background preloader

Comparer et classer les objets du système solaire

Comparer et classer les objets du système solaire
Benoit Urgelli ENS Lyon / DGESCO Olivier Dequincey Emmanuelle Cecchi Benoît Urgelli Résumé Étude comparative de la taille, de la densité, de la composition chimique, des paramètres orbitaux des planètes du système solaire et de leurs principaux satellites. Version remaniée et complétée à partir de la première édition du 3 mars 2000. Le site de Calvin J. Le site de Bill Arnett, The Nine Planets, présente un survol complet de l'histoire, de la mythologie et de la connaissance scientifique du système solaire en anglais. Les images qui suivent sont issues de ces deux sites. Depuis août 2006, Pluton n'est plus une planète mais fait partie d'une nouvelle catégorie de corps du système solaire : les planètes naines. Généralités sur le système solaire Le système solaire est souvent limité, dans notre esprit, au Soleil et aux huits planètes qui gravitent autour. Nous allons ici rappeler tout ce que contient le système solaire, du Soleil aux corps les plus éloignés. Le système solaire "lointain"

http://planet-terre.ens-lyon.fr/article/comparer-planetes-satellites-systeme-solaire.xml#tellurique

Related:  science : L'universObjets de l'universSciences de la Terre et de l'Univers - A ClasserA Classer 2

Système solaire Le système solaire correspond à l'ensemble des astres soumis au champ de gravitation du Soleil. Ainsi, il comprend des planètes (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune par ordre d'éloignement au Soleil) en orbite autour du Soleil et leurs satellites et anneaux, des planètes naines (Pluton, Éris...), des astéroïdes, des comètes, des météorites, des grains interplanétaires (comme ceux présents dans les anneaux de poussière responsable de la lumière zodiacale). Représentation schématique des principaux constituants du système solaire (les échelles ne sont pas respectées). On y voit donc le Soleil, la ceinture d'astéroïde, les planètes internes et externes, ainsi qu'une comète. © Nasa, Wikimedia commons, DP

Les "planètes" et satellites de glace du système solaire Benoît Urgelli ENS Lyon / DGESCO Résumé Les énigmatiques reliefs de Cérès L’énigmatique mont Ahuna photographié à 385 km d’altitude par la sonde Dawn. La résolution est de 35 m par pixel. À sa base, le dôme s’étend sur 20 km. Certaines de ses pentes sont très raides et lisses et montent jusqu’à 5 km au-dessus de la surface de Cérès. © Nasa, JPL-Caltech, UCLA, MPS, DLR, IDA, PSI Millefeuilles de sédiments martiens 28 janvier 2015 Cette roche stratifiée photographiée par Curiosity révèle des couches sédimentaires caractéristiques de dépôts lacustres. Elle conforte l’idée que l’eau a existé à l’état liquide sur Mars durant de longues périodes. Il y a 3,5 milliards d’années, le robot Curiosity aurait eu les roues mouillées.

Nébuleuse solaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La nébuleuse solaire est le nuage de gaz (ou disque d'accrétion) à partir duquel le Système solaire s'est formé. L'hypothèse de la nébuleuse a été proposée pour la première fois en 1734 par Emanuel Swedenborg[1] et en 1755 par Emmanuel Kant, en supposant que la nébuleuse tourne lentement sur elle-même, se condensant et s'aplatissant graduellement sous l'effet de la gravité, pour former plus tard des étoiles et des planètes. Un modèle similaire fut proposé en 1796 par Pierre-Simon de Laplace.

Système solaire : Notre modèle est faux depuis le début ! Quand vous entrez dans une salle de cours aujourd’hui, et probablement depuis que vous êtes enfant , on vous enseigne un certain modèle concernant la structure de notre système. C’est le modèle qui ressemble à ceci: C’est le modèle traditionnel en orbite du système solaire, ou le modèle héliocentrique, où nos planètes tournent autour du soleil. Même si ce n’est pas totalement faux, on omet un fait très important.

Comment une étoile se fait déchiqueter par un trou noir OBSERVATION. C'est une expérience unique que tout astrophysicien aimerait connaître un jour : voir comment un trou noir avale une étoile ! Une équipe internationale de chercheurs américains, néerlandais et britanniques a eu la chance d’être témoin du moment précis où l’étoile déchiquetée envoie dans l’espace un jet de plasma – ce gaz chaud et ionisé qui forme l’intérieur des étoile. Le récit de cette observation a été publié dans la revue Science du 26 novembre 2015 et dans une nouvelle publication de la même revue le 1er janvier 2016. Pour la première fois un tel événement a pu être suivi dans plusieurs longueurs d’onde : visible, grâce au télescope d’Hawaï, en radio, grâce à l’observatoire du Nouveau-Mexique et dans le domaine des rayons X, à l’aide du télescope spatial Chandra de la Nasa.

La ceinture de Kuiper Qu'est-ce que la Ceinture de Kuiper? La Ceinture de Kuiper, également appelée Ceinture de Edgeworth-Kuiper, est un anneau qui se situe tout autour de notre système solaire, au delà de l'orbite de Neptune. Elle est principalement constituée d'astéroïdes, de poussières et de gaz. Les scientifiques estiment que cette ceinture contient plus de 35 000 objets de plus de 100 km de diamètre. Musée de la civilisation: Les phases de la Lune Pourquoi la Lune brille-t-elle? La Lune n'émet pas sa propre lumière. Elle reflète la lumière du soleil. Depuis la Terre, nous voyons donc la partie de la Lune que le Soleil éclaire. Tantôt ronde, tantôt fin croissant, la Lune change d'aspect tout au long du mois lunaire.

Nuit des étoiles : pourquoi voit-on plus d'étoiles filantes en été? NUIT DES ÉTOILES - Pour les astronomes amateurs, c'est la plus belle partie de l'année. La Nuit des Étoiles commence dans la nuit du vendredi 1er août 2014 pour se terminer dans la nuit du dimanche 3 août. Depuis 1991, les curieux peuvent contempler les étoiles filantes, bien plus nombreuses que d'habitude en cette partie de l'année. D'étranges trous noirs pourraient révéler une nouvelle physique ! Un extrait exclusif pour Futura-Sciences du film Le Grand Tout. Après avoir parcouru 50.000 années-lumière dans la Galaxie presque à la vitesse de la lumière, les héros s'approchent de Sagittarius A*, le trou noir supermassif au centre de la Voie lactée, à environ 25.000 années-lumière de la Terre. Ils subiront un effet relativiste de dilatation des durées encore plus important en utilisant ses jets de particules pour encore augmenter leur vitesse. © Ombres production Gamow et von Weizsäcker ont pensé un temps que les formes spirales des galaxies étaient un héritage de mouvements turbulents survenus au début de l’histoire de l’univers.

Hubble observe pour la première fois des aurores sur Uranus Découvrez les aurores boréales en image Les aurores polaires terrestres sont liées à certaines conditions de topologie magnétique. Quand ces conditions sont réunies, du plasma solaire pénètre dans l'atmosphère terrestre (tout particulièrement lors des éruptions solaires) par les cornets polaires, deux zones (une au pôle Nord et l'autre au pôle Sud) où le bouclier magnétique qui entoure notre planète perd de son efficacité. Les électrons solaires excitent alors les atomes d'oxygène et d'azote qui se mettent à rayonner en produisant différentes couleurs dans le ciel, principalement du vert et du rouge, très rarement du mauve. Le plasma solaire projeté dans l'espace ne se dirige pas uniquement vers notre planète mais se répand également dans tout le Système solaire. C'est pour cette raison qu'on a déjà pu observer des aurores polaires sur d'autres planètes comme sur Jupiter ou Saturne.

Pluie d'étoiles filantes : les Draconides ont encore illuminé le ciel Tête en l'air, yeux fixés sur le ciel. Certains ont eu la chance, les nuits des 7 et 8 octobre, de contempler une superbe pluie d'étoiles filantes. Comme chaque année, à la même époque, les Draconides ont illuminé le ciel. Avez-vous déjà partagé cet article?

Related: