background preloader

Les impôts

Les impôts

http://www.youtube.com/watch?v=b9SizLLm4L8

Related:  Chapitre 3 : L'intervention sociale de l'Etat

RSA (revenu de solidarité active) : montant et calcul du RSA 2016 Le RSA (revenu de solidarité active) assure un revenu minimal aux personnes aux faibles ressources. Montant, conditions et simulation du RSA. Conditions Le voleur de croquettes Historique du système français de (...) 1830-1905 : un système d’assistance publique et un système de libre prévoyance 1898-1939 : un système d’Assurances Sociales 1945-1946 : la mise en place d’une Sécurité Sociale depuis 1946 : la mise en œuvre des grands principes Aux solidarités restreintes exercées dans le cadre familial ou des métiers (corporations), la Révolution de 1789 et la Déclaration des droits de l’homme ont substitué une conception nouvelle de l’assistance. Les insuffisances et les limites de l’assistance donneront naissance dès le début du XXème siècle aux premières tentatives de création d’une sécurité sociale qui apparaîtra, dans ses principes et sa forme en vigueur aujourd’hui, en 1945.

Accueil Fort du succès rencontré lors de la première édition des Prix ESS en 2015, le réseau des Chambres Régionales de l’Economie Sociale et Solidaire (CRESS) et le Conseil National des CRESS (CNCRES) renouvellent, pour la deuxième année consécutive, les Prix ESS ! Associations, coopératives, mutuelles, fondations, et sociétés commerciales de l'ESS, acteurs qui concilient activité économique et utilité sociale sur les territoires, sont invités à participer aux Prix ! L’objectif est de promouvoir et valoriser les entreprises de l’ESS, de soutenir et d’accompagner leur développement et d’identifier de nouvelles initiatives sur les territoires. Décomposition par impôts: comment s'explique cette régressivité? Excel Nous décomposons les prélèvements obligatoires en quatre grandes catégories : les cotisations sociales (et autres taxes sur les salaires), qui sont régressives : elles pèsent beaucoup plus lourdement sur les revenus bas et moyens que sur les hauts revenus. Cela s'explique par le fait que les cotisations sociales pèsent très peu sur les revenus du capital et sur les hauts salaires (plafonnement). les impôts sur la consommation (TVA et autres impôts indirects), qui sont également régressifs. Cela provient du fait que les plus pauvres consomment la quasi-totalité de leur revenu, alors que les plus aisés peuvent en épargner une large part. les impôts sur le capital (impôt sur les bénéfices des sociétés (IS), taxe foncière (TF), impôt sur la fortune (ISF) et droits de successions(DMTG)), qui sont progressifs. Comment expliquer l'échec de notre système d'impôts sur le revenu?

Impôt de Solidarité sur la Fortune Vous êtes imposable à l'ISF si votre patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million d'euros au 1er janvier 2016. Vos obligations déclaratives sont différentes selon le montant de votre patrimoine net taxable : si votre patrimoine net taxable est supérieur à 1,3 million et inférieur à 2,57 millions euros, vous n’avez plus à déposer une déclaration ISF spécifique, vous déclarez votre ISF en même temps et sur la même déclaration que vos revenus 1. Impôt sur le revenu 2016 : barème, tranches et calcul En 2016, les seuils des tranches du barème ont été revalorisés et la limite d'application de la décote pour les ménages à faibles ressources relevée. En 2017, avec la nouvelle baisse d'impôts, l'entrée dans le barème sera plus progressive. [Mise à jour du mercredi 26 octobre à 10h53] Ce mardi 25 octobre, l'Assemblée nationale a adopté la partie recettes du projet de loi de finances pour 2017 qui prévoit notamment une baisse d'impôts de 1 milliard d'euros à destination des classes moyennes. Plus de détails ci-dessous. Qui paie l'impôt sur le revenu ?

Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) : définition et calcul Définition de la TVA La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est un impôt indirect général inclus dans les prix de vente de biens ou de prestations de services et payé par les consommateurs. La TVA peut faire l'objet d'exonérations légales. La France maintient ses objectifs de réduction des déficits publics LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger Le changement, c’est la continuité. C’est en quelque sorte ce qui caractérise le programme de stabilité présenté mercredi 13 avril en conseil des ministres. Ce document annuel, qui doit être transmis à la Commission européenne avant la fin du mois, établit la stratégie macroéconomique de la France jusqu’en 2019. Il fera l’objet d’un débat, sans vote, le 26 avril à l’Assemblée nationale et le lendemain au Sénat.

Expliquez-nous... le déficit public La France a enregistré en 2015 un déficit public moins élevé que prévu, à 3,5% du PIB, sans toutefois parvenir à faire refluer le poids de la dette publique, qui s'établissait fin décembre à 95,7% du PIB, a annoncé vendredi l'Insee. Le déficit public est le solde annuel négatif entre les ressources et les dépenses cumulés des administrations centrales, des collectivités locales et de sécurité sociale ou d’assurance chômage. Généralement, on donne un chiffre en pourcentage du PIB/le produit intérieur brut. Les dépenses sont alors supérieures aux ressources. À l’inverse, si les ressources étaient supérieures aux dépenses, on parlerait d’excédent public.

Diminution plus forte que prévu du déficit de la Sécurité sociale en 2016 Le déficit de la Sécurité sociale devrait se réduire en 2016 à 9,1 milliards d’euros, un chiffre en amélioration de 600 millions d’euros par rapport aux prévisions du gouvernement, selon le rapport de la commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS), que s’est procuré l’Agence France-Presse (AFP). Des résultats « très positifs et encourageants », a salué la ministre de la santé, Marisol Touraine, ajoutant que fin 2016, le gouvernement « aura réduit de 70 % le déficit dont il a hérité ». Et d’ajouter : « Ces résultats montrent que la politique de maîtrise des dépenses de la Sécurité sociale conduite par ce gouvernement porte ses fruits. Et ceci en respectant les orientations de gauche auxquelles je suis attachée : pas de déremboursement, pas de franchise, une meilleure prise en charge des patients [...] Le déficit de la Sécurité sociale se résorbe.

Related: