle que les motivations d’achat en ligne sontintrinsèquement reliées à un prix plus avantageux et, pour 40% des consommateurs, à un confort de livraison. Mais s’il est tentant d’y ajouter « rapide », ce n’est pourtant pas le cas : 57% des répondants sont prêts à accepter des délais de livraison plus longs pour des tarifs moins élevés. Le mode de livraison préféré : à domicile ! Outre le coût de la livraison, l’étude a également permis de connaître les préférences des acheteurs quant aux différents modes de livraison.

Rentabilité dans l'e-commerce : combien je peux gagner avec ma boutique en ligne ? J’entends parfois des choses surréalistes avec des prospects qui ont des projets de boutique en ligne. Il y a quelques semaines, l’un d’eux m’expliquait au téléphone qu’il espérait faire 5 000 euros de CA mensuel après 6 mois d’activité, et pouvoir se dégager un salaire honnète au bout d’1 an. Tout cela en vendant des produits cosmétiques pour afros (le secteur pas concurrentiel en plus…) et en payant un webmaster qui ferai partie de l’entreprise. - Mmmm… bien sûr…. (à ce moment, je sais déjà qu’on ne va pas travailler ensemble). - Pas plus de 10 000 euros, création du site incluse. - OK… je vois… (Je vois que vous allez vous vite revenir à la réalité…) J’en ai eu quelques uns comme ça cette année. Gautier Girard a fait une excellente démonstration dans son article Comment calculer le seuil de rentabilité de son site e-commerce, que je vais me permettre de reprendre sur quelques points, et la mettre en perspective avec d’autres chiffres, et ma propre réflexion. 1. Le nombre de visiteurs 2.

La fréquentation des applications mobiles augmente en 2013, celle des sites web continue de baisser - 29 janvier 2014 Périmètre Etude réalisée du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2013Périmètre de 2 933 sites web et 263 applications Publiée le 29/01/14 – La tendance observée depuis 2012 s’affirme en 2013 : la fréquentation moyenne des sites web en France recule toujours tandis que les applications mobiles voient leur trafic exploser. Trafic des sites web en France : -3.7 % en moyenne sur l’année 2013 En 2013, la fréquentation des sites web poursuit sa tendance à la baisse chaque trimestre Le graphique suivant présente l’évolution de la fréquentation enregistrée en moyenne pour un site web en France entre l’année 2012 et l’année 2013, avec le détail mensuel. En 2013, les visites ont diminué de 3.7% en moyenne pour un site web en France : Une baisse de trafic de 1% s’était déjà observée en 2012 vs 2011. La fréquentation moyenne mensuelle des sites web a été inférieure à tous les mois de 2012, à l’exception du mois de mars (+1.3%), d’où un trafic en recul chaque trimestre : Méthodologie

Related: