background preloader

Le cloud computing : les avantages et les inconvénients

Le cloud computing : les avantages et les inconvénients
Une grande confusion entoure le concept même de « cloud computing ». Plusieurs définitions et tentatives de définitions existent aujourd’hui. Pour certains, le cloud computing désigne la totalité des services d’hébergement, pour d’autres, il s’agit de fournir une infrastructure à distance. D’aucuns définissent même le cloud computing comme étant une « fédération de services applicatifs à la demande ». En tout cas, une chose est sûre ; le cloud computing ne représente pas une offre à proprement dit, mais plutôt une notion abstraite. Cloud Computing : définition Le cloud computing est un concept qui représente l’accès à des informations et services, situés sur un serveur distant. En effet, il est généralement d’usage qu’une entreprise utilise sa propre infrastructure, destinée à l’hébergement de ses services. Dans ce contexte, le cloud computing intervient comme une solution fournissant une architecture distante dont la gestion est assurée par une tierce partie. Un concept. 1. 2. 3. 4.

http://www.petite-entreprise.net/P-3714-83-G1-le-cloud-computing-les-avantages-et-les-inconvenients.html

Le cloud computing bouscule l'informatique traditionnelle Changement de méthode, de culture, de compétence. L'informatique "en nuage" impose aux vendeurs de logiciels de réinventer leur stratégie et leurs modèles. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Catherine Pitkowsky Evolution pour certains, révolution pour d'autres. Si la sémantique diverge, le constat est formel : le cloud computing transforme la façon de consommer l'informatique. Mais alors que, depuis quarante ans, ces serveurs étaient sur les sites des entreprises ou chez un prestataire dans un lieu identifié, ils peuvent aujourd'hui être n'importe où dans le monde, reliés à l'utilisateur par une simple connexion Internet. Pour le client, plus besoin d'acheter du matériel ni même des logiciels, il lui suffit de louer la ressource nécessaire. Le changement est également perceptible pour les offrants : "On ne s'improvise pas fournisseur de solutions cloud. L'impact n'est pas uniquement technique ; c'est tout le modèle économique qui est remis en cause.

Le cloud, combien ça coûte ? 01Business le 16/09/13 à 00h00 Plus de salle machines à entretenir, aucun serveur à acquérir, ni d'ingénieurs réseau à recruter… Si l'on écoute les fournisseurs d'applications dans le nuage, le cloud serait finalement le rêve des directeurs financiers plutôt que celui des DSI ! L'argument du prix fait mouche, particulièrement auprès des PME, auxquelles le principe du paiement à l'usage donne au cloud des airs de low cost à haut niveau de service. “ Avec l'informatique en nuage, nous accédons à des logiciels que nous n'aurions jamais pu mettre en place s'il avait fallu investir dans des serveurs et du personnel ”, se réjouit Julien Chambert, directeur de la gestion et des systèmes d'Avexia. En migrant sa messagerie sur Google Apps, ce réseau d'agences de voyages estime avoir réduit ses coûts de 40 % tout en profitant de fonctionnalités supplémentaires. “ Nous économisons ainsi du temps et de l'argent que nous pouvons consacrer à notre cœur de métier ”, poursuit-il.

Migration vers le Cloud : avantages et inconvénients pour les PME Le Cloud Computing offre aux entreprises des perspectives très prometteuses mais il est encore aujourd’hui difficile pour les petites et moyennes entreprises d’identifier précisément ses avantages et ses inconvénients. Le Cloud Computing est indéniablement l’une des principales avancées technologiques de ces dernières années offrant aux entreprises des perspectives très prometteuses et jusqu’alors parfaitement inimaginables. Cependant, face à l’immense battage médiatique qui entoure le « phénomène » et malgré son attractivité, il est aujourd’hui difficile pour les petites et moyennes entreprises d’identifier précisément ses avantages et ses inconvénients. Le passage au Cloud diffère d’une entreprise à l’autre et il est essentiel dans tous les cas de se poser les bonnes questions et d’avoir conscience des risques potentiels. Cependant, si le Cloud Computing présente de nombreux avantages, les PME doivent cependant prendre en compte certains aspects liés à la sécurité et à la fiabilité.

Les 10 avantages du cloud computing pour les entreprises et PME Introduction Pour faire simple, le cloud computing, c'est tout votre informatique sur Internet ! Pourquoi tant d'entreprises adoptent-elles le cloud ? 1. À la seconde où une entreprise a besoin de plus de bande passante que d'ordinaire, un service de cloud computing peut instantanément répondre à sa demande, grâce à la grande capacité des serveurs distants. 2. Lorsque les entreprises commencent à s'appuyer sur les services de cloud computing, elles n'ont plus besoin de programmes complexes de récupération des données. 3. En 2010, les entreprises britanniques ont dédié 18 jours ouvrables par mois à la gestion de la seule sécurité sur site. 4. Les services de cloud computing sont généralement fournis selon un modèle de "paiement à l'utilisation". 5. Le cloud computing améliore la collaboration en permettant à l'ensemble des employés, où qu'ils se trouvent, de synchroniser leurs actions et de travailler sur des documents et des applications partagées simultanément. 6. 7. 8. 9. 10.

Nuage33 Cloud computing - Informatique en nuage Le cloud computing ou informatique en nuage est une infrastructure dans laquelle la puissance de calcul et le stockage sont gérés par des serveurs distants auxquels les usagers se connectent via une liaison Internet sécurisée. L’ordinateur de bureau ou portable, le téléphone mobile, la tablette tactile et autres objets connectés deviennent des points d’accès pour exécuter des applications ou consulter des données qui sont hébergées sur les serveurs. Le cloud se caractérise également par sa souplesse qui permet aux fournisseurs d’adapter automatiquement la capacité de stockage et la puissance de calcul aux besoins des utilisateurs. On distingue plusieurs types de services cloud : Le cloud computing utilise la métaphore des nuages pour symboliser la dématérialisation de l’informatique. © George Thomas, Flickr, CC by-sa 2.0 Cloud computing - 1 Photo À voir aussi sur Internet connexes

» Avantages et inconvénients du Cloud Computing Le cloud computing est un service vendu à la demande. Ce service peut être facturé, au temps utilisé (l’heure, la minute, la seconde), à la bande passante utilisée ou encore au nombre d’utilisations du service. Ce service est ajustable, c’est à dire que l’utilisateur est libre de l’utiliser comme il le souhaite et à tout moment. Il est totalement géré et administré par le fournisseur de service, permettant à l’utilisateur consommateur de n’avoir besoin que d’un accès à internet et d’un ordinateur. Le cloud computing permet : L’accès à une offre d’infrastructure quasi-infinie Le paiement à l’usage (paiement à l’heure) L’usage à la demande (pas d’engagement sur le long-terme) Disponible en tout lieu Commande en ligne Avantages L’accessibilité : Les données sont sur un serveur, consultables à n’importe quel moment et où que l’on soit via une connexion Internet. Partage et travail collaboratif : On peut également partager nos ressources et permettre ainsi un travail à plusieurs. Inconvénients

Oracle: la prodigieuse montée en puissance du « Cloud » En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... assez dégagé Vent : 0km/h - UV : 0 Clôture veille : 4345.91 Ouverture : 4317.50 Replay Emissions Très bon accueil hier à Wall Street des résultats trimestriels d’Oracle. +34% en un an! Mais la croissance fulgurante du "Cloud" a largement retenu l’attention. +34% de chiffre d’affaires sur le trimestre écoulé, comparé au même l’année passée. Facteurs négatifs récurrents De plus, la majeure partie de l’activité d’Oracle est basée sur les ventes de logiciels en licence, et leur faiblesse en ce moment, sur fond de très grande prudence des entreprises clientes en matière d’investissement, n’a pas vraiment aidé. Impondérables et conjoncture complexe

Le cloud computing expliqué aux nuls Le phénomène du "cloud computing" prend de plus en plus d'ampleur dans les entreprises et le grand public commence à le connaître sous la forme de services de stockage à distance, ou encore de musique en streaming. Le cloud est sur toutes les lèvres. Bernard Ourghanlian est directeur technique et sécurité de Microsoft France. Pour L'Express, il explique ce qu'est le cloud, et à quoi ça sert. Comment définissez-vous le cloud computing ? Le grand public utilise depuis longtemps le cloud computing sans le savoir. Peut-on dire que le cloud computing est une révolution pour l'informatique ? C'est une révolution économique, mais pas technologique. Quel est l'intérêt du cloud computing ? Il est surtout économique. Que nous permet de faire le cloud, que l'on ne pouvait pas faire avant ? Par exemple, préserver le contexte quand on change de terminal. Où se trouvent ces ressources informatiques, qui ne sont plus en local ? Les grands acteurs du cloud sont en effet peu nombreux. Pas vraiment.

Qu'est-ce que le cloud? Internet est apparu dans les années 1960, mais il a fallu attendre les années 1990 pour qu'il ait un impact sur le monde de l'entreprise. Le World Wide Web est né en 1991 et, en 1993, le navigateur Mosaic a été lancé. Il permettait aux utilisateurs de consulter des pages web qui comprenaient des textes et des images. C'était le début des premiers sites web d'entreprise et, bien entendu, la plupart de ceux-ci appartenaient à des sociétés dans la technologie et les ordinateurs. Lorsque la vitesse et la fiabilité des connexions s'est améliorée, un nouveau type d'entreprise est apparue : les fournisseurs d'applications en ligne (Application Service Provider, ASP). Mais il a fallu attendre les années 1990 pour que le cloud computing fasse son apparition. Être exécutée « dans le cloud » Offrir un accès via Internet à l'aide d'un navigateur Être utilisée par un important volume de clients simultanément et à faible coût

Le Cloud a failli tuer ma petite entreprise En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Il semblerait que vous utilisiez un bloqueur de publicité. La publicité nous permet de vous proposer une information gratuite et de qualité. Veuillez désactiver votre adblocker lorsque vous consultez notre site. Merci de votre compréhension et bonne navigation. Accueil Un entrepreneur raconte sa descente aux enfers après avoir basculé toute son activité dans le Cloud. Le cloud m’a tué, aurait presque pu écrire Hervé de Tymowski, chef d’entreprise depuis 30 ans. Au printemps dernier, Hervé de Tymowski se décide à passer au Cloud. Lettre manuscrite... faute de mieux Catastrophe, les plantages continuent. Retour aux cassettes Par Delphine Sabattier

Faire appel au cloud, plus cher qu'on le croit ! 01Business le 06/12/13 à 00h00 Un peu moins de 13 euros par mois et par utilisateur pour équiper son entreprise d'une messagerie Microsoft, disponible 24 h/24, 7 j/7 et capable d'évoluer au fur et à mesure des besoins… N'est-ce pas une offre alléchante ? Et 99 euros (hors taxes) par an pour disposer d'un téraoctet de stockage chez l'hébergeur français OVH, qui dit mieux ? Les arguments du cloud computing ont de quoi séduire à la fois les directeurs informatiques et financiers. Mieux, le fait de transformer un investissement en frais de fonctionnement n'est que l'un des atouts de cette technologie. La location de logiciels (on parle alors de Saas, pour Software as a Service), pour quelques heures ou à long terme, est venue sérieusement bousculer la commercialisation traditionnelle des logiciels “ en boîte ”. Montages subtils. Son objectif : économiser à la fois sur les serveurs de messagerie et sur les licences Microsoft Office. Troisième piste ? Fil à la patte. Pont vers l'avenir.

Microsoft peut dire merci au cloud En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... assez dégagé Vent : 0km/h - UV : 0 Clôture veille : 4345.91 Ouverture : 4317.50 Replay Emissions Le géant américain des logiciels a réussi à dépasser les attentes avec ses résultats trimestriels publiés jeudi, en particulier grâce à sa branche de services dématérialisés en ligne. Le groupe informatique américain Microsoft a publié jeudi des résultats trimestriels en baisse mais meilleurs que prévu, aidé par la solidité de sa branche de services dématérialisés en ligne à destination des entreprises ("cloud"). Microsoft leader du cloud Microsoft vend plus de PC que le marché Les revenus de Bing augmentent Par N.G. avec AFP Tweeter Partager Annuler JustFab

L'avenir sans nuage du Cloud Computing - Communiqué de presse - Gfi Communiqué de presse : Avis d’expert Version PDF Saint-Ouen, le 23 avril 2013 Lost in cloud. Le Cloud computing, l’usage Sur le marché « commercial » de l'informatique, le cloud computing met l'accent sur l'usage. Pourquoi un tel engouement autour du Cloud computing ? Tout d'abord, il faut reconnaître ce qui a rendu possible cet engouement : la disponibilité de réseaux aux débits toujours plus élevés pour des coûts de plus en plus faibles. Ensuite, si le cloud connaît un tel succès, c'est aussi parce qu'il met en exergue le ou les services rendus : le fonctionnel devient ainsi prioritaire face au technologique. C'est notamment la raison pour laquelle beaucoup de grandes entreprises ont adopté le cloud hybride : le cloud privé (hébergé en interne ou chez un prestataire) et le cloud public. Des réalités très distinctes En d'autres termes, le cloud consiste donc à louer un service IT, physique ou logique, déporté chez un prestataire. L'avenir de l'informatique ? À propos de Gfi Informatique

Related:  leofoltz