background preloader

Les premiers hommes

Les premiers hommes
Cette page a été mise à jour le: 11/19/2011 16:44:54 La paléo-anthropologie Miocène L'odyssée De L'espèce-Documentaire 1/5 : de -10 Ma à -4 Ma ( bipèdes, Ororin, Toumaï, chalicothere, australopitheques, Lucy,anamensis, Afarensis ) -7 Ma -6 Ma Toumaï (sahelanthropus tchadensis) décourvert en 2001 par une équipe franco-tchadienne dirigée par Michel Brunet (celui qui a également trouvé abel ) crâne quasi complet, un fragment de mâchoire inférieure ainsi que 3 dents, le tout appartenant à 5 individus différents. Sa capacité cranienne, de l'ordre de 360-370 cm3, est équivalente à celle des chimpanzés actuels. (D'après www.cite-sciences.fr) " La découverte du crâne "Toumaï", au Tchad, à 3 000 kilomètres du Rift africain, sonne le glas de la théorie de l' "East Side Story". reconstitué en image de synthèse dans Toumai - Un nouvel ancêtre (Éditeur francetélévisions Distribution Distributeur Warner Home Vidéo France) -6 Ma " Millenium ancestor "ou "Orrorin tugenensis" Mais qu'a-t-il de plus au juste?

http://pythacli.chez-alice.fr/lespremiershommes.htm

Related:  L'hisoire dans le temps...

homme de cromagnon Cohabitant sur ses 5.000 dernières années, nous trouvons l’homme de CRO MAGNON. L’homme moderne, l’Homo Sapiens Sapiens est apparu aux alentours de 100.000 ans av. J.C. Issu de cet homme moderne, 5.000 ans avant que l’homme de Neandertal disparaisse, notre plus proche ancêtre fit son apparition : l’homme de Cro Magnon. On relève des traces de sa présence sur tous les continents. Cet homme ne se distingue de l’être actuel que par sa taille un peu moins élevée et par son menton allongé. Le peuplement de la terre Les ultimes analyses de l'ADN de l'Homme de Mungo, (le plus ancien Homo Sapiens, retrouvé en Australie) pourrait venir étayer cette thèse. "Ce fossile vieux de 600.000 ans, retrouvé en 1974 en Australie, commence seulement à livrer ses secrets. Ainsi, il aurait eu un ancêtre chinois. Grâce aux techniques de datation, il s'est révélé être le plus ancien échantillon d'ADN humain et montrerait que ce dernier est un descendant des Graciles. Ceux-ci se seraient mélangés, 40 000 ans plus tard, avec les Robustes venus de Java, dont les descendants actuels sont les aborigènes d'Australie.

HOMME DE NEANDERTAL Au fil des millénaires, cet ancêtre n’a pas beaucoup évolué. Nous allons faire un bond en avant de près de 3 millions d’années pour trouver l’homme de NEANDERTAL . L’homme de Neandertal doit son nom au lieu où il a été exhumé pour la première fois au milieu du XIXè siècle. C’est en Allemagne, près de Düsseldorf, dans la vallée du Neander (Neandertal en vieil allemand) que des ossements ont été retrouvés. C’est en faisant sauter une grotte à la dynamite, qu’ils ont été trouvés sous des planches dans le fond de celle-ci. Reconstitution de l’homme de Neandertal

Les origines de l'Homme Les Origines de l'homme La Préhistoire mais qu'est-ce ? Des millions d'années durant lesquelles notre espèce, "le genre Homo", s'est différenciée peu à peu de la branche des Primates sans queue dont nous faisons partie, vivant notre propre évolution, laissant les Panidés (chimpanzés) vivre la leur. Bien sûr, reconnaître cette filiation n'a pas été simple ! Il a fallu que l'homme se départisse d'un sentiment de supériorité, et accepte que toutes les mythologies qui ont servi à expliquer ses origines ne soient que des visions mystiques, des métaphores, qui n'auraient jamais d'explication scientifique. En 1800, Lamarck à la suite de travaux minutieux découvrit une filiation entre les espèces passées et présentes.

LES PLANETES ET LES DIEUX Depuis la plus lointaine antiquité, les hommes ont associé leurs dieux aux planètes visibles dans le système solaire. Certaines apportaient le bonheur (amour, récoltes etc..) d'autres apportaient la destruction (guerres, catastrophes). La question qui se pose est la suivante : pourquoi, dans les temps les plus anciens, des planètes apportaient la "paix" et d'autres la "destruction" ?

L'arbre généalogique des Homininés Étude des fossiles Les fossiles ont semblé un temps confirmer la théorie de l'évolutionnisme. La découverte de Lucy, cette jeune Australopithèque âgée de 3,5 millions d'années, présentant une mosaïque remarquable de caractères intermédiaires entre le singe et l'homme, venait parfaitement s'insérer dans l'idée d'un passage étonnant de douceur et de continuité entre les "brutes épaisses" auxquelles on assimilait les singes et les êtres remarquables de finesse et de raffinement que nous étions. Mais ce n'est pas ce que nous disent les fossiles. En réalité, à partir de l'ancêtre commun aux Paninés et aux Homininés (dont on possède peu de fossiles), une foule d'espèces d'hommes différentes se sont diversifiées.

CIVILISATIONS OUBLIEES ET CACHEES Trouver l'origine de "La Civilisation" est exactement comme la quête du Graal, chaque piste donne une réponse et chaque réponse ouvre une autre piste. Pour trouver des réponses aux questions que beaucoup se posent sur l'origine humaine ou sur une "super civilisation" avant la préhistoire, beaucoup de théories ont été développées, des plus loufoques aux plus scientifiques. La piste longtemps suivie est celle du continent Antartique puisque c'est le seul inexploré du moins sous sa couche de glace. Le chaînon manquant DEPUIS de nombreuses années les médias font état de découvertes de vestiges fossiles d’humains aux traits simiesques. Des films nous retracent "comme si on y était", les grandes étapes conduisant de l'animal à l'homme moderne. La littérature regorge de planches dessinées représentant ce genre de créatures. S’agit-il des chaînons intermédiaires dans la lignée évolutive allant de l’animal à l’homme? Ces “hommes-singes” sont-ils nos ancêtres? À en juger d’après certains ouvrages scientifiques ou par ce qu’on nous montre dans les musées ou à la télévision, il semblerait qu’il y ait d’abondantes preuves que les humains ont bien évolué à partir de créatures simiesques.

Dieux venus d'ailleurs ? Une grande question se pose : Dieu ou les dieux existent-ils seulement dans notre imagination ou ont-ils réellement existé ? Si les dieux ont réellement existé, ont-ils créé l'Univers et ce que nous sommes aujourd'hui ou, avons nous pris pour des dieux des êtres intelligents venus d'un point x ou y de l'Univers ? Tous les anciens récits font référence à des dieux venus des étoiles, c'est du moins ce que nous traduisons, mais faisons-nous la bonne traduction ? Notre planète a conservé les traces de ces voyageurs, traces que nos scientifiques ne veulent pas voir, dénaturent ou éclipsent volontairement afin de ne pas déborder de la droite ligne sacro sainte de la religion.

Il y a un million dannées, nos ancêtres utilisaient le feu Comment mesurer les températures maximales auxquelles ont été exposés des objets retrouvés calcinés. Ici les fragments d'os exhumés de la grotte Wonderwerk. Pour les échantillons A, C et D, la spectrométrie infrarouge montre deux bandes d'absorption caractéristiques d'une température supérieure à 400 °C. Les fragments B et E, eux, n'ont pas été cuits ou alors à des températures inférieures à 400 °C. © Francesco Berna et al. les débuts de la royauté en Egypte Au tout début, ces premiers rois régnaient sur de petites provinces et il faudra attendre le roi Faucon (Horus) pour que la conquête de l’Égypte commence. La datation de ces premières dynasties n’est guère facile mais il y a des repères dans le temps. Les Anciens avaient le culte et le respect de leurs aïeux et établissaient sans cesse des listes royales énumérant le nom de leurs souverains.

Un portrait robot inattendu de nos ancêtres d’il y a 7000 ans Mis au jour en 2006 dans la grotte de La Braña-Arintero (péninsule ibérique), les squelettes de deux chasseurs-cueilleurs âgés de 35 à 40 ans avaient été retrouvés dans un état de conservation remarquable. En parvenant à extraire et analyser l’ADN de l’un des deux squelettes, l’Institut de Biologie Évolutive de Barcelone a réussi à mettre au point un portrait-robot de nos ancêtres d’il y a 7000 ans. Publiés dans la revue Nature, les résultats de leur étude montre que l’individu dont le génome a été analysé avait la peau mâte (ou noire), les cheveux bruns et les yeux bleus, comme ses ancêtres du Rift africain. « La plus grande surprise a été de découvrir que cet individu possédait des versions africaines dans les gènes qui déterminent la pigmentation des Européens actuels, ce qui indique qu’il avait la peau sombre, même si nous ne pouvons pas savoir quelle était la teinte exacte.

Dieux de la mythologie - Egypte Sélectionnez votre dieu l'Ogdoade hermopolitaine Ce groupe de huit forces primitives va créer le monde et l'Univers.

Related: