background preloader

Le cloud: les avantages et les inconvénients

Le cloud: les avantages et les inconvénients
Une grande confusion entoure le concept même de « cloud computing ». Plusieurs définitions et tentatives de définitions existent aujourd’hui. Pour certains, le cloud computing désigne la totalité des services d’hébergement, pour d’autres, il s’agit de fournir une infrastructure à distance. D’aucuns définissent même le cloud computing comme étant une « fédération de services applicatifs à la demande ». En tout cas, une chose est sûre ; le cloud computing ne représente pas une offre à proprement dit, mais plutôt une notion abstraite. Cloud Computing : définition Le cloud computing est un concept qui représente l’accès à des informations et services, situés sur un serveur distant. En effet, il est généralement d’usage qu’une entreprise utilise sa propre infrastructure, destinée à l’hébergement de ses services. Dans ce contexte, le cloud computing intervient comme une solution fournissant une architecture distante dont la gestion est assurée par une tierce partie. Un concept. 1. 2. 3. 4.

Nuage33 Est-il temps de vous mettre au Cloud ? Février 2017 Stockage en ligne de vos musiques, vos photos, vos jeux ou encore vos documents bureautiques : les offres « Cloud » se multiplient. La rédaction retrace pour vous les enjeux du Cloud, à travers 6 offres distinctes. 1. C'est quoi le Cloud ? Le Cloud Computing est devenu un terme à la mode depuis, vous n'avez pas pu y échapper. L'intérêt est d'accéder à ses données depuis n'importe quel ordinateur connecté à Internet et de les synchroniser sur plusieurs appareils. // Quelques exemples d'utilisation Pour illustrer facilement l'intérêt de la chose, imaginez la scène suivante : vous êtes au bureau et rédigez les premières pages d'un rapport à partir d'un logiciel de traitement de texte quelconque présent sur votre poste. Les plus avertis signalerons l'existence d'un bon nombre de systèmes fonctionnant sur ce principe, tel Deezer et Spotify pour la musique, ou encore Gmail, la fameuse messagerie de Google. // Quoi de neuf alors ? 2. Pour plus d'infos :

SaaS : les avantages, les inconvénients et les principaux fournisseurs Le logiciel en tant que service (SaaS) est la branche la plus connue du cloud computing. C'est un modèle de prestation dans lequel les applications sont hébergées et gérées dans le centre de traitements d'un prestataire de services, payées sur la base d'un abonnement et accessibles par un navigateur via une connexion internet. En tant qu'option commerciale standard, on situe souvent son apparition au lancement, en 1999, du service hébergé de gestion de la relation client (CRM) Salesforce.com, devenu emblématique des SaaS. Il trouve pourtant ses racines dans des développements antérieurs en matière de virtualisation, d'architecture orientée services (SOA) et de calcul distribué/informatique utilitaire. Expression SaaS, employée depuis près d'une décennie Avant le SaaS, il fallait passer par un ASP, prestataires de services d'applications Avant les SaaS, il fallait généralement passer par un prestataire de services d'applications, ou ASP, pour louer des logiciels.

Qu'est-ce que le cloud? Internet est apparu dans les années 1960, mais il a fallu attendre les années 1990 pour qu'il ait un impact sur le monde de l'entreprise. Le World Wide Web est né en 1991 et, en 1993, le navigateur Mosaic a été lancé. Il permettait aux utilisateurs de consulter des pages web qui comprenaient des textes et des images. C'était le début des premiers sites web d'entreprise et, bien entendu, la plupart de ceux-ci appartenaient à des sociétés dans la technologie et les ordinateurs. Lorsque la vitesse et la fiabilité des connexions s'est améliorée, un nouveau type d'entreprise est apparue : les fournisseurs d'applications en ligne (Application Service Provider, ASP). Mais il a fallu attendre les années 1990 pour que le cloud computing fasse son apparition. Être exécutée « dans le cloud » Offrir un accès via Internet à l'aide d'un navigateur Être utilisée par un important volume de clients simultanément et à faible coût

Histoire du cloud computing de la naissance à nos jours Selon les prévisions, d'ici 2020, le marché du cloud computing devrait dépasser les 241 milliards de dollars… Mais comment en est-on arrivé là ? Par quoi tout a commencé ? Même si le cloud computing est en réalité assez récent (les premiers sites Web grand public et professionnels de services de cloud computing, Google et salesforce.com, ont été lancés en 1999), son histoire est directement liée au développement d'Internet et des technologies d'entreprise. L'histoire des technologies d'entreprise est longue et fascinante, presque aussi longue que celle du commerce lui-même. Les balbutiements d'Internet La naissance des technologies d'entreprise et le rêve d'un réseau mondial Bien que les ordinateurs soient apparus avant cette date, les conditions technologiques et culturelles des années 1950 représentent un environnement idéal pour les innovations rapides. Le saviez-vous ? J.C.R. Les premiers pas d'Internet Le saviez-vous ? Les bases de l'ascension d'Internet sont ainsi posées...

C comme... cloud | Le numérique en un clic Toutes les semaines, La Croix vous propose de partir à la découverte d’une notion de l’univers numérique. Qu’est-ce que c’est? D’après le Larousse, le “cloud computing”, en bon français “l’informatique en nuage” ou “informatique dématérialisée”, est “un modèle d’organisation informatique permettant l’accès à des ressources numériques dont le stockage est externalisé sur plusieurs serveurs”. En résumé, le nuage est le lieu de stockage de vos données numériques qui ne sont ni hébergées sur votre ordinateur ni sur un serveur particulier. L’informatique dématérialisée permet d’agrandir les possibilités de stockage, comme un box à louer. Si votre appartement de 40m² est trop petit pour accueillir le buffet de mamie, vous pouvez louer une pièce supplémentaire dans un hangar. Concrètement, l’informatique dématérialisée permet de stocker ou de faire appel à de grandes quantités de données en externes. > Retrouvez les explications de La Croix : Qu’est-ce que le cloud computing ? La petite histoire…

Le cloud computing expliqué aux nuls - L'Express L'Expansion Le phénomène du "cloud computing" prend de plus en plus d'ampleur dans les entreprises et le grand public commence à le connaître sous la forme de services de stockage à distance, ou encore de musique en streaming. Le cloud est sur toutes les lèvres. Bernard Ourghanlian est directeur technique et sécurité de Microsoft France. Pour L'Express, il explique ce qu'est le cloud, et à quoi ça sert. Comment définissez-vous le cloud computing ? Le grand public utilise depuis longtemps le cloud computing sans le savoir. Peut-on dire que le cloud computing est une révolution pour l'informatique ? C'est une révolution économique, mais pas technologique. Quel est l'intérêt du cloud computing ? Il est surtout économique. Que nous permet de faire le cloud, que l'on ne pouvait pas faire avant ? Par exemple, préserver le contexte quand on change de terminal. Où se trouvent ces ressources informatiques, qui ne sont plus en local ? Les grands acteurs du cloud sont en effet peu nombreux. Pas vraiment.

Le Cloud Computing: 3 - Le marché et les acteurs Prochain et dernier volet : la position de Cegid sur le sujet. Le marché de l'informatique en nuages n'en est qu'à ses débuts. Mais, de l'avis de tous les experts, il dispose d'un fort potentiel de croissance, poussée notamment par la pression financière que subissent les entreprises dans un climat économique tendu. Ce marché englobe des acteurs hétéroclites, allant de l'éditeur de logiciels à l'expert en virtualisation en passant par l'opérateur de télécoms ou la SSII. Sur les différents segments de marché du cloud, l'édition de logiciels, avec tout un écosystème de partenaires en train de se fédérer autour d'elle, y occupe une position clé. Les chiffres fournis par les cabinets d'études de marché varient, mais l'ordre de grandeur du marché du cloud, pour les cinq années à venir, s'exprime en dizaines, voire centaines de milliards de dollars. Trois grandes catégories d'acteurs On distingue généralement trois grandes catégories de fournisseurs de cloud : L'enjeu du service

Cloud Confidence : une certification de sécurité des clouds européens est née A l'initiative de 11 acteurs, fournisseurs, prestataires et utilisateurs, Cloud Confidence va pouvoir certifier le niveau de sécurité des clouds basés en Europe. Une certification européenne est née sur le terrain du cloud. C'est un label de confiance. Baptisée Cloud Confidence, il est porté par pas moins de 11 sociétés. Mise à jour : les éditeurs de solutions SaaS Oodrive (stockage en mode cloud) et EasyVista (positionné dans l'IT Service Management) sont les deux premiers acteurs à décrocher ce label. Instaurer la confiance entre clients et clouds "Il existe des normes techniques et de sécurité dans le domaine du cloud, mais pas encore de certification visant à instaurer cette confiance entre clients et fournisseurs. Une certification à vocation européenne Le référentiel de Cloud Confidence intègre aussi des éléments qui sortent de la législation, notamment sur le terrain de la protection des données d'affaires qui "fait encore l'objet d'un vide juridique", commente Olivier Darrason.

Cloud computing Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cloud computing[1], ou l’informatique en nuage ou nuagique ou encore l’infonuagique (au Québec), est l'exploitation de la puissance de calcul ou de stockage de serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau, généralement Internet. Ces serveurs sont loués à la demande, le plus souvent par tranche d'utilisation selon des critères techniques (puissance, bande passante, etc.) mais également au forfait. Terminologie[modifier | modifier le code] En France, la Commission générale de terminologie et de néologie précise qu'il s'agit d'une forme particulière de gérance de l'informatique, dans laquelle l'emplacement et le fonctionnement dans le nuage ne sont pas portés à la connaissance des clients[7]. Les francisations « informatique en nuage »[7], « informatique dématérialisée »[9], ou plus rarement « infonuagique »[10] sont également utilisées. Principes - le Nuage[modifier | modifier le code] Services[modifier | modifier le code]

4ème appel à projets « Informatique en nuage – Cloud Computing et Big Data » Le cloud computing (ou informatique en nuage) et le big data induisent une transformation majeure dans l’usage du numérique par les entreprises de tous les secteurs économiques. Les enjeux associés portent non seulement sur l’activité et la création d’emplois au sein des acteurs du numérique, mais aussi sur les gains de compétitivités pouvant être réalisés par les entreprises utilisatrices. Les entreprises doivent continuer à innover autour de ces solutions pour bâtir une position significative sur le plan technologique et industriel en France et en Europe pour le cloud computing, et identifier les opportunités majeures de création de valeur pour le big data. Les objectifs portés par cet appel à projets sont les suivants : Faciliter le développement et l’adoption de solutions d’informatique en nuage et de big data, et apporter des réponses aux problématiques limitant actuellement leur usage. Contribuer au développement d’entreprises porteuses de solutions particulièrement innovantes.

Cloud & Big Data Cloud & Big Data 05/06/2012 Le rôle clé des data centersCloud & Big DataL'IDATE vient de publier un rapport proposant une exploration des différentes problématiques technologiques et économiques liées aux thématiques du Cloud computing et du Big Data, pour mieux comprendre ces concepts très à la mode. Cette étude insiste, entre autres, sur l'importance et la criticité des data centers dans la mise en oeuvre de ces technologies, et présente les différents acteurs impliqués, publics comme privés. « Le développement du cloud computing est avant tout lié à des enjeux en termes d'infrastructures, autour de puissants data centers et du sous-segment de marché IaaS mettant à disposition des ressources informatiques distribuées à la demande. Le cloud, facilitateur du mouvement vers le big data Pour pouvoir exploiter ces mines d'informations et ces flux de données, d'importantes capacités de calcul sont nécessaires, souvent uniquement disponibles dans de grands data centers. Julien GAUDEMER

Related: