background preloader

10 conseils pour réduire le stress avant les examens

10 conseils pour réduire le stress avant les examens
PSYCHO - La période des exams approche et avec elle son lot de pages à lire et relire, de fiches bristol couvertes de ratures et surtout d'une certaine dose d'anxiété. On est tous passés par là, les quelques nuits qui précèdent la date fatidique sont horribles. Mais trop d'anxiété tue l'anxiété. A haute dose, la peur peut être contre-productive et vous empêcher de bien retenir vos cours au moment voulu. Ce serait dommage de rendre une copie blanche le jour de l'exam après avoir noirci des feuilles et des feuilles de révision. Bref, comment réduire le stress des exams? Loading Slideshow Ecrivez vos notes à la mainAu lieu de taper ses notes à l'ordinateur, il est conseillé de les écrire sur une feuille, et ce pour mieux retenir ce qu'on écrit. 10 tuyaux pour rendre les examens moins stressants 1 sur 11 Masquer les vignettes LIRE AUSSI: » Pour réussir aux examens, déconnectez-vous un peu » Croyant qu'il avait échoué à ses examens, ils se suicide » Les anti-antisèches du gouvernement

Ecouter de la musique en dormant améliorerait la mémoire Ecouter des sons synchronisés au rythme de notre cerveau pendant que nous dormons nous aiderait à améliorer notre mémoire de manière significative. "Une chanson douce que me chantait ma maman"... Et si les auteurs de berceuses avaient tout compris ? Une étude parue dans la revue scientifique Neuron et reprise par le Huffington Post a démontré qu'écouter des sons en dormant aurait un impact bénéfique sur la mémoire. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Dormir permet de mémoriser C'est avéré depuis longtemps, le sommeil est essentiel à la consolidation de la mémoire. Partant de ce postulat, le docteur Jan Born de l'université allemande Tubingen, a cherché un moyen d'améliorer ce phénomène en stimulant l'activité neuronale de l'hippocampe. Des sons synchronisés aux oscillations neurales pour stimuler la mémoire Les stimulations auditives auraient donc un véritable pouvoir sur le cerveau.

Multiplier ses chances à l’oral. 7 conseils Oral du bac. Oral de vie. C’est l’oral. J’ai déjà parlé de la posture et de la voix. Tu mises beaucoup sur cet oral. Le facteur chance On parle souvent de la chance à propos des épreuves de la vie. 1 – Être dans une énergie positive La chance est une énergie. 2 –Être dans l’estime de soi Ne te déconsidère jamais. 3 – Entrainer son mental Il faut pratiquer la chance comme une hygiène de chaque instant. 4 – Apprendre de ses échecs. L’échec au même titre que l’obstacle est considéré dans beaucoup de cultures comme une opportunité ou une leçon. 5 – « La chance sourit aux audacieux » Je te laisse méditer ce dicton. 6 -Savoir lire dans le ciel … « Il n’y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile, il n’y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel » Dalaï Lama Si tu passes ton bac, relit tes classiques, connais le programme, fais des fiches. 7 – Ne pas confondre la chance et la « morale »… ! La chance est au delà du bien et du mal. Connaitre ses limites…. Articles en rapport Partager cet article

Je ne suis pas allée à l'école... Valérie et Bertrand ont sept enfants : Hugo, 21 ans, Océane 19, Baptiste 17, Jules 15, Emma 13, Noé 7 ans, Louve 19 mois. Lui est chef d’entreprise. Elle, assure le conseil juridique de l’association « Les enfants d’abord » qui aide les parents choisissant de déscolariser leurs enfants. En 1999, alors que quatre de ses cinq enfants sont scolarisés, Valérie découvre que si l’instruction est obligatoire jusqu’à 16 ans, l’école ne l’est pas. Kaizen : Qu’est-ce qui ne vous convenait pas dans l’école ? Valérie : Au début, la manière linéaire d’apprendre, sous la contrainte, les devoirs après des journées harassantes, la souffrance de mon fils ainé qui ne trouvait pas de réponse… Kaizen : Comment vous y êtes-vous prise pour leur faire « l’école à la maison » ? Valérie : La première année j’ai passé du temps à les observer, à les écouter et à comprendre comment ils fonctionnaient, ce qui les intéressait. Kaizen : Et ça a marché ? Valérie : Oui !

Le manque de sommeil altère le cerveau des ados Ne pas assez dormir ou se coucher trop tard entraine une diminution du volume de matière grise du cerveau des adolescents. Ces conclusions ont été obtenues par des chercheurs de l’Inserm de l’Unité 1000 « Neuroimagerie et psychiatrie » (Inserm/Université Paris-Descartes/Université Paris-Sud) qui ont étudié le cerveau et les habitudes de sommeil de 177 élèves de 14 ans. Ces travaux sont publiés dans la revue Scientific Reports et ont bénéficié du soutien de l’académie de Finlande. Le manque de sommeil chez les adolescents peut compromettre leur réussite scolaire, leur santé et leur sécurité. Une collaboration entre les chercheurs de l’Inserm et de l’Institut National de la Santé et de l’aide sociale, soutenue par l’Académie de Finlande démontre pour la première fois une association entre les habitudes de sommeil et la structure du cerveau chez de jeunes adolescents.

Esprit génial après 60 ans Esprit génial après 60 ansTu es aussi jeune que tu te sens L’attitude positive et la clarté de l’esprit peuvent t’aider à te sentir encore mieux et à rajeunir ton cerveau. Tu es déjà curieux ? C’est bien! Le cerveau humain est un organe incroyable. On ne l’a pas encore complètement examiné, on n’utilise pas pleinement toutes ses capacités, il suscite toujours un énorme intérêt des scientifiques. William von Hoppel, un scientifique australien, a mené une recherche sur la dépendance entre l’atrophie (la diminution) des cellules et le comportement de l’homme, d’après laquelle il a constaté que la dégénérescence du cerveau est la cause des troubles de conduite dont les symptômes sont : le comportement plus conservateur chez les personnes âgées, la sécheresse émotionnelle, la tendance à des attaques d’anxiété, les changements soudains de l’humeur et les éclats incontrôlés de l’agression. Garder la jeunesse Comment empêcher le processus du vieillissement ? Gymnastique cérébrale Bonnes chances!

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ?comment éviter de bachoter ?comment mémoriser durablement ?quelles sont les méthodes efficaces pour réviser ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Jupiter rit à gorge déployée. 4. Le sketchnote

Mémoire : serrer le poing pour se rappeler plus facilement Je m'abonne pour 1,75€/mois Ce geste simple permettrait de mieux faire fonctionner sa mémoire, ont découvert des psychologues américains. Mais attention le résultat n’est pas le même selon que l’on ferme le poing gauche ou droit… Si votre mémoire a trop tendance à vous jouer des tours, il existe un moyen mémo-technique de la solliciter. "Fermer le poing droit juste avant de recevoir une information et serrer ensuite la main gauche avant de vous la remémorer serait très utile pour améliorer sa mémoire", explique Ruth Propper, un des psychologues associés à l’étude publiée dansPlos one. La mémoire et les émotionsLes chercheurs ont pu vérifier cette technique sur un groupe de 50 personnes qui ont eu à enregistrer le maximum de mots notés sur une liste. Des études passées ont associé le fait de fermer la main droite à l’hémisphère gauche du cerveau, et la main gauche à l’hémisphère droit.

Réalisez une fiche de révision pas à pas avec Cheikh SAMBE Cheikh SAMBE était l'un de mes étudiants l'année dernière dans le cadre du cours de méthodologie de travail que je dispense en école d'ingénieurs. En fin d'année, au moment où j'ai échangé avec les étudiants pour faire le bilan du semestre, il m'a dit que plusieurs conseils et techniques de travail dont nous avions parlés lui avaient été particulièrement utiles, en particulier la méthode que je propose pour réaliser des fiches de révision efficaces (= qui permettent de mieux comprendre, de mieux mémoriser et de mieux réfléchir au moment des examens). Cheikh était tellement enthousiaste, qu'il a continué à réfléchir à la manière d'améliorer mon enseignement après la fin des cours, et qu'il est venu me proposer un diaporama à transmettre à mes étudiants de cette année. Je trouve son diaporama génial ! Pourquoi ? Parce que de très nombreux conseils qui me tiennent à coeur et que je donne tout au long de l'année y figurent de manière claire, intégrée et personnalisée. Découvrez les Mind maps

André Stern, 42 ans, jamais allé à l'école | Baptiste Ricard-Châtelain Pas simple de cadrer le Français de 42 ans venu visiter la rédaction du Soleil il y a peu. Lui-même refuse les étiquettes, les titres professionnels. Il est luthier, journaliste, musicien, comédien, auteur... Il est l'ensemble des passions qui l'ont guidé au fil de ses apprentissages, explique-t-il. «C'est difficile de me définir par un métier.» En visite au Québec pour présenter quelques conférences, André Stern s'offre en exemple: la non-scolarisation fonctionne, elle est une option non seulement valable mais aussi porteuse, dit-il. Et ça ressemble à quoi au quotidien la non-scolarisation? Par ses expérimentations, ses recherches, le petit André a exploré les mathématiques, la lecture, l'écriture. Attention, prévient André Stern, la «non-scolarisation» n'est pas «l'école à la maison» - lui utilise les termes anglais prononcés à la française - le unschooling n'est pas le homeschooling. «J'ai tout appris comme vous avez appris votre langue maternelle. Plusieurs obstacles sur la route

Donnez du sens à vos études » Se souvenir de tout : mode d’emploi (partie 7) Cicéron estimait pour sa part que la meilleure manière de mémoriser un discours était d’en assimiler les points clés, et ensuite de créer une image pour chaque idée. Notre mémoire ne retient en effet que les situations d’ensemble. Ce qui importe, c’est la signification des mots. Car c’est cela que notre cerveau sait si bien mémoriser. Mais dans une culture qui repose sur la mémoire, il est essentiel que les gens aient des pensées « mémorables ». Le cerveau se souvient bien des choses répétées, des phrases rythmées, des rimes, des structures régulières et par-dessus tout, des éléments qui se visualisent facilement. Notre cerveau donne un sens au monde qui nous entoure en repérant des schémas et des structures récurrents dans les informations qui lui parviennent. Ainsi, la méthode qui consiste à mettre les mots en musique ou en vers rimés est idéale pour augmenter le degré de schématisation et de structuration du langage (ex : l’alphabet appris aux enfants sous forme de comptine).

Interview exclusive avec André Stern, auteur de "...Et je ne suis jamais allé à l'école" Interview avec André Stern, auteur du livre : « … ET JE NE SUIS JAMAIS ALLÉ À L'ÉCOLE » - HISTOIRE D'UNE ENFANCE HEUREUSE par Édith Chabot-L. Édith: André Stern, vous n'êtes jamais allé à l'école, vous exercez plusieurs métiers, vous êtes marié et papa d'un petit garçon, comment ça va pour vous aujourd'hui? André: Très bien, mon enfance, mes 41 dernière années d'enfance et leur actualité se passent très bien. Édith: Vous êtes à Avignon, en tournée. André: Voilà ! André: Antonin a 2 ans et demi, il est né en décembre 2009. Édith: Vos métiers - vous en pratiquez plusieurs – vous permettent-ils toujours de voyager en famille? André: Pas toujours en famille, il y a parfois beaucoup de kilomètres à couvrir. Quant aux métiers que j'exerce, j'ajoute une nuance. Je suis aussi directeur du collectif « Des hommes pour demain », initié par le Pr. À part cela, je travaille aussi à ce qui touche l'informatique, les machines, les appareils. Ou est-ce plutôt un mode de vie? André : Pas du tout!

Comment tout mémoriser rapidement avec les répétitions espacées Comment mémoriser mes cours ? Comment retenir du vocabulaire anglais ? Des formules de mathématiques ? Des théorèmes de physique ? Essayez les répétitions espacées ! Voilà le genre de question qui hante le cerveau des étudiants de tout âge et de toute condition ! Répétitions espacées : grâce à la courbe d’oubli d’Ebbinghaus En 1885, Hermann Ebbinghaus publiait son livre « La mémoire. Cette courbe montre sans pitié que nous apprenons très vite. Si on étudie un sujet à fond, une seule fois, sans révision, il est impossible de retenir à long terme. Cela explique aussi pourquoi les étudiants qui s’y prennent à la dernière minute peuvent réussir un examen le lendemain ou le surlendemain. L’impact des répétitions espacées sur la mémoire à long terme Alors, est-ce sans espoir ? Non. Cette théorie suppose que, lorsque nous étudions quelque chose de neuf, nous en retenons la majeure partie pendant un temps très court. Que se passe-t-il lors de ces répétitions ? Mais attention ! 1. 2. Comment ?

Mon enfant peut-il être heureux à l'école ? Nos enfants et adolescents sont-ils heureux de se lever le matin pour aller à l'école ? Des études sur le bien-être et l'écoute de nos bambins sont en cours, l'espoir est là pour inventer l'école de demain ! Toutes les initiatives et recherches en éducation récentes s’accordent de plus en plus sur la nécessité de laisser les enfants et les jeunes s’exprimer, prendre la parole et participer de façon active dans les prises de décisions ainsi que dans l’élaboration de projets qui les concernent. Les élèves français moins heureux à l'école que les norvégiens ou les allemands De plus en plus de questionnaires sur le bien-être global (pas uniquement restreints à l’école) introduisent des éléments sur le "sentiment personnel de bien-être des intéressés eux mêmes", comme l’avait déjà fait en 2007 le Bilan Innocenti 746, enquête menée par l’Unicef dans vingt-et-un pays industrialisés sur les conditions d’enfants qui vivent en famille et vont régulièrement à l’école.

Related: