background preloader

Dimensions Chapitre 2

Dimensions Chapitre 2
Dans le film, on voit les cinq polyèdres réguliers qui traversent le plan et on montre les sections/polygones qui se déforment. Ce n'est pas facile car les sections dépendent de la manière dont les polyèdres traversent le plan. Par exemple, si un cube se présente de manière qu'une de ses faces soit parallèle au plan, il n'y a pas de surprise : les sections sont des carrés. Mais si on coupe un cube par un plan qui passe par son centre et qui est perpendiculaire à une diagonale, l'intersection est un... hexagone régulier et ceci est peut-être moins évident ?! Après avoir regardé tous les polyèdres traverser le plan, Escher vous propose des exercices. Voici une deuxième idée, qui peut paraître bizarre, mais qui sera extrêmement utile par la suite (lorsque ce sera notre tour d'être "plats", écrasés dans la troisième dimension, et qu'un élu tentera de nous montrer des objets dans son monde de dimension 4...).

Dimensions Chapitre 1 Les plans perpendiculaires à l'axe coupent la sphère sur des cercles qu'on appelle des parallèles. On les appelle comme cela peut-être parce qu'ils ne se coupent pas, comme des droites parallèles... Les parallèles sont d'autant plus petits qu'ils sont proches des pôles. L'équateur est un parallèle particulier, à mi-chemin entre les deux pôles ; c'est le plus long des parallèles. Les autres parallèles peuvent être au nord ou au sud de l'équateur, et ils sont décrits par un angle illustré sur la figure en vert ; c'est la latitude. Chaque point de la Terre, à l'exception des pôles, est situé à l'intersection d'un parallèle et d'un méridien et on peut donc lui attribuer une longitude et une latitude ; ce sont les coordonnées géographiques du point. La chose importante dont il faut se souvenir est que pour décrire un point sur la surface de la Terre, il faut deux nombres et que c'est pour cette raison qu'on dit que la surface de la Terre est de dimension 2.

Dimensions Chapitres 5 et 6 Deux notions seront utiles pour la suite : Le module d'un nombre complexe z= x +i y est simplement la distance du point correspondant (x,y) à l'origine. On le note |z| et il est égal, d'après le théorème de Pythagore à √ (x2+y2) . L'argument indique la direction de z. Les mathématiciens ont longtemps essayé de faire la même chose dans l'espace de dimension 3 : comment multiplier des points dans l'espace ? En résumé, les points du plan sont définis par un seul nombre... complexe.

Dimensions Chapitres 3 et 4 Puis le 24, cet objet dont nous pensons que Schläfli était le plus fier ! La raison est que ce nouveau venu est vraiment nouveau ; il ne généralise en aucun cas un polyèdre de dimension 3, comme dans le cas des autres polyèdres. De plus, il a cette propriété merveilleuse d'être autodual : par exemple, il a autant de faces de dimension 2 que de faces de dimension 1 (les arêtes) et autant de faces de dimension 3 que de faces de dimension 0 (les sommets). Et enfin, nous voyons les polyèdres 120 et 600 dont nous avions déjà vu les sections. Dans le chapitre suivant, nous utiliserons une autre méthode, celle de la projection stéréographique ! (Voir le film Chapitre 4 : la quatrième dimension, suite) Schläfli nous présente une dernière méthode pour représenter les polyèdres de dimension 4. Imaginons-nous dans l'espace de dimension 4 et considérons une sphère. Qu'est-ce que la sphère dans le plan, i.e. dans l'espace de dimension 2 ?

Institut Henri Poincaré L'Institut Henri Poincaré produit un documentaire exclusif de 32 minutes sur le mathématicien d'exception Joseph-Louis Lagrange, en coproduction avec le CNRS Images et en partenariat avec l'Institut Lagrange de Paris.Des historiens retracent le parcours européen de Lagrange et montrent comment il est passé d'académicien protégé des puissants à un professeur chargé d'éduquer les nouveaux Citoyens au moment de la Révolution Française. Ils posent la question de l'implication des scientifiques dans la vie politique de l'époque. Des scientifiques expliquent combien les travaux de Lagrange, notamment en analyse et en mécanique céleste, sont novateurs dans la façon de concevoir les problèmes à l'époque, et permettent de comprendre comment il s'est positionné à la frontière entre les mathématiques et la physique, et a pu profondément marquer les sciences et leur enseignement jusqu'à aujourd'hui.

Dimensions Chapitre 7 et 8 Rappelons-nous la formule qui exprime la projection de Hopf. En termes des coordonnées complexes, elle envoie (z1,z2) sur le point a=z2/z1 considéré comme un point de S2. Fixer un parallèle p dans S2, c'est fixer le module d'un nombre complexe, si bien que l'image réciproque d'un parallèle est décrite par une équation de la forme |z2/z1| = constante. Choisissons par exemple 1 pour cette constante si bien que z1 et z2 ont le même module. |z1|2 + |z2|2 = 1, de sorte que les modules de z1 et de z2 sont tous les deux égaux à √2/2. Lorsqu'on projette stéréographiquement ce tore dans l'espace de dimension 3 à partir du pôle nord, de coordonnées (0,1), il n'est pas difficile de vérifier que la projection du tore est non seulement seulement homéomorphe à un tore mais qu'il s'agit en fait d'un tore de révolution. Voici une conséquence de cette interprétation : pour chaque point du parallèle p de S2choisi, le cercle de Hopf correspondant est bien sûr contenu dans ce tore de révolution.

Fonction polynôme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. ) de la forme : où est un entier naturel et sont des éléments de , appelés coefficients de la fonction polynôme . On dit que est une fonction polynôme à coefficients dans On n'a pas précisé les ensembles de départ et d'arrivée d'une fonction polynôme afin de ne pas compliquer la définition. soit muni d'une structure d'algèbre sur le corps (ou l'anneau) . Les lois internes de multiplication et d'addition de l'anneau K permettent de multiplier et d'ajouter les coefficients entre eux.Une loi externe de multiplication permet de faire le produit d'un élément de l'anneau K et d'un élément d'un ensemble L.Une loi de multiplication interne permet de faire le produit de l'élément x avec lui-même dans l'ensemble L.Une loi d'addition interne permet d'ajouter entre eux les éléments de la forme appartenant à L. Dans la pratique, on se place souvent dans les cas particuliers (ou ) dans lesquels toutes les lois de multiplications précédentes sont confondues. ou ). de

Dimensions Chapitre 9 Quels sont les "défauts" et les "implicites" de la preuve présentée ? En voici quelques-uns : - Est-il par exemple évident qu'on peut toujours abaisser une perpendiculaire d'un point sur un plan ? - Est-il si évident qu'une droite joignant le pôle nord à un point du plan tangent au pôle sud rencontre la sphère en un autre point ? - La preuve montre que la projection d'un cercle est contenue dans un cercle mais montre-t-elle que tout le cercle est bien dans la projection ? Ce ne sont que des exemples, qui pourraient être démontrés rigoureusement bien sûr, mais nous les avons mis en évidence pour mettre en garde le spectateur contre les implicites qui sont présents dans presque toutes les preuves. Faire des mathématiques, c'est avant tout démontrer ce qu'on affirme !

Calculus: Differentials and integrals Differentiation: How rapidly does something change? The velocity is the rate of change of displacement. Let's look at a very simple case. (An aside for physicists: velocity is a vector, meaning that it has direction as well as magnitude. When the clock strikes zero, he is at x = 3 m. When the clock reads t = 2 s, he is at x = 5 m. Now this is a special case, because in this example he is travelling at constant speed. , pronounced 'v bar'. Varying derivatives What if v is not constant? Analytical derivatives But what if we 'know' the formula for the function x(t)? Power terms and polynomials Let's have a look at these terms in turn. But what of a term like x = Ct2? Now let's make Δt and Δx extremely small, and we signify this by writing them as dt and dx. As we've said, dt is very small, and can be made smaller than anything that we could measure. Let's graph these, setting the constants equal to one. In all of the graphs on this page, the red curve is the derivative of the purple one. .

Regardez les vidéos: on y voit des objets de dimension 3 traverser des plans... on peut alors se rendre compte de notre vision des objets de 3ème dimension si l'on n'était pas capable de "voir en 3D" mais seulement en 2D.

Essayez de deviner la forme d'un objet 3D si vous ne voyez que sa projection en 2D (voir vidéo)... by melinagall May 28

Related: