background preloader

La crise des subprimes : Origines et conséquences.

La crise des subprimes : Origines et conséquences.
This video is currently unavailable. Sorry, this video is not available on this device. Video player is too small. Watch Later as __user_name__ as __user_name__ Normal

http://www.youtube.com/watch?v=KaqvwOJx2eQ

Related:  Economie de terminale (actualité)Espace Pro et MétiersDocumentairesSTS -ECONOMIE GENERALEÉconomie

Le fossé entre riches et pauvres n’a jamais été aussi prononcé LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Claire Guélaud Ce n’est encore qu’un document de travail sobrement intitulé « Tendances de l’inégalité des revenus et son impact sur la croissance ». Officiellement, il n’engage que son auteur, Federico Cingano, économiste à la Banque d’Italie détaché à l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Mais, publié avec l’aval de la direction de l’emploi de l’OCDE, ce texte lance le débat à l’intérieur de l’institution sur un sujet économiquement et politiquement sensible : l’impact de l’accroissement des inégalités de revenu, à leur plus haut depuis trente ans, sur l’économie.

NAOMI KLEIN ET LA CRISE FINANCIÈRE – L’INTÉGRALE (1-2-3) Nous avons pu rencontrer Naomi Klein, cette journaliste et écrivaine canadienne, auteure du livre “No Logo”, et plus récemment de “ la stratégie du choc ” (2007, Actes Sud). Alors que la crise financière s’installe dans le monde entier, il nous a semblé utile d’entendre cette spécialiste du “capitalisme du désastre”. “ La stratégie du choc” à l’œuvre pendant la crise financière “La règle du néolibéralisme n’est pas le libre-marché, la règle c’est l’intérêt des multinationales” Dans cette première partie, Naomi Klein nous rappelle la stratégie de l’idéologie “néo-libérale”: profiter des crises pour installer un peu plus le système du “laissez-faire”. Un système qui fonctionne sur les bulles spéculatives et le secours de l’Etat en cas de problème.

Si votre travail est répétitif, il va probablement disparaitre Le marché du travail des pays industrialisés a été longtemps constitué pour l'essentiel par des emplois liés à tâches répétitives effectuées dans les usines ou les bureaux. Ce monde disparaît explique le Wall Street Journal en s’appuyant notamment sur les travaux très récents de deux économistes, Henry Siu de la British Columbia University et Nir Jaimovich de la Duke University. Ils ont publié via le Think tank démocrate Third Way une étude qui montre qu’aux Etats-Unis lors des deux derniers cycles de récession et reprise, une période qui commence en 2001, la création d’emplois est venue uniquement de tâches non répétitives. Pour parvenir à cette conclusion, Henry Siu et Nir Jaimovich ont classé les emplois en fonction de leur caractère répétitif et s’ils sont manuels (cols bleus) ou intellectuels (cols blancs). Certains emplois mêlent des tâches répétitives et non répétitives et les économistes ont établi leur classification en fonction des activités les plus fréquentes.

Après un nouveau recul de son PIB, le Japon retombe en récession Le Japon est retombé en récession du fait d'un nouveau recul de son produit intérieur brut (PIB) au troisième trimestre (- 0,4 %), après une contraction de 1,9 % au deuxième, a annoncé lundi 17 novembre le gouvernement. Il s'agit d'un revers inattendu pour le premier ministre Shinzo Abe qui devrait annoncer dès mardi la dissolution de la chambre basse du Parlement et convoquer des élections anticipées en décembre. En rythme annualisé, le PIB a plongé de 1,6 % entre juillet et septembre, alors que les économistes tablaient en moyenne sur une croissance d'environ 2 %. Le Japon avait subi une décroissance de 7,3 % entre avril et juin en rythme annualisé.

En cas de crise, les banques pourront prélever les dépôts des épargnants Après la ponction des épargnants chypriotes cette année et l'idée émise par le FMI d'une supertaxe de 10% sur le patrimoine, l'Europe vient d'entériner la participation des déposants au renflouement des banques en cas de crise grave. L'accord, scellé mercredi 11 décembre, est passé relativement inaperçu, alors qu'il pourrait être d'une importance capitale pour les épargnants. Les Européens se sont mis d'accord sur une loi prévoyant des règles de renflouement interne des banques, ou "bail-in", afin d'éviter de ne faire participer que les Etats au sauvetage des établissements financiers. "Grand pas franchi ce soir: accord #BRRD pour 28", a écrit sur son compte twitter le commissaire européen chargé des Services financiers, Michel Barnier, en référence à la directive sur le sauvetage des banques.

Les voitures autonomes vont détruire des millions d’emplois Nous ne mesurons pas encore ce que la fin de la voiture individuelle signifie pour de nombreuses activités et professions et pour notre mode de vie. La grande majorité des experts estime que la transition vers les voitures autonomes qui n’auront plus besoin de conducteurs sera progressive et se fera en quelques décennies. Mais il se pourrait bien que cette transition soit bien plus rapide et qu’elle ait des conséquences économiques et sur la société considérables et brutales. C’est en tout cas la thèse et la prévision de Zack Kanter sur le site économique Quartz qui est un spécialiste de la technologie. Le Brésil pris au piège de l'inflation INFOGRAPHIE - À la veille de l'élection présidentielle, le géant sud-américain est miné par des problèmes économiques strucutrels. Pour assurer sa réélection à la tête du Brésil, la candidate du PT, Dilma Rousseff, ne peut pas s'enorgueillir de son bilan économique. Alors que le Brésil a connu en début d'année un épisode de récession, que le gouvernement ne cesse de revoir à la baisse ses prévisions de croissance et bataille avec l'inflation, Brasilia ne table plus que sur 0,7 % de hausse de PIB en 2014, 0,3 % pour l'OCDE. C'est encore moins que la France! Si la mauvaise performance du Brésil tient à des facteurs temporaires - l'incertitude liée à l'élection et l'effet Coupe du monde qui a engendré de nombreux jours chômés -, cela reste très en deçà de son potentiel.

Paul Jorion : « Crise économique : le pire est encore devant nous ! » Ragemag s’est entretenu avec Paul Jorion, anthropologue et sociologue belge, qui revient avec nous sur la crise économique et ses conséquences actuelles et à venir. D’après lui, «?l’économie est une chose trop sérieuse pour être attribuée aux seuls économistes?». En France, le CDI n'est pas le principal frein à l'embauche Un CDI sur trois ne dépasse pas un an, un sur deux n'atteint pas trois ans. Sa rigidité a déjà été entamée, d'autant que les entreprises qui ne veulent s'engager sur la durée peuvent se rabattre sur maintes solutions de CDD. La reprise de l’emploi passe-t-elle vraiment par la remise en question du CDI? Le Medef, qui réclame une réforme du contrat de travail, met en avant la rigidité des contrats comme frein principal à l’embauche (pour près d’un chef d’entreprise sur trois), suivie du coût du travail et des incertitudes économiques.

« Les constructeurs français ont raté le coche de la mondialisation » Aurélie Lebelle | 16 Janv. 2013, 07h03 | MAJ : 16 Janv. 2013, 07h03 Directeur de recherche au CNRS, enseignant à Sciences-po, Elie Cohen analyse la chute de la filière automobile française. Comment peut-on expliquer la situation désastreuse dans laquelle se trouvent aujourd’hui les constructeurs français ?ÉLIE COHEN.

Related:  CEJM