background preloader

"Il leur est conseillé d'éviter de se promener toutes seules" : La culpabilisation ordinaire

"Il leur est conseillé d'éviter de se promener toutes seules" : La culpabilisation ordinaire
Blabla avant le sujet : Je sais bien que je suis peu présente en ce moment, mais si vous voulez bien m'envoyer des pensées positives le 15 et 16 mai, cela sera hautement apprécié. Amour par delà les nuages. Sujet du jour "Il leur est conseillé d'éviter de se promener toutes seules" : La culpabilisation ordinaire Merci ladepeche.fr La joie d'internet, c'est qu'il permet de se décentrer deux minutes de son petit nombril. Maintenant, je suis furieuse. La dépêche et sa culpabilisation gerbante Voici un article racoleur où on nous raconte bien en détail le viol d'une jeune femme après le retour d'une soirée. "Régulièrement, à Toulouse, des jeunes filles sont victimes d'agressions sexuelles la nuit. Tu l'entends autant que moi, ami lecteur? Si si, tends bien l'oreille, il me hurle à l'oreille, à moi. Ce cri moralisateur : C'est en partie de ta faute meuf! Tu t'es mise en danger, tu es donc en partie responsable de ce qui t’arrive. On me donne des conseils sur mon comportement en dehors du foyer. Au moins.

http://cafelanguedepute.canalblog.com/archives/2013/05/06/27096204.html

Related:  Rape culturegenre/sexualité :pages ponctuelles

Poire le violeur : quand « séduire » devient « faire céder » Céder n’est pas consentir.Nicole Claude-Mathieu Apprendre à séduire, quelle brillante idée. Vous vous souvenez? J’avais parlé de Poire, le nice guy, le pauvre mec qui n’avait pas confiance en lui, qui voulait séduire mais qui ne savait pas faire, qui se plantait lamentablement, et qui accumulait la frustration et la rancœur jusqu’à haïr l’objet de son désir. Ha les femmes, toutes des salopes.

Rape Culture : Pas assez jeunes, Pas assez de sang, ces mauvaises victimes de pédocriminalité Donc il y a ce type, 28 ans, ne suit presque que des adolescentes sur son compte Twitter. Près de 300. Et depuis hier, il y a ces jeunes filles qui ont osé briser le silence, raconter, et signaler. Près d'une dizaine. La vidéo qui explique "comment ne pas se faire violer" Par: Déborah Laurent 12/03/14 - 12h05 vidéo Une vidéo baptisée "Comment ne pas se faire violer" reprend, en s'en moquant, les conseils donnés par WikiHow, le magazine Cosmopolitan ou encore l'Université du Colorado à ce sujet. Selon son auteur, cette vidéo veut montrer "l'absurdité" qui veut que la victime soit rendue responsable" du viol. Cette vidéo est destinée à renoncer une bonne fois pour toutes au classique: "Elle l'a bien cherché".

Muriel Salmona «La réalité des violences sexuelles est l’objet d’un déni massif» Dès l’introduction de votre Livre noir des violences sexuelles (1), vous précisez que les violences sexuelles sont en augmentation, et que les victimes sont à 80 % des femmes. Cette situation paraît aberrante dans notre pays, au XXIe siècle… Muriel Salmona. Malheureusement, les chiffres sont catastrophiques.

La merveilleuse aventure du projet nice guy Au mois de mai, un projet nommé « Moi aussi » a été lancé par une tumblreuse (tumblrblblienne ? tumblrice ?) dans le but d’apporter de la visibilité au combat contre le harcèlement de rue a proposé un ensemble d’avatars à arborer fièrement sur les réseaux sociaux (le tumblr en question est ici). Vous avez peut-être croisé certains de ces avatars : Nous en avons discuté ici et là, en sachant que ce projet allait déclencher la sempiternelle contre-offensive de mâles en détresse, pourfendeurs des « inégalités femmes/hommes » et victimes de misandrie. Elle : petite grammaire d’un contrôle social Un contrôle social lucratif Pour qu’il y ait contrôle social, il faut des normes et des valeurs, ainsi que des sanctions punissant les déviances. L’objectif est clair : préserver la cohésion d’un groupe. Le groupe en question pourra être une société tout entière, auquel cas il sera question de l’État et de ses institutions – police, justice… –, mais ce pourra également être une communauté informelle, comme celle dessinée par les publications à destination des femmes. Se posant en parangons du bon goût (ce qui est bien, ce qui ne l’est pas, ce qui est à plébisciter et ce dont chacune doit s’inquiéter…), les magazines féminins dictent leurs propres normes sociales, en s’appuyant sur les plus réactionnaires de celles qui sous-tendent notre société. Suis-je assez féminine ?

Des Anonymous et des filles Ca fait très longtemps que je n’ai pas parlé des Anonymous. En partie, parce que ces dernières années leurs actions ont dépassé le cadre strict du web et se sont professionnalisées. Soutien à Assange, aux révolutions arabes etc. Et aussi parce que présenter Assange comme le Jésus du web, ça m’agace.

PAYE TA SHNEK “Hé, psst, t’es bonne. J’me marie avec ton cul moi!” Lille — rue Gambetta. Le Collège des Psychologues de la Province de Buenos Aires s’oppose à la théorie du Syndrome d’Aliénation Parentale (SAP) Le Collège des Psychologues de la Province de Buenos Aires a publié sur son site le 15 septembre 2014 une déclaration dans laquelle il s’oppose fermement à la théorie du Syndrome d’Aliénation Parentale : Pronunciamiento SAP (déclaration sur le SAP). Le Syndrome d’Aliénation Parentale (SAP) est une théorie inventée par Richard Gardner, un homme connu pour sa complaisance envers les pédophiles : La vérité sur Richard Gardner, le Syndrome d'Aliénation Parentale (SAP) et les fausses allégations Cette théorie très controversée permet de donner des enfants en garde au parent accusé de pédocriminalité (en général le père), sous prétexte que ce seraient de fausses allégations. Le SAP a toujours été rejeté par la communauté scientifique (DSM, notamment) en raison de sa dangerosité : Le DSM-5 ne contient pas le Syndrome d’Aliénation Parentale (SAP/AP) Pourtant, cette théorie est largement utilisée par les tribunaux et les experts pour juger les affaires avec signalement de pédocriminalité.

Femmes, la nuit vous appartient aussi En novembre 1978, Andrea Dworkin, féministe radicale, prononce un troublant discours lors d'une manifestation intitulée Take back the night : "Reprends la nuit", qui rassemble 3000 femmes dans le quartier rouge de San Francisco. Le succès de ce discours est tel que, désormais traduit en Francais, il accompagne des manifestations similaires en France. Imaginez le tableau: en 1978, 3000 femmes marchent ensemble, dans la nuit de San Francisco, envahissent les trottoirs, s'engagent dans tous les chemins de traverse, y compris les petites ruelles que jusqu'ici elles évitaient avec angoisse, comme s'il fallait qu'aucune rue de cette ville menacante ne pose plus de limite à leur désir de libération… L'union fait la force. Pour la première fois dans leur vie de femme, certaines affirment qu'elles ont cessé d'avoir peur des allées sombres et des portes cochères. Le succès de cette marche est tel que d'autres femmes, dans d'autres villes, décident de l'organiser à leur tour.

Related: