background preloader

Manger autant de viande est une aberration pour l'environnement et la santé

Manger autant de viande est une aberration pour l'environnement et la santé

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2202_surconsommation_viande.php

La cuisine végétarienne facile et gaie « Le Coin Bibliothèque Bien plus qu’un simple livre de cuisine, cet ouvrage d’Agnès Florian est plutôt un guide pour les “consom’acteurs” modernes que nous sommes. Première partie : informations et conseils Les 160 premières pages de ce livre ne sont pas consacrées à des recettes de cuisine, mais à une véritable enquête alimentaire. L’auteur s’intéresse tout d’abord aux substances diverses que contiennent nos plats et boissons favoris ; glutamate, aspartame, arômes, aliments raffinés, ionisés, OGM… On y apprend ainsi que l’aspartame se cache derrière les noms de NutraSweet, Equal ou Spoonful ; que l’arôme de noix de coco est en fait obtenu avec le champignon trichoderm ; que le beurre est désacidifié à la chaux, à la soude ou au chlore… Dès lors, Agnès Florian propose deux solutions : subir notre alimentation… Ou agir !

Une vie de cochon Chaque année, 25 millions de cochons sont abattus en France. 90 à 95 % d'entre eux sont issus de l'élevage intensif ... Des prisons sordides En élevage intensif, les cochons ne foulent jamais le sol extérieur ; ils passent leur vie sur une grille en béton ajourée, appelée caillebotis (un dispositif conçu pour laisser passer les déjections). Pendant l'engraissement (période d'environ 4-5 mois qui suit le post-sevrage et s'étend jusqu'au départ pour l'abattoir), les cochons sont placés en cases par groupes de 10 à 15 ; chacun dispose alors d'un espace libre d'environ 0,80-1 m2. Des "soins" spéciaux Dans cet environnement de misère, la vie des cochons alterne entre ennui, agressivité et folie.

Recettes Vegan de biffe steak Accueil L’écologieL’économieL’éthiquePour collaborerQui nous sommesSantéVeg-chefsVeg-règles©Copyright biffe steak < Profile de Chef Nom Jean-Baptiste Les éclopés de la viande "Quand nous tuons les animaux pour les manger, ce sont eux qui finissent par nous tuer car leur viande (…) n’a jamais été destinée à l’être humain", estimait le Dr William C. Roberts, rédacteur en chef de l’American Journal of Cardiology. Une étude britannique de 1986 a en effet démontré que sur une vie entière, les végétariens coûtaient aux services de santé environ cinq fois moins, en termes de coûts de traitements, que les consommateurs de viande. Surcharge pondérale du modèle nord-américain C'est probablement la qualité de son régime végétarien qui fit de Christian Mortensen (16 août 1882 - 25 avril 1998), Américano-danois, un super centenaire et le doyen de l'humanité de 1994 à 1998, mort à l’âge de 115 ans et 252 jours. Reprenant bien des statistiques, John Robbins confirme dans son ouvrage The Food Revolution que les végéta*iens vivraient en moyenne 6 à 10 ans de plus que le reste de la population.

« Jamais la condition des animaux n'a été aussi misérable » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par corine pelluchon (Professeure de philosophie à l’université de Franche-Comté) Les fêtes de fin d’année ne sont guère réjouissantes pour les oies et les canards mulards qui, pendant trois semaines, doivent ingurgiter deux fois par jour 450 grammes de nourriture en quelques secondes afin que leur foie atteigne dix fois son volume normal. A la même période, on trouve dans les vitrines des manteaux avec des cols en raton laveur. Ceux qui penseront que, pour moi, manger un animal ne va pas de soi et qu’ainsi je me sépare des autres humains n’ont pas tort, puisque chaque fois que je vois quelqu’un manger un sandwich au jambon, je pense à l’animal dont il provient.

La souffrance derrière le lait On peut avoir l'impression que la consommation du lait et des oeufs est par comparaison moins cruelle que la viande. Mais là encore, la réalité est bien plus brutale.. Oui ! Je suis une végétarienne heureuse Voilà deux ans, j’annonçais ici même que je renonçais à manger toute chair animale après avoir achevé la lecture de l’ouvrage de Jonathan Foer, Faut-il manger les animaux ? Avec ces deux années de recul, je réalise que mon choix est plutôt assez bien accueilli et même respecté, que je n’ai jamais eu à me confronter à des réactions hostiles et que mon exemple a aussi été inspirant pour d’autres. Source : Zazzle.fr Au sein de mon foyer

L'homme et l'animal Retour à la liste des textes L'homme et l'animal « L’homme est un animal, dit-on, mais ce n’est pas une bête ». La première de ces deux affirmations, qui reconnaît l’animalité de l’espèce humaine, est à comprendre sur un plan biologique. La précision selon laquelle l’homme n’est pas une bête n’est en revanche pas biologique mais, selon les cas, morale, religieuse ou philosophique.

Alimentation humaine : Que dit le corps ? Source en anglais : The Comparative Anatomy of Eating - Traduction et mise en forme pour libertero@gmail.com (Reprise partielle ou complète autorisée sous réserve d'inclure cette mention d'entête lisiblement et sans modification) Les êtres humains sont le plus souvent décrits comme «omnivores». Cette "observation" repose sur le fait que les humains se nourrissent, en général, d'une grande diversitéd'alimentsvégétaux et animaux.Cependant,les cultures et les coutumes sontplutôt des facteurs de confusionet"l'observation" des pratiques alimentaires n'est pas la meilleuretechnique à utiliserquand on essayed'identifierle régime alimentairele plus«naturel».Alors quela plupart des humainssont clairementdes omnivorespar leur comportements,la question demeurede savoir siles humains sontanatomiquementadaptés àun tel régime incluant animauxetvégétaux. Tableau de synthèse Analyse détaillée La cavité buccale (la bouche)

Les trains Thalys mettent deux menus végétariens à l'honneur A l'occasion de la Journée mondiale de l’environnement le 5 juin prichain, Thalys proposera, du 4 au 7 juin, une offre de restauration 100 % végétarienne à bord de ses trains. Cette action s’inscrit dans le cadre de la démarche de restauration durable que mène l’entreprise depuis 2007. Durant cette opération, les clients auront le choix entre 2 propositions végétariennes. Les menus varieront en fonction de la provenance ou de la destination des trains.

La relation homme-animal Dans bien des endroits du monde, la distinction entre les humains et les animaux n’est pas conçue de la même manière que chez nous. En Amérique du Sud par exemple, il est commun de doter certaines espèces animales de propriétés sociales ou mentales que nous réservons à l’espèce humaine. Là-bas, se demander si la relation à l’animal « peut être » significative apparaîtrait tout à fait incongru : les animaux sont des partenaires sociaux à part entière. Nous vivons pour notre part dans une culture que l’anthropologue P. Le top 5 des sources de protéines pour les végétariens La question qui revient le plus souvent aux oreilles des végétariens est « Mais où trouvez-vous des protéines ??? ». C’est vrai que les principales sources de protéines auxquelles on pense généralement sont les viandes, les poissons et les produits laitiers. Il y en a pourtant beaucoup d’autres, bien plus saines que les protéines d’origine animale, et qui peuvent aussi convenir aux végétaliens.

BALLAST L214 : « Les animaux ? C’est une lutte politique » Entretien inédit pour le site de Ballast Ces images — insoutenables — ont été vues plus d'un million de fois en quelques jours : l'association L214 est parvenue à diffuser des séquences filmées à l'intérieur d'un abattoir, dans la ville d'Alès. C'était le 14 octobre dernier. Une secousse, pour nombre de personnes qui ignoraient (ou n'avaient jamais tenu à le savoir) tout de la réalité de ces endroits.

Related: