background preloader

Les caractéristiques et avantages de la « classe inversée » et du « modèle mixte » (blended learning) - L'École branchée - actualité

Les caractéristiques et avantages de la « classe inversée » et du « modèle mixte » (blended learning) - L'École branchée - actualité
Depuis quelques années, de nombreux programmes d’enseignement supérieur comprennent des cours en ligne. Peut-être en avez-vous déjà vous-même suivi un. Tout se passe à partir d’un ordinateur branché à Internet, parfois avec le support de capsules vidéo en ligne ou sur cédérom, généralement accompagné d’un recueil de texte. David Chartrand enseignait les mathématiques au Collège Sainte-Anne-de-Lachine. Question de tirer profit de l’attrait des jeunes pour tout ce qui est en ligne et multimédia, M. La classe inversée typique se déroule ainsi : toute la partie magistrale est dispensée de façon électronique (capsules vidéo, lectures, visites virtuelles, etc.) et le temps de classe est consacré au travail d’équipe, aux discussions et aux activités d’apprentissage actives. Évidemment, cette façon de faire est plus évidente en milieu collégial ou supérieur, alors que les élèves ont un degré d’autonomie plus grand. À propos de l’auteur Audrey Miller Pour suivre l’auteur :

Inverser sa classe : par où commencer (et autres trucs du métier!) - L'École branchée - actualité Afin de mettre en œuvre sa classe inversée, l’enseignant David Chartrand (présenté précédemment dans ce dossier) a commencé par produire quelques capsules vidéo et un peu de matériel écrit, qu’il a rendu accessible à ses élèves via le Web. Il lui a fallu environ 2 ans pour bâtir sa banque vidéo, couvrant les principales notions de son cours de mathématiques. Il conseille de ne pas trop se précipiter : il a commencé graduellement, une vidéo par ci, une autre par là. Pour leur part, Bobbi Jo Carter, coordonnatrice de l’apprentissage numérique au Calhoun Community College, et Alice Yeager, enseignante en développement de l’enfant, mettent en garde ceux qui voudraient tenter l’expérience de la classe renversée. Donc : – Ne pas fournir seulement des vidéos comme contenu théorique; – Tenter de ne pas dépasser les 5 à 10 minutes par capsule pour favoriser l’attention; – Prévoir des activités d’apprentissage actif en classe, pas uniquement des exercices et des devoirs. Le plan de travail

Flipped classroom ou la classe inversée : l’utilisation de la vidéo pour substituer l’enseignement magistral Peut-être ce concept vous est-il familier, ou du moins vous en avez entendu parler à travers les branches? Sinon, voici un bref survol de ce qui depuis peu a fait son apparition sur les lèvres des enseignants des écoles primaires jusqu’aux professeurs des universités, et ce surtout dans le milieu anglophone. Qu’en est-il? Vous conviendrez qu’il n’y a rien d’innovant à utiliser des vidéos pour enrichir l’enseignement; plusieurs exemples de l’utilisation de capsules vidéo comme outil pédagogique couvrent l’actualité éducative. Ce qui distingue la classe inversée, c’est l’approche pédagogique rendue possible par les vidéos. D’où vient cet engouement? Sans toutefois faire de la vidéo une nouvelle pratique, la popularité de cette approche pédagogique s’explique peut-être par son utilisation comme moyen d’enseignement pré-classe le tout en conjoncture avec l’intérêt grandissant envers les technologies de l’information et de la communication. Enfin, peut-être en avez-vous déjà fait l’essai?

Les outils qui rendent possible la classe inversée La notion de classe inversée tourne beaucoup autour de la vidéo. Mais pourquoi? Selon Caroline Hétu et David Chartrand, enseignants, elle constitue un outil pédagogique très puissant, permettant « d’expliquer des notions, substituer une partie du cours et donner des instructions claires, autant en classe qu’à la maison ou à l’étranger ». 1. Quiconque a déjà travaillé avec la vidéo sait à quel point ce média est « lourd » côté informatique. Le fait de déposer un fichier (dans ce cas-ci, un fichier vidéo) sur un service en ligne pour y avoir accès de partout s’appelle l’infonuagique, ou l’informatique en nuage. Il existe d’autres applications de l’infonuagique. 2. Pour la création de capsules vidéo originales, il y a différentes façons de procéder. La méthode « enregistreur d’écran » La première façon d’envisager la fabrication de vidéo est d’enregistrer ce qu’on voit à l’écran, tout simplement. Dernière étape : Rendre la vidéo disponible sur YouTube 3. Khan Academy Sophia 4. 22 mars 2012

La Classe Inversée | Enseigner avec TNT Pour lire mon rapport sur mes classes inversées, cliquez ICI (pdf, 3 Mo)Une liste d’articles sur la classe inversée, compilée par Pédagogie Universitaire La classe inversée, c’est quoi ? C’est une façon différente d’enseigner et d’apprendre. Comparativement à une classe traditionnelle, la prise de note se fait à l’extérieur de la classe (à la maison, à la bibliothèque, dans le métro, bref, n’importe quel endroit où des capsules vidéo présentant la théorie peuvent être visionnées) et le temps de classe libéré est utilisé pour approfondir, appliquer et assimiler les notions. Puisque le professeur n’a plus à « présenter » la matière, il est disponible pour accompagner, motiver et soutenir les élèves dans leur apprentissage. Cette façon de faire est utilisée aux États-Unis au niveau primaire, secondaire, collégial et universitaire depuis 2007. La classe inversée en image En vidéo La classe inversée, c’est quoi ? Et voici certains trucs pour inverser sa classe avec succès Comment ? Liens utiles

Des ressources sur la classe inversée - L'École branchée - actualité « J’ai inversé ma pédagogie en salle de classe, car je jugeais que je pouvais mieux répondre aux besoins des élèves, aux exigences des parents et à mes besoins professionnels et personnels. » Voilà comment l’enseignante Annick Arsenault Carter (en 7e année au Nouveau-Brunswick) explique son choix. Il est intéressant de prendre connaissance de quelques statistiques concernant les enseignants qui renversent leur classe. Éric Noël a participé en 2012 à un sondage réalisé de façon informelle auprès de la communauté d’enseignants pratiquant la classe inversée via le mot-clic #flipclass sur Twitter. Pas moins de 319 personnes ont répondu à l’appel. On y constate que c’est au 2e cycle du secondaire que la formule compte le plus d’adeptes, principalement en mathématiques et en sciences. Pourtant, parmi les partisans de la classe inversée au Québec, l’une des plus dynamiques est certainement Mme Caroline Hétu, qui enseigne le français. Ressources à propos de la classe inversée

Faire ses premiers pas vers la classe inversée Un dossier conjoint Infobourg – Carrefour Éducation Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée »? Elle semble être sur toutes les lèvres! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la classe inversée? Présentement, au primaire et au secondaire, on voit certains cas d’application du modèle « mixte », un contexte dans lequel une partie de l’année se déroule de façon « inversée » et, l’autre, de façon traditionnelle. Ce dossier conjoint de Carrefour Éducation et d’Infobourg propose de faire le tour de la question et de prendre connaissance de l’expérience de certains enseignants. Plan du dossier : 1. 2. 3. 4. À propos de l’auteur Audrey Miller Pour suivre l’auteur :

Des ressources sur la classe inversée Des ressources sur la classe inversée « J’ai inversé ma pédagogie en salle de classe, car je jugeais que je pouvais mieux répondre aux besoins des élèves, aux exigences des parents et à mes besoins professionnels et personnels. » Voilà comment l’enseignante Annick Arsenault Carter (en 7e année au Nouveau-Brunswick) explique son choix. Il est intéressant de prendre connaissance de quelques statistiques concernant les enseignants qui renversent leur classe. Éric Noël a participé en 2012 à un sondage réalisé de façon informelle auprès de la communauté d’enseignants pratiquant la classe inversée via le mot-clic #flipclass sur Twitter. Pourtant, parmi les partisans de la classe inversée au Québec, l’une des plus dynamiques est certainement Mme Caroline Hétu, qui enseigne le français. Lors de l’un de ses ateliers, David Chartrand a rappelé que les lunettes Google sont attendues d'ici la fin de l'année. Décidément, on n’a pas fini d’être surpris par l’innovation technologique! Bouleversements

Qu'est-ce qu'une "Classe inversée" ? A quoi cela peut servir ? Aujourd'hui nous parlons de la "classe inversée", une innovation pédagogique qui rencontre un succès sans précédent. Nous allons vous expliquer de quoi il s’agit et essayer de comprendre la raison de cet engouement soudain, avec deux invités dans notre studio et le 3ème qui est en "Insert téléphonique" depuis Saint-Brieuc. - Héloïse Dufour, Universitaire de formation scientifique (Biologiste), explique ce nouveau concept d'enseignement, dans lequel les rôles traditionnels d'apprentissages sont "inversés". - Vincent Faillet, Professeur agrégé de SVT au Lycée Dorian (75011 Paris). - Pascal Bihouée, Professeur de Sciences physiques au Collège Sainte-Marie de Saint-Brieuc (22), (en insert téléphonique) - Tous les deux ont une expérience de plusieurs années des "Classes inversées" dans leurs Lycée et Collège. Héloïse Dufour et Vincent Faillet dans le studio G. Nos invités autour de la table du studio G. Ci-dessous, le lien avec le site "Inversons la classe" :

RÉCIT – Enseignement secondaire » Documentation Commission scolaire des Découvreurs Documentation Documents à consulter: Le dossier d’Infobourg (général) Le Prezi de Dominic Gagné et de Julie Deslippe (RDVirtuel 2014) Le site web De Alec Laporte (mathématiques) La vidéo de Annick Arsenault Carter (mathématiques) La chaîne youtube de Marie-Élaine Jobin (sciences) La pédagogie façon tarte Tatin Et si on faisait les cours à la maison et les devoirs à l’école ? C’est ce que propose la pédagogie inversée qui semble avoir des défenseurs outre-Atlantique. Il s’agit d’une philosophie popularisée par la Khan Academy, association à but non lucratif fondée en 2006 par Salman Khan (article Wikipedia). L’idée générale est que la partie magistrale des cours est donnée à faire en travail à la maison au préalable et ce qui relève plus traditionnellement des devoirs est réalisé en classe, ce qui favorise le travail de groupe, les interactions entre élèves et avec l’enseignant et des activités d’apprentissage plus actives ; les échanges sont plus dynamiques. the flipped classroom has allowed me to create a supportive, positive, calm environment where learning can truly thrive D’après le site Infobourg, il semble que les résultats se soient améliorés en ce qui concerne le Colhoun Community College qui a adopté cette approche. Le sujet est donc à suivre… Imprimer ce billet

La classe inversée : un nouveau modèle pédagogique On qualifie le modèle de « classe inversée » de véritable révolution. De quoi il s’agit exactement? Et bien pour le dire simplement, on inverse les rôles et les étapes! Au lieu de recevoir un enseignement magistral et peu d’exercices pratiques, l’étudiant visionne des vidéos à la maison, avant le cours, et puis fait des travaux pratiques au retour en classe. Cela permet à l’enseignant de personnaliser l’aide qu’il donne à ses étudiants et également plus de temps pour élaborer des projets intéressants. Plusieurs enseignants utilisent désormais cette méthode et ont remarqué une importante hausse de la motivation de leurs élèves. Pourquoi ne pas s’intéresser à un cas réel? De nos jours, la technologie est de plus en plus facile à utiliser. Ce contenu a été publié dans Nouvelles.

Related: