background preloader

Bill Gates

Bill Gates
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bill Gates Bill Gates en janvier 2013. Il est devenu, grâce au succès commercial de Microsoft, l'homme le plus riche du monde de 1996 à 2007, ainsi qu'en 2009. Bill Gates se consacre depuis octobre 2007 à sa fondation humanitaire. Sa fortune personnelle a été estimée à 76 milliards de dollars en septembre 2013[1]. En janvier 2014, Bill Gates redevient l'homme le plus riche du monde selon le classement Bloomberg avec 78,5 milliards de dollars[2] [3]. Les années de formation : 1955-1975[modifier | modifier le code] En 1968, âgé de 13 ans, il fonde avec Allen et quelques autres amis, le Lakeside Programmers Group. En 1973, Gates entre à l'Université d'Harvard à l'âge de 18 ans. La société Microsoft[modifier | modifier le code] Premiers succès : Altair BASIC[modifier | modifier le code] Le partenariat avec IBM : MS-DOS, Windows[modifier | modifier le code] Sa fortune est faite, et ne cessera plus de croître à des niveaux record.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bill_Gates

Related:  MicrosoftProjet HAARP

Le PDG de Microsoft, Steve Ballmer, poussé vers la sortie Sans le soutien de Bill Gates, premier actionnaire de la société, Steve Ballmer aurait probablement été inquiété bien plus tôt. Il a accumulé un grand nombre d'erreurs qui ont provoqué des pertes conséquentes pour le groupe. Six semaines après avoir lancé une vaste réorganisation de la direction de Microsoft, Steve Ballmer, le PDG du groupe, annonce son départ en retraite d'ici douze mois.

« Ambient intelligence » : un impact plus puissant sur les entreprises que l’ordinateur Utiliser des faits plutôt que des opinions, des analyses plutôt que l’instinct Les données s’imposent comme des ressources précieuses et Satya Nadella, CEO de Microsoft, a exprimé la nécessité, pour les entreprises, de créer une culture fondée sur les données (data driven culture). Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? L'actuel PDG de Ford ne remplacera pas Steve Ballmer à la tête de Microsoft Toujours en recherche d'une nouvelle tête pensante pour affronter les nombreux défis qui l'attendent dans les années à venir, Microsoft ne pourra finalement pas compter sur Alan Mulally, actuel PDG du constructeur automobile Ford et souvent favori des pronostics pour prendre la place de Steve Ballmer. A plusieurs reprises, Mulally avait d'ailleurs fait savoir que toute son attention était consacrée à Ford et le dirigeant a cette fois été encore un peu plus clair en déclarant ne pas avoir l'intention de quitter l'entreprise avant la fin 2014, au minimum. De fait, la décision l'exclut des options envisageables pour Microsoft, qui devrait annoncer le nom de son nouveau PDG dans le courant de ce trimestre. Ce candidat éliminé, il reste à savoir qui pourrait bien prendre les rênes de la firme. Pour l'instant, les noms qui reviennent le plus souvent sont toujours ceux de Stephen Elop, ex-PDG de Nokia, et Satya Nadella, responsable de la division Cloud de Redmond.

HAARP : ce qu’il faut savoir avant de se mettre à fantasmer Luc Mampaey travaille pour le GRIP, un centre de recherche indépendant basé à Bruxelles. Il est l’auteur d’un mémoire sur HAARP (18), rédigé dans le cadre d’un diplôme d'études spécialisées en Gestion de l'environnement. Convié lui aussi comme intervenant par la Commission des affaires étrangères du PE pour parler des armes non létales, Mampaey semble avoir été influencé par les thèses de Nick Begich et Rosalie Bertell dont il a fait la connaissance à Bruxelles en 1998. L’étude de Luc Mampaey, disponible sur Internet, a certainement contribué à donner du crédit à des individus comme Begich – présenté, sans plus de précisions, comme un « scientifique indépendant ». « Il se passe rarement un mois, explique-t-il, sans que je sois interpellé par un journaliste intrigué ou un citoyen inquiet. Il y a quelques semaines, un certain Laurent me demandait par courriel si je pensais que HAARP pouvait être à l’origine du cyclone Nargis en Birmanie.

CMO : le targeting et les réseaux sociaux ne doivent pas faire oublier la confiance La confiance, prochaine orientation privilégiée du marketing ? Mise en valeur par le Marketing Mix Survey 2015 d’Expercity, cette notion serait l’un, sinon le plus important, des facteurs déterminants dans le processus d’achat. Un résultat qui peut paraître étonnant à l’heure où bon nombre de directions marketing n’ont que les mots « Big Data » ou « retargeting » à la bouche… Trop souvent négligée, la confiance mériterait une attention supplémentaire de la part des responsables marketing. Si 83% d’entre eux considèrent que la publicité en ligne, papier ou à la télévision est efficace pour influencer la décision des acheteurs, ces derniers sont seulement 47% à déclarer y accorder de la confiance.

Steve Ballmer ne connaîtra pas son remplaçant avant l'année prochaine Home > Informatique > Steve Ballmer ne connaîtra pas son remplaçant avant l’année prochaine Microsoft souhaitait trouver un successeur à Steve Ballmer avant la fin de l’année 2013. Ce ne sera pas le cas. Bernard Eastlund Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Eastlund a obtenu un BSc en physique au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et un Ph.D. en physique à l'université Columbia[1]. En 1968, il rejoint l'équipe en charge de la fusion à la Commission de l'énergie atomique des États-Unis (USAEC) et recevra un Special Achievement Certificate de l'USAEC en 1970 pour un article sur la Fusion Torch (en) co-écrit avec William C.

Semsoft : transformer les données Big Data en informations métiers directement exploitables Comment naviguer intelligemment dans le flux du Big Data ? Comment, à l'heure où les sources de données se multiplient et se diversifient chaque jour un peu plus, réussir à extraire la bonne information ? Comment, enfin, rendre cette information pertinente, compréhensible et rapidement utilisable par les directions métiers, des directions marketing aux directions des ventes ou des ressources humaines ? Fondée en 2009, la start-up Semsoft pense avoir la solution. Rencontre avec son président, François Paulus. D'où vous est venue l'idée de Semsoft ?

Microsoft : le successeur de Ballmer devra avoir "la tête dans le cloud" Microsoft est sur le point d'avoir un nouveau PDG. Le troisième seulement, en 38 ans d'histoire. La pression sera énorme pour n'importe quel prétendant. On s'attend à ce qu'après une brève lune de miel, le nouveau chef présente un plan qui sera décisif pour le futur de Microsoft. Les activités autour de Bing et la Xbox seront-elles renforcées ou vendues ? Comment Microsoft va-t-il se remettre du déclin du marché du PC ?

Related: