background preloader

Co2, le casse du siècle

Co2, le casse du siècle
Le 3 avril [dernier], [a commencé] à Paris le procès en appel d'une escroquerie monumentale. Cinq prévenus vont répondre du détournement de 43 millions d'euros en quelques mois. Ils risquent jusqu'à sept années de prison. Ils sont impliqués dans ce que les enquêteurs ont baptisé « l'escroquerie à la taxe carbone » : une fraude à la TVA comme il en existe beaucoup mais qui, cette fois, a permis de réaliser « le casse du siècle ». Des dizaines d'escrocs ont détourné au total deux milliards d'euros en France et plus de cinq milliards à l'échelle européenne (certains experts parlent même d'une addition globale de... vingt milliards d'euros !). Pour la première fois, certains acteurs de cette gigantesque arnaque témoignent devant une caméra. Affaire tentaculaire, l'arnaque au CO2 a aussi précipité la chute de Michel Neyret, l'ancien numéro deux de la PJ lyonnaise et éclaboussé de prestigieuses institutions françaises qui ont tardé à tirer la sonnette d'alarme.

Agenda 21 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Agenda 21 est un plan d'action pour le XXIe siècle. Adopté par 192 chefs d'État lors du sommet de la Terre, à Rio de Janeiro, en 1992. Description[modifier | modifier le code] Avec ses 40 chapitres, ce plan d'action décrit les secteurs où le développement durable doit s’appliquer dans le cadre des collectivités territoriales. En parallèle à ce plan d'action, une déclaration sur l’environnement et le développement a été adoptée. Les collectivités territoriales sont appelées, dans le cadre du chapitre 28 de l’Agenda 21 de Rio, à mettre en place un programme d’Agenda 21 à leur échelle, intégrant les principes du développement durable, à partir d’un « mécanisme de consultation de la population » : ainsi naît l’Agenda 21 local. En France, l'Observatoire national des agendas 21 locaux[2], porté par le ministère du Développement durable, l'Association 4D, l'Association des maires de France et le Comité 21 assurent cette mission. Section I.

Imminence du « point de basculement » de la science -- Science et Technologie Traduction copyleft de Pétrus Lombard « En ces temps exubérants, avec un sens lucide de ce qu'est théorie solide et de ce qui n'est que spéculation non corroborée, il est essentiel de prêter une attention critique à la fois aux contraintes de l'observation et aux lois mathématiques fondamentales. Cette platitude apparente est avancée ici sans plaisanter, parce qu'il existe à l'heure actuelle des "théories" - des scénarios parfois très détaillés - défendues sérieusement et souvent passionnément pour pratiquement chaque objet astronomique exotique indéterminé dans le télescope. En revanche, la seule étoile qui pourrait être comprise correctement - le prosaïque Soleil - présente une diversité de phénomènes qui défient la compréhension théorique actuelle. » Eugene N. Parker En science, un « point de basculement » est censé se produire quand le poids des preuves contraires à la théorie fait pencher l'opinion en sa défaveur. Science en dysfonctionnement Enseignement en dysfonctionnement

Selon le PDG de Nestlé, l’accès à l’eau ne devrait pas être un droit, le bio va nous tuer…. Incroyable de telles déclarations! Il croit que nous sommes tous lobotomisés le « pédégé » de Nestlé? Au vu des réactions « larvaires » des citoyens, ils vont arriver à privatiser l’eau, à faire encore et toujours de faramineux profits, et le mouton bêlera à l’unisson pour protester. Réveillons nous, avant qu’il ne soit trop tard!!. Peter Brabeck, le PDG de Nestlé a été enregistré dans une vidéo au début du mois alors qu’il tape assez rudement sur les aliments bio, l’équilibre de l’Homme et de la Nature, et le droit d’une personne à avoir accès à l’eau.Dans la vidéo, Brabeck parle de la nourriture bio et affirme que les OGM sont meilleurs car ils ne rendent pas malades. « Un bon exemple est le mouvement bio. Un article de Inquisitr, publié par blogapares.com et relayé par Jacques pour SOS-planeteNote de Jacques : incroyable !

La situation planétaire s'est aggravée : rétablissement improbable © InconnuLa liberté enterrée sous le poids de l'orgueil démesuré et de la corruption de la science moderne Aujourd'hui, en parcourant les gros titres, mon estomac s'est noué tandis que je réalisais que la minorité pathologique qui gouverne notre monde est vraiment en train de tous nous faire tomber dans le précipice. Je me souviens de ce qu'écrivait Andrew Lobaczewski dans son livre phare, La ponérologie politique : « Les germes ne sont pas conscients qu'ils seront brûlés vifs ou enterrés profondément dans le sol avec le corps humain dont ils ont causé la mort. » Appliqué au thème de cet essai, cet adage n'est pas qu'une simple métaphore ; il est profondément et terriblement exact. Jetez simplement un coup d'œil à ces gros titres mensongers du monde entier : Du Washington Post : Les hommes provoquent presque certainement le réchauffement climatique, déclare un panel de scientifiques D'ABC : Rapport du GIEC sur le réchauffement climatique : le rôle de l'homme encore plus clair

L'arnaque du CO2 : Mike Adams Ce que Mike Adams n'explique pas dans cet article est que les gens ne font pas la différence entre le monoxyde de carbone (CO), mortel et le dioxyde de carbone (CO2) indispensable au cycle de la flore terrestre. Voir notes en fin d'article. 2 juin 2013 (NaturalNews) Dieu merci, les niveaux de dioxyde de carbone de notre atmosphère augmentent enfin légèrement, apportant le très nécessaire dioxyde de carbone aux plantes et aux forêts du monde qui étaient affamés de CO2. Le manque de CO2 dans l'atmosphère est l'un des facteurs de limitation les plus dévastateurs pour la croissance des plantes et la reforestation de la planète et avec juste 400 ppm (parties pour mille) – ce qui ne fait que 400 microgrammes par kilo – le taux de dioxyde de carbone est si faible que la flore terrestre peut à peine respirer. Permettez-moi de clarifier trois choses avant d'entrer dans le vif du sujet : 2) OUI, le CO2 est un nutriment essentiel des plantes. Comment me suis-je "éveillé" à cette information ?

Comment fonctionnent les marchés de droits à polluer : bilan et évaluation Plusieurs solutions pouvaient être envisagées par les membres des conférences ayant abouti au Protocole de Kyoto : 1. la limitation autoritaire des émissions de gaz à effet de serre de la part des agents économiques, assortie de sanctions dissuasives en cas d’infraction (système de quotas). 2. des mesures fiscales telles que la taxation des émissions, ou encore la taxation des énergies fossiles dont la combustion dégage du CO2 (les « taxes carbone »). 3. ne rien faire, en observant que la raréfaction progressive des ressources en hydrocarbures et en charbon devait faire croître les prix de ces matières premières dans une telle proportion que les agents seraient conduits à rechercher d’autres sources d’énergie. Al Gore et Maurice Strong lancent la Bourse carbone de Chicago La première bourse du carbone fut créée à Chicago, en 2003 : le Chicago Climate Exchange, plus souvent dénommé le CCX. BLUENEXT, le numéro 1 du cap and Trade Le CCX a une filiale européenne, l’ECX. Carbone en fuite

ACTU - 044 - L'imposture des Organisations écologistes Jusqu’où les organisations environnementales sont-elles prêtes à se compromettre pour conclure des partenariats avec des grandes entreprises ? Basta ! a recueilli le témoignage accablant d’une ancienne salariée de la puissante ONG états-unienne Conservation International, Christine MacDonald, journaliste et auteur du livre Green. Inc. En échange de généreuses donations, cette organisation aide des multinationales comme Monsanto, BP, Total ou Walmart à « verdir » leur image. Peut-on être à la fois vendeur d’armes et protéger environnement ? Les actions en faveur de l’environnement présentées par les faux représentants de Lockheed Martin sont pour le moins stupéfiantes : « Nous leur avons dit qu’une de notre principale stratégie pour préserver l’environnement était le recyclage des éclats d’obus des zones de batailles, que nous utilisions pour fabriquer de nouvelles bombes », raconte Heydon Prowse, un journaliste de Don’t Panic. Des « oiseaux de proie » comme mascotte Basta ! Notes

Au GIEC, on ment pour justifier l'action politique -- Science et Technologie Un expert en sensibilité du climat du GIEC pris la main dans le sac à mentir pour "justifier l'action politique". Voici un essai ou billet de blog intéressant, de James Annan, un scientifique du Programme de Recherche de Projection du Changement Planétaire, de l'Agence pour la Science et la Technologie Terrestre et Marine, au Japon, un chercheur de pointe sur les contraintes qui affectent les estimations de la sensibilité du climat. Annan a depuis longtemps pour opinion, provenant de ses propres enquêtes, que les limites des estimations du GIEC sur la sensibilité du climat de la Terre sont trop larges, surtout vers le haut. Mais Annan soutient depuis des années l'argument que la position du GIEC est scientifiquement injustifiée. Mais il semble que le GIEC soit lent à abandonner ses notions alarmistes. Mais ce que je trouve le plus intéressant dans le billet d'Annan est son opinion et sa perspicacité sur la raison pour laquelle le GIEC se comporte de cette façon.

Le Brésil écrit l’histoire à l’Assemblée Générale des Nations Unies 15 octobre 2013 Article en PDF : La présidente brésilienne Dilma Rousseff avait clairement fait savoir durant les semaines précédant l’AG que certains événements s’étaient déroulés qu’elle condamne avec sévérité. Il ressortait ainsi des révélations d’Edward Snowden que la NSA avait espionné pour ainsi dire toutes les communications de la compagnie pétrolière brésilienne Petrobras, alors que quelque jours plus tard, il semblait que le service de renseignements britannique GCHQ avait fait de même. Petrobras n’est pas vraiment une organisation terroriste. Rousseff a annulé une visite officielle prévue aux États-Unis. Dilma Rousseff ne cède pas Quiconque pensait qu’elle s’exprimerait à demi-mots durant l’Assemblée Générale s’est bien trompé. « Ce dont il s’agit ici constitue un cas grave de violation des droits de l’homme et du citoyen, un cas d’invasion et de vol d’informations confidentielles et secrètes concernant des activités commerciales. 1. 2. 3. 4. 5. Précédent historique

Related: