background preloader

Guide du debutant pour créer une entreprise en France

Guide du debutant pour créer une entreprise en France

Comment créer son entreprise Business plan : les 60 questions à se poser pour l'élaborer Pour créer votre activité, vous allez avoir besoin d'argent. Pour en trouver, il vous faudra convaincre votre banquier ou des investisseurs en leur présentant un business plan crédible. Non une simple compilation de chiffres, mais le résumé de votre réflexion qui atteste de votre préparation et de votre capacité à relever le défi. Pour l'établir, posez-vous les bonnes questions. Définissez le marché sur lequel vous allez intervenir. Connaître son marché 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. Etes-vous prêt à passer à l'étape suivante? > Feu vert pour l'étape suivante. > Feu rouge pour l'étape suivante. Avoir le profil adapté et le soutien de ses proches 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. > Feu vert pour l'étape suivante. >Feu rouge pour l'étape suivante. Former une équipe 29. 30. 31. 32. 33. > Feu vert pour l'étape suivante. > Feu orange pour l'étape suivante. Blinder sa stratégie marketing et commerciale 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47.

Création d'entreprise : suivez le guide 2013 - 2014 ! / Actualités Publiée le 19/06/2013 Retrouvez dans ce guide les conseils indispensables à chaque étape clé de votre projet de création d'entreprise, de l’idée à la concrétisation de votre objectif : adéquation homme/projet, étude commerciale, étude financière, contrat d’occupation, régimes juridiques, fiscaux et sociaux, aides et subventions... Ce document est réalisé par la CCI de Bordeaux, en partenariat avec la CCI de Libourne et la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de Région Aquitaine, section Gironde. > Consultez la version feuilletable du guide "Création d'entreprise : suivez le guide 2013-2014" Tags : Aide financière, Aides et conseils, Etude de marché, Fiscalité, Formalités d'entreprise, Forme juridique, Protection sociale, Accomplir ses formalités, Créateur - Repreneur, Créer - Reprendre Commentaires Identifiez-vous pour lire les commentaires postés par les autres utilisateurs. Identifiez-vous pour ajouter un commentaire.

Les 6 moyens de rentabiliser une application mobile Comment rentabiliser une application mobile est devenue une problématique pour de nombreux éditeurs et développeurs mobile. Découvrez les différentes façons de monétiser une application iPhone, iPad ou dans Android et de développer de nouveaux revenus avec une appli mobile. Les applications mobiles en plein expansion Personne ne pourra le contester, le secteur des applications mobiles s’est développé à une vitesse incroyable ces dernières années. Plus de 25 milliards d’applications téléchargées sur l’AppStore de Apple. Plus de 4 milliards de dollars déjà reversés par Apple aux développeurs et aux éditeurs d’application iPhone et iPad depuis la création de l’AppStore. Vous allez me dire, la monétisation d’une application iPhone ou Android, c’est certes un sujet intéressant, mais ce n’est pas directement relié à la thématique de la monétisation de site web. Comment rentabiliser une application mobile I. Les chiffres le montrent bien. II. Ca fonctionne comme sur le web. III. IV. V. VII.

Miser sur le crowdfunding pour financer son entreprise Faire financer son projet par crowdfunding est à la mode. Chaque membre de la communauté apporte moins que ne le ferait un business angel, mais les petits ruisseaux font de grandes rivières.Le financement participatif a vu naître des plateformes spécialisées comme Mymajorcompany (musique) ou Touscoprod (cinéma). Wiseed a été la première plateforme française à transposer le modèle du crowdfunding au capital-risque. Elle aide les start-up à lever des fonds auprès d'une foule de petits investisseurs (1 500 investisseurs actifs mettent en moyenne quelques milliers d'euros). "Wiseed nous a permis de collecter 100 000 euros en juin 2012 ", témoignent Vincent Viaud et son associée Héloïse Chalvignac, qui ont utilisé la plateforme pour financer leur restaurant rapide sur le concept des fruits et légumes frais, Pur et caetera, à Strasbourg. Le projet fut exposé sur le site trois mois. Une société holding, Wiseed Pur, a pris des parts dans le capital de la start-up.

Huit pistes pour le financement de sa création d'entreprise Plus une entreprise est jeune, plus elle risque de mettre la clé sous la porte. Principale cause de défaillance? Le manque de financement. Pourtant, comme le démontre notre panorama, les solutions ne manquent pas. 1. Aujourd'hui, ses 60 meubles, luminaires et objets sont référencés dans 300 magasins, dont Le Bon Marché et Colette... 2. Le 14 février dernier, Fleur Pellerin, alors ministre déléguée aux TPE, PME et à l'économie numérique, dévoilait sa réforme du financement participatif. 3. " Les banquiers sont devenus beaucoup plus prudents, explique Stéphane Kirsch, associé fondateur du courtier CréditRelax. 4. Chez Initiative France, 16 000 porteurs de projets ont décroché un prêt d'honneur en 2012. 5. Réservées aux demandeurs d'emploi, destinées à financer la recherche, nationales ou régionales... 6. Financer un actif immatériel, regarnir sa trésorerie, financer ses exportations ou même augmenter son capital... 7. 8. La crise les a rendus sélectifs.

Avis d’expert : Réussir la présentation de votre business plan grâce au Storytelling (partie 3) En utilisant le storytelling, et donc la présentation maîtrisée d’une histoire, vous serrez guidé pour construire un business plan cohérent et pertinent. Comme dans une histoire il vous faudra reprendre les éléments suivants : Pourquoi, Quoi, Qui, Où, Combien, Comment, et Quand ? Dans cet article, nous illustrerons les 3 premiers termes : - Parler du pourquoi : pourquoi faites vous cela ? A travers le cas d’entreprise Wiitha, nous allons pouvoir illustrer cette démarche de storytelling qui montre tout le sens du projet entrepreneurial. Cas d’école : le storytelling de l’entreprise Wiithaa Crédits photo : Wiithaa Wiithaa, c'est le nom aborigène d'un petit oiseau vivant en Australie. Le « pourquoi ? Le « quoi ? Le « qui ?

Les 10 piliers de ma prochaine vie d'entrepreneur J'ai créé une SARL en 2005 qui fut liquidée en 2011. Je livre ici le fruit de ma réflexion un an après.Mon meilleur ami d'enfance me demandant ce que je voulais faire plus tard, je lui répondais assez spontanément : chef d'entreprise ! Pourquoi, je n'en sais rien. Cela a véritablement éveillé en moi ce désir d'entreprendre et constitué le principe fondateur d'une vision qui ne m'a jamais quitté. Après avoir démarré dans le tourisme, le conseil financier l'organisation sportive et la recherche en informatique, j'ai été longtemps en quête de sens de cette vision en allant à tâtons vers une activité de conseil indépendant dans un premier temps puis vers la création d'une entreprise innovante ensuite en m'étant formé en sciences cognitives, aéronautique, management et E-commerce. 1. J'ai été très accompagné par mon laboratoire d'origine, Inria pour lequel j'ai une grande reconnaissance. 2. J'échange fréquemment avec des entrepreneurs pensant rapidement assurer leur autonomie financière.

Création d'entreprise : 25 business dont vous pouvez vous inspirer Eux ont sauté le pas. Qu’ils aient choisi de développer des objets connectés (Withings), de parier sur des services qui font gagner du temps (PakSense et Leetchi) ou de miser sur le plaisir et la convivialité (Zilok), tous les créateurs de ce dossier ont réussi à trouver un créneau porteur et voient l’avenir avec le sourire. Découvrez comment ils sont passés d’une idée de business à sa mise en œuvre. Des expériences qui peuvent servir de modèle. Facilitez la vie de vos clients 1. Une consécration. Investissement : 2 millions d'eurosCA 2012 : NC L’avis de l'expert Thomas Legrain, associé gérant de TL Conseil : Le marché de la santé et du bien-être a du potentiel. 2. Une tache dans l’œil, et impossible d’obtenir un rendez-vous en urgence chez un ophtalmologue… C’est le point de départ de l’aventure entrepreneuriale de Jean-Frédéric Amédée-Manesme.

Comment les très jeunes patrons gèrent leur entreprise Les dirigeants de la « génération Y » bousculent certains codes et usages. Priorité est donnée au travail en équipe, au réseau, à l'éthique et à la confiance. D'une blague d'un soir entre quatre étudiants de Skema Business School est née la société Borderline et ses milliers de petites bouteilles aux goûts de fruits, d'épices, de fleurs et aux noms incroyables: Nymphette délicieuse, Tartuffe de Monte-Carl, Geek chic… Leur idée? Plus de la moitié des 16-30 ans rêvent de créer leur entreprise, mais 19 % seulement passent à l'action. Jeunesse oblige, ils créent à plusieurs, sur une idée originale. Reprenant le principe de la Toile, de jeunes créateurs n'hésitent pas à se faire conseiller ou aider par le plus grand nombre. Lancer une marque dans le B to C, c'est constituer un univers. Le principe éthique est rarement absent. Culture du résultat Travailler à distance ne les effraie pas. Pas de rigidité mais une culture du résultat. » «Le contrat de génération reste une mesure d'affichage»

Vous cherchez une idée géniale pour votre entreprise ? Et si vous faisiez fausse route ? Lorsque l’on parle de création d’entreprise, il y a une phrase qui revient très souvent : Je veux créer mon entreprise mais je n’ai pas d’idée. Cette petite phrase peut s’avérer être un point bloquant pour un grand nombre d’aspirants entrepreneurs. Beaucoup de personnes, à l’image des Facebook, des Apple ou d’autres entreprises mondialement connues, sont à la recherche de l’idée miraculeuse pour pouvoir enfin créer leur entreprise. Pourtant – contrairement à ce que l’on pourrait croire – il ne faut pas une idée révolutionnaire (ni nouvelle) pour se lancer. Une idée basique peut très bien faire l’affaire. Cette erreur me rappelle mon propre parcours. Double erreur. Je me suis contenté de noter ces idées et de les garder au frais, pour les ressortir au bon moment. Quelques mois plus tard, je suis retombé sur ces notes et après les avoir relues, je me suis demandé comment j’ai pu écrire des âneries pareilles… Les business models étaient bancals, il n’y avait pas de public cible, aucune stratégie…

Les 5 points clés pour créer son entreprise quand on a 18 ans Créer votre entreprise à 18, 19, 20 ans et la développer ? C’est possible ! Récit de l’expérience d’Alexandre Chombeau gérant de l’Agence C.S.V Les 5 points clés pour créer son entreprise quand on a 18 ans Présentation d’Alexandre Chombeau Je m’appelle Alexandre CHOMBEAU, j’ai 21 ans et je suis directeur général de l’agence web C.S.V., une agence spécialisée dans la conception de sites internet optimisés pour le référencement et surtout, dans le référencement de sites internet). J’ai créé ma première entreprise en tant qu’auto-entrepreneur en 2009. À l’époque, je travaillais le soir chez moi après le lycée sur la création de sites internet et plus spécifiquement sur leur référencement. C’est à la fin de cette année de fac, que je pris le risque de constituer une SARL unipersonnelle : le 6 septembre 2011, l’Agence CSV était créée. La motivation d’un projet de vie différent. Qu’est qui m’a poussé à me fixer cet objectif ? 2. 3. Vous vous reconnaissez dans les deux points-ci-dessus ? 4. 5.

Comment créer son entreprise ? Dispositif NACRE - Initiative Grand Annecy, entreprendre en Haute Savoie 74 Vous êtes demandeur d'emploi ou bénéficiaire de minima sociaux et vous souhaitez créer, reprendre ou développer une entreprise sur Annecy ou en Haute Savoie ? NACRE est un nouvel accompagnement pour la création et la reprise d'entreprise à destination des demandeurs d'emploi ou des bénéficiaires de minima sociaux. NACRE consiste en un accompagnement en 3 phases complémentaires : aide au montage du projet : structuration financière du projet et intermédiation bancaire ; mobilisation d'un prêt à taux zéro : accompagnement pendant les trois premières années qui suivent la création ou la reprise de l'entreprise. Initiative Grand Annecy est labellisé et conventionné en tant qu'opérateur NACRE en Haute Savoie sur le territoire du bassin annécien et l'albanais, pour les phases 2 et 3 du dispositif NACRE. Le montant du prêt NACRE sera compris entre 1 000 et 10 000 € (en moyenne 5 000 €). Le prêt NACRE devra être couplé avec un prêt bancaire, sur lequel il aura un effet de levier.

Related: