background preloader

505 Mieux apprendre par la coopération

505 Mieux apprendre par la coopération
Related:  Ressourcesmieux apprendre

Accueil - Ma Seconde Chance Comment faire travailler efficacement des élèves en groupe ? Faire le point 1.1 Pourquoi choisir le travail de groupe plutôt que le travail individuel ? 1.2 De quoi parle-t-on quand on dit groupe ? 1.3 Quelles peuvent être les réticences des enseignants à mettre en place des travaux en groupes ? 1.4 Comment contourner les dérives du travail collectif ? 1.5 Quelles sortes de groupes ? 2.1 Que dit Piaget à propos de la coopération ? 2.2 Quel est le point de vue de Vygotski sur les relations pédagogiques ? 2.3 Comment Bruner décrit-il l'étayage dans les relations pédagogiques ? 2.4 Que dit Wallon du groupe social ? 3.1 Qu'est l'apprentissage social ? 3.2 Que nomme-t-on conflit socio-cognitif ? 3.3 Quelle théorie du développement social de l'intelligence est utilisée ? Principes et expériences 4.1 Comment définir le tutorat ? 4.2 Comment l'utiliser, quand et pourquoi ? 4.3 De quels différents dispositifs tutoraux dispose-t-on ? 4.4 Comment apparier les acteurs ? 4.5 Qu'attend-on d'un tuteur ? 4.6 Quels sont les inconvénients et dérives possibles ?

Baudrit Alain. L’apprentissage coopératif : origines et évolutions d’une méthode pédagogique 1Le vocable « l’apprentissage coopératif » est spontanément relié en France à des auteurs comme Célestin Freinet ou à des mouvements pédagogiques comme l’Office central de la coopération à l’école (OCCE). Le mérite de l’ouvrage d’Alain Baudrit est de nous ouvrir à des travaux de recherche étrangers à propos de ce qu’il considère comme une méthode pédagogique. 2L’auteur consacre le premier chapitre de son ouvrage à « des entrées multiples » à propos de l’apprentissage coopératif. 3Il est question d’abord de quelques grands pédagogues qui s’en réclamèrent. Outre-Atlantique, Dewey « considère l’école comme une communauté de vie à l’intérieur de laquelle les élèves sont amenés à coopérer, les conduisant à l’habitude de réfléchir de façon critique sur l’expérience vécue dans un cadre de vie communautaire démocratique ». 5Du côté américain, l’idée de coopération remonterait aux années 1960-1970. 13Le dernier chapitre traite de la question des contacts inter ethniques.

Veille et Analyses de l'ifé Dossier de veille de l'IFÉ : La coopération entre élèves : des recherches aux pratiques N° 114, décembre 2016 Auteur(s) : Reverdy Catherine Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : À l’heure où le travail en équipe, l’intelligence collective et le travail collaboratif en projet sont ancrés dans le monde du travail, que les idées de collectifs citoyens, de fablabs et d’échanges de savoirs se développent, que se passe-t-il à l’école ? Ce Dossier interroge la manière de mettre en œuvre la coopération dans les classes, à l’appui des recherches en éducation. Côté enseignement, pour mettre en place cet apprentissage coopératif, l’enseignant.e peut organiser les situations de coopération selon différentes modalités qui dépendent des objectifs d’apprentissage visés : ce peut être le tutorat, où un.e élève est expert.e, l’autre novice ; ou encore l’aide spontanée entre les élèves, pour pallier les difficultés ponctuelles. Abstract :

10 questions à poser aux enfants et adolescents pour apprendre à apprendre (métacognition) Commencer très tôt à dire ce qu’on a fait, ce qu’on fait, ce qu’on va faire (la métacognition) est un incontournable de la prévention de l’échec scolaire. La métacognition recouvre plusieurs aspects : la connaissance qu’on peut avoir de processus cognitifs, d’opérations mentales nécessaires pour accomplir une tâche ;la capacité à utiliser cette connaissance lors de l’accomplissement de la tâche La métacognition est plus difficile avec des élèves qui maîtrisent mal la langue (parlée et écrite), qui ont des lacunes scolaires et qui sont peu efficaces dans leur travail. Jean-Michel ZAKHARTCHOUK, auteur de Apprendre à apprendre, propose plusieurs conditions pour amener les élèves à pratiquer la métacognition en classe : ……………………………………….. de Jean-Michel ZAKHARTCHOUK (éditions Réseau Canopé) Articles similaires Pédagogie, neurosciences, psychologie positive, métacognition : 10 questions pour développer les apprentissages des enfants 22 septembre 2016 Dans "Ecole et apprentissage" 12 avril 2016

Charivari à l'école - Ressources pour les profs des écoles Kit jeux coopératifs / Apprendre par le jeu Canopé Définition Les jeux coopératifs (ou de coopération) sont des jeux dans lesquels les joueurs jouent collectivement, sans compétition, afin de poursuivre un objectif commun. Soit l’ensemble des joueurs gagnent s’ils atteignent le but à atteindre, soit ils perdent tous ensemble si ce n’est pas le cas. Ils se définissent en opposition aux jeux compétitifs dans lesquels l’objectif d’un joueur se réalise au détriment des autres joueurs. On distingue également les jeux semi-coopératifs qui mettent à contribution pendant le jeu l’ensemble des joueurs dans certaines tâches à accomplir mais au final, il n’y a qu’un seul gagnant. Les jeux coopératifs peuvent prendre la forme de jeux de plein air, jeux de rôles, escape games, jeux vidéo, etc. Coopération Les travaux de Sylvain Connac permettent d’identifier et de comprendre le lexique associé à la coopération en situation scolaire. 4-Autonomie : Capacité d’une personne à se diriger elle-même dans le monde. Source : Connac, S., Meirieu, Ph.(2017).

Apprendre avec les pédagogies coopératives. Démarches et outils pour Quel est son propos ? Il s’agit de mettre en mains de tout enseignant débutant ou expérimenté la possibilité de s’insérer progressivement dans une révolution pédagogique qui va faire de l’élève, ou plus exactement des élèves, j’y reviendrai, les acteurs principaux de l’apprentissage. Le temps serait-il revenu pour les enseignants de marquer une indifférence aux acquis en termes de connaissances et de compétences ? Richard Étienne, professeur de sciences de l’éducation à l’université Montpellier III.rietienne@wanadoo.fr Entretien avec Sylvain Connac Dans l’ouvrage, il est question du « maître comme institution zéro ». Les pratiques coopératives font référence à une culture pédagogique et humaniste précise : exercice de la non-violence, évaluation formatrice, responsabilisation des élèves, personnalisation des apprentissages. Vous ne parlez guère des manuels, sauf pour rappeler que Célestin Freinet en souhaitait la disparition. Propos recueillis par Richard Étienne

Enseigner, collaborer Dans un rapport récent de l'OCDE, François Taddei revient sur certaines de ses idées et propose un nouveau modèle d'éducation dont les notions de créativité, d’adaptabilité et de collaboration. Le rapport complet n’est disponible que dans sa version anglaise, mais le billet de Bruno Devauchelle comprend une traduction libre de quelques-unes de ses recommandations. Recommandations pour enseignantsEtre disponible pour les enseignants quand ils ont besoin de retour sur leurs idées.

mieux-apprendre - Bienvenue dans l'Univers du mieux-apprendre Au coeur de l'innovation pédagogique Si on parle beaucoup des rythmes scolaires, la refondation globale de l'école a tendance à être oubliée. Mardi, les projecteurs seront mis sur l'innovation et l'expérimentation qui ont toute leur place dans ce projet. Le « Cardie Tour 2013 », qui fait étape dans huit communes de l'académie, s'arrêtera à Château-Renault, au collège André-Bauchant. " Bouger avec l'innovation " En présence d'Antoine Destrés, directeur académique, et de représentants de la Cardie (*), les personnels de quatre établissements seront invités à présenter leur projet : le collège Bauchant et le lycée Beauregard, le collège Decour (Saint-Pierre-des-Corps) et l'école Saint-Grégoire (Tours). (*)Cardie : Cellule académique de recherche et développement en innovation et expérimentations.

Apprentis citoyens : Former à la coopération et à la participation de 5 à 14ans De BoeckClaudine Leleux et Chloé Rocourt2015 Éduquer à la citoyenneté par l'acquisition de compétences suppose une méthodologie spécifique. Dans Hiérarchiser les valeurs et les normes, cette éducation avait été abordée sous l'angle de la moralité. Dans Relier les droits et les devoirs, Claudine Leleux abordait l'éducation à la citoyenneté dans la perspective de l'apprentissage des droits des enfants et des devoirs que ces droits supposent. Ici, dans cet ouvrage, elle est envisagée dans la perspective du développement des compétences coopératives et participatives : pourquoi et comment apprendre à coopérer socialement et à participer publiquement ? Un chapitre très important s'attache aussi à repenser la question de l'autorité et de la sanction éducatives aujourd'hui. Le lecteur trouvera le contenu et les intitulés de leçons dans la Table des matières en cliquant sur l'onglet à gauche.

Related: