background preloader

La Gaule et l'Empire romain

La Gaule et l'Empire romain
Depuis les temps préhistoriques, des hommes vivent sur le territoire que l’on appellera plus tard la Gaule. Ils ont fondé des villages grâce aux progrès de la culture et de l’élevage. Huit siècles environ avant Jésus-Christ des tribus celtes quittent la région des Alpes pour chercher de meilleures terres et envahissent l’ouest de l’Europe. Les Celtes ont déjà appris à travailler le fer, ce qui leur donne un avantage considérable en leur permettant de fabriquer des armes encore plus résistantes. Les prêtres de la religion celte sont les druides que l’on considère comme des savants car ils connaissent les utilisations des plantes et les mouvements des astres. Ils occupent une place très importante dans la société celte. Mais les gaulois ne sont pas un peuple encore uni et paisible. En 390 avant J. L'Empire romain et la conquête romaine Plus au sud de la Gaule, en Italie, une puissante civilisation s’étend depuis le VIIème siècle avant Jésus-Christ. La Gaule romaine Religion Documents Divers

Armée Romaine [La légion : Dans le système militaire des Romains, la légion était un corps de troupes organisé de manière à constituer une unité tactique. Son nom, legio, venait de legere, «choisir», d'où «recruter», parce que, à l'origine, les hommes qui la composaient étaient, en effet, choisis parmi tous ceux que la loi appelait au service. Si, à l'origine, les vieilles familles patriciennes de la Rome antique assuraient les cadres et les effectifs de la légion et fournissaient les chevaux, dès le VIe siècle av.

Technique et construction des aqueducs romains I) Introduction : De nombreux textes ont déjà traité ce sujet de la plus brillante des façons. J'ai la plus grande admiration pour des personnalités telles que le professeur Philippe Leveau, Camille Liot et beaucoup d'autres, mais j'ai quand même ressenti le besoin de rendre le sujet moins détaillé, plus accessible et de présenter à ma manière un condensé que je n'ai pas désiré développer en faisant appel à de nombreuses références littéraires et historiques. II) Les têtes pensantes : A l'époque romaine des hommes éminents ont été à l'origine de grandes théories qui furent scrupuleusement appliquées. a) Le premier fut VITRUVE, architecte romain du 1er siècle avant J.C. Une fois les sources choisies et acceptées, il fallait étudier le terrain. b) PLINE (23 à 79 de notre ère) préconisa plusieurs méthodes pour l'étanchéité des aqueducs et indiqua également le pourcentage des pentes à respecter. c) FRONTIN (40 à 103 de notre ère) fut consul et curateur des eaux entre autres. a) Les sources :

Rome et la citoyenneté romaine - Éducation et Numérique Introduction sur Rome et la citoyenneté Statue de la prima porta Ces activités portent sur "l'Empire Romain et la citoyenneté". Elles viennent en appui du cours (l'ensemble ne constituent pas une évaluation) ; chaque activité réclame 10 minutes où les élèves peuvent travailler par deux, idéalement avec le voisin pour ne pas perdre de temps. Divisée donc en trois parties, cette séquence aborde la notion de citoyen dans l'Empire romain avec l'exemple du texte de Paul de Tarse, puis sa signification après le passage à l'Empire où est traité la notion d'évergétisme. Enfin il est aussi question des moyens mis en œuvre par Rome pour intégrer ses provinces à l'Empire à travers les Tables Claudiennes. L'obtention de la citoyenneté Consigne : lire le texte et répondre au questionnaire. "Le tribun commanda de faire entrer Paul dans la forteresse, et de lui donner la question par le fouet, afin de savoir pour quel motif ils criaient ainsi contre lui. Paul est-il citoyen romain ? oui non ou encore :

Vote et territoire dans la Rome antique Comment se nouent, à Rome, les liens entre organisation du territoire et activité de vote des citoyens ? Autrement dit, de quelle manière Rome découpe-t-elle son territoire de manière à organiser des cadres géographiques susceptibles de permettre aux citoyens d’exercer leur droit de vote ? Et comment, une fois ce découpage organisé, le vote s’exerce-t-il au sein de ces structures ? Quels sont les enjeux politiques posés par la relation établie entre le découpage du territoire et la répartition des citoyens dans les structures territoriales encadrant la pratique du vote ? L’exercice du métier de citoyen à Rome Rome est une Vrbs au milieu d’un territoire, l’ager Romanus. Celles-ci correspondent à un découpage du territoire romain en 35 unités géographiques, qui se répartissent en 4 tribus urbaines comprenant la population vivant dans la ville de Rome et 31 tribus rurales rassemblant la population vivant dans l’ager Romanus. Evolution du territoire et pratique du vote.

Le quotidien L'empire romain sous Auguste La religion romaine : Le culte impérial Les dieux - La religion domestique - Le calendrier - Les prêtres - Jeux & Spectacles - Les rituels - Le culte impérial - Mithra Le culte impérial I- Origines A. Orientale : divinisation des héros, des hommes qui furent adopter après leur mort par les dieux, il y a un certain nombre de chefs d'Etat (Alexandre), certains furent même divinisé de leur vivant, les Romains ont appliqué cela sur les généraux romains comme Marcellus, Pompée, Marc-Antoine. B. Il avait été héroïsé en Grèce. II- Les formes prises par le culte impérial A. Il s'agit d'abord de citoyens non romain, mais très vite, ce culte se répand dans tout l'empire, y compris en Italie, (en Espagne en 25 av. B. Auguste a permis de rendre un culte aux vertus impériales : en 30 av. C. Ces collèges de prêtres apparaissent pour la première fois en 19 av. D. César fut le premier à être divinisé en 42 av. Après 250, on continue de diviniser les empereurs, mais leur culte ne survivra pas longtemps. III- Divinisation de l'empereur vivant

Grandir à Rome 1La société romaine, comme la plupart des civilisations anciennes, est organisée en classes d’âge, qui sont au cœur du fonctionnement de la cité et qui conduisent le jeune Romain à parcourir un certain nombre d’étapes avant de pouvoir exercer son métier de citoyen. Cette répartition en classes d’âge, au lieu de faire de la vie humaine, inscrite dans le temps, un flux continu, la fait apparaître comme une succession d’états bien distincts, dont les rites assurent les transitions (Néraudau 1979 : 139). A l’enfance (pueritia) succède l’âge adulte (juventus), puis la vieillesse (senectus) ; trois âges auxquels sont associées, dans la tradition littéraire, des qualités particulières : à la « sauvagerie » (ferocitas) des jeunes gens, au « sérieux » (gravitas) des plus anciens, à la « maturité » (maturitas) des vieillards, s’oppose la « faiblesse » (infirmitas) des enfants (Cicéron, De Senectute 33). 4Commence alors la phase de nourrissage désignée en latin par le verbe alere 6. 27 T.

Mythes et symboles Romulus et Remus Source : Vie et mort de Rome, p. 8 Lorsque l’on aborde l’histoire de Rome, on s’attend généralement à revivre avec un certain émerveillement l’histoire de ces deux enfants, Romulus et Remus, recueillis et nourris par une louve. Si Romulus et Remus pourraient avoir effectivement vécu, leur « mère louve » appartient sans aucun doute à la légende … Cette époque très reculée dans le temps n’est connue que par des sources écrites postérieures aux événements décrits. La tentation des auteurs latins de magnifier avec orgueil les événements patriotiques du passé a donné naissance à des légendes et de ce fait a inévitablement engendré une distorsion de la vérité historique. Quoi qu’il en soit, l’ère romaine débuterait le 21 avril 753 avt J.C., date de la fondation de Rome. La dynastie romaine commence donc au 8e siècle AJC. Au cours de ses quelque 13 siècles d’existence, Rome connut 3 régimes politiques : Nous allons examiner brièvement chacune de ces périodes.

Related: