background preloader

Comme à Nazca, des centaines de géoglyphes visibles du ciel

Comme à Nazca, des centaines de géoglyphes visibles du ciel
Ces structures s'étendent de la Syrie à l'Arabie saoudite, peuvent être vu en hauteur mais pas du sol, et sont quasiment inconnues du grand public. Il s'agit de la version du Moyen-Orient des lignes de Nazca, des anciens géoglyphes ou dessins qui couvrent les déserts du sud du Pérou. Des roues de pierre par centaines. Grâce à la technologie des nouveaux satellites cartographes et d'un programme de photographie aérienne en Jordanie, les chercheurs en ont découvert un grand nombre comme jamais auparavant. Ils ont ainsi dépassé le millier. Désigné par les archéologues comme des «roues», ces structures en pierre ont une grande variété de modèles, avec, comme base commune, un cercle avec des rayons à l'intérieur. "Rien qu'en Jordanie nous avons des structures en pierre qui sont beaucoup plus nombreuses que les lignes de Nazca, sur une zone bien plus vaste", a déclaré David Kennedy, un professeur de lettres classiques et d'histoire ancienne à l'Université d'Australie occidentale. Des roues ?

http://decouvertes-archeologiques.blogspot.com/2011/09/moyen-orient-comme-nazca-des-centaines.html

Related:  Proche et Moyen - Orient - A ClasserAsie

Babylone Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Babylone occupe une place à part en raison du mythe qu'elle est progressivement devenue après son déclin et son abandon qui a lieu dans les premiers siècles de notre ère. Ce mythe est porté par plusieurs récits bibliques et également par ceux des auteurs gréco-romains qui l'ont décrite et ont ainsi assuré une longue postérité à cette ville, mais souvent sous un jour négatif. Son site, dont l'emplacement n'a jamais été oublié, n'a fait l'objet de fouilles importantes qu'au début du XXe siècle sous la direction de l'archéologue allemand Robert Koldewey, qui a exhumé ses monuments principaux. Depuis, l'importante documentation archéologique et épigraphique mise au jour dans la ville, complétée par des informations provenant d'autres sites antiques ayant eu un rapport avec Babylone, a permis de donner une représentation plus précise de l'ancienne ville, au-delà des mythes. La redécouverte de Babylone[modifier | modifier le code]

Ils ont trouvé une grotte si vaste qu’elle contient une forêt et un fleuve! Terre – Grotte : En 2010, le National Geographic a filmé l’intérieur d’une grotte trouvée au Viêt Nam en 2009. Han Son Doong fait partie du parc national de Phong Nha-Kẻ Bàng, près de la frontière avec le Laos. Elle est actuellement considérée comme la plus vaste galerie souterraine au monde. On pourrait y édifier tout un quartier d’immeubles de quarante étages. C’est l’une des vingt nouvelles grottes découvertes au Viêt Nam ces dernières années. Elle fait partie d’un réseau de quelque 150 grottes dans la cordillère annamitique. Découverte de nouvelles GEOGLYPHES à NAZCA Dimanche 30 janvier 2011 7 30 /01 /Jan /2011 11:22 Ces lignes énigmatiques et mystérieuses furent découvertes par hasard en 1939 par l'américain Paul Kosok au cours d'un survol de la région alors qu'il travaillait sur les réseaux d'aqueducs. Parmi l'entrelacs de lignes géométriques de taille gigantesque qui s'y trouvent, on a identifié 18 figures animales gravées dans le sol, dont un singe, une araignée, des oiseaux, un lézard et un chien. Certaines lignes et dessins franchissent même des vallées et des montagnes, comme l'étrange " homme-hibou " ou homme extraterrestre.

Les Sumériens Ce qui caractérise l'organisation politique sumérienne, c'est son organisation 'à la grecque'. En effet, tout comme beaucoup plus tard la Grèce antique, le pays de Sumer était subdivisé en zones d'influence se structurant autour de quelques villes-phares, telles que Ur, Eridu, Lagash, etc...Ainsi, la société sumérienne reflétait une organisation où les villages se concentraient autour de villes plus grandes. Ces regroupements constituaient des zones d'influence ou cités-Etats. Chacune de ces villes possédait sa propre ziggourat. Celle-ci contenait des administrations gouvernementales, ainsi qu'un temple. Ce dernier se situait au dernier étage, c'est à dire sur la plus haute plate-forme de la ziggourat.En règle générale, ces villes étaient dirigées par un conseil de sénateurs ou de soldats.

Les astronomes babyloniens, des mathématiciens en avance sur leur temps Une méthode pour déterminer la date où Jupiter atteint le point de mi-parcours sur son trajet de 60 jours. La figure de droite est une représentation de la méthode. Il s'agit de diviser le grand trapèze en deux trapèzes de même aire. Trustees of the British Museum/Mathieu Ossendrijver L'auteur Le Mystère de la Pampa de Nazca Source : Michael Schiebold Traduction : Laurent Thiebaud Article extrait du site OVNI.de À environ 450 km au sud de la capitale péruvienne, Lima, se trouve la petite ville de Nazca juste en Panamérique, ville qui aurait sûrement joué un rôle insignifiant dans l'histoire si elle ne s'était trouvée à côté d'un plateau auquel elle a donnée son nom. Extrait d'une carte

ISHTAR Ishtar est la personnalité féminine la plus importante du panthéon assyro-babylonien, sinon dans les hiérarchies syncrétiques artificiellement dressées par les scribes, du moins dans la réalité des pratiques et de la sensibilité religieuses des Mésopotamiens : c'est qu'elle est à la fois l'amante passionnée ou consolatrice et la guerrière qui se plaît aux massacres, au point que ce nom propre finit par signifier simplement « déesse ». Ishtar peut bien n'avoir pas été originellement le contretype sémitique de la sumérienne Inanna, mais, devant des données obscures et confuses, on peut tenir ces deux figures divines pour identiques ; les Mésopotamiens eux-mêmes leur attribuèrent le même idéogramme : la moitié d'une porte en roseau, ouverture (encore traditionnelle en Iraq) de ces halles de roseaux tressés où l'on mettait à l'abri les dattes et les produits des laiteries.

Du neuf dans le ciel de Babylone - Scilogs.fr :Brèves mésopotamiennes Toute la presse a relayé la découverte de M. Ossendrijver qui, à partir de tablettes cunéiformes de la fin du Ier millénaire av. J.

Related: